Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Amortisseurs automobile



  1. #1
    manimal

    Amortisseurs automobile


    ------

    Bonjour à tous
    Je me posais la question concernant l angle d inclinaison des amortisseurs : ne serait-il pas judicieux, au lieu d' avoir un seul amortisseur sur chaque chaque roue , d en placer trois exactement comme un repère orthonormé à trois dimensions sur chaque roue .
    Lors du freinage deux amortisseurs fonctionneraient et le freinage de la roue se ferait exactement dans la direction opposée au vecteur (P+V) , (P étant le poids et V la vitesse ), ainsi la vitesse étant variable lors d' un freinage , l angle s'adapterait idéalement.
    Qu en pensez vous?
    Merci de vos réponses.
    Cordialement.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    simbis

    Re : Amortisseurs automobile

    j'ai l'impression de ne pas comprendre le but de ce montage....
    le role de l'amortisseur c'est de freiner les oscillations verticales de la roue qui est parfaitement guidée verticalement justement, donc un seul amortisseur suffit.

  4. #3
    Jeanpaul

    Re : Amortisseurs automobile

    Une règle d'or en matière de stabilité automobile est de contrôler le plan de roue, donc cela revient (pour simplifier) à ne laisser qu'un débattement vertical qui maintient ce plan.
    Les scooters d'autrefois avec leurs petites roues et leurs gros pneus ne respectaient pas cette exigence, d'où danger.

  5. #4
    invite76532345
    Invité

    Re : Amortisseurs automobile

    Bonsoir à tous
    Lors du freinage deux amortisseurs fonctionneraient et le freinage de la roue se ferait exactement dans la direction opposée au vecteur (P+V) , (P étant le poids et V la vitesse ), ainsi la vitesse étant variable lors d' un freinage , l angle s'adapterait idéalement.
    Je ne comprends pas. Un amortisseur par définition n'est pas rigide. Comment assurer le maintien des angles de chasse et de carrossage?
    Une règle d'or en matière de stabilité automobile est de contrôler le plan de roue, donc cela revient (pour simplifier) à ne laisser qu'un débattement vertical qui maintient ce plan.
    "P'têt ben" comme on dit dans ma région, mais il y a d'autres solutions. Voir les ponts type "De Dion" et les ponts de chez Mercedes (qui sont des voitures à propulsion). Les roues AR ne sont pas toujours verticales, leur angle de carrossage varie en fonction de la charge et pourtant la tenue de route est assurée.
    Quant au scooter; c'est un 2 roues qui donc s'incline en courbe et là j'avoue ne pas comprendre la référence à la verticale. Mon dernier neurone doit être fatigué!
    Merci de m'éclairer
    A+

  6. #5
    Jeanpaul

    Re : Amortisseurs automobile

    Citation Envoyé par papykiwi Voir le message
    Les roues AR ne sont pas toujours verticales, leur angle de carrossage varie en fonction de la charge et pourtant la tenue de route est assurée.
    Ces angles varient effectivement en fonction de la charge, du freinage, etc... mais toujours de manière contrôlée par la géométrie du train et pas en fonction des fantaisies d'un amortisseur.
    Dans un scooter ancien, la jante a une position à peu près déterminée mais la bande de roulement a une direction qui dépend de l'élasticité du pneu, elle peut donc induire des micro-braquages très préjudiciables. De nombreux morts peuvent en attester.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    simbis

    Re : Amortisseurs automobile

    Citation Envoyé par Jeanpaul Voir le message
    Ces angles varient effectivement en fonction de la charge, du freinage, etc... mais toujours de manière contrôlée par la géométrie du train et pas en fonction des fantaisies d'un amortisseur.
    Dans un scooter ancien, la jante a une position à peu près déterminée mais la bande de roulement a une direction qui dépend de l'élasticité du pneu, elle peut donc induire des micro-braquages très préjudiciables. De nombreux morts peuvent en attester.
    quand les flancs du pneu sont trop haut et le pneu trop souple il est fortement affecté par la dérive latérale et devient tres imprécis en direction...
    quand a la verticalité de la roue c'est un idéal tres théorique, mais on s'acharne a guider la roue selon une courbe précise proche de la vertical. Si on autorise un certain flou latéral ou d'avant en arriere on va vite ...dans le mur.

