Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Virothérapie oncolytique




  1. #1
    t0yt0y

    Virothérapie oncolytique

    Bonjour à toutes et à tous !!!

    J'aimerais avoir des informations sur la virothérapie en général, les avancées qui ont été faites, les applications ou les tests en cours, les possibilités de traitement, ainsi que les cancers concernés par ces traitements.

    J'ai cherché sur internet, mais il semblerait que le sujet ne soit pas trop developpé.

    Merci pour vos informations, vos liens, bref, tout quoi !

    -----

    Allo, Stérique ?! Oui ... Ici Nétique !!!!

  2. Publicité
  3. #2
    Zellus

    Re : Virothérapie oncolytique

    Salut,

    Je ne sais pas si tu as l'habitude de lire des articles scientifiques mais si c'est le cas tu peux faire des recherches sur PubMed. Sinon j'ai trouvé cet article un peu vieux mais bon, il donne déjà pas mal d'infos et en plus il est en français .
    Bonne lecture !

  4. #3
    t0yt0y

    Re : Virothérapie oncolytique

    Oui merci, j'y fais pas mal de recherches, mais il est vrai que les articles que j'ai trouvé ne sont pas toujours en français ( tu en as trouvé un en français !? )et n'apporte pas toujours de réponse à mes questions ( d'un point de vue biologique oui, mais au niveau médical et des applications, je n'ai rien trouvé ... )

    Tu as des précisions sur l'article que tu as trouvé ?

    Merci
    Allo, Stérique ?! Oui ... Ici Nétique !!!!


  5. #4
    Zellus

    Re : Virothérapie oncolytique

    Quel boulet ! J'ai oublié de mettre le lien. On n'est plus toujours maître de ses mouvements à 3h du mat lol. C'est par ici que ça se passe.

  6. #5
    t0yt0y

    Re : Virothérapie oncolytique

    Okay, merci.

    C'est vachement interessant, mais je reste aussi sur ma faim ... ne sachant pas trop si il y a de réelles utilisations de la virothérapie, a part les essais cliniques que font oncolytics biotech ...

    Comment tu as fait pour trouver un article pareil ? toutes mes recherches sur pubmed m'apporte des sortes de résumés, et la plupart du temps en anglais.

    Merci beaucoup.
    Allo, Stérique ?! Oui ... Ici Nétique !!!!

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Zellus

    Re : Virothérapie oncolytique

    Salut,

    Citation Envoyé par t0yt0y
    Comment tu as fait pour trouver un article pareil ?
    C'est mon petit secret . Non je blague lol.
    Je ne sais plus exactement comment je l'ai trouvé. J'ai cherché dans Google avec plein de mots-clés différents : virothérapie, thérapie génique, cancer, virus oncolytique ... Et puis j'ai passé du temps à faire toutes les pages proposées (ou presque ). Mais je ne sais même plus si je l'ai trouvé comme ça ou directement en allant sur le site de l'INSERM où il y a la revue médecine/sciences. Je ne sais pas si tu connais mais c'est une revue géniale je trouve, car elle est totalement en français et il y a plein de revues (mais pas les dernières expériences comme il y a également sur PubMed) écrites par de grands spécialistes du domaine. De plus c'est en accès gratuit, sauf pour les dernières années pour lesquelles il faut s'abonner.

