Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 42

Alimentation de la Corse en énergie



  1. #1
    jpc2a

    Alimentation de la Corse en énergie

    Merci pour vos réponses.
    Le débat actuellement en corse est le suivant:
    Il faut changer vers 2010 -2012, les 2 centrales thermiques au fuel lourd qui alimentent chacune la corse du sud et la haute corse.
    Ce changement est nécessité par les nouvelles normes européennes.
    Il est encore prévu des centrales qui vont aussi fonctionner au fuel lourd mais qui pourront être convertibles au gaz lorsque la Corse sera reliée à un réseau.
    Pour la centrale prévue sur Ajaccio cette solution ne sera jamais applicable car cela demandera des travaux pharaoniques et de plus un classement en zone sevezo de tous les terrains traversés par le raccordement qui pourrait se faire soit par Bastia via l'Italie ou Bonifacio via la Sardaigne.
    Plusieurs associations, en raison de la pollution engendrée, s'élèvent contre ce choix du fuel lourd, ne se satisfaisant pas des promesses faites par EDF, d'utiliser des techniques beaucoup moins polluantes que celles des anciennes centrales.
    De plus l'implantation de la nouvelle centrale d'Ajaccio est prévue dans une zone habitée, jusque là résidentielle, et se trouvera à environ 200 mètres de l'école et de la crèche.
    Que pensez des centrales à cycle combiné gaz?
    Pensez vous que cela pourrait être une solution et quelles seraient les contraintes d'après vous pour une région comme la Corse?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    jpc2a

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    Malheureusement j’ai très peu de renseignements concernant le projet des centrales qui vont être implantées.

    J’ai un document de la DRIRE qui peut fournir quelques explications sur la centrale du Vazzio déjà existante.
    Mais sur la nouvelle centrale tout ce que EDF en dit c’est qu’elle utilisera toujours le fuel mais avec des techniques qui permettront une diminution de la pollution de 3 fois moins par rapport à celle du Vazzio.
    D’après un employé EDF il s’agira toujours de moteurs diesels pour les nouvelles centrales.
    Lien DRIRE :
    http://www.corse.drire.gouv.fr/publi...2030.05.05.PDF
    Dernière modification par invite76532345 ; 29/01/2008 à 14h03.

  4. #3
    EspritTordu

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    Pourquoi la corse n'est-elle pas reliée au réseau électrique continental (nucléaire)? L'île n'est pas si loin que cela des côtes : des lignes électriques sous-marines doivent bien exister, non?
    Dernière modification par invite76532345 ; 29/01/2008 à 14h05.

  5. #4
    FC05

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    Ben, non ... puis en plus il faut faire attention, sur les cartes de France, la corse est "rapprochée".
    Dernière modification par invite76532345 ; 29/01/2008 à 14h05.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  6. #5
    jpc2a

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    c'est une question que certains se posent, mais il y a 180 km entre nice et calvi.
    Le plus court c'est la sardaigne 12km et il existe déja la ligne sarco et l'italie fournit environ 80mw à la corse
    le plus gros est produit par 2 centrales thermiques au fuel et aussi quelques barrages hydrauliques
    il ya aussi le solaire mais c'est seulement 0.5% il n'est pas développé alors que la corse est une des régions les plus ensoleillée.
    EDF n'hésite pas à installer la nouvelle centrale très proche d'habitations ,
    et ne fournit pas ou peu d'informations sur ses équipements et veut rassurer les populations en disant que toutes les mesures (lesquelles?) seront prises pour limiter la pollution
    c'est un peu limite
    Dernière modification par invite76532345 ; 29/01/2008 à 14h06.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Cécile

    Re :Alimentation de la Corse en énergie

    Quand j'ai fait les mêmes remarques sur le solaire, j'ai été modérée, sous prétexte que le forum technologie n'est pas l'endroit où faire ce genre de remarque.
    Dernière modification par invite76532345 ; 29/01/2008 à 14h07.

