Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Sysème d'accrochage de signature thermique dans les avions



  1. #1
    nelio

    Sysème d'accrochage de signature thermique dans les avions


    ------

    Bonjour,
    Je me suis toujours posé la question du fonctionnement des systèmes de verrouillage de cible pour les pilotes d'avions de chasses.

    Car, l'on voit tout le temps des pilotes effectuant des manœuvres plus que périeuses afin que le pilote qui tente de le faire rejoindre le Hades ne parvienne à ses fins. J'ai pu me douter qu'il ne s'agissait que d'un simple effet afin que quiconque qui visionnerait ce genre d'image ait la nausée mais cette réponse ne me satisfait qu'a moitié en réalité...

    Ma question pourrait donc ce résumé en cela: Comment fonctionne, ou même que doit faire un pilote d'avion de chasse afin de détruire un autre avion en ayant un missile à tête chercheuse?

    Voila...

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    Cougar_127

    Re : Sysème d'accrochage de signature thermique dans les avions

    Un missile à tete chercheuse, c'est pas précis. Tu as deux types, infrarouge et électromagnétique.

    Un IR, c'est une tete qui capte la chaleur de l'avion et se dirige vers cette chaleur. Ce sont des missiles courtes portées, une dizaine de km.

    Les missiles EM, y a encore deux types. Les actifs et les semi actifs. Le principe c'est qu'un radar guide le missile vers l'ennemi. En semi actif, c'est le radar de l'avion tireur qui guide le missile, du tir jusqu'à l'explosion du missile. En actif, c'est le missile lui même qui se guide tout seul vers l'ennemi une fois tiré.

    Pour éviter un missile EM, il faut commencer par beamer. Ca veut dire faire un virage serré et se retrouver à 90° de l'avion tireur. Le but est d'apparaitre pendant quelques secondes immobile depuis l'avion tireur (quand tu tournes quasi sur place, tu avances peu). Les radars font un traitement doppler, ils éliminent toute cible immobile. Donc pour le radar, tu n'existes plus pendant quelques secondes, et là, tu es tranquille.
    Si ca ne marche pas, il faut placer le missile dans tes 3h-9h, et tenter de faire perdre au missile le plus d'energie. Ce sont des missiles moyenne longue portée, donc tu t'arranges pour leur faire parcourir le plus de distance possible. Ainsi, une fois sur toi, avec une manoeuvre assez brusque, tu peux échapper au missile : il n'aura pas assez d'energie pour te suivre. (le moteur d'un missile ne reste allumé que qqs secondes).

    Pour le IR, même combat, faire perdre le plus d'energie au missile, et au dernier moment faire un changement de direction brusque.

    Il existe des leurres, et encore beaucoup d'autres techniques d'évitement, en fonction de la nature du missile (air air, air sol...), je te trouverai un lien pour plus de précision.

    A préciser que ce qu'on voit dans les films n'a rien à voir avec la réalité...
    Il faut voler et tomber, voler et tomber jusqu'a ce que nous puissions voler sans tomber.

  5. #3
    halman

    Re : Sysème d'accrochage de signature thermique dans les avions

    Pour les missiles IR.
    Couper la pc et moteur au ralenti pour diminuer les émissions IR.
    Mettre un nuage entre soi et le missile, les nuages masquent les émissions IR.

    Sinon, virer à l'intérieur du rayon de virage du missile, s'il est tiré de loin l'emmener en dehors de son enveloppe de vol. Ils n'ont que quelques minutes de combustion, quelques fois on a le temps de grimper trop haut pour eux avant qu'il ne puisse arriver.
    Quelques fois on peut les diriger sur une montagne.
    J'avais trouvé une tactique pour en dérouter 4 en même temps, mais il faudrait que je retrouve.

    Ils sont plus rapides mais moins manoeuvrants que l'avion.

    Pour se mettre dans les 3/9h du tireur, humm, je ne pense pas qu'il reste tranquille en ligne droite sans bouger, il va se démener pour garder sa cible dans le domaine de tir du radar et du missile.