    Citation Envoyé par t0yt0y
    toutes mes recherches sur pubmed m'apporte des sortes de résumés, et la plupart du temps en anglais.
    A 20 ans je suppose que tu es en 2e année de licence non ? Tu ne connais peut-être pas encore PubMed. En tout cas moi je ne connaissais pas bien avant le master. Je lisais pas beaucoup d'article à lépoque . Mais dis-toi bien que si tu continues tes études ça va être ta bible lol. Et tous les articles sont en anglais bien sûr puisque c'est la langue des scientifiques (et pourquoi pas le français ? ). Tu n'y trouveras malheureusement pas les revues de médecine/sciences. En tout cas j'en ai jamais trouvée.
    Donc oui après entré un mot (ou plusieurs) tu tombes sur la liste de tous les articles qui traitent du sujet. Tu as deux onglets en fait, un pour tous les articles (dernières recherches + revues) et un uniquement pour les revues. Si tu veux commencer à te renseigner sur un sujet et connaître tout ce qui est fait dans un domaine il vaut mieux chercher dans ce deuxième onglet. Donc en fait tu obtiens la liste des articles avec le titre uniquement (+ la date, les auteurs, le journal dans lequel il est publié ...) et il faut cliquer dessus mais ça tu as dû t'en rendre compte . Et tu arrives sur une autre page pour accéder à l'article. Mais attention la plupart des articles ne sont pas accessibles gratuitement et tu peux accéder au mieux au résumé. Si tu veux des articles avec l'article complet, sache que seuls ceux avec du vert (ou du vert et orange) sur les petites feuilles à gauche du titre sont disponibles entièrement gratuitement.

    Bon vu le pavé je m'arrête là lol. Si tu as des questions n'hésite pas.

  9. #7
    Démostène

    Smile Re : Virothérapie oncolytique

    Salut,
    Voilà qui devrait vous interesser :
    http://www.physorg.com/news142690851.html

    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  10. Publicité
  11. #8
    Svenn

    Re : Virothérapie oncolytique

    Citation Envoyé par t0yt0y Voir le message
    J'aimerais avoir des informations sur la virothérapie en général, les avancées qui ont été faites, les applications ou les tests en cours, les possibilités de traitement, ainsi que les cancers concernés par ces traitements.
    L'auteur du post est peut-etre parti depuis longtemps mais je reponds quand meme !

    Pour bien comprendre le principe, il faut d'abord comprendre ce qui differencie une cellule cancereuse d'une cellule normale. Une cellule fonctionnant normalement n'est capable de se diviser que si elle en recoit l'ordre de la part du reste de l'organisme. Par exemple, pendant une infection bactérienne, des cellules du système immunitaire vont recevoir l'ordre de se multiplier pour pouvoir combattre efficacement l'agent pathogène. Les cellules filles récupèreront l'information génétique de la cellule initiale et pourront mener leur vie et éventuellement se diviser à leur tour.

    Cependant, il arrive qu'une mutation se produise et qu'une des cellules filles recoivent une info génétique erronée. Avec un peu de malchance, ça va se produire au mauvais endroit et la cellule va se mettre à se diviser spontanément sans que personne ne lui demande. L'organisme va remarquer que cette cellule prolifère sans que l'organisme ne lui demande et va alors lui donner l'ordre de se "suicider" par apoptose.

    Normalement, elle va obéir sans rechigner sauf si les gènes nécessaires à l'apoptose ne fonctionnent pas non plus. Et ainsi de suite, l'organisme dispose d'un certain nombre de solutions pour éliminer une cellule. Mais au-delà d'un certain nombre de défaillances, l'organisme ne peut plus lutter efficacement et la cellule prolifère hors de tout contrôle, c'est une tumeur.

    L'un de ces contrôles est le "système interféron". Comme d'autres systèmes, le système interféron vérifie en permanence que la cellule fonctionne normalement, faute de quoi il ordonne à la cellule d'entrer en apoptose. Ce qui est très intéressant, c'est que le système interféron permet aussi de lutter contre les infections virales. Grace au système interféron, une cellule normale infectée par un virus va d'abord chercher à détruire le virus et elle se suicidera si elle n'y parvient pas. Une cellule tumorale dans lequel le système interféron ne fonctionne plus ne pourra pas se défendre contre un virus et va se faire tuer (et de surcroit, le virus va s'y multiplier)

    Le principe de la virothérapie est donc d'utiliser des virus très sensibles au système interféron : ceux-ci seront incapables de se multiplier dans des cellules saines et ils vont tuer les cellules tumorales infectées. Cerise sur le gateau, le virus va se multiplier dans les cellules tumorales tant qu'il en reste et disparaitra de lui-même quand il n'aura plus rien à "manger".

