Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Disparition des commissions de spécialistes



  1. #1
    John78

    Disparition des commissions de spécialistes

    Salut
    Des changements importants sont en cours au niveau des concours de recrutements des enseignants-chercheurs avec la disparition des commissions de spécialistes remplacée par une commission de sélection. Brièvement, le comité de selection est nommé par le CA de l'établissement (et non plus élus par leur pair), il est restreint a 6 a 12 nembres et la moitié des nembres sont extérieurs a l'établissement. De plus la commission proposera une liste de candidat éligible et c'est maintenant le CA de l'établissement qui aura le dernier mot sur le recrutement définitif.

    Circulaire là :

    http://www.sauvonslarecherche.fr/IMG...eselection.pdf

    Le but avoué c'est de lutter contre le recrutement "local" , votre avis ?

    A+
    J

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Rincevent

    Re : Disparition des commissions de spécialiste

    salut,

    Citation Envoyé par John78 Voir le message
    Le but avoué c'est de lutter contre le recrutement "local" , votre avis ?
    arf... je sens que j'aurai jamais de poste en France...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  4. #3
    John78

    Re : Disparition des commissions de spécialiste

    Citation Envoyé par Rincevent Voir le message
    arf... je sens que j'aurai jamais de poste en France...

    T'a qu'a devenir local

    Le fait que la moitié de la commission soit extérieure a l'établissement c'est un plus quand même, non ? Reste a voir les profils des postes...

    A+
    J

  5. #4
    Argyre

    Re : Disparition des commissions de spécialiste

    Citation Envoyé par John78 Voir le message
    http://www.sauvonslarecherche.fr/IMG...eselection.pdf

    Le but avoué c'est de lutter contre le recrutement "local" , votre avis ?
    Le but avoué est de lutter contre le recrutement local ?
    Faudra qu'on m'explique comment ! Globalement, voilà un truc qui marchait plutôt bien et dont tout le monde ou presque était content. Mais en France, les ministères de l'éducation ont une facheuse tendance à vouloir réformer ce qui marche et à laisser en plan ce qui ne marche pas ...
    Le véritable but à mon avis, c'est de donner le maximum de pouvoir au président et au CA. Tel que ça se présente, on est en train de constituer de véritables clans qui vont lutter pour accéder au pouvoir (reforme de la constitution des CA) et qui vont ensuite pouvoir mener leur politique tout azimuth sans contre pouvoir. Au niveau du recrutement, si vous êtes dans le bon clan, c'est bon, si vous êtes de l'autre côté ...
    Exemple : vous êtes prof et vous êtes dans une liste qui se présente au CA. La lutte est âpre et finalement vous perdez de peu mais êtes élu tout de même parmi les élus de l'opposition. Par suite, vous êtes amené à contester la pertinence de certaines positions prises par la présidence (par exemple l'octroi d'une prime à certains collègues plutôt qu'à d'autres ...)
    2 ans plus tard, un de vos thésards candidate sur un poste, en concurrence avec un autre thésard dont le directeur a été élu au CA sur la liste associée au président.
    Selon vous, qui a une chance et qui n'en a pas ?

    Je ne dis pas qu'il n'y avait pas de problème avant, mais au moins on était élu par des pairs, c'est à dire des gens compétents dans le domaine, et il y avait déjà des extérieurs dans les commissions de spécialistes. Maintenant, le risque, c'est le clanisme, comme en politique : dis moi qui t'encadre, je te dirais si tu as une chance; et vu que la commission comportera peu de gens du domaine, on peut aussi craindre que soient recrutés des incompétents ou des gens hors profil ...