  9. Publicité
  10. #7
    invite76532345
    Invité

    Re : Amortisseurs automobile

    Bonjour Jeanpaul

    P'têt ben !......Eh oui, toujours sceptique
    De nombreux morts peuvent en attester.
    Hélas je ne suis pas spirite, ni abonné à la Gazette de St Pierre ni à l'Echo de Mephistopheles
    Où par contre je ne suis pas du tout d'accord c'est
    la jante a une position à peu près déterminée mais la bande de roulement a une direction qui dépend de l'élasticité du pneu,
    Heureusement que les jantes avaient une position bien déterminée. La DRIRE n'existait pas à l'époque des scooters "anciens" mais le Service des Mines n'aurait certainement pas autorisé à circuler des engins équipés de roues volages. Mais que comprendre par "anciens"?
    Les machines des années 50, (Bernardet avec roues de 10", Vespa, Lambretta, Rumi etc avec des roues de 8" ?
    Celles des années 60 les mêmes plus Moby et Terrot avec aussi des roues de 8" ?
    Les constructions japonaises des années 70 et 80?
    (J'ai encore un Honda de 1989/90 équipé de roues de 8")
    Passons sur ce point
    Où j'abonde dans ton sens c'est
    Ces angles varient effectivement en fonction de la charge, du freinage, etc... mais toujours de manière contrôlée par la géométrie du train et pas en fonction des fantaisies d'un amortisseur.
    bien que l'amortisseur en automobile ne soit pas fantaisiste mais simplement là pour changer une fréquence d'oscillation (même lente) et réduire l'amplitude de cette oscillation sur un système élastique.
    La rigidité des trains et leur capacité à se tordre ont toujours été un sujet de discussions âpres. Sachons cependant que dans les années 40/50 on a vu apparaître le système Mc Pherson, préconisé dans les années 50, décrié et boudé (avec raison) dans les années 60 par les constructeurs européens, repris vers les années 80 par les mêmes constructeurs (Eh oui, c'est moins cher qu'un parallélogramme).........
    Revenons au freinage. C'est la transformation de l'énergie mécanique en énergie calorifique. Où diable ( sic) un amortisseur peut il intervenir dans cette transformation que l'on désire généralement aussi rapide que possible?

    A+

  11. #8
    simbis

    Re : Amortisseurs automobile

    l'amortisseur a un role primordial dans le freinage en evitant les sautillements de la roue qui ne freine plus quand elle est délestée voire même en l'air... Evidemment il n'intervient pas dans la transformation directe de l'energie cinétique en chaleur mais sans lui la chaleur tarde a se manifester et se degage plus tard au moment de l'impact sur un obstacle.

  12. #9
    wizz

    Re : Amortisseurs automobile

    Soit x , y , z les 3 axes correspondant aux sens de longueur, largeur et hauteur de la voiture.

    Qui dit amortisseur dit déplacement possible

    Amortisseur sur l'axe Z: la roue peut se déplacer vers le haut ou vers le bas sous la contrainte d'une force. C'est ce qui se passe actuellement

    Amortisseur sur l'axe X: la roue peut se déplacer vers l'avant ou vers l'arrière sous la contrainte d'une force. Je ne discuterai pas de cette paramètre pour passer au suivant

    Amortisseur sur l'axe Y: la roue peut se déplacer vers l'intérieur ou vers l'extérieur de la voiture sous la contrainte d'une force.

    A tout moment, la voiture subit une force due à son poids P exercée au centre de gravité, soit grosso modo au milieu de la voiture dans le sens de la largeur L.
    Dans un virage, elle subit aussi une force centrifuge (M*V2/R) exercée au centre de gravité à la hauteur H.
    M masse de la voiture
    V vitesse de la voiture
    R rayon du virage
    L'équilibre latéral maxi est donc :
    P*L/2 = M*V2/R*H

    Si le premier terme est plus grand, la voiture reste sur ses 4 roues.
    Si le deuxième terme est plus grand, la voiture bascule et on fait un tonneau.

    Les roues étant collées à la route, elles subissent donc la force centrifuge du chassi qui a tendence à aller vers l'extérieur du virage. Comme il existe en mouvement possible de la roue par rapport au chassis grace à cet amortisseur Y, le chassis va donc se rapprocher de la roue. Donc la distance roue/centre véhicule diminue. Donc L diminue.

    Sur l'équation de l'équilibre plus haut, le 2e terme reste inchangé alors que le 1er diminue.
    Conséquence: on va se tapper un tonneau!!!!!

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Ingénieur automobile
    Par fwedwreck dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 10
    Dernier message: 15/02/2009, 18h42
  2. Energie automobile
    Par nitro74 dans le forum Physique
    Réponses: 11
    Dernier message: 20/07/2007, 15h46
  3. Automobile
    Par fabien024 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/06/2007, 16h57
  4. alternateur automobile
    Par verdifre dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 07/07/2006, 17h41
  5. Remplacement des amortisseurs de machine à laver
    Par kirk40 dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/03/2006, 20h44