Affichage des résultats du sondage: Pour vous, le voyage vers Mars représente :

Votants
157. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Un formidable défi à relever

    132 84,08%
  • Une dépense d argent inutile

    18 11,46%
  • De la pure science fiction

    7 4,46%
Répondre à la discussion
Page 3 sur 4 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 108

Le Voyage humain vers Mars



  1. #61
    Seb2003

    Je pense que le temps de risquer des vies humaines et de faire des dépenses folles pour tourner autour de la terre où se rendre sur la lune est révolu...Il est temps de passer à une étape supérieure..
    Donc il est plus que temps d'aller sur Mars et pourquoi pas y construire une station martienne qui servirait de relais intermediaire pour des explorations plus lointaines

    SeB

    -----

  2. Publicité
  3. #62
    Narduccio

    Je crois avoir lu dans la presse, il y a 1 semine ou 2 que Bush pensait au retour de l'homme sur la lune dans les 10 ans...

  4. #63
    zaqiel

    Il y a une chose que l'on oublie lorsque l'on parle d'un voyage de l'homme sur Mars, au delà de la polémique humains ou robots, c'est le défi réel que celà représente. Comme avait dit Kennedy au sujet de l'envoi d'un homme sur la Lune, "Nous voulons envoyer un homme sur la Lune non pas parce que c'est facile. mais parce que c'est difficile!", et parce que ce nouveau challenge est quelque chose d'unique. Les problèmes de logistique, techniques et humains sont d'un tout autre ordre de grandeur. Il va falloir certainement inventer et mettre au point beaucoup de choses qui auront des impacts totalement imprévisibles sur notre société de demain. Pensez au premier satellite lancé en 1957 ou le seul but à ce moment était de démontrer sa supériorité technique sur l'adversaire. Pensez vous que son but était de faire tout ce qui se fait par satellite aujourd'hui en commençant par les communications, les diffusions télévisées, le contrôle par GPS, les prévisions météo ou pour l'agriculture? Sûrement pas! C'est là tout l'intérêt de la recherche. Un dernier mot pour ceux qui pensent que celà coûte cher, je leur dirait que lors des premiers lancements de satellites beaucoup de gens ont dû penser que tout ça ne servirait à rien, donc que ça ne rapportera rien, eh bien aujourd'hui ils peuvent mesurer le volume commercial que tout ça représente et tous les bénéfices qui en découlent!

  5. #64
    Narduccio

    Bien sur la mise en orbite de Spoutnik était un moyen pour les soviètiques de montrer leurs supériorité technique dans le domaine des fusées. Ce fut aussi un moyen pour anoncer aux ocidentaux: "Nous avons le moyen de vous frapper partout dans le monde". La fusée ayant mis Spoutnik sur orbitre était en fait qu"un missile balistique intercontinental un peu modifié.
    Mais des savants avaient dèja étudié ce qu'il serait loisible de faire avec des satelites artificiel. Les américains envoyaient les V2 qu'ils avaient récupèré dans la haute atmosphère pour faire des études de l'atmosphère, de la magnétosphère et de la terre. Si l'on utilisa si vite l'espace a des fins utiles se fut bien parce que la réfléxion avait devancé l'action.
    L'après Spoutnik était prévisible dès lors qu'il fut acquis que l'homme pouvait mettre sur orbitre des satelites.

  6. #65
    zaqiel

    Dire que c'était prévisible c'est très facile à dire après coup. Je ne pense pas que c'était si évident que ça. Savoir ce que l'on pouvait faire était une chose, mais savoir qu'es ce que ça donnerait est une autre histoire. Mais puisque c'est si facile à dire, selon toi, la station ISS qui a aussi ses détracteurs qui disent qu'elle ne sert à rien, a-t-elle un avenir ou pas? allons nous nous retrouver avec plusieurs stations de ce type dans 20 ou 30 ans ou allons nous connaître un repli?