  9. Publicité
  10. #7
    EspritTordu

    Re :Alimentation de la Corse en énergie

    Bon l'île est peut-être à 200 km, mais il existe bien des lignes HT de plusieurs centaines de kilomètres, non?
    Dernière modification par invite76532345 ; 29/01/2008 à 14h07.

  11. #8
    SK69202

    Re :Alimentation de la Corse en énergie

    Bonsoir,

    Bon l'île est peut-être à 200 km, mais il existe bien des lignes HT de plusieurs centaines de kilomètres, non
    Il existe des lignes AERIENNES de plusieurs centaines de km, en sous terrain ou sous marin les distances sont tout de suite beaucoup plus courte, à cause des pertes par effet capacitif, il me semble.

    Un des problème c'est le coût continental de l'électricité, si on appliquait le coût de production local, quelques efforts serait entrepris.


    @+
    Dernière modification par invite76532345 ; 29/01/2008 à 14h08.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  12. #9
    YBaCuO

    Re :Alimentation de la Corse en énergie

    Bonjour,


    J'ai trouvé un document intéressant qui permet de cadrer la discussion.
    http://www.edf.com/fichiers/fckedito...Corse_2007.pdf

    Il est notamment prévu de renforcer la liaison entre la Corse et la Sardaigne.
    Dernière modification par invite76532345 ; 29/01/2008 à 14h09.

  13. #10
    SK69202

    Re :Alimentation de la Corse en énergie

    Bonsoir,

    Du document de YBaCuO je retiens:

    Que les corses malgré leur sang chaud sont frileux , 23% chauffage 2% climatisation.
    Les pertes annoncées de 14,3% (!), une partie prendrait-elle le maquis ?

    Qu'un tranfert est encouragé vers le gaz pour le chauffage et l'ECS, pour diminuer la demande.

    Que la liaison avec l'Italie / Sardaigne est en courant continu, ce qui malgré les pertes de conversion doit avoir un meilleur rendement que le 50Hz HT sous-marin.

    On ne parle pas de cogénération sur les diesels

    @+
    Dernière modification par invite76532345 ; 29/01/2008 à 14h09.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  14. #11
    EspritTordu

    Re :Alimentation de la Corse en énergie

    à cause des pertes par effet capacitif
    C'est-à-dire s'il vous plaît?
    Dernière modification par invite76532345 ; 29/01/2008 à 14h10.

  15. #12
    Cécile

    Re :Alimentation de la Corse en énergie

    Oui, le document est très intéressant. Je m'attendais à plus de conso en été et moins en hiver, pas tant à cause du climat que de la pression touristique.
    Je retiens aussi que les pertes sont énormes. Vétusté du réseau électrique ? Habitudes de branchements pirates ? Il faut clairement regarder en détail pourquoi de telles pertes, avant d'engager de nouvelles capacités.
    Je retiens aussi que le chauffage électrique n'est pas encouragé. Pourtant, il y a un an, une personne que je connais en Corse s'est fait refiler un tel chauffage, pourtant stupide au vu de la production essentiellement thermique de l'électricité dans l'Île. Quel gâchis !
    Le transport de gaz est-il plus facile que le transport d'électricité vers la Corse ? Si oui, il faut clairement encourager le chauffage au gaz : au moins, les rendements sont de 80 %, et non 40 % (centrale thermique) x 86 % (transport d'électricité).
    Dernière modification par invite76532345 ; 29/01/2008 à 14h10.

  16. Publicité
  17. #13
    EspritTordu

    Re :Alimentation de la Corse en énergie

    il ya aussi le solaire mais c'est seulement 0.5% il n'est pas développé alors que la corse
    L'exploitation centralisé de l'énergie solaire nécessite du soleil mais aussi beaucoup d'espace à perdre, or sur une île, d'autant plus montagneuse, l'espace est compté et accidenté ce qui donne pas beaucoup d'élan à une entreprise déjà timide me semble-t-il...
    Dernière modification par invite76532345 ; 29/01/2008 à 14h11.

