Répondre à la discussion
Page 3 sur 3 PremièrePremière 3
Affichage des résultats 61 à 83 sur 83

[Archéo Antiquité] Projet en Archéologie Gallo-Romaine



  1. #61
    pmdec

    Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine


    ------

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Patrix
    Mais nous sommes partis d'un constat très simple : malgré les 10aines de milliers de sites qui traitent du sujet "gallo-romain" il n'y a rien, peut être une image ou deux (tout au plus) parlant de mobilier en bois de cette époque.
    Certes "tout n'est pas dit", mais vous êtes bien pessimiste sur les ressources du Net. Il sort quand même (toujours Gogol ...) 2 560 références pour "roman furniture" +wood .Bien sûr, la plupart n'ont sans doute rien à voir avec le sujet recherché (ventes de meubles actuels italiens, etc ...), mais il y a quand même quelques pages intéresantes :
    http://wings.buffalo.edu/AandL/Maece..._contents.html
    http://www.bealltool.com/romansims/objects.htm
    http://penelope.uchicago.edu/Thayer/...A*/Lectus.html
    http://penelope.uchicago.edu/Thayer/...RA*/Sella.html
    (des dizaines de pages spécialisées chacune sur UN type de meuble sur ce site de l'Université de Chicago ...).
    Et je n'ai parcouru que les 30 premières références retournées par Gogol. De plus, en archéo, la doc sur Internet est "négligeable" en quantité par rapport aux autres supports de publication ...

    Donc, ya pas de doute, ya du boulot de référencement. Mais c'est pas très drôle au-delà des premières "découvertes" ...

    -----

  2. Publicité
  3. #62
    P-plum

    Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Je suis parfaitement d'accord avec ce que pmdec dit;

    Ce qui serait donc intéressant donc, ce serait de faire une sorte d'archéologie comparée si on peut dire, à partir des sites déjà existants, en en faisant une sorte de "synthèse": rassembler et répertorier les sites avant tout, puis en sortir une vision globale mais précise.
    Sûr que l'on ne peut pas faire un site de plus sur la gaule romaine comme ça en général, car il suffit de faire un minimum de recherche pour trouver pleins de docs, qui risquent d'être beaucoup plus précis parce que plus ciblés.

  4. #63
    Patrix

    Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Effectivement nous n'inventerons rien !

    Mais je pense qu'il y a de quoi faire en matière de synthèse mais aussi de présentation.

    Patrix
    Sapientia est ars vivendi (La Sagesse est l'Art de Vivre) - Cicéron

  5. #64
    EPONA

    Arrow Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Salut à tous

    Citation Envoyé par pmdec
    Bonjour,
    Certes "tout n'est pas dit", mais vous êtes bien pessimiste sur les ressources du Net. Il sort quand même (toujours Gogol ...) 2 560 références pour "roman furniture" +wood .Bien sûr, la plupart n'ont sans doute rien à voir avec le sujet recherché (ventes de meubles actuels italiens, etc ...)
    Comme tu vient de le dire la plupart des sites n'ont rien avoir avec le sujet et la plupart des sites ne sont pas validés ou ont un contenu des plus douteux.

    Citation Envoyé par pmdec
    Et je n'ai parcouru que les 30 premières références retournées par Gogol. De plus, en archéo, la doc sur Internet est "négligeable" en quantité par rapport aux autres supports de publication ...
    Donc, ya pas de doute, ya du boulot de référencement. Mais c'est pas très drôle au-delà des premières "découvertes" ...
    C'est justement l'avantage d'internet. Quelqu'un qui s'interesse à la Gaule-romaine et qui désire en avoir un aperçu correct est en droit d'avoir un site qui réunisse des informations en quantitié et en qualité.
    l'avantage d'un site internet sur le sujet serai de réunir des informations provenants d'autres support de publication (comme les livres) et de les transformer en matière interactive. Le but étant de faire ressortir l'intéret d'un support numérique avec justement des cartes, des liens vers d'autres sites "validés".
    De plus, le site peu réunir en un lieu des informations que l'on trouverait d'habitude dispersées sur 4 ou 5 livres différents.

    Je rappel en passant que le but du site n'est pas de répertorier les autres sites parlants du sujets.
    Les portails en archéologie existent déjà et sont très nombreux et de bonne qualité.
    Je n'ai encore trouvé aucun site de cet acabit sur la gaule-romaine.
    Le but est donc ici de créer un site au contenu fiable, abordant différents thèmes en se basant sur des références bibliographiques (en omettant pas e les mettre à chaque thème) et en présentant des informations qui a ce jour ne se trouve que sur le support traditionnel donc sur papier.
    Je pense que tu serais surpris de voir tout ce qui n'est pas sur le net et tous ce que l'on peut dire sur cette gaule-romaine.

