Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

IC50 et Posologie



  1. #1
    rowing91

    IC50 et Posologie

    Bonjour à tous,

    Pour mes études j'ai une présentation d'article à faire. Et pour étoffer mon dossier j'aimerais savoir comment était choisi la posologie et si il y avait un rapport direct avec l'IC50.

    Merci d'avance de votre aide,
    RwG

    -----

    Boinc..Boinc..Boinc..de petits bons pour de grands sauts!

  2. Publicité
  3. #2
    gmb

    Re : IC50 et Posologie

    la posologie conseillée d'un médicament est envisagée en fonction de la concentration efficace déduite des expériences pharmacodynamiques et des résultats des études pharmacocinétiques chez l'animal. Lors de la première utilisation chez l'homme on commence par vérifier l'absence de toxicité puis dans une deuxième phase on détermine la posologie optimale par une méthode d'approche quon appelle de son terme anglo-saxon: dose ranging

  4. #3
    piwi

    Re : IC50 et Posologie

    Selon mes souvenirs qui commencent réellement à dater. L'IC50 va permettre avec la dose efficace minimale de définir un index thérapeutique, fourchette dans laquelle on va chercher à se placer puis se maintenir. Il est évident que la dose externe de cet index n'est pas la dose IC50 loin s'en faut
    Donc une fois l'IC50 déterminée il reste un certain nombre de paramètres à apprécier avant de définir une limite haute.

    Cordialement,
    piwi
    Je sers la science et c'est ma joie.... Il parait.

  5. #4
    rowing91

    Re : IC50 et Posologie

    Merci pour vos réponses à tous les deux.
    Boinc..Boinc..Boinc..de petits bons pour de grands sauts!

  6. #5
    Navrique

    Re : IC50 et Posologie

    Bonjour à tous.
    Je doit moi aussi préparer une présentation d'un article.
    le sujet traite du mecanisme de resistance trypanosoma Brucei à l'eflornithine.

    Les chercheurs utilisent dans cette article l'IC50 pour determiner un effet synergique/antagoniste avec le Nifurtimox. il se base notamment sur un isobolograme. Ils en deduisent aussi la concentration inhibitrice fractionnée via leur donné d'IC50 de chaque antiparasitaire seule ou en combinaison.
    J'en viens donc à ma question: je ne comprend pas pourquoi ils utilisent l'IC50 plus que la MIC ( concentration minimale inhibitrice dans leurs expérience). Y a t'il un intérêt à utiliser l'une plus que l'autre de ces deux unitées?

    Pour plus d'informations : http://www.plospathogens.org/article...l.ppat.1001204

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :