Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 32

Calcul d'Emboutissage-Pliage



  1. #1
    CHAUDRAC54

    Red face Calcul d'Emboutissage-Pliage


    ------

    Bonjour,

    Je fais parti d'un service de développement interne d'une entreprise.
    Mon projet actuel est le dimensionnement d'un élément pour son pliage, je m'explique :
    Comme vu sur le dessin "modélisation pour demande", la pièce 1 est fixé à la pièce 2, la pièce 2 est fixé par rapport à la table de la presse horizontale (voir dessin "mise en situation" pour visualisation seule de la presse, la pièce sur la table n'étant pas celle étudiée).

    Le but de l'étude est le pliage de la languette grâce à un outils n°3 se déplaçant horizontalement.
    -Le pliage pour une languette d'épaisseur 2mm est de 22°, pour une languette de 3mm, le pliage est de 25°.
    -La pièce numéro 2 est en aluminium 5083.
    -La longueur du pliage est de 200 mm.
    -Les outils sont en acier.
    -La force de la presse est de 300 kN.
    -La section de pression évolue en fonction de l'avance de l'outil ( en effet, plus on plie, plus l'outil est en contact avec la languette)
    Suite au pliage, on effectue un mouvement de pression en continuant à avancer l'outil pour permettre un emboutissage de la languette (permet le non-retour de celle-ci avec l'élasticité de l'aluminium).

    L'étude porte donc à quantifier dans un premier temps :
    -L'amorce de rupture dû au changement de section entre la languette et le chanfrein à 55° de la pièce.
    -Quantifier l'arrondie qui modifiera cette amorce.
    -Quantifier la force à effectuer pour ce pliage et atteindre la Résistance mécanique du matériau .
    -Le changement des résultats entre une épaisseur de languette de 2mm et une épaisseur de languette de 3mm.
    -L'évolution des résultat en fonction de la longueur du pliage réalisé.


    J'aimerais ainsi faire cette étude par RDM, je ne sais pas comment modéliser mon élément pour l'étude.
    J'ai essayé une étude par logiciel de CAO (Inventor 2010) mais aucun des résultats n'est exploitable.

    Pouvez-vous m'aider dans mes recherches ?

    Mécaniquement vôtre






    Description 5083 :


    Densité : 2,66 g/cm3
    Module de Young : 70 GPa
    Coeff de Poisson : 0.33
    Limite d'élasticité : 125 MPa
    Allongement Longitudinal : 12 micromètre/ (m c)
    Résistance à la traction : 275 MPa

    -----
    Images attachées Images attachées

  2. Publicité
  3. #2
    CHAUDRAC54

    Thumbs up Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Ci-joint, proposition de schéma pour étude RDM, ce schéma conviendrait-il ?
    Merci
    Images attachées Images attachées  

  4. #3
    Jaunin
    Animateur Technologies et Bricolage

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour, CHAUDRAC54,
    Je vais essayer de simuler votre pièce, je vois que votre pièce sur l'assemblage de pliages poste #1, n'a pas les mêmes dimensions que votre schéma pour l'étude RDM ?
    J'aurai sûrement d'autres questions en cours de route.
    Cordialement.
    Jaunin__

  5. #4
    Jaunin
    Animateur Technologies et Bricolage

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour,
    Voilà, les questions. (Le début)
    Avez-vous déjà fait un pliage de cette pièce, si oui, avez-vous une photo ?.
    Vous voulez positionner un rayon dans l'angle de 55° sur la pièce ?.
    Cordialement.
    Jaunin__

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Zozo_MP

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour

    Suite au pliage, on effectue un mouvement de pression en continuant à avancer l'outil pour permettre un emboutissage de la languette (permet le non-retour de celle-ci avec l'élasticité de l'aluminium).
    Il faudrait se mettre d'accord sur le vocabulaire du pliage c'est du pliage, de l'emboutissage c'est de l'emboutissage, du cintrage c'est du cintrage.

    Dis autrement si ce que vous appelez une languette et un bord tombé sur une tôle c'est donc un simple pliage. C'est ça ?

    Sauf à ce que j'ai mal compris : tel que vous décrivez votre pliage vous n'obtiendrez jamais l'angle voulu avec cette méthode.

    Pour au moins trois raisons :

    - L'angle de l'outil est égal ou non à l'angle de la pièce finie. Si la réponse est oui alors vous ne tiendrez pas l'angle qui sera plus ouvert.
    - il faut être certain que le fil du au laminage sera toujours dans la même sens sinon votre angle bougera sans possibilité de corriger.

    Cette angle bougera pour tout une série de pièce ou d'une pièce à l'autre, selon la façon dont elle est découpée (cisaille ou laser).
    - dans tout pliage il y a des coefficients de correction standard mais le plus souvent interne à l'entreprise en fonction de l'outillage et de la machine. (la matière est vivante et ne se laisse pas faire).

    Entre parenthèse je ne vois pas avec un tel montage comment vous pouvez plier quoi que ce soit.

    Quelque chose m'échappe vraiment pour une fois !
    - la pièce 1 est fixé à la pièce 2, la pièce 2 est fixé par rapport à la table de la presse horizontale
    -La pièce numéro 2 est en aluminium 5083.
    Le premier qui a compris pourra m'expliquer SVP


    Quelque chose me manque dans la description : notamment comment est maintenue l'autre partie de la pièce à plier (pour les spécialistes qu'est-ce qui clampe puisque l'on ne fait pas du pliage en l'air et pas du cintrage).