  6. #4
    nelio

    Re : Sysème d'accrochage de signature thermique dans les avions

    En ce qui concerne le temps nécessaire pour accrocher la cible, j'ai en tête l'image de la vue du pilote cherchant a garder 2 ou 3 secondes un petit carré ou triangle sur l'avion ennemi juste devant lui. Cela est réel ou pas?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    Cougar_127

    Re : Sysème d'accrochage de signature thermique dans les avions

    oui et non, souvent, les vidéos qu'on voit sont des simulations de combat.
    Avec un IR, si tu diriges la tete du missile vers le bandit et qu'il est assez proche, c'est immédiat (un signal sonore prévient le pilote, plus le son est aigu, meilleur est l'accrochage).
    Par radar, ca peut etre long: si l'ennemi beam (break violent), le pilote peut perdre le contact radar. Il faut quelques balayages d'antennes pour réaccrocher la cible (donc deux à trois secondes, parfois plus).
    Si la cible a un brouilleur, ca complique les choses. En fonction de la distance et de l'angle d'aspect, il peut devenir impossible de locker correctement la cible.

    Maintenant, je ne suis pas pilote de chasse, donc ce que je te dis reste sujet à caution

    En tout cas, avec un missile IR, si tu te mets dans les 6h du bandit (et même pas forcément dans les 6h, l'AIM9X [missile IR US] est très sensible), et que tu diriges la tete (symbolisée par un petit carré, ou losange sur le HUD du pilote) vers le bogey, l'accorchage est immédiat (portée jusqu'à 10km)

    Maintenant, je ne suis pas pilote de chasse, ce que je dis reste sujet à caution!
    Il faut voler et tomber, voler et tomber jusqu'a ce que nous puissions voler sans tomber.

  9. #6
    Cougar_127

    Re : Sysème d'accrochage de signature thermique dans les avions

    Pour Halman: moteur au ralenti, c'est un peu casse gueule!!
    Couper la PC, oui, bien sur. Mais surement pas moteur au ralenti. Si jamais tu manoeuvres pour un évitement, tu vas dégrader ton énergie. Sans moteur, tu risques rapidement de te retrouver à 200kt, et là, ce ne sera même plus la peine d'essayer de manoeuvrer...
    Restes plus qu'à prier qu'aucun autre missile ne se rapproche et que tu as évité ton missile dès la première manoeuvre!
    En tout cas, je n'ai jamais vu nul part qu'il fallait mettre moteur plein iddle dans le cas d'un tir IR. Peut etre as tu une source?

    La vitesse de manoeuvre d'un chasseur étant en générale comprise entre 350 et 450kt (200kt, c'est pô beaucoup!!!)
    Il faut voler et tomber, voler et tomber jusqu'a ce que nous puissions voler sans tomber.

  10. Publicité
  11. #7
    halman

    Re : Sysème d'accrochage de signature thermique dans les avions

    Citation Envoyé par Cougar_127 Voir le message
    Pour Halman: moteur au ralenti, c'est un peu casse gueule!!
    Couper la PC, oui, bien sur. Mais surement pas moteur au ralenti. Si jamais tu manoeuvres pour un évitement, tu vas dégrader ton énergie. Sans moteur, tu risques rapidement de te retrouver à 200kt, et là, ce ne sera même plus la peine d'essayer de manoeuvrer...
    Restes plus qu'à prier qu'aucun autre missile ne se rapproche et que tu as évité ton missile dès la première manoeuvre!
    En tout cas, je n'ai jamais vu nul part qu'il fallait mettre moteur plein iddle dans le cas d'un tir IR. Peut etre as tu une source?

    La vitesse de manoeuvre d'un chasseur étant en générale comprise entre 350 et 450kt (200kt, c'est pô beaucoup!!!)
    Je te le confirme.
    T'es à 700 noeuds tu coupes, t'as un bon bout de temps pour manoeuvrer en perdant ta vitesse, les manoeuvres augmentant la trainée, avant de te retrouver à 130 noeuds aux grands angles.
    Et entre temps, le gars derriere te croit à 500 noeuds, manoeuvre en conséquence, il ne te voit pas ralentir et manoeuvrer plus serré et tu le piège.
    Et tu vires plus serré que le missile qui te passe.
    Avec de l'habitude et l'anticipation qu'on apprend en pilotant ça marche.

    "Plein Iddle" terme des simulateurs de vol.
    Je n'ai pas dit "plein iddle" au contraire, mais poussée au ralenti.

  12. #8
    halman

    Re : Sysème d'accrochage de signature thermique dans les avions

    Citation Envoyé par Cougar_127 Voir le message
    oui et non, souvent, les vidéos qu'on voit sont des simulations de combat.
    Avec un IR, si tu diriges la tete du missile vers le bandit et qu'il est assez proche, c'est immédiat (un signal sonore prévient le pilote, plus le son est aigu, meilleur est l'accrochage).
    Par radar, ca peut etre long: si l'ennemi beam (break violent), le pilote peut perdre le contact radar. Il faut quelques balayages d'antennes pour réaccrocher la cible (donc deux à trois secondes, parfois plus).
    Si la cible a un brouilleur, ca complique les choses. En fonction de la distance et de l'angle d'aspect, il peut devenir impossible de locker correctement la cible.

    Maintenant, je ne suis pas pilote de chasse, donc ce que je te dis reste sujet à caution

    En tout cas, avec un missile IR, si tu te mets dans les 6h du bandit (et même pas forcément dans les 6h, l'AIM9X [missile IR US] est très sensible), et que tu diriges la tete (symbolisée par un petit carré, ou losange sur le HUD du pilote) vers le bogey, l'accorchage est immédiat (portée jusqu'à 10km)

    Maintenant, je ne suis pas pilote de chasse, ce que je dis reste sujet à caution!
    Il ne faut pas faire 100% confiance aux indication du calculateur de bord qui te donne le shoot possible ou pas.

    Il y a des configurations de tir où c'est à toi de te rendre compte que le missile peut le faire quand même ou ne peut pas.

    Le radar de tir du F4 donne des tirs possibles alors que le facteur de charge est trop important et la cible trop proche, le missile passe en dessous du Mig.
    Inversement en cas de tir en facteur de charge négatif. Des radars décrochent alors que le missile va directement sur sa cible.

    Et quand tu veut tirer un Sidewinder en face du soleil, le radar te dit ok, il bipe, mais le missile fonce vers le soleil même si le Mig était facile à avoir.

    Sinon a quoi servirait le pilote ?

    Il y a bien une raison au fait que les drones d'attaque soient encore loin d'être au point.

  13. #9
    Cougar_127

    Re : Sysème d'accrochage de signature thermique dans les avions

    "Plein Iddle" terme des simulateurs de vol.
    euh, j'ai fait de l'instruction avec un allemand en parlant anglais, on disait full iddle... Mais bon, c'était sur avion léger, donc je pense que notre phraséo laissait à désirer

    Et entre temps, le gars derriere te croit à 500 noeuds, manoeuvre en conséquence, il ne te voit pas ralentir et manoeuvrer plus serré et tu le piège.
    Si le gars derriere à un lock sur toi au radar, ben il connait ta vitesse en permanence, ton orientation, ton angle d'aspect tout ca tout ca... Si il a un lock radar bien sur. Je suppose que ce genre de manoeuvre ne s'effectue que pour des combats très courte portée.

    Pendant la seconde GM, ce genre de choses se faisait: sortie des AF, ou volets ou n'importe quoi pour générer de la trainée et faire passer l'autre devant. Ca fonctionne, le soucis, c'est que si l'autre est pas trop nouille et qu'il se rend compte qu'il va dépasser, il accélère à fond et grimpe: il a l'avantage de la vitesse pour lui.

    En chasseur moderne, c'est mortel si l'avion dépassé possède des missiles.

    merci pour ces précisions

    PS: d'accord concernant les facteurs de charge pour les missiles.
    Pas d'accord pour le sidewinder AIM9X, voir même la version précédente. Les missiles d'aujourd'hui, c'est pas ceux du vietnam. Il existe un intervalle de distance (sous bon facteur de charge) entre lequel éviter l'aim9X est quasi impossible, soleil ou pas soleil
    Il faut voler et tomber, voler et tomber jusqu'a ce que nous puissions voler sans tomber.

Discussions similaires

  1. Energie electrique dans les avions
    Par Koa73 dans le forum Technologies
    Réponses: 15
    Dernier message: 05/03/2010, 01h04
  2. La signature du pétrole dans les bruits de la Terre
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/03/2007, 09h10
  3. sonde thermique dans les disques durs?
    Par mach3 dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/09/2005, 14h13
  4. Signature thermique d’un vaisseau spatial
    Par Pavel Chekov dans le forum Physique
    Réponses: 13
    Dernier message: 17/06/2005, 17h53
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.