    En attendant, Patrix a raison, il nous faut un "plan de bataille" un but pour ne pas partir dans tous les sens.
    Si nous voulons parler de Gaule-romaine alors parlons-en directement, pourquoi remonter jusqu'au celtes?
    Notre but, me semble t-il est de présenter une image de la gaule-romaine à travers les thèmes qui la compose: religion, vie quotidienne, politique... et non de faire une histoire de la gaule-romaine.
    Alors pour ne pas surcharger le site entrons directement dans le vif du sujet en précisant en intro que nous sommes là pour donner à voir une image de la gaule-romaine à la pointe des dernières découvertes et des dernières recherches sur le sujet. Que nous voulons aussi réunir sur le support numérique des informations sur des sites méconnus, des conclusions cruciales sur les modes de fonctionnement de la vie gallo-romaine qui ne sont apparus que sur le support papier.
    "Sans la science la vie est comme une image de la mort"

  6. #65
    pmdec

    Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Citation Envoyé par EPONA
    Comme tu vient de le dire la plupart des sites n'ont rien avoir avec le sujet et la plupart des sites ne sont pas validés ou ont un contenu des plus douteux.
    Le fait que les sites n'ont pas de rapport avec le sujet n'est dû qu'aux mots mal choisis (par moi) sur le moteur de recherche. De plus, l'opinion que tu exprimes n'est pas du tout celle que j'ai voulu faire connaître par mon post, bien au contraire : avec 3 sites en rapport avec le sujet sur 3 pages (30 sites), cela devrait en faire une quantité de l'ordre de 250 pour les 2560 ... (rien que pour les meubles en bois !!!)
    De plus, qui peut se permettre de juger de la "doutosité" d'un site ? Quant à leur validation, je me demande bien quelle pourrait en être l'origine !

    Citation Envoyé par EPONA
    l'avantage d'un site internet sur le sujet serai de réunir des informations provenants d'autres support de publication (comme les livres) et de les transformer en matière interactive.
    Je rappelle que la notion de propriété intellectuelle devrait être intégrée par toute personne qui se veut scientifique : je ne crois pas que la transformation d'informations provenant de livres puisse être mise en ligne sans le consentement express des auteurs.

    Enfin, je pense que s'il n'existe pas de "portail" sur la gaulle romaine, c'est simplement parce que le sujet est beaucoup trop vaste ... d'où l'existence de multiples sites spécialisés à l'intérieur de ce sujet.

  7. #66
    Patrix

    Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Salut,

    L'intérêt d'un site c'est qu'il soit visité parce qu'il rassemble des informations. Le sujet étant très vaste il est évident qu'aucun site traitant de la Gaule Romaine ne pourra être exhaustif.
    Nous pouvons cependant, faire un site qui devienne un "passage obligé" parce qu'il fédère les sites qui abordent des sujets très spécifiques sur ce thème.
    Et je me répète, le but recherché reste d'échanger et de construire quelque chose à plusieurs.

    Patrix
    Sapientia est ars vivendi (La Sagesse est l'Art de Vivre) - Cicéron

  8. Publicité
  9. #67
    EPONA

    Arrow Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Citation Envoyé par pmdec
    De plus, qui peut se permettre de juger de la "doutosité" d'un site ? Quant à leur validation, je me demande bien quelle pourrait en être l'origine !
    N'importe qui regardant un site web a le droit de juger de sa "doutosité" comme tu dit. Notre but n'est pas de faire un énième site sur le sujet mais bien de proposer une présentation sérieuse basée sur les meilleures références.
    Si nous voulons présenter des sujets à la pointe de la recherche et ainsi entrer en contact avec des archéologues il nous faut être une référence. N'importequel personne surfant sur le web à le droit d'avoir des informations sérieuses.