  18. #14
    Cécile

    Re :Alimentation de la Corse en énergie

    Pourquoi "centralisée" ? N'y a-t-il pas assez de toits orientés au sud en Corse ? Le décentralisé relié au réseau me semble bien plus adapté à une telle île.
    Dernière modification par invite76532345 ; 29/01/2008 à 14h11.

  19. #15
    chatelot16

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    pour la diference entre ligne haute tension aerienne et souterraine lavantage de la ligne aerienne est que l'air est un isolant gratuit : on peut utiliser des tension tres hautes pour diminuer le courant et economiser les perte par resistance

    pour un cable sous marin il faut isoler parfaitement et ca coute beaucoup plus cher : meme probleme que les lignes enterré mais pire

    la difference de distance entre la france et la sardaigne justifie vraiment bien de passer par ce coté la ...

  20. #16
    EspritTordu

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    Pourquoi "centralisée" ? N'y a-t-il pas assez de toits orientés au sud en Corse ? Le décentralisé relié au réseau me semble bien plus adapté à une telle île.
    Oui je le pense aussi, l'avenir du solaire, ici, ne peut sans doute que compter sur l'initiative particulière, qui, il faut avouer, n'est pas solicité plus qu'ailleurs en France à l'achat, l'installation et le suivi d'une installation solaire dont les performances actuelles des panneaux solaires photovoltaïques sont assez médiocres encore, mais sans doute les plus raisonnables sous des latitudes métropolitaines. Dans l'avenir immédiat seul encore des centrales traditionnelles semblent être la perpective la plus vraisemblable (et la plus importante) pour la production électrique (outre l'import). (Ou peut-être alors dans un esprit plus anticipatoire, une centrale solaire flottante, qui sait? c'est peut-être une idée à développer...!)

    Que la liaison avec l'Italie / Sardaigne est en courant continu
    C'est étrange je croyais le courant continu abandonné depuis l'avénement de l'alternatif pour le transport de l'énergie... De plus le courant continu génère un champ magnétique non négligeable (et même dangereux) si on en croit les habitants de New-York au début du siècle où le courant continu produit par les dynamos d'Edison circulait sous les rues...

    pour un cable sous marin il faut isoler parfaitement et ca coute beaucoup plus cher : meme probleme que les lignes enterré mais pire
    Oui je vois, une question pécunière finalement et peut-être aussi d'entretien d'autant plus qu'il faut sans doute doubler la ligne pour palier à d'éventuelles réparation sur l'une sans pour autant plonger l'île dans le noir entre temps.

    la difference de distance entre la france et la sardaigne justifie vraiment bien de passer par ce coté la ...
    Oui, la solution semble alors techniquement la plus facile. Seulement politiquement c'est peu concevable que l'île puise son énergie à l'étranger sans avoir des moyens locaux similaires en capacité de production. A propos, d'où vient l'électricité de Sardaigne?

  21. #17
    YBaCuO

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    La production centralisée ne peut pas être remplacée par la production décentralisée. Il est spécifié dans la partie 2.2 du rapport cité plus haut que l’éolien et la mini-hydraulique ne présente pas de puissance garantie dans les systèmes insulaires. Pour le photovoltaïque c’est sensiblement la même chose car il ne produit pas pendant la pointe du soir et en journée la puissance garantie est estimée à 10% de la puissance installée (pour un parc de plusieurs dizaine de MWc).

    Concernant les liaisons, il en existe deux, une à courant continu qui relie l’Italie à la Sardaigne en traversant la Corse, l’autre en courant alternatif qui relie la Corse à la Sardaigne.
    L’emploi de câble en courant alternatif est restreint à quelques dizaines de kilomètres, car celui-ci se comporte comme un condensateur, il y circule alors plus de courant pour charger et décharger ce condensateur que de courant qui transporte de la puissance active. Cela entraine des pertes supplémentaires dans les lignes, or en raison de l’isolation la chaleur s’évacue difficilement.
    La solution pour de plus grande distance est d’utiliser du courant continu comme cela se fait entre la France et la Grande Bretagne (2000MW). Les problèmes de courant capacitif disparaissent, l’inconvénient est qu’il faut construire une station de conversion à chaque extrémité. Le champ magnétique est réduit si au lieu de passer par la terre le courant de retour passe par un câble disposé tout près de celui de l’aller.