    Pouvez vous joindre une vue 3D de la pièce une fois pliées (avec les cotes)
    et aussi un vue 3D des pièces 1, 2 et 3 : sinon envoyez moi le fichier assemblage car je dispose de inventor 2010 entre autres ou à Jaunin qui a aussi un logiciel de CAO comparable.

    Nota :

    - on utilise pas de la rdm pour faire du pliage qui est une technique connue et éprouvée depuis très très longtemps. Les nouvelles CN font la simulation de pliage pour le multiplis.
    - quand on fait un pliage par définition il n'y a pas amorce de rupture car un pliage ne doit pas générer de criques, surtout avec de l'alu car on utilise de l'alu ayant un bonne pliabilité.

    Pour l'arrondi je laisse Jean Yves ( ) vous expliquer.

    Cordialement

    PS : vous ne seriez pas en stage en entreprise par hasard, donc étudiant.
    Faim dans le monde. Ne laissez de contributeur "sur leur faim", informez nous

  8. #6
    CHAUDRAC54

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour à vous deux et merci pour l'intérêt que vous portez à mon étude.

    @ZOZO_MP
    PS : vous ne seriez pas en stage en entreprise par hasard, donc étudiant.
    Tout à fait, je suis apprenti en deuxième année de BTS CRCI (Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle) en alternance.

    @ZOZO_MP
    il faut être certain que le fil du au laminage sera toujours dans la même sens sinon votre angle bougera sans possibilité de corriger.
    Je n'ai pas très bien compris, pouvez-vous m'éclairez ?



    Je pense avoir mal expliqué le sujet de l'étude, j'avais essayé de simplifier la pièce mais j'ai dû plus vous embrouillez.

    Une façon simple serait de vous envoyer le fichier.
    Comment puis-je vous envoyez les fichiers Inventor? En effet, le dossier compressé pèse 11 Mo et je n'ai pas trouvé l'onglet pour l'envoyer par message privé.

    Ci-joint, une photo lors du premier pliage, on peut y voir un décalage du plie dû à un défaut de bridage. Ce pliage a été effectuer sur une pièce droite.

    J'ai ainsi joint 3 autres photos qui, je l'espère, aideront un peu mieux à comprendre.

    @ZOZO_MP
    - on utilise pas de la rdm pour faire du pliage qui est une technique connue et éprouvée depuis très très longtemps. Les nouvelles CN font la simulation de pliage pour le multiplis.

    - quand on fait un pliage par définition il n'y a pas amorce de rupture car un pliage ne doit pas générer de criques, surtout avec de l'alu car on utilise de l'alu ayant un bonne pliabilité.
    C'est un outillage que je dois créer sur la machine qui n'est pas une commande numérique, ainsi la presse est une presse horizontale.

    Le changement de section en haut de la languette a entrainé d'après nos premiers test une fissuration du métal à l'endroit du plie, l'arrondie permettrait donc d'adoucir la géométrie de la pièce .

    @Jaunin
    Je vais essayer de simuler votre pièce, je vois que votre pièce sur l'assemblage de pliages poste #1, n'a pas les mêmes dimensions que votre schéma pour l'étude RDM ?
    En faite, il y a donc plusieurs dimensions :

    -La pièce 1 est celle qui doit être pliée, son épaisseur supérieur , ici de 16mm , pourra varier en fonction de la demande de l'entreprise;

    -La pièce 2 est une contre forme, elle sert à amorcer le pliage de la languette et d'établir une fin d'avancement de l'outil 3 (agit en butée).
    Elle a donc un angle inverse à celui de la pièce 3, à 22° pour une languette d'épaisseur 2mm et 25° pour une languette d'épaisseur 3mm.

    -La pièce 3 est l'outil de pliage/formage, cette outil avance donc grâce à un vérin dont la force est de 300kN (J'aimerais aussi prouver par calcul, même si il est à première vue évident, que la force du vérin est suffisante pour une certaine longueur de pliage)
    Elle a donc un angle en inverse avec celui de la pièce 2.



    J'espère avoir un peu mieux expliqué le sujet

    Merci à vous

    Cordialement
    Images attachées Images attachées

  9. Publicité
  10. #7
    JeanYves56

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour ,

    Je crois avoir compris que vous voulez seulement plier la languette de la piece 2 .
    Il faut ecarter les autres !! vous ne pouvez pas faire du pliage et de l'assemblage en même temps .
    Pour faire un pli à un angle donné il faut depasser la limite elastique du metal pour se retrouver dans les deformations permanentes , sinon le metal revient à sa forme initiale .
    Pas vraiment de calcul de RDM à faire , comme deja dit par Zozo c'est un domaine bien connu depuis longtemps !!
    Vous faite le pli sur la machine aux angles prescrit et ensuite vous voyez si les formes s'epousent bien .

  11. #8
    CHAUDRAC54

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour JeanYves56

    je crois avoir compris que vous voulez seulement plier la languette de la piece 2 .
    -La pièce numéro 2 est en aluminium 5083.
    Je me suis trompé de pièce , c'est la numéro une qui est en 5083, pièce qui est à plier.