    La validation d'un site c simple. Comme tu l'a dit sur internet les sites sur la Gaule-romaine sont légion (...).
    Pour beaucoup on ne sais pas par qui ils sont écrit, ni d'où vient le contenu. Ainsi nous sommes en droit d'emmettre des doutes qu'en à la validité scientifique du contenu.
    Certain site personnel peuvent être issu d'une passion individuelle et donc être bien fourni, d'autre des photos de vacances avec des commentaires plus ou moins sortis des guides du routard.
    Si tu veut t'informer réellement sérieusement sur le Gaule-romaine (début de piste pour un exposé, un travail scolaire, ou même parceque tu t'interesse réellement au sujet) Tu n'auras pas forcement envi de te taper les 2050 pages sur le sujet tout en sachant que plus de la moitié de ces pages sont totalement subjective.
    Si par exemple tu trouve sur le net un article sur les aqueducs plubié par le CNRS (c'est un exemple) tu aura tendance à favoriser ce genre de source pour un travail sérieux.
    C'est tout ce que j'entendais par "Validation". Le fait de présenter les auteurs d'un site, de savoir qui a écrit et pourquoi permet de juger de l'intérêt d'un site. Malheureusement beaucoup de webmaster ne prenne pas cette précautions. Toutes les pages web ne sont pas bonne à prendre sauf si tu veut "t'amuser".


    Citation Envoyé par pmdec
    Je rappelle que la notion de propriété intellectuelle devrait être intégrée par toute personne qui se veut scientifique : je ne crois pas que la transformation d'informations provenant de livres puisse être mise en ligne sans le consentement express des auteurs.
    Tu as raison c'est bien pour ça que notre site pourra contenir une bibliographie de nos références et qui sait des partenariats avec des revus spécialisées dans le domaine.

    Citation Envoyé par pmdec
    Enfin, je pense que s'il n'existe pas de "portail" sur la gaulle romaine, c'est simplement parce que le sujet est beaucoup trop vaste ... d'où l'existence de multiples sites spécialisés à l'intérieur de ce sujet.
    Oui c'est pour ça que nous avons choisit un fil directeur. Notre but est de faire découvrir (pas de manière exhaustive) la gaule-romaine à travers une carte de l'occupation des sols.
    Cette carte serais notre fil directeur. Nous ne voulons en aucun cas être un portail mais seulement proposer des liens vers d'autres sites spécialisé pour ceux qui désire approfondir tel ou tel sujet car comme tu le dit on ne peut être plus précis en un site sur la Gaule-romaine.
    "Sans la science la vie est comme une image de la mort"

  10. #68
    citoyen de Lugdunum

    Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Citation Envoyé par EPONA
    Ave aux passionés

    Je m'associe donc à Patrix dans le lancement de ce projet.
    Nous avons pour but de mettre en valeur l'archéologie sur ce forum et de montrer combien cette science est passionante et vivante.
    A vous de jouer!
    Bonjour à tous les passionnés d'histoire romaine. Le citoyen de Lugdunum voudrait discuter de la Roumanie actuelle. On dit que les Roumains d'aujourd'hui seraient des descendants directs des colons Romains du 2ème siècle après les 2 campagnes Daciques de Trajan. Quelles seraient les indiçes qui permetteraient de confirmer cette hypothèse? autre que la raçine éthimologique de la langue qui me semble assez vague!...Olivier

  11. #69
    citoyen de Lugdunum

    Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Avé! passionnés de la Rome antique ! je suis très content de me joindre à vous dans ce sujet passionnant qu'est la Gaule Romaine. J'ai la chance d'habiter à Lyon, capitale des Gaules, à côté de la colline de Fourvière avec le théâtre et l'odéon et de la Croix-Rousse, (Condate), avec le fameux amphithéâtre où se réunissaient chaque année les 60 représentants de la Gaule pour le culte de l'empereur.

    Nous savons que Lugdunum a été fondé par les colons survivants de la révolte des Allobroges à Vienne (Vienna), dont la cité était leur capitale. J'aimerais avoir de plus amples informations sur cet évènement. Je peux avoir quantité d'informations complémentaires sur d'autres aspects de la vie Gallo-Romaine ! amis du forum, Avé!!

  12. #70
    phaniemong

    Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Salut à tous !
    Je viens de tomber sur votre discussion et j'ai vainement tenté d'aller sur le site proposé ... où en est votre projet (qui me paraît passionnant)?
    Je suis à la recherche d'infos sur la sculpture gallo-romaine pour pouvoir revenir sur mon mémoire de maîtrise et faire des comparaisons entre la production de "ma" civitas et celle des autres ... Je travaille sur la sculpture gallo-romaine dans la civitas des Petrucores (dordogne) et vit dans l'ancienne capitale (disposant d'un magnifique fanum ... sans chauvinisme aucun !!! ) je peux vous donner des informations à ce sujet et sur ce que j'ai pu apprendre sur la vie de