    Cordialement,
    Argyre

  6. #5
    Cécile

    Re : Disparition des commissions de spécialiste

    Citation Envoyé par Argyre Voir le message
    Globalement, voilà un truc qui marchait plutôt bien et dont tout le monde ou presque était content.
    Là, je ne suis pas d'accord. Je connais de nombreux exemples où c'est systématiquement le candidat local qui était recruté. Où les rivalités entre membres de la commission se résolvaient sur le dos des candidats. Où avaient lieu des arrangements du genre "tu votes pour mon candidat cette année, je vote pour le tien l'an prochain", etc. Et je crois que tous ceux qui connaissent ce milieu ont des exemples de ce genre. Bref, on ne peut pas dire que ça marchait bien.
    Cela dit, il est probable que le remède proposé soit pire que le mal.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    yves25

    Re : Disparition des commissions de spécialiste

    J'ai connu le cas où les Profs étaient choisis par le CNU puis celui où ils étaient qualifiés par le CNU et choisis par les commissions de spécialistes, maintenant c'est le CA qui a le dernier mot au nom de la sacro sainte autonomie des Universités.

    Ce que dit Argyre est caricatural mais , en tout cas, ça devient tout à fait possible et la compétence d'un CA pour la nomination d'un Prof ou d'un MC est quasi nulle. Si l'Univ a une politique scientifique sérieuse (cad avec des choix de priorités clairement affichées) , il y aura des mécontents mais, au moins, ça peut être cohérent.

    Le malheur, c'est qu'il n'y a pas beaucoup d'Universités dans ce cas.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  9. Publicité
  10. #7
    John78

    Re : Disparition des commissions de spécialiste

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Si l'Univ a une politique scientifique sérieuse (cad avec des choix de priorités clairement affichées) , il y aura des mécontents mais, au moins, ça peut être cohérent.

    Le malheur, c'est qu'il n'y a pas beaucoup d'Universités dans ce cas.

    Vu comment les choses se passent, les politiques scientifiques vont de plus en plus etre pilotée par le ministère avec l'ANR sur le financement et l"AERES sur l'évaluation. Le CNRS voyant mesure apres mesure son autonomie scientifique fondre comme neige au soleil. Tres honnêtement, moi ca m'inquiète beaucoup car si il y avait des problèmes et une nécéssité de réforme, le monde de la recherche avait quand même un contre-pouvoir dans les politiques scientifiques. Or là, on va perdre :
    - le recrutement des Enseignants_Chercheurs par ses pairs
    - on a perdus le controle de l'évaluation,
    -et on a déjà perdus une partie importante du controle des financements des labos.
    Tout est fait pour déssaisir le monde de la recherche des orientations futures de notre activité pour les confier a des expert et des bureaucrates désignés d'une manière arbitraire. Nulle part celà ne se passe comme ça.
    A+
    J

  11. #8
    Gwyddon

    Re : Disparition des commissions de spécialiste

    Mon opinion ? Mais si ça continue comme ça je vais sérieusement devoir m'expatrier une fois que j'aurais fini ma thèse...

    Je partage pas mal la vision de Argyre, d'autant plus que le problème du candidat local a beaucoup régressé ces dernières années et que les commissions de spécialistes (où effectivement les extérieurs à l'établissements sont nombreux) rendaient un travail plutôt correct (je dis bien "ces dernières années" et pas "il y a 10 ans" ...)

    Maintenant comme le dit comme le dit Yves, un président de CA n'a a priori aucune compétence pour juger de la crédibilité d'un postulant. Alors pourquoi donc, si on voulait vraiment "dynamiser" la recherche, la rendre encore plus fragile ?

    John78 semble malheureusement avoir raison
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  12. #9
    John78

    Re : Disparition des commissions de spécialiste

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Mon opinion ? Mais si ça continue comme ça je vais sérieusement devoir m'expatrier une fois que j'aurais fini ma thèse...
    Dépeche toi de passer ta thèse car c'est acquis que le nombre de poste dans les facs et les EPST va simplement compenser les départs a la retraire (pas de création de poste dans la fonction publique jusqu'en 2012). Or le pic de départ a la retraire dans les facs et le CNRS c'était...2007. Le nombre de poste offert va donc inexorablement diminuer dans les années qui viennent (et en faisant l'hypothèse optimiste que tout les départs en retraite seront effectivement remplacé). Je me demande comment on va arriver a convaincre des jeunes chercheurs de faire une thèse avec de si pessimistes perspectives d'emplois stable.

    A+
    J

  13. #10
    Gwyddon

    Re : Disparition des commissions de spécialiste

    Citation Envoyé par John78 Voir le message
    Dépeche toi de passer ta thèse car c'est acquis que le nombre de poste dans les facs et les EPST va simplement compenser les départs a la retraire (pas de création de poste dans la fonction publique jusqu'en 2012).
    Ça on verra bien, ce serait un peu idiot de laisser faire cet état de chose (car il n'y a pas que la recherche où le manque de gens va être criant !)...

    Bon en tout cas je commence ma thèse en septembre 2008, je la termine donc à peu près vers 2011, et puis je m'en vais

    PS : c'est quoi déjà les EPST ? c'est les postes CNRS ?
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  14. #11
    John78

    Re : Disparition des commissions de spécialiste

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    PS : c'est quoi déjà les EPST ? c'est les postes CNRS ?
    Etablissement Public Scientifique et Technique ie CNRS, INSERM etc...

    Enfin en 2011 est-ce que le CNRS existera encore c'est pas sur...

    A+
    J

  15. #12
    Gwyddon

    Re : Disparition des commissions de spécialistes

    Arf, le pire c'est que je m'en suis souvenu juste après avoir posé la question vu que je suis dans un EPST n'est-ce-pas ?
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  16. Publicité
  17. #13
    Makalu

    Re : Disparition des commissions de spécialiste

    viens rejoindre les quelques chercheurs expatriés français qui vivent déja en Belgique

  18. #14
    John78

    Re : Disparition des commissions de spécialiste

    Citation Envoyé par Makalu Voir le message
    viens rejoindre les quelques chercheurs expatriés français qui vivent déja en Belgique
    C'est a dire que moi je suis Belge expatrié en France

    Ca se passe comment en Belgique au FNRS et dans les facs, même problème qu'en France ou pas ???

    A+
    J

  19. #15
    Tristram

    Re : Disparition des commissions de spécialistes

    Salut,
    je viens de trouver ce topic et de le parcourir. Note: je suis pas scientifique, mais littéraire. J'ai eu mon capes l'an dernier, je prépare l'agreg de lettres.(oui, je sais, qu'est ce que je fous là ? je m'intéresse autant aux sciences qu'à la littérature, même si ma formation initiale n'est pas scientifique ) Notre donne est donc sensiblement différente que la vôtre. Pour nous, le recrutement se fait encore à 6 membres du CA local. Mais est-ce que ça va changer beaucoup de choses ?
    Pour nous, c'est moins un enjeu financier (pas besoin d'éprouvette, une BU nous suffit pour faire une thèse) qu'une histoire de réputation. Il est déjà habituel que le prof faisant partie du CA mette en jeu son poulain. Mais je croyais qu'il n'était pas possible de débuter dans son université d'origine (et pourtant). Je rejoins l'avis d'Argyre sur la question. Plus de brassage=moins de diversité, moins de progrès, finalement, et le piston n'en sera que renforcé.

  20. #16
    Makalu

    Re : Disparition des commissions de spécialiste

    Bonjour,

    Citation Envoyé par John78 Voir le message
    Ca se passe comment en Belgique au FNRS et dans les facs, même problème qu'en France ou pas ???
    Je ne connais pas bien le système de recrutement dans les facs belges. En ce qui concerne le FNRS, la procédure de recrutement est différente de celle du CNRS. Au FNRS, les dossiers sont examinés par une commission de spécialistes qui émet ensuite un classement des candidats. Mais ce classement n' est pas définitif. C'est ensuite les universités dans lesquelles les candidats ont postulé qui décident. Il est déja arrivé qu'un candidat classé 3ème par exemple soit nommé sans que la personne classée 2nde n'ait de poste! A la différence du CNRS, les candidats ne doivent pas passer d'audition. Dans mon cas, l'université dans laquelle je postulais (ULB) a décider de faire passer des auditions aux candidats avec le recteur et les vice-recteurs de l'université. Contrairement aux auditions du CNRS (j'ai déja eu l'occasion d'en passer plusieurs...), l'audition de l'ULB était purement politique.