    Pas vraiment de calcul de RDM à faire , comme deja dit par Zozo c'est un domaine bien connu depuis longtemps !!
    Vous faite le pli sur la machine aux angles prescrit et ensuite vous voyez si les formes s'epousent bien .
    Je pensais aux calculs de RDM étant donné la géométrie de la pièce (qui n'est donc pas une tôle). J'aimerais ainsi quantifier quel longueur de plie je pourrais effectuer avec la presse en un seul passage.
    Je dois créer l'outil qui permettra ce pliage, ainsi je ne peux pas créer plusieurs longueurs d'outils pour établir des essais qui reviendrais cher à l'entreprise. La presse étant une presse horizontale avec un outillage non commun, aucun appuie ne peux être fait par rapport à des autres pliages.

    Cordialement

  12. #9
    Zozo_MP

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour chaudrac54


    Bravo pour votre formation vous allez beaucoup vous amuser.

    J'apprécie vos échanges sur le mode sympa ce qui nous change un peu de certains djeunes qui veulent nous apprendre notre métier (on n'est pas dans le plastique )

    Vous on va vraiment vous aider et vous refiler quelques tuyaux (sans jeu de mots) au passage.

    Voir mon adresse mail en MP pour envoyer les fichiers. Il faut faire la manip suivante :

    Créer un répertoire vierge qui va recevoir tous les fichiers (exemple "export futura"
    Puis sous inventor parès avoir ouvert les .IAM faire
    enregister sous ===> Prêt à emporter.
    Puis une fois que c'est terminé m'envoyer tous les fichiers qui se trouve dans le répertoire "export futura".

    La fonction prêt à emporter permet de garantir que je vais recevoir tous les fichiers .ipt et les .iam et surtout que les liens absolus des fichiers seront bien coupés.
    La fonction prêt à emporter créé un chemin relatif et non pas un chemin absolu qui m'empêcherait d'utiliser vos fichiers.

    Pour le reste je vous prépare un réponse détaillée car votre problème n'est pas trivial. Je crois avoir vu où se situe le problème et peut être comment le résoudre.

    Pour la RDM j'ai réfléchi comment faire cela semble possible avec une astuce mais pour cela il faut que je briff Jaunin ( ).

    Pour que Jaunin puisse vous aider, il faut que dans les fichiers que vous aller m'envoyer j'ai la pièce avant pliage (je lui ferais la conversion en step). Pour le reste j'en fait mon affaire.
    Je ferais suivre à Jaunin les fichiers par internet à cause de la neige dans le beau pays de Jaunin avec qui j'ai l'habitude de ce genre de manip.

    Cordialement


    .
    Faim dans le monde. Ne laissez de contributeur "sur leur faim", informez nous

  13. #10
    Jaunin
    Animateur Technologies et Bricolage

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour, CHAUDRAC54,
    Donc, je confirme, votre pièce à plier est en 5083.
    C'est bien pour ça que vous aviez donné ses caractéristiques au poste #1.
    Je suis parti sur de l'acier, c'est pour ça que je ne comprenais pas la force nécessaire que vous aviez pour le pliage.
    Je recommence.(Cela m'apprendra à lire comme il faut.)

    Description 5083 :
    Densité : 2,66 g/cm3
    Module de Young : 70 GPa
    Coeff de Poisson : 0.33
    Limite d'élasticité : 125 MPa
    Allongement Longitudinal : 12 micromètre/ (m c)
    Résistance à la traction : 275 MPa
    Cordialement.
    Jaunin__

  14. #11
    Jaunin
    Animateur Technologies et Bricolage

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    RE-Bonjour, CHAUDRAC54,
    J'aimerais savoir comment est l'outillage d'appui de votre pièce alu à plier.
    Car si je regarde votre premier dessin d'outillage, l'appui est plat, maintenant dans votre poste #6,sur le troisième dessin, on voit un appui en "pointe", comment est-il plus haut?
    Pour réaliser la pièce qui est sur la photo, vous l'avez faite avec votre machine ou autrement et avec quelle pression ?
    Cordialement.
    Jaunin__

  15. #12
    CHAUDRAC54

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour Jaunin,

    En préparant ce poste, j'ai essayé de simplifier le problème en le modélisant d'une autre façon, je pense m'y être assez mal pris.

    L'outillage d'appui est bien légèrement pointu afin de créer un affaiblissement du métal quand l'autre outil exercera une pression sur la languette.

    La pièce sur la photo du poste 6 était mon premier essai de pliage, la partie haute au dessus de la languette était plate, l'outil de derrière était aussi plat afin de simplifié l'essai.

    Après cette essai, j'ai essayé de rentrer dans le vif du projet, c'est à dire que ma pièce à plier est en réalité un demi tube ou les languettes sont usinés aux extrémités, un outil droit n'aurais donc pas pu créer cet appui en sachant que les diamètres des demi-tube peuvent changer en fonction de la demande de l'entreprise.

    La pièce sur la photo a été réalisé en usinant dans un rectangle d'aluminium le chanfrein et la languette, cette pièce a ensuite était fixé par vis à un autre rectangle (comme sur le poste 1) qui lui même était (mal) fixé à la table de la presse horizontale. Le pliage a donc eu lieu sur cette presse avec le même système d'outillage.