  7. #66
    Bencepheus

    Salut
    Je pense que l’envoi d’hommes sur Mars s’inscrit dans une suite logique d’exploration,
    Nous sommes comme ça, curieux et toujours à vouloir aller plus loin !
    Si nous ne le faisons pas, nos descendants le feront de toute façon !
    Il ne faut pas se demander si nous le ferons mais quand et comment nous le ferons !

  8. Publicité
  9. #67
    DonPanic

    Slu
    Attention à ne pas trop dériver...
    Le thème de ce sujet est le voyage vers Mars, pas l'exploration du système solaire ni la robotique !
    Là je trouve que cette "modération" est particulièrement mal venue, et partisane dans un débat
    où précisément on peut mettre en compétition l'homme et le robot dans l'exploration de Mars
    et opposer le prix d'une expédition martienne à ce qu'on pourrait faire du même prix pour l'étude du reste de système solaire.
    Pour un prix très inférieur à une expédition humaine, ce n'est pas quelques robots,
    mais quantité de robots que l'on peut expédier, sans mettre des vies, ou des santés d'hommes en danger.
    avec cet avantage de faire progresser la cybernétique et la robotique.
    Un lobby promartien veut faire croire que Mars n'est pas une planète de m....
    où qu'elle serait une petite soeur de la Terre, "terraformable" au mépris de la simple physique.
    quand les conditions de "vie" qu'elle offre l'apparentent bien plus à la Lune qu'à la Terre.

  10. #68
    Derje Boven

    Eloquent, ce résultat de sondage !

  11. #69
    Narduccio

    Citation Envoyé par zaqiel
    Dire que c'était prévisible c'est très facile à dire après coup.
    Les marins de Colombs quoiqu'on en dise partaient pour l'aventure. Même les suivants d'ailleurs. Amstrongs lorsqu'un journaliste américain trop entousiaste l'a comparé à Colomb, lui l'as gentiment mais fermement contredit. Son aventure à lui était trés entousiasmante mais, lui possédait les cartes de sa zone d'allunissage.
    Il faut se garder de toute simplification naïve. Non bien entendu, ils n'avaient pas toutes nos connaissances actuelles. Oui, ils avaient encore beaucoup d'interrogation. Non bien entendu, les chose ne se sont pas toujours déroulées comme il avait été prévu, ni même comme il aurait été prédictible. Mais, les savant et les techniciens n'auraient pas envoyés des hommes dans l'espace s'il n'avaient pas la certitude qu'ils avaient une chance raisonnable de revenir. Et avant de les envoyés, ils ont téstés la "viabilité" de l'espace en y envoyant des animaux. Dans une série diffusée sur Planète, un des techniciens du programme russe destiné à mettre Laïka sur orbite a reconnu qu'ils n'étaient pas tout a fait surs que la chienne puisse vivre en orbite, mais qu'ils pensaient réalistes d'espérer qu'elle réussise sa mission.

  12. #70
    Jiyongmo

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    un effort sur l'orthographe bon sang!

  13. #71
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    Citation Envoyé par Jiyongmo Voir le message
    un effort sur l'orthographe bon sang!
    Salut,
    Est-ce bien necessaire de remonter un fil vieux de presque 3 ans et demi pour ce genre de remarques ?

    Cordialement,

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  14. #72
    Europa73

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    Bonjour.

    Qui dit problèmes, dit solutions...

    Un petit rappel :
    http://www.futura-sciences.com/news-...-mars_7601.php

    Pour ce qui est du séjour sur Mars, le plus judicieux serait de loger nos petits gars dans des grottes car ils seraient non seulement à l'abri des radiations mais de tous les autres problèmes (micro-météorites, tornades, tempêtes de sable, le yéti etc...)
    http://www.highmars.org/niac/

    Vous comprendrez mieux pourquoi les robots et l'homme sont complémentaires pour entamer des recherches en profondeur.

    Le problème principale selon moi, est celui de la durée du transit a/r qui psychologiquement parlant peut avoir des conséquences sur le bon déroullement de la mission et encore que...

