Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Signes cliniques pour l'arrêt du traitement



  1. #1
    vilveq

    Signes cliniques pour l'arrêt du traitement


    ------

    Bonjour,

    J'aurais aimé savoir, dans les tentatives de guerrir un cancer, à quel moment le medecin va dire : Il faut arrêter les traitements, ça ne sert plus à rien.
    J'ai une connaissance a qui les médecins viennent de le lui dire. Ce qui me surprend un peu c'est qu'on lui a dit qu'il lui restait pas plus d'1an à vivre.
    1 an c'est quand même long, je trouve, pour arrêter d'essayer de se battre. C'est un cancer du pancréas.

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    myoper

    Re : Signes cliniques pour l'arrêt du traitement

    Bonjour,
    Ces désisions sont basées d'abord sur les études de ces traitements et de ces cancers. C.a.d. qu'on connait le moment a partir duquel le fait de traiter ou pas ne modifiera pas la survie et+/-/ou le confort (c'est étudié en même temps que le produit et fait partie de son efficacité évaluée).
    Ensuite sur l'évolution individuelle de ce cancer dans les conditions qui sont les siennes (idem les conditions d'évaluation, ou "mieux" ou "pire" - les médecins estiment la façon dont ces différences vont influer sur la durée de vie préestimée).
    Cette dernière est plus empirique pour la partie qui ne correspond pas a ce qui est régulièrement étudié mais peut être appréhendé d'autres façons (évolution ...).

  4. #3
    mh34

    Re : Signes cliniques pour l'arrêt du traitement

    Aïe...oui je comprends ta réaction, mais le cancer du pancréas fait partie de ceux qui ont le plus mauvais pronostic...
    Très très mauvais pronostic.
    La médiane de survie est parmi les plus mauvaises ( 1% à 5 ans je crois).
    Si le cancer s'est généralisé, il n'y a effectivement plus grand chose à faire : on n'a pas de chimio efficace, le patient n'en aura que les effets secondaires.
    C'est pour ça que pour certains types de cancers la recherche s'oriente surtout sur le dépistage ( ici : http://www.arc-cancer.net/Actualites...la-salive.html) parce que s'ils sont de si mauvais pronostic, c'est principalement parce qu'on les diagnostique trop tard.
    C'est aussi le cas du cancer de l'ovaire.
    Désolée pour ton ami et les siens..

  5. #4
    vilveq

    Re : Signes cliniques pour l'arrêt du traitement

    Merci pour votre réponse.

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    C.a.d. qu'on connait le moment a partir duquel le fait de traiter ou pas ne modifiera pas la survie et+/-/ou le confort (c'est étudié en même temps que le produit et fait partie de son efficacité évaluée).
    Et c'est quoi CE moment ? Une trop grande 'disperstion' du cancer ? ou autre chose ?
    Si cela devait vous arriver, comme vous connaissez la maladie, à partir de quand diriez-vous : bon, on arrête là. Quel est le signe clinique, le résulat d'analyse qui vous ferait dire que le combat est perdu ? Qu'est-ce qui pourrait bien vous faire arrêtre de vous battre, 1 an avant l'échéance finale ?

    Dans ces moments, dans le famille, on entend tout et n'importe quoi. Notament qu'un tel, on lui avait pronostiqué 3 mois à vivre et il gambade toujours. Il y a t'il vraiment des cas 'inexpliqués' de guérison inatendue, ou bien est-ce du domaine des légendes urbaines ?