    Je ne me rappel plus de la pression de la presse, l'info sera mise en ligne dès lundi matin !

    Cordialement

  16. Publicité
  17. #13
    Jaunin
    Animateur Technologies et Bricolage

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour,
    J'ai fait plusieurs simulations avec un appui comme mentionné au poste #6 image 3, j'obtiens de meilleurs résultats, mais j'ai des doutes sur la force de votre vérin de 300 [kN] pour exécuter le pliage.
    Auriez-vous un fichier d'une pièce à plier en .STEP à nous joindre.
    Vous serait-il possible d'arriver à faire une photo des fissures du pliage ?
    Cordialement.
    Jaunin__

  18. #14
    bougadul

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour
    Un petit détail qui a son importance.
    Le maintient de la pièce
    La chaine .... Pas top, surtout si les angles de pliage ont des tolérances serrés
    Une chaine se détend, avec le temps ....
    Une chaine mal positionnée ou mal mise, et l'outil sera détérioré.
    Il serait plus judicieux d'étudier un placage de la pièce, avec le même mouvement que celui du pliage ...
    La forme de la" matrice" doit être plus ouverte pour avoir plus d'aisance sur le dépassement de la languette (limite élastique)
    Le " poinçon « peut être beaucoup simplifié par contre.
    a+

  19. #15
    CHAUDRAC54

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour,

    @ Janin
    Auriez-vous un fichier d'une pièce à plier en .STEP à nous joindre.
    J'ai envoyé un fichier à Zozo_MP déjà convertie en step, je ne sais pas quand vous l'aurez.

    J'ai aussi essayé de simuler ce pliage, mais je n'ai pas réussi avec mes logiciels, pourrez vous me donner une capture écran de ce que vous obtenez?

    Je vous ai joint 2 photos, la ph3 est une photo du devant de la pièce (on peut voir la trace du chanfrein), la ph2 est une photo de l'arrière de la pièce

    @ Bougadul
    Il serait plus judicieux d'étudier un placage de la pièce, avec le même mouvement que celui du pliage ...
    De quelle manière celui-ci pourrais être mis en œuvre ? Je ne comprends pas "le même mouvement que celui du pliage".

    Cordialement
    Images attachées Images attachées

  20. #16
    Zozo_MP

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour Bougadul

    Je suis entrain de récupérer toutes les pièces de la machine pour voir comment installer au mieux le pliage.

    Pour les criques cela ne va pas être simple car le problème vient de la position de la fibre neutre qui fait que nous sortons des cas habituels et bien balisés du pliage.

    Je suis entrain de faire une explication du problème pas simple à partir de la pièce réelle (sous inventor)

    Je vous la soumettrais pour discussion avec une proposition de solution.

    Cordialement

    @jaunin le STEP et dans ta boite mail perso
    Faim dans le monde. Ne laissez de contributeur "sur leur faim", informez nous

  21. #17
    Zozo_MP

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour chaudrac54

    Regardez ces documents svp !

    Ici pour avoir un ordre de grandeur des efforts pour plier.
    Ici vous avez un configurateur qui permet d'avoir une valeur approchante de l'effort à exercer.

    Un autre configurateur utilisable pour l'alu c'est ici

    Ici des tables de pliage (abaques)

    Attendre toutefois les simulations de Jaunin pour confirmer car vous n'êtes pas dans un cas standard de pliage.
    En plus vous ne pliez pas sur 90° mais sur quelques degrés : l'effort est donc moins important.


    Regardez particulièrement à la page 3 le problème de la fibre neutre puisque votre problème est bien là.
    Je vous expliquerais!

    Cordialement
    Faim dans le monde. Ne laissez de contributeur "sur leur faim", informez nous

  22. #18
    Jaunin
    Animateur Technologies et Bricolage

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour, CHAUDRAC54,
    Auriez-vous le renseignement suivant :
    Pour réaliser la pièce qui est sur la photo, vous l'avez faite avec votre machine ou autrement et avec quelle pression ?
    Cordialement.
    Jaunin__

  23. Publicité
  24. #19
    Jaunin
    Animateur Technologies et Bricolage

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Re-Bonjour, CHAUDRAC54,
    Je pense que les languettes de vos demi-cylindres seront plus difficile à plier, car vus la forme, ils sont légèrement coniques et plus courte par rapport à votre test.
    Cordialement.
    Jaunin__

  25. #20
    Zozo_MP

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonsoir Chaudrac54

    Nous verrons par la suite le problème du vé et contre Vé et la fixation de la pièce.

    Voici l'explication de la difficulté.
    Je m'excuse auprès des experts si l'explication et un peu longue et trop évidente pour vous mais Chaudrac54 n'a peut être pas encore l'expérience complète pour que l'on puisse parler à demi-mot.

    Pour l'illustrer j'ai pris deux cas :

    1°) le cas exposé par chaudrac54
    2°) le cas appellé normal ou l'on plie une tôle ayant la même épaisseur partout.