    Les Russes nous démontrent le contraire :

    Sergei Krikalev vient de battre le record d'un de ses compatriotes, il cumule 748 jours en orbite autour de la Terre. Et comme il est encore dans la station spatiale, le record s'accroitera chaque jour jusqu'en octobre.
    Ce qui n'empêchera pas nos héros d'avoir un cancer une fois sur Terre, mais il y a toujours un prix à payer...sinon la notion d'héroïsme perdrait de son sens.

    Cordialement,
    Europa

    http://hacd.jsc.nasa.gov/projects/space_radiation.cfm

  15. Publicité
  16. #73
    Ironpulse

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    sauf que Sergei Krikalev n'a pas réalisé ses 748 jours en une seule fois mais en plusieurs.
    Il a donc eu le temps de recupérer et de se remettre d'aplomb entre ses différents séjours, chose qui ne pourra pas arriver dans le cas d'un voyage sur Mars.

    Néanmoins, je pense que l'aspect psychologique est de loin le plus "simple" a maitriser.
    L'aspect concernant les dommages physiques (rayonnement et décalcification / anémie) est nettement plus problématique que les problèmes psychologiques d'un voyage de 2 ans en espace confiné.

  17. #74
    thomas65

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    C'est un peu comme les amériques. Il y en a qui ne voulait pas y aller, d'autre qui ne pensait qu'a partir. Avec Mars ça risque peut-être d'être pareil. J'imagine bien une nouvelle colonie sur mars , avec ses enjeux économique, politique, et tout le touin touin des humains.
    Et puis le voyage interplanétaire à la portée de tous, les gueurres déchirer la terre et mars, peut-être même au fils des générations une nouvelles population ou espèce bien distincte de celle sur Terre. On a toujours l'impression que les américains vivent sur une autre planète, imaginez les marsiens ! Que de mystère encore à découvrir.. waaaww

  18. #75
    acropole

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    Citation Envoyé par Ironpulse Voir le message
    L'aspect concernant les dommages physiques (rayonnement et décalcification / anémie) est nettement plus problématique que les problèmes psychologiques d'un voyage de 2 ans en espace confiné.
    Moi je peux passer 3 mois sans sortir de chez moi en jouant a World of Warcraft. Et même, ça m'emmer** de devoir sortir, surtout en plein champs de bataille ou dans une instance.
    Y'a qu'a leur filer des jeux vidéos

  19. #76
    Argyre

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    Citation Envoyé par Ironpulse Voir le message
    L'aspect concernant les dommages physiques (rayonnement et décalcification / anémie) est nettement plus problématique que les problèmes psychologiques d'un voyage de 2 ans en espace confiné.
    Bonjour,

    Concernant les radiations, les modèles prédisent des taux aux alentours des limites actuellement autorisées pour les séjours dans l'ISS (50 REMS). Sur Mars, l'atmosphère et la planète elle-même s'ajoutent à la paroi du vaisseau pour protéger des radiations et devraient permettre de longs séjours avec un taux raisonnable. Dans tous les cas, quand on subit des radiations (par exemple les ouvriers travaillant dans l'enceinte des centrales nucléaires, ceux qui habitent une maison en granite, ou même ceux qui passent une simple radio ...), la probabilité d'attraper un cancer augmente légèrement. Le problème n'est donc pas d'avoir une probabilité 0, c'est impossible, même sur Terre. Il faut seulement s'assurer que cette probabilité reste dans des valeurs acceptables, de l'ordre de 5% par exemple (sachant qu'un gros fumeur dépasse cette probabilité concernant le cancer des poumons !).
    Et donc, les données actuelles (encore incertaines) suggèrent que cette probabilité sera dans des limites acceptables.

    Concernant les autres problèmes, décalcification, anémie, etc., ils ne devraient pas exister, car il est prévu dans la plupart des scénarios de mettre le vaisseau en rotation afin de fournir une pesanteur artificielle.