    merci

  6. #5
    vilveq

    Re : Signes cliniques pour l'arrêt du traitement

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Aïe...oui je comprends ta réaction, mais le cancer du pancréas fait partie de ceux qui ont le plus mauvais pronostic...
    Très très mauvais pronostic.
    La médiane de survie est parmi les plus mauvaises ( 1% à 5 ans je crois).
    Si le cancer s'est généralisé, il n'y a effectivement plus grand chose à faire : on n'a pas de chimio efficace, le patient n'en aura que les effets secondaires.
    C'est pour ça que pour certains types de cancers la recherche s'oriente surtout sur le dépistage ( ici : http://www.arc-cancer.net/Actualites...la-salive.html) parce que s'ils sont de si mauvais pronostic, c'est principalement parce qu'on les diagnostique trop tard.
    C'est aussi le cas du cancer de l'ovaire.
    Désolée pour ton ami et les siens..
    Merci,

    Dans l'article, on parle de patient à risque. C'est quoi un patient à risque ? Est-ce que le diabète favorise le cancer du pancréas ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    mh34

    Re : Signes cliniques pour l'arrêt du traitement

    Est-ce que le diabète favorise le cancer du pancréas ?
    Non, pas à ma connaissance.
    Deux facteurs connus sont l'alcool et le tabac ( on les retrouve toujours, ces deux-là...).
    Et peut-être une prédisposition génétique...

  9. Publicité
  10. #7
    myoper

    Re : Signes cliniques pour l'arrêt du traitement

    On a une trouvé certaine corrélation entre certains troubles glycémiques et certains cancers (digestifs) mais si c'est significatif, c'est toujours très faible par rapport au facteurs que MH souligne et pose beaucoup moins de problème que le trouble métabolique lui même. Et pour le patient, il n'y a donc rien a relever ; ça peut servir pour déterminer certaines options de recherches.

    La décision doit être collégiale et non pas individuelle (réunion de concertation pluridisciplinaire).
    Et il existe de rares cas de rémissions spontanées et parfois complètes de certains cancers mais un pronostic mauvais est associé a d'éxtrèmement minces chances d'observer un tel phénomène (donc, pas de faux espoirs).

  11. #8
    vilveq

    Re : Signes cliniques pour l'arrêt du traitement

    Merci pour vos réponse.

    Dernière petite question qui me taraude.
    On meurt de quoi lorsque l'on a un cancer du pancréas? Une pancréatite ou autre chose ? La cancer du pancréas fait-il s'arrêter de fonctionner le pancréas ?

    De même, si on a un cancer sur un organe non vital (cancer du sein, testicule, peau, etc..), on meurt de quoi ? excusez moi si ma question est très naïve ...

  12. #9
    mh34

    Re : Signes cliniques pour l'arrêt du traitement

    On meurt de la même chose que pour tous les cancers ; sa généralisation à tous les organes.

  13. #10
    myoper

    Re : Signes cliniques pour l'arrêt du traitement

    Pour rester simple.
    Commun a tous les cancers (qui se passent mal) : http://www.springerlink.com/content/...ext.pdf?page=1
    Bien que ce ne soit pas le terme consacré, on peut dire qu'il y a pancréatite, hépatite(s) (...) puis atteinte des organes touchées par les métastases
    A coté, il y a des anomalies métaboliques plus générales qui vont provoquer des dysfonctions organiques diverses (et une altération de l'organisme plus ou moins rapide voire des décompensations plus brutales).
    Dans le cancer du pancréas, il y a aussi des soucis vasculaires (thromboses) veineuses et (envahisssement) artériels et leurs conséquences.
    Les problèmes mécaniques (compressions) apportent leurs lots de problèmes de proximité qui évoluent aussi pour leur propre compte.

Discussions similaires

  1. Fabriquer un minuteur pour l'arrêt automatique d'une lampe
    Par Skippy le Grand Gourou dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/01/2010, 14h31
  2. Temps Tres Long Pour L'arret Ordinateur
    Par demouge dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 14
    Dernier message: 11/12/2007, 15h11
  3. stage pour apprendre la langue des signes
    Par bouletman dans le forum Secourisme spécial Croix-Rouge
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/07/2007, 08h50
  4. Traitement du lupus : quand la bourse finance les essais cliniques
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/02/2006, 11h12