    Les cancers visés sont donc bien sur les cancers pour lesquels le système interféron ne marche plus. Ca concerne une bonne partie des cancers, souvent des cancers assez graves mais pas tous. Des cibles particulièrement intéressantes seraient les leucémies : comme le cancer circule dans le sang, il est facilement accessible à un virus oncolytique.


    Passons à présent à la pratique. Autant le dire tout de suite, il va falloir attendre encore quelques années avant de pouvoir passer aux choses sérieuses, il y a un certain nombre de problèmes qui restent à résoudre. Un grand nombre de virus ont été testés et basiquement, ils se répartissent en deux catégories : ceux qui ne sont pas assez efficaces et ceux qui sont "trop" efficaces.
    Les "pas assez efficaces" sont les plus nombreux et de nombreux problèmes peuvent se poser: ces virus peuvent laisser la cellule tumorale vivante une fois sur deux, ils peuvent être trop lents et finir par se faire démolir par le système immunitaire. Il se peut aussi que le virus se multiplie mal dans le type de cellule tumorale.

    Les "trop efficaces" sont plus rares mais pas forcément mieux. Après injection, ils vont s'attaquer vigoureusement à la tumeur, se multiplier, réinfecter d'autres cellules, se remultiplier et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il ne reste plus la moindre cellule tumorale. Sauf que ce virus ne va pas s'arrêter en si bon chemin et il va s'attaquer également aux cellules saines ce qui peut avoir des très graves conséquences à fortiori chez une personne déjà sérieusement malade.

    Je parlerais juste un peu plus d'un des meilleurs candidats à l'heure actuelle que je connais plus particulièrement, à savoir le virus de la stomatite vésiculaire (VSV). Ce VSV est un virus qu'on trouve chez les bovins et qui peut provoquer un léger état grippal chez l'homme. Ce virus a un certain nombre d'avantages uniques : il est capable d'infecter et de se multiplier dans quasiment tous les types cellulaires humains sans pour autant provoquer de maladie grave. Il est également extrêmement sensible à l'interféron : il se fera souvent quasiment toujours éliminer par une cellule saine, par contre une cellule sans interféron va passer un très mauvais quart d'heure (enfin, plutôt une douzaine d'heures pendant lesquelles un virus va en donner 50000 nouveaux avant que la cellule n'en meure). Enfin, le virus a un cycle très rapide et quasiment personne n'a d'anticorps contre ce virus, ce qui lui permet de faire un boulot efficace avant que le système immunitaire ne réagisse et ne l'élimine. Les résultats en souris sont assez spectaculaires et on observe une très forte régression de nombreux types de tumeurs après traitement au VSV. Le seul "petit" hic, c'est que le virus semble chasser les tumeurs au seul endroit où il ne peut pas aller, à savoir le cerveau.

    En conclusion, c'est la virothérapie est une piste certainement prometteuse, mais il reste encore pas mal de boulot avant d'avoir un traitement vraiment au point. Les pistes actuelles consistent à présent à utiliser comme point de départ les virus qui donnent les résultats les plus intéressants et à y introduire des mutations pour réguler leur virulence et/ou leur spécificité. Si j'en juge par le nombre de publis sur Medline, l'adénovirus semble être nettement la piste la plus chaude, suivie des herpesvirus, du VSV et du virus de la vaccine.

  12. #9
    t0yt0y

    Re : Virothérapie oncolytique

    Merci.

    Il est certain que ton post est de loin net et précis. Merci d'avoir tout aussi bien résumé.

    Sais tu si des essais cliniques sont en cours ? J'avais cru lire que Oncolitycs biotech en était pas loin ?
    Ce que je me demande aussi c'est comment on soumet un candidat a faire partie de la batterie de test ? Est-ce réglé et régulé par les cancérologues ?
    Allo, Stérique ?! Oui ... Ici Nétique !!!!

Sur le même thème :