    Comme le nombre de candidats par poste en Belgique est très inférieur à celui en France, je crois que le système Belge est un peu plus impartial que le CNRS.

  21. #17
    tortuga

    Re : Disparition des commissions de spécialiste

    Dans mon ancienne fac, les recrutements locaux pour les postes de prof etaient egalement privilegies, et cela se manifestait par beaucoup de tensions et de rancoeurs entre les gens, comme le souligne Cecile au debut du fil... Je ne sais pas trop quoi penser de ca ; ma maigre experience de systeme d'attribution des credits et des postes se resume au systeme stalinien des ecoles doctorales, ou un jury compose de personnes presentant elles-memes des etudiants a l'ecole doctorale decide, sur des criteres majoritairement non scientifiques (si ils n'aiment pas ton directeur de these, c'est rape), qui devra ou ne devra pas faire de these. C'est en tout cas ce qu'il se passait dans ma fac et c'etait notoire. En ca, je trouve plutot assez sain de mettre dans le panel des personnes qui sont capables de recruter (pour des theses comme pour des postes!) mais qui n'ont aucun interet direct avec le choix qu'ils ont a faire, sinon on se retrouve avec des situations vraiment ubuesques et injustes, comme la France en raffole... Juste pour rire, sachez que le directeur d'un des Master affilie a l'ecole doctorale en question est aussi le directeur de l'ecole doctorale... C'est consternant.

    J'ai entendu que certains autres pays faisaient appels a des chercheurs etrangers (donc tres competents dans le sujet scientifique) pour juger les projets, ainsi, ils eliminaient (ou diminuaient fortement) le cote politique des decisions en se focalisant sur le cote scientifique. Evidemment, il peut y avoir des interets non-scientifiques meme internationalement, mais faire appel a des gens de l'exterieur (pas forcement international mais pourquo pas) me semble etre une bonne idee pour tout ce qui concerne l'attribution de credits (postes + recherche), non?

    Juste pour info, apres avoir ete lamentablement recale a cette ecole doctorale (1 mois de stress et redaction d'un projet de 15 pages avec mon directeur, ce qui a mobilise une semaine entiere pour etre classe parmi les derniers alors que j'etais 2e du master), j'ai eu la chance de trouver une these bien meilleure en Angleterre apres une simple interview (1 heure et demi) ; et je doute que les gens qui m'ont choisi l'aient fait plus pour des raisons politiques que par manque de jugement sur mes aptitudes scientifiques...

    L'expatriation des scientifiques dans ces conditions... c'est dommage, mais je suis bien content d'en faire partie. La France ne me reverra pas de sitot.

  22. #18
    Fanchik

    Re : Disparition des commissions de spécialiste

    Citation Envoyé par Argyre Voir le message
    Le but avoué est de lutter contre le recrutement local ?
    Faudra qu'on m'explique comment ! Globalement, voilà un truc qui marchait plutôt bien et dont tout le monde ou presque était content. Mais en France, les ministères de l'éducation ont une facheuse tendance à vouloir réformer ce qui marche et à laisser en plan ce qui ne marche pas ...
    L
    Argyre
    Pour avoir siégé dans des commissions de spécialiste je peux dire que les jeux y étaient bien souvent fait avant et que les membres de la commission n'étaient là que pour entériner le choix d'un candidat local. Et ce d'autant qu'on est pas forcément spécialiste de la thématique précise des candidats.
    Je trouve que le nouveau système permettra de choisir des gens plus en phase avec les candidats (puisque choisi pour un seul recrutement) et donc plus à même de juger de la qualité des candidats (on se rapproche ainsi des modes de recrutement sur concours des EPST). Ce faisant est-ce que ça limitera la prime au local ???

  23. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [TPE] La disparition des dinosaures
    Par Rex Nirvana dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/01/2007, 18h52
  2. Disparition des continents
    Par luckyone dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 5
    Dernier message: 16/11/2005, 15h54
  3. Disparition des TPE
    Par Eric78 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/11/2004, 11h10
  4. la disparition des especes.
    Par Yoyo dans le forum [Août] Michel Griffon, le spécialiste de l'environnement
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/06/2003, 14h40