    Vous verrez le cas normal qui est une tôle roulée avec un bord tombé (un pli)

    Dans le cas normal l'allongement de la matière se fait de manière assez homogène sur le diamètre extérieur et la fibre neutre se trouve dans le cas connus de tous les plieurs.
    On peut voir le dépalcement et la position approchée de la fibre neutre avec l'image «*Pièce alu à plier en épaisseur homogène V1 - cas usuel*»

    Pour bien faire voir la différence j'ai ensuite superposé les deux pièces pour montrer la différence.

    Sur la photo «*Pièce alu à plier V1 - avant pliage*» (jaune) il faut considérer que c'est le rectangle bleu que l'on déplace. Évidemment le coin qui est proche du point de rotation subi peut de déformation.
    A contrario celui qui est à l'extérieur se déplace d'avantage. C'est là que ce fait le plus grand allongement.

    Un fois la superposition du cas usuel et du cas exposé image «*vue superposée deux type de pliage V1 vue 2 des deux cas*»,
    quelque chose apparaît immédiatement c'est qu'il y une impossibilité d'allongement du rayon externe du fait que l'on passe de 3mm à 15mm et que ce sera la partie de 3mm qui s'allongera et quasiment pas celle de 15mm.

    Voilà bien le problème.

    Pour illustrer cela il faut se référer à l'image «*Pièce alu à plier V1 vue de l'allongement*».
    Dans cette image on voit que le parallélogramme Violet foncé représente la zone quasi non déformée par le pliage.
    Le trait bleu (avec flèche bleu jusqu'au commentaire) montre la surface avant pliage.
    Le trait rouge (avec flèche rouge jusqu'au commentaire) montre la surface après pliage.

    Il manque donc pratiquement toute la matière situé dans la zone violet foncé pour l'allongement. Zone que je baptise par commodité «*zone inerte*»
    La matière qui est têtue décide alors de chercher de la matière dont elle à besoin pour s'allonger d'une part sur le petit bout de rayon R3 et sur l'épaisseur de la tôle qui fait 3mm d'épaisseur.

    C'est ce qui occasionne les criques.

    Autre point qui est démontré c'est que le Vé doit être beaucoup plus haut que le Rayon R3 et ce contrairement au dessin qui nous été posté était sur le même axe par rapport à la base.
    Autre problème illustré par la vue «*essai*» (fournie par chaudrac) montre ce qui est souhaité après pliage. Il faut donc cet alignement pour pouvoir faire une soudure si j'ai bien compris.
    Il faudrait que l'on en sache un peu plus et notamment si la soudure n'est que sur la languette ou non.


    On peut avancer sans trop se tromper qu'il est possible de mettre en alignement mais que la surface ne sera pas plane du fait de la quasi impossibilité de maitriser la matière à l'endroit interne du plis.
    La photo d'une pièce réelle pliée montre une forme en S aplati qui montre que la matière ne flue pas bien.
    Soit on aura des criques soit on aura un léger ressaut (une petite boursouflure).
    La boursouflure est préférable à la crique bien sûr car un petit coup de lime peut en venir à bout facilement sans fragiliser la matière.

    [S]Je reviens sur un point que j'ai avancé[:S] très important qui est le sens de laminage.
    Je suppose que ces pièces en demi tube sont obtenu par roulage si c'était de la fonderie la question du pliage ne se poserait pas.
    Il a une règle à respecter et que si l'on veut obtenir des cotes justes et une bonne répétabilité (avoir toujours la même cote) il faut plié perpendiculairement au sens de laminage. De façon à être certain que les fibres de laminage soient toujours orientée de la même façon. Si cette règle n'est pas respectée on s'expose à des problème de réglages sans fin et des cotes pourries.

    Conclusion provisoire.
    Il faut regarder maintenant quelles sont les contraintes qu'il est possible de lever (travail à faire avec les responsables de la production).

    De mon point de vue et à débattre avec les experts du forum.

    Le rayon du poinçon (mis à R5 ou R6 même avec deux fois l'épaisseur ne va pas changer grand chose). Plus il est grand et plus il va dans la «*zone inerte*».

    Les deux solutions que j'entrevois sont les suivantes
    1°) solution passe certainement par une petite rainure bien rayonnée située un peu plus haut que le R3 avant pliage. voir la photo "soluce"
    Cette solution résoudra bien des problèmes dont faibilité et pas d'affaiblisement de la matière mais comme déjà dit il faudrait en savoir un peu plus sur la fonction réelle de cette languette.

    C'est cette solution que je préfère car elle règle tous les problèmes et du point de vue fabrication une rainure avec une fraise boule et facile à faire lorsque la pièce est déjà montée sur la machine. Une changement d'outil et une passe ce n'est rien.
    (l'ami Bougadul va vous expliquer cela.)

    2°) faire passer la languette à 5mm et faire une reprise en fraiseuse pour 1 mm pour retirer les criques de surface et surtout obtenir une surface parfaitement plane et avec le bon angle. Sans aucun défaut. Évidemment cela augmente beaucoup le coût mais on peut avoir l'argent du beurre et la crémière en même temps. Par principe je n'aime pas les reprises mais à chacun ces aversions

    Tout dépend du nombre de pièces à faire et des exigences du bureau d'étude qui lui sait comment la pièce est montée et quelles sont les latitudes et contraintes, moins on n'a de pièce et plus un bricolage et une reprise manuelle sont envisageable.

    Voilà amuser vous bien, il faut attendre après noël pour les explications supplémentaires notamment sur le pliage lui même.

    Cordialement
    Faim dans le monde. Ne laissez de contributeur "sur leur faim", informez nous

  26. #21
    CHAUDRAC54

    Thumbs up Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour à tous

    A quel adresse envoie t-on les chocolats de noêl ?

    Merci pour votre gros travail sur mon sujet !

    @ Janin
    Pour réaliser la pièce qui est sur la photo, vous l'avez faite avec votre machine ou autrement et avec quelle pression ?
    La pièce a été plié avec la même machine, je n'ai pas réussi à avoir la pression dans la documentation constructeur, j'ai cependant quelques données :
    Force nominale : 300 kN
    Course du vérin : 300 mm
    Puissance du moteur : 5,5 kW
    Vitesse de travail :1,3 m/min (réglée en dessous selon demande APAVE)

    Ces données pourraient-elles être utilisables ?

    @Janin
    Je pense que les languettes de vos demi-cylindres seront plus difficile à plier, car vus la forme, ils sont légèrement coniques et plus courte par rapport à votre test.
    Je n'ai pas compris pour la conicité des languettes, Peut être une erreur de ma part sur le dessin?

    @Zozo_Mp
    J'ai regardé les documents joint sur le pliage, ceux-ci m'ont permis de m'interroger un peu plus sur la fibre neutre, mon cas de pliage n'étant pas conforme.

    Merci pour votre analyse ses les deux cas de pliage,
    Sur la photo «*Pièce alu à plier V1 - avant pliage*» (jaune) il faut considérer que c'est le rectangle bleu que l'on déplace. Évidemment le coin qui est proche du point de rotation subi peut de déformation.
    A contrario celui qui est à l'extérieur se déplace d'avantage. C'est là que ce fait le plus grand allongement.

    Un fois la superposition du cas usuel et du cas exposé image «*vue superposée deux type de pliage V1 vue 2 des deux cas*»,
    quelque chose apparaît immédiatement c'est qu'il y une impossibilité d'allongement du rayon externe du fait que l'on passe de 3mm à 15mm et que ce sera la partie de 3mm qui s'allongera et quasiment pas celle de 15mm.
    Je pensais donc à l'arrondie que je vous parlez ultérieurement pour aider cette allongement.

    Mais comme vous m'expliquez plus loin :
    La matière qui est têtue décide alors de chercher de la matière dont elle à besoin pour s'allonger d'une part sur le petit bout de rayon R3 et sur l'épaisseur de la tôle qui fait 3mm d'épaisseur.
    Ce qui répond à ma question

    Autre point qui est démontré c'est que le Vé doit être beaucoup plus haut que le Rayon R3 et ce contrairement au dessin qui nous été posté était sur le même axe par rapport à la base.
    Je pense travailler là dessus, je reçois bientôt de nouveaux outillages pour essais, en mettant quelque millimètre de clinquant (feuilles d'acier de différentes épaisseurs) en dessous de l'outil pourrais me permettre d'avoir ces différentes hauteurs à tester.

    Autre problème illustré par la vue «*essai*» (fournie par chaudrac) montre ce qui est souhaité après pliage. Il faut donc cet alignement pour pouvoir faire une soudure si j'ai bien compris.
    Il faudrait que l'on en sache un peu plus et notamment si la soudure n'est que sur la languette ou non.
    Je joint ainsi un dessin vu avec l'ingénieur soudage. (Ne pas faire attention aux passes de soudage)


    Je suppose que ces pièces en demi tube sont obtenu par roulage si c'était de la fonderie la question du pliage ne se poserait pas.
    Il a une règle à respecter et que si l'on veut obtenir des cotes justes et une bonne répétabilité (avoir toujours la même cote) il faut plié perpendiculairement au sens de laminage. De façon à être certain que les fibres de laminage soient toujours orientée de la même façon. Si cette règle n'est pas respectée on s'expose à des problème de réglages sans fin et des cotes pourries.
    Ces pièces sont réalisées soit en tube coupé en deux partie , soit à partir d'une tôle emboutie.
    La tôle emboutie ne nous offre pas de bonne tolérances géométriques mais un grand gain .

    Le pliage de la languette nous sert à changer notre moyen de production, actuellement, il faut souder un support (pour être dans les normes de construction) , coûteux (soudage, matière, main d'œuvre ). ( Voir dessin joint)

    Le rayon du poinçon (mis à R5 ou R6 même avec deux fois l'épaisseur ne va pas changer grand chose). Plus il est grand et plus il va dans la «*zone inerte*».
    Je pensais aussi à cette solution afin d'adoucir le pliage et ainsi mieux répartir l'effort.

    1°) solution passe certainement par une petite rainure bien rayonnée située un peu plus haut que le R3 avant pliage. voir la photo "soluce"
    Cette solution résoudra bien des problèmes dont faibilité et pas d'affaiblisement de la matière mais comme déjà dit il faudrait en savoir un peu plus sur la fonction réelle de cette languette.

    C'est cette solution que je préfère car elle règle tous les problèmes et du point de vue fabrication une rainure avec une fraise boule et facile à faire lorsque la pièce est déjà montée sur la machine. Une changement d'outil et une passe ce n'est rien.
    Actuellement, des essais ont été réalisés pour effectuer cette usinage avec un robot (assez long ), l'entreprise trouve trop couteux pour l'instant l'achat d'une fraise de forme.
    Nous aimerions aussi faire l'étude d'une table avec une toupie, la pièce passerait entre des galets pour ainsi suivre ses éventuelles courbures.