    Donc pour la Corse les liaisons les plus judicieuses sont celles qui la relient à la Sardaigne et à l’Italie qui est le point du continent le plus proche. Le raccordement à la Côte d’Azur n’est pas nécessaire surtout que celle-ci dispose d’un réseau en antenne sous-dimensionné (cf. la ligne qui devait être construite au dessus des Gorges du Verdon).
    La liaison avec la Sardaigne présente un intérêt car elle permet de réduire la puissance installée sur les deux iles. En effet un réseau doit respecter la « règle du N-1 », c'est-à-dire que le disfonctionnement d’un élément du réseau doit pouvoir être secouru par les éléments restants. Les interconnections permettent de mutualiser les moyens de secours. C’est aussi la raison pour laquelle une centrale en Corse se compose de 18 unités de 19 MW et non d’une unité de 150MW telle qu’il en existe sur le continent, car le réseau ne peut supporter la perte de 150MW par contre 19 MW peut être secouru par des TAC, des diesels restants et les interconnections.

  22. #18
    jpc2a

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    et que pensez vous de centrales qui fonctionneraient au GPL au lieu du fuel lourd?
    Ne serait ce pas une alternative moins polluante?
    Et quelles en seraient les contraintes?

  23. Publicité
  24. #19
    SK69202

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    Bonsoir,

    Le fuel lourd est l'hydrocarbure le moins cher, c'est la raison principale de son utilisation.

    Comme l'électricité "corse" n'est pas facturée à son coût de revient, continuité territoriale "oblige", le producteur minimise les pertes et par la même occasion, la part de l'électricité "corse" que je paye.

    A Tahiti, où la production ce fait aussi en majorité par diesel, le prix du Kwh était aux alentours de 0.3€, il y quelques années.


    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  25. #20
    jpc2a

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    c'est bien le probléme
    comme EDF est en perte sur la Corse, la production qu'il fournit au nom du service public, se fait avec des moyens les moins couteux au détriment de la population
    -l'investissement doit étre au minimum,et l'implantation et le choix de la nouvelle centrale semblent faire cas uniquement de ces considérations qui passent bien avant le véritable intérét public.
    mais est ce un bon calcul puisque le prix du brut atteint des sommets?

  26. #21
    chatelot16

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    que voulez vous bruler de mieux que du fuel ?

    certainement pas du GPL : c'est plus cher que le fuel et ca ne polue pas moins : et un moteur a explosion au gpl a un moins bon rendement qu'un diesel

    le seul inconvenient du diesel genre particule est en general resolu dans les grosses installation par des filtres electrostatique ou autres ...

    pour faire mieux que le diesel on peut aussi bruler du bois dans des gazogene ou faire du methane avec tout ce qui peut pourrir : ca ne suffira jamais mais un moteur diesel peut bruler du methane ou du gaz de gazogene en cocombustion : le gaz economise le fuel : et une petite quantité de fuel fait l'allumage

    mais tant que le maquis corse n'est pas exploité comme une foret il faudra bien bruler du fuel ... ou construire une centrale nucleaire

    je ne dit pas ca pour rire et pas seulement pour la corse : il y a du bois et des dechet vegetaux a bruler ou a methaniser qui se perdent : cela demande du travail et neccessite des constructions : et c'est parfois pour des question de soit disant defense de l'environement qu'on ne peut pas le faire

    de meme qu'une grosse utilisation de l'energie solaire ou eolienne ne se fait pas sans grosse instalation donc grosse perturbation de l'environnement ...