    Tout ça pour conclure que le risque majeur de ce genre de mission n'est sans doute ni d'ordre psychologique, ni d'ordre physiologique, mais essentiellement d'ordre astronautique. Ce sont comme toujours les phases de décollage, rendez-vous en orbite, amarsissage ou redécollage et atterrissage qui sont les plus dangereuses.

    Cordialement,
    Argyre

  20. #77
    Europa73

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    Citation Envoyé par Argyre Voir le message
    Bonjour,
    Tout ça pour conclure que le risque majeur de ce genre de mission n'est sans doute ni d'ordre psychologique, ni d'ordre physiologique, mais essentiellement d'ordre astronautique. Ce sont comme toujours les phases de décollage, rendez-vous en orbite, amarsissage ou redécollage et atterrissage qui sont les plus dangereuses.
    Cordialement,
    Argyre
    Bonjour,

    Je partage ta remise des pendules à l'heure ou "reality check" comme disent certains, d'autant plus que tout ce que tu cites est vérifiable quantitativement et qualitativement sur les sites appropriés.

    Cependant mes réserves sont toujours les mêmes, l'aspect psychologique est un des moins appréhendables et des plus volatile. Un accès de folie d'un seul des membres de la mission peut à lui seul être ravageur voir fatal pour tout l'équipage.

    Ne sous estimons donc pas cet inconnu et de nombreuses avancées sont encore nécessaires pour prévoir un tel accès de folie mais aussi pour pouvoir acquérir la maîtrise de ce genre de situations et les solutions pour y remèdier.

    http://www.popularmechanics.com/blog...s/4212593.html
    http://www.popularmechanics.com/scie...s/2653251.html
    http://discovermagazine.com/2001/may/cover

    Je pourrai citer ni plus ni moins env 300.000 articles sur "google" en Anglais qui se penchent sur ce sujet.

    Le travail doit être en partie fait en amont de cette mission et en commençant par établir un protocole de recrutement et d'élimination spécifique des sujets dits sensibles ou à risques, ainsi qu'un suivit tout au long de la mission, ce qui au delà de la conquête spatiale fera progresser la science à ces niveaux.

    Comme j'aime souvent le dire, 'ya du boulot et des problèmes donc des solutions mais tant mieux sinon cela serait de la pure folie.

    Cordialement,
    Europa
    Dernière modification par Europa73 ; 25/04/2007 à 17h25.

  21. #78
    doryphore

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    En ce qui me concerne, les voyages interplanétaires sont sans doute indispensables à la vie sur Terre mais ils sont loin d'être urgents.
    Et quand à faire, je préfèrerai des voyages à "rendements énergétiques positifs" qui risquent de ne pas être pour aujourd'hui.
    Je ne conçois pas de conquête spatiale si on n'a pas trouvé de moyens antérieurement de la rendre énergétiquement possible or Mars ou la Lune ne me semblent pas très prometteuse en terme de rendement.
    Une base spatiale sur Titan me semble bien plus intéressante et peu importe quand du moment qu'il nous reste de l'énergie au moment d'y aller.
    "Plus les choses changent et plus elles restent les mêmes..." Snake Plisskein

  22. Publicité
  23. #79
    Argyre

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    Bonjour,
    Citation Envoyé par doryphore Voir le message
    En ce qui me concerne, les voyages interplanétaires sont sans doute indispensables à la vie sur Terre mais ils sont loin d'être urgents.
    Que quelqu'un dise en 1972 que ce n'est pas urgent, ça se comprend. Mais qu'on le dise en 2007, soit 35 ans après les derniers pas d'un homme sur un autre astre que la Terre, excusez moi, mais la pillule passe mal. Si au bout de 35 ans on en est toujours à refuser d'envisager un programme spatial habité un peu plus loin que l'orbite basse, en prétextant que c'est "loin d'être urgent", je ne vois pas pourquoi on n'en sera pas exactement au même point dans 100 ans, dans 200 ans ou même dans 1000 ans !
    Ca fait 35 ans que ce n'est pas urgent, 35 ans qu'aucun pays n'est capable d'envoyer des hommes sur la Lune ou sur Mars, parce qu'il n'existe plus de fusée assez puissante pour le faire. Heureusement que les Américains ont pris la décision d'y retourner, lentement mais sûrement, sinon, il y a de quoi se poser des questions sur l'avenir du spatial.