    Je pense que cette étude fera l'objet d'un prochain poste.


    Tout dépend du nombre de pièces à faire et des exigences du bureau d'étude qui lui sait comment la pièce est montée et quelles sont les latitudes et contraintes, moins on n'a de pièce et plus un bricolage et une reprise manuelle sont envisageable.
    L'entreprise fabrique environs 500 pièces par an (avec épaisseurs et diamètres différents).

    Au niveau de mon Bts, on me demande d'apporter des calculs mécanique pour ce projet, que pouvez-vous me conseiller ?

    D'ici mi janvier, d'autres test seront réalisés, je vous tiendrez donc au courant ici de l'avancement du projet.

    Encore merci de votre travaille

    Passez de bonnes fêtes !

    Cordialement
    Images attachées Images attachées  

  27. #22
    Jaunin
    Animateur Technologies et Bricolage

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour, CHAUDRAC54,
    Donc :
    Je pense que les languettes de vos demi-cylindres seront plus difficile à plier, car vus la forme, elles sont légèrement coniques et plus courtes par rapport à votre test.
    Sur votre test la languette était parallèle étant donné que toute votre pièce était plate.
    La languette dépendra de la forme du cylindre, épaisseur extrémité 2 [mm], longueur 6 [mm] épaisseur 2.2 [mm], puis longueur 7.7 [mm] épaisseur 2.9 [mm].
    Maintenant une question, sur le demi-cylindre les deux languettes sont bien de la même épaisseur de chaque coté? 2 ou 3 [mm].
    Cordialement.
    Jaunin__

  28. #23
    Jaunin
    Animateur Technologies et Bricolage

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour, CHAUDRAC54,
    J'ai dû reconstruire votre demi-cylindre pour diverses raisons et nécessités de programme.
    J'ai fait une première simulation de votre forme, j'ai dû admettre certaines choses, système de fixation, forme de l'outil et de l'appui; j'ai repris l'idée de la forme de la photo 3 postes #6.
    Pour poursuivre, je vais attendre les remarques, pour essayer d'approcher de la réalité, toujours difficile quand on sort de la limite élastique et que la pièce doit rester déformée sans déchirure.
    Maintenant comme l'on fait remarquer, Zozo MP et Jean Yves56, que je salue, au final, il n'y a que le pli sur la machine qui va nous donner les valeurs finales.
    Mais rien n'empêche d'essayer de s'en approcher.
    Pour une languette de 2 [mm] un angle de 22 [°] représente une flèche de ~2.5 [mm].
    Cordialement.
    Jaunin__

    Pour informations générales.
    http://tel.archives-ouvertes.fr/docs...outenance1.pdf

    http://hal.archives-ouvertes.fr/docs...RIUT08-PyM.pdf

    http://v.castelhano.free.fr/probatoi...caract_mec.htm

    http://www.mecanium.fr/index.php

    http://www.mat.ensmp.fr/Pages/jb/COU...ge_corrige.pdf
    Images attachées Images attachées  

  29. #24
    CHAUDRAC54

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour Jaunin,

    Maintenant une question, sur le demi-cylindre les deux languettes sont bien de la même épaisseur de chaque coté? 2 ou 3 [mm]
    Le demi-cercle envoyé est la représentation que j'ai effectuer pour la préparation de mon prochain test, c'est à dire que d'un côté je vais tester le pliage d'une languette de 3mm d'épaisseur avec un angle de 25° et de l'autre une languette de 2mm d'épaisseur avec un angle de 22°.

    il n'y a que le pli sur la machine qui va nous donner les valeurs finales.
    Tout à fait, les tests auront lieu d'ici mi-janvier, mais comme expliqué auparavant, j'aimerais essayé de prouver le maximum de données par le calcul.

    Merci pour vos liens, j'ai essayé de comprendre les documents (en avouant que certaines valeurs sont inconnus à mon répertoire) mais ceux-ci sont tout de même intéressants!

    Je vais essayé de me pencher un peu plus sur les contraintes.

    Merci pour votre travail

    Cordialement

  30. Publicité
  31. #25
    Jaunin
    Animateur Technologies et Bricolage

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour,
    Votre matière 5083 est aussi connue sous Peraluman-460 et Aludur-450Mn.
    Je suppose que vous avez déjà tous ces renseignements sur les caractéristiques de la matière pour la mise en forme à froid.
    Savez-vous quel traitement on subit vos demi-cylindres.

    (Vos deux épaisseurs différentes mon semé le trouble pendant un moment, mais j'aurais dû le voir)

    Cordialement.
    Jaunin__


    http://www.alu-menziken.com/fileadmi..._aluminium.pdf
    Images attachées Images attachées  

  32. #26
    CHAUDRAC54

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour,

    Oh un beug lors de ma dernière réponse, je recommence donc,

    Votre matière 5083 est aussi connue sous Peraluman-460 et Aludur-450Mn.
    Merci pour cette information, j'avais beau cherché, je n'y avait jamais pensé! Le lien de Menziken est très interressant, j'ai pu ainsi voir certaine propriétés que je ne connaissais pas, en ce moment j'essaye d'étudier

    La fabrication des demi-cylindres est de deux façons:
    Soit on découpe un tube en deux, dans ce cas le traitement est soit O soit H112 en fonction de la demande client
    Soit on reçois les demi-cylindres directement fait, dans ce cas le traitement est O pour le formage.