  27. #22
    Cécile

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    Citation Envoyé par YBaCuO Voir le message
    La production centralisée ne peut pas être remplacée par la production décentralisée. Il est spécifié dans la partie 2.2 du rapport cité plus haut que l’éolien et la mini-hydraulique ne présente pas de puissance garantie dans les systèmes insulaires. Pour le photovoltaïque c’est sensiblement la même chose car il ne produit pas pendant la pointe du soir et en journée la puissance garantie est estimée à 10% de la puissance installée (pour un parc de plusieurs dizaine de MWc).
    Il ne s'agit pas de remplacer, il s'agit de réduire la part du thermique. Quand on voit les courbes de production électrique au cours de la journée dans le rapport que tu cites, on voit de l'hydraulique et du thermique en journée. Si ceux-ci pouvaient être remplacés partiellement par du solaire et de l'éolien, ce serait de la pollution en moins (dans le cas du thermique) et de la puissance gardée en réserver pour les moments de forte demande (dans le cas de l'hydraulique).

    Mais bien sûr, il faut aussi fortement jouer sur la demande. Autant, en France métropolitaine, le recours à l'électricité pour de nombreux usages peut se comprendre, autant en Corse, c'est une abération. Tant qu'on n'agira que sur l'offre et pas sur la demande, on n'y arrivera pas.

  28. #23
    EspritTordu

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    L’emploi de câble en courant alternatif est restreint à quelques dizaines de kilomètres, car celui-ci se comporte comme un condensateur, il y circule alors plus de courant pour charger et décharger ce condensateur que de courant qui transporte de la puissance active. Cela entraine des pertes supplémentaires dans les lignes, or en raison de l’isolation la chaleur s’évacue difficilement.
    La solution pour de plus grande distance est d’utiliser du courant continu comme cela se fait entre la France et la Grande Bretagne (2000MW). Les problèmes de courant capacitif disparaissent, l’inconvénient est qu’il faut construire une station de conversion à chaque extrémité. Le champ magnétique est réduit si au lieu de passer par la terre le courant de retour passe par un câble disposé tout près de celui de l’aller.
    L'effet capacitif est dûe à l'isolation du câble ici, il n'y a pas de tels effets sur les lignes aériennes?
    Les câbles de courant continu sont tout de même un grand gaspillage de courant avec la chaleur qu'il produise?

  29. #24
    chatelot16

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    [QUOTE]Les câbles de courant continu sont tout de même un grand gaspillage de courant avec la chaleur qu'il produise?[/QUOTE

    pour la meme epaisseur d'isolant on peut transmettre la meme puissance en courant continu avec moins de courant qu'en alternatif : donc moins de perte , ( ou moins de cuivre )

    je pense qu'avec la baisse reguliere du prix de l'electronique on finira par utiliser le courant continu pour d'autre liaison que sous marine ...

  30. Publicité
  31. #25
    FC05

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Il ne s'agit pas de remplacer, il s'agit de réduire la part du thermique. Quand on voit les courbes de production électrique au cours de la journée dans le rapport que tu cites, on voit de l'hydraulique et du thermique en journée. Si ceux-ci pouvaient être remplacés partiellement par du solaire et de l'éolien, ce serait de la pollution en moins (dans le cas du thermique) et de la puissance gardée en réserver pour les moments de forte demande (dans le cas de l'hydraulique).

    Mais bien sûr, il faut aussi fortement jouer sur la demande. Autant, en France métropolitaine, le recours à l'électricité pour de nombreux usages peut se comprendre, autant en Corse, c'est une abération. Tant qu'on n'agira que sur l'offre et pas sur la demande, on n'y arrivera pas.
    Bien sûr, mais comme la pointe de consommation se fait en hiver, de nuit et froid (donc souvent conditions anticycloniques sans vent) il faut de toutes façon installer un parc diesel en conséquences. Les énergies "alternatives" ne permettant d'économiser que la seule énergie qui se stocke toute seule : l'hydraulique de grande taille.