    Citation Envoyé par doryphore Voir le message
    Et quand à faire, je préfèrerai des voyages à "rendements énergétiques positifs" qui risquent de ne pas être pour aujourd'hui.
    Un "rendement énergétique positif" ? Etant donné la masse de problèmes et de questions à étudier pour établir une colonie permanente et autonome, je ne vois pas comment on peut d'ores et déjà dire qu'il y a un rendement énergétique négatif. C'est une question pour des spécialistes et cela va prendre des années d'étude, alors prendre parti dès maintenant sur un concept aussi abstrait ....

    Cordialement,
    Argyre


    Je ne conçois pas de conquête spatiale si on n'a pas trouvé de moyens antérieurement de la rendre énergétiquement possible or Mars ou la Lune ne me semblent pas très prometteuse en terme de rendement.
    Une base spatiale sur Titan me semble bien plus intéressante et peu importe quand du moment qu'il nous reste de l'énergie au moment d'y aller.[/QUOTE]

  24. #80
    doryphore

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    Je ne comprends pas cet empressement ? Pourquoi pas ne pas attendre 200 ans ??
    A quoi sert-il de se hater, si c'est pour finir par mettre l'humanité et la vie terrienne dans une impasse "géographique"? Parce qu'après avoir accéder en urgence à la Lune et à Mars et avoir fait prospérer ces colonies au prix d'un bilan énergétique désastreux.
    Que vont faire nos descendants sans rien pour alimenter leurs propulseurs ?
    Tu dis que les spécialistes mettront des années pour trouver une stratégie leur permettant de coloniser les planètes avec un bilan énergétique positif et bien laissons leur le temps car ça en vaut la peine !
    "Plus les choses changent et plus elles restent les mêmes..." Snake Plisskein

  25. #81
    Europa73

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    Bonsoir.

    J'observe avec grand intérêt la discussion qui s'est engagée entre Doryphore et Argyre car elle pose en généralisant, 2 questions essentielles et une multitude de sous-questions si j'ose dire.

    Quel est l'intérêt technologique de la conquête spatiale sur le devenir de notre planète, donc plus précisément, l'impact des retombées scientifiques & matérielles de ces projets sur notre civilisation (input-output) ?

    Quel est l'intérêt d'ordre moral pour ne pas dire spirituel d'une telle "conquête*" et de toutes ses variantes ? (*le mot ne me plait pas)

    Nous avons déjà àmha une partie de la réponse à ces deux questions, je vous laisse ouvrir le bal...

    Cordialement,
    Europa

    "Transhumanism is a philosophy that humanity can, and should, strive to higher levels, both physically, mentally and socially. It encourages research into such areas as life extension, cryonics, nanotechnology, physical and mental enhancements, uploading human consciousness into computers and megascale engineering."

  26. #82
    meksoft002

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    chers collégues;

    je suis d'accord sur le sujet que c'est couteux même dire somme collosalle...mais du point de vue scientifique ça apporte aussi une énorme quantité d'informations et pour le temps qu'il faudra a attendre... ben nasa ne souriera pas demain.
    le dernier mot est pour moi

  27. #83
    doryphore

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    Mon point de vue est un point de vue à long terme.