    Cordialement

  33. #27
    Zozo_MP

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour

    l'entreprise trouve trop couteux pour l'instant l'achat d'une fraise de forme.
    Ce n'est pas une fraise de forme mais un simple fraise boule ou un couteau standard de plus en plus utilisé en CN. Une passe comme ça doit prendre moins d'une minute même en fraisage classique, surtout pour une ligne droite.

    Bougadul va vous expliquer cela!


    Nous aimerions aussi faire l'étude d'une table avec une toupie, la pièce passerait entre des galets pour ainsi suivre ses éventuelles courbures.
    Voilà une très mauvaise idée ! Rechigner pour une fraise pas cher et vouloir faire une machine comme pour un menuisier (je rêve) alors là cela veut dire qu'il y a d'autres problèmes sur d'autres pièces.

    Personne ne fait une toupie de menuisier à ma connaissance (même dans l'aviation) car beaucoup trop dangereux et trop difficile de maîtriser les cotes.
    Dans l'enlèvement de matière la difficulté c'est de tenir la pièce et avec du métal (même de l'alu) ce n'est pas de la tarte notamment à cause des vibrations.

    Au vue de l'image du soudage on peut dire que le but de la languette et d'uniquement permettre au soudeur d'arriver au fond du vé formé par la pièce dont on discute et la pièce sur lequel le demi tube sera soudé.
    Donc peu importe qu'il y ait une crique puisque de toute façon la languette n'aura aucun effort une fois soudée et si j'ose dire ne sert à rien une fois soudée.

    Pour moi la bonne solution reste le fraisage d'une rainure à la fraise boule si vous voulez absolument ne pas avoir de criques.

    En plus cela vous permet de retomber dans le cas du pliage standard et donc de maitriser celui-ci. Maitrise que ce soit si la pièce est roulée ou prise dans une tube.
    Petite remarque:
    Rappelez vous que la fibre neutre doit être perpendiculaire au pliage. Donc pour le tube elle sera parallèle du fait que les tubes sont fait par extrusion ou étirage. Pour la pièce roulée elle sera dans le bon sens ou mauvais selon que l'on fait attention en sens de laminage ou non.


    NOTA sous forme de Hors Sujet

    Il y a quand même des choses bizarres dans ce que je lis.
    Dire que découper un tube à moitié coute plus cher que faire la même pièce en roulage alors là les bras m'en tombent.
    Le roulage est très difficile si l'on ne travaille pas avec une rouleuse CN à quatre rouleaux du fait du rayon d'amorce qui génère une partie plate.

    En roulage on utilise en théorie moins de matière qu'avec le demi tube puisque dans ce cas on n'a une grosse chute. Mais la matière coûte bien moins cher que la main d'oeuvre et le cout d'une heure de rouleuse. regarder le coût horaire homme plus machine par rapport au coût d'1Kg d'alu.

    Fin du hors sujet.

    J'espère que vous comprenez tout ce que je tente de vous expliquer, n'hésitez pas à demander des précisions.

    Cordialement


    Cordialement
    Faim dans le monde. Ne laissez de contributeur "sur leur faim", informez nous

  34. #28
    Jaunin
    Animateur Technologies et Bricolage

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour, CHAUDRAC54,
    Je ne sais pas si vous avez bien vu le poste #23, pour plier votre languette de 2 [mm] avec une flèche de 2.5[mm], pour obtenir votre angle de 22[°], le système a dû utiliser une force de 8x10^5[N], c'était la question qui lui était posée.
    Cordialement.
    Jaunin__

  35. #29
    Jaunin
    Animateur Technologies et Bricolage

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonjour, CHAUDRAC54,
    Je viens de reprendre l'idée de Zozo_MP, que je salue, du rayon de 3 [mm].
    J'ai soumis la pièce aux mêmes conditions et je joins les résultas, ainsi qu'une comparaison des contraintes entre les deux pièces.
    On note une nette amélioration dans la force de pliage ainsi que dans les contraintes à la pliure.
    Cordialement.
    Jaunin__
    Images attachées Images attachées

  36. #30
    Zozo_MP

    Re : Calcul d'Emboutissage-Pliage

    Bonsoir

    Merci Jaunin pour le travail et la simulation.

    Cordialement
    Faim dans le monde. Ne laissez de contributeur "sur leur faim", informez nous

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Demande de calcul pour effort de pliage
    Par mythologie2 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/09/2010, 11h49
  2. Astuce pour pliage
    Par ibtihel dans le forum Technologies
    Réponses: 11
    Dernier message: 25/08/2010, 00h54
  3. ailette en pliage !
    Par pcpc dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/08/2010, 13h43
  4. document pur pliage de tôle
    Par hedi-mrad dans le forum Technologies
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/11/2009, 18h41
  5. Enigme ( pliage papier )
    Par integrity_13 dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 30
    Dernier message: 23/03/2006, 17h07
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.