    D'autre part tu raison, par exemple pour l'eau chaude, la consommation électrique pour ce type de besoins devrait être nulle ou presque en été ... Se serait possible si les installateur ne calculaient pas leurs prix en fonction de crédit d'impôts, mais c'est un autre débat.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  32. #26
    YBaCuO

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    On dirait d'après le rapport que la production éolienne maximum est de 200 GWh/an, je ne sais à quoi cela correspond en puissance installée.

    Concernant les économies d'énergie et les énergies alternatives, le principe de continuité territoriale a un effet pervers car le prix de l'électricité ne reflete pas son coût de revient. Un prix plus élevé est un indicateur qui incite les consommateur à considérer d'autres sources d'énergies, cela économise par là même des subventions qui peuvent être réallouées ailleurs.


    Citation Envoyé par EspritTordu Voir le message
    L'effet capacitif est dûe à l'isolation du câble ici, il n'y a pas de tels effets sur les lignes aériennes?
    L'effet capacitif est plus important sur les câbles que sur les lignes aériennes à cause de la géométrie des conducteurs et de la permittivité relative des isolants.

  33. #27
    invite76532345
    Invité

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    Bonjour
    On dirait d'après le rapport que la production éolienne maximum est de 200 GWh/an, je ne sais à quoi cela correspond en puissance installée.
    1GWh = 106 kWh ou 103MWh
    Une année industrielle = 8000 heures
    Puissance constatée =200 000 /8000= 25MW
    Le rendement d'une éolienne est habituellement considéré égal à 25%.
    Puissance installée: 25/0.25 = 100MW.
    Soit:
    25 machines de puissance 4MW chacune ou
    50 machines de puissance 2MW chacune.

    A+

  34. #28
    YBaCuO

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    Un parc éolien de 100 MW serait à la fois considérable et minime.
    Considérable parce que la puissance consommée peut être inférieure à 150MW, la quasi totalité de cette puissance peut donc être fournie par l'éolien et minime parceque l'énergie fournie représente moins de 10% du mix énergétique.

  35. #29
    chatelot16

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    Une année industrielle = 8000 heures
    Puissance constatée =200 000 /8000= 25MW
    Le rendement d'une éolienne est habituellement considéré égal à 25%.
    Puissance installée: 25/0.25 = 100MW.
    rendement ? est ce bien le bon mot ?

    rendement c'est le rapport entre la puissance utile est la puissance consomé

    dans ce calcul il s'agit plutot de rapport entre puissance moyenne utile et puissance nominale installé ce rapport depand autant de l'irregularité du vent que de la largeur de la gamme de vent utilisable par l'eolienne

    d'ailleurs le rendement energetique d'une eolienne n'a aucune importance puisque le vent n'est payé par personne

  36. #30
    chatelot16

    Re : Alimentation de la Corse en énergie

    Concernant les économies d'énergie et les énergies alternatives, le principe de continuité territoriale a un effet pervers car le prix de l'électricité ne reflete pas son coût de revient. Un prix plus élevé est un indicateur qui incite les consommateur à considérer d'autres sources d'énergies, cela économise par là même des subventions qui peuvent être réallouées ailleurs.
    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Hors sujet
    L'objet de la discussion est: "Alimentation de la Corse en énergie" et non pas des considérations philosophiques (cf : petit cadeau... gros cadeau...) sur la politique commerciale d'eDF vis à vis des producteurs et des consommateurs.

    La modération
    Papykiwi
    Dernière modification par invite76532345 ; 01/02/2008 à 05h31. Motif: Hors sujet

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Identification] Grain tropical en Corse?
    Par AmaliaMatus dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/01/2008, 09h27
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 01/07/2007, 11h31
  3. Une nouvelle clémentine pour la Corse
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/12/2005, 13h35
  4. Corse des merveilles
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/08/2005, 07h00
  5. Devinette: Observer la Corse depuis Marseille
    Par Max dans le forum Physique
    Réponses: 35
    Dernier message: 23/02/2005, 17h54