    Ma curiosité scientifique est sans limite et j'aurai rêvé de faire de la géologie comparée sur des dizaines de planètes ou de l'exobiologie appliquée.
    S'il m'avait semblé raisonnable d'installer des bases lunaires et marsiennes sans délais, je me serai prononcé sans réserve pour ce choix.
    Or l'exploration in situ du système solaire et de l'espace intersidéral proche ne se fera pas sans avoir élaboré une stratégie à long terme à l'opposé de celle qui a aboutit à la reconquête de l'amérique par les européens.
    Tout d'abord la traversée de l'océan atlantique s'est faite en utilisant une source d'énergie rentable, le vent qui est une manifestation mécanique de l'ensoleillement.
    Cette traversée ne nécessite que peu de protection biologique particulière, on peut traverser l'atlantique à la nage sur une planche.
    Enfin, les ressources énergétiques et minières étaient comparables à celle de l'endroit quitté, d'où la possiblité d'exploiter directement la zone d'accueil au même niveau technologique afin de pérenniser une installation humaine à condition d'avoir apporté les connaissance du monde européen.

    D'un point de vue biologique, la vie terrienne est un système remarquable par le fait qu'elle a su produire des observateurs mobiles d'une acuité remarquable.
    Il me semble important que ces observateurs et la base biologique qui leur est indispensable soit à même d'occuper des lieux de connaissance différents afin d'observer le plus de choses possibles.
    Or, envoyer des hommes sur Mars pour réaliser un travail comparable à celui des robots Spirit et Opportunity ne me semble pas très intéressant.
    On pourrait dire que le voyage en lui même est une aventure intéressante du point de vue technologique voire psychologique, mais il faudrait au moins que la tâche confiée soit à la hauteur de l'aventure !
    En revanche, la capacité à installer des unités stables et autonomes assurant leur propres réserves d'énergie capables d'assurer leur propre retour avec les moyens du bord (comme pour revenir d'amérique) est la condition minimum d'une exploration spatiale rationnelle.

    Les trois seules sources d'énergie fondamentales exploitables à volonté (ou presque) sont l'énergie solaire, l'énergie géothermique et l'énergie gavitationnelle hydraulique.
    Quand on réfléchit plus profondemment, on s'aperçoit qu'elles sont toutes dérivées de l'énergie gravitationnelle.

    Les moyens les plus adaptées à la mise sur orbite sont ceux utilisant la combustion des énergies fossiles. Elles sont le produit de la conversion de millions d'années d'ensoleillement en matière végétale puis plongées sous Terre via la gravité terrestre pour être exposée à des températures liée à la géothermie.
    Le pétrole est un trésor pour l'exploration spatiale et pour l'humanité et les présentes ou futures autres intelligences qui peuplent ou peupleront cette planète.
    Chaque utilisation irraisonnée du pétrole est un crime pour la science spatiale du futur.
    Ainsi, la rentabilité énergétique des missions devrait être une priorité non seulement financière mais énergétique.
    Si le pétrole était vendu au prix qu'il devrait du fait de ce qu'il représente et non de ce qu'il est exploitable, il serait des millers de fois plus coûteux.
    Toute l'explosion démographique (réussite biologique), technologique et scientifique ne s'est faite que parce que le pétrole était une source d'énergie relativement accessible et aisément exploitable.
    "Plus les choses changent et plus elles restent les mêmes..." Snake Plisskein

  28. #84
    djamoussa

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    Salut,

    Une petite pensée en lisant ce post :
    le problème ne vient-il pas du fait que l'exploration est faite et planifiée par des cartésiens plutôt que par des aventuriers ?
    Une différence profonde de vision et de méthode s'en suit...

  29. Publicité
  30. #85
    doryphore

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    Moi, je crains que si Virgin Galactic se mette à une conquête spatiale aventureuse de la Lune et de Mars, l'humanité n'aille pas beaucoup plus loin !
    "Plus les choses changent et plus elles restent les mêmes..." Snake Plisskein

  31. #86
    djamoussa

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    Mouis, enfin faut pas tout prendre en excès non plus hein

    Quand je parle d'aventuriers se n'est pas dans le sens casses cou qui ne prévoient rien mais dans celui de gens pour qui le risque acceptable est bien supérieur à celui du commun des ingénieurs. ( j'ai rien contre eux hein )

    Je dérive un peu ( j'en conviens ) mais certaines choses ont un prix élévé pour une récompense élévée. Le principe de précaution n'a pas vraiment sa place quand il est un frein à l'exploration.

    Certains diront qu'on fait de l' exploration raisonnée, peut être, personnellement je la trouve tiède.

    Quel est l'intérêt d'ordre moral pour ne pas dire spirituel d'une telle "conquête*" et de toutes ses variantes ? ...
    Enorme a n'en pas douter.
    Une fois sur place, jamais l' homme ne se trouvera aussi éloigner de tout ses repères, dans un environnement aussi différent de tout se qu'il a connu et avec une pression de la Nature enfin revenue sur lui.

    Autant de choses qui ne peuvent que transformer la façon de voir les "Mondes" et la place de ceux qui les peuplent.

    ++

  32. #87
    mopral

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    Bonsoir à tous,

    J'ai une question toute simple :

    A l'heure actuelle, est-ce qu'on sait approximativement dans combien de temps il y aura un voyage humain vers Mars ? Et avec quelle technologie ?

  33. #88
    SK69202

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    Bonsoir,

    Pour ceux qui persistent à croire que les USA seront les premiers sur Mars

    http://www.cnn.com/2007/TECH/space/0....ap/index.html

    L'équipage serait choisi génétiquement.
    Pourquoi pas le fabriquer.

    Ils feraient mieux de continuer avec des robots, les robot ça fait pas caca dans l'Espace.....et cela fait pas beaucoup moins qu'un mutant assexué.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  34. #89
    Pierre de Québec

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Bonsoir,

    Pour ceux qui persistent à croire que les USA seront les premiers sur Mars

    http://www.cnn.com/2007/TECH/space/0....ap/index.html

    L'équipage serait choisi génétiquement.
    Pourquoi pas le fabriquer.

    Ils feraient mieux de continuer avec des robots, les robot ça fait pas caca dans l'Espace.....et cela fait pas beaucoup moins qu'un mutant assexué.

    @+
    Pour l'instant, cela n'est pas permis d'un point de vue éthique. Mais les conditions étant ce qu'elles sont dans l'espace interplanétaire, bien des choses peuvent évoluer... Et puis, il ne faut pas penser que l'exploration spatiale est un terrain de jeu que pour des robots; ça serait mal connaitre l'homme.

    Citation Envoyé par mopral Voir le message
    Bonsoir à tous,

    J'ai une question toute simple :

    A l'heure actuelle, est-ce qu'on sait approximativement dans combien de temps il y aura un voyage humain vers Mars ? Et avec quelle technologie ?
    2025 - 2030 sont des dates qui sont souvent citées. Pour la technologie, si on regarde du coté des américains, ils ont tendance à reprendre de vieilles recettes et à les adapter aux conditions d'une expédition vers Mars. Je pense notamment à la série de lanceurs et des capsules de la famille Orion.
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  35. #90
    invite7863222222222
    Invité

    Re : Le Voyage humain vers Mars

    Personellement je pense qu'il est inutile pour l'Homme de chercher à aller tout de suite sur Mars. Si le but est d'étudier les possibilités futures de l'Homme à vivre ailleurs que sur terre, AMHA, il faudrait plutôt davantage concentrer les efforts sur la recherche d'autres planètes viables pour l'Homme.

Page 3 sur 4 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. voyage vers mars
    Par syndrome dans le forum Astronautique
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/10/2007, 19h38
  2. Voyage vers Mars : Une bulle de plasma en guise de bouclier anti-radiations ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 9
    Dernier message: 22/07/2006, 00h16
  3. voyage sur mars
    Par licence dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/05/2006, 13h09
  4. La sexualité : un obstacle au voyage vers Mars ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/11/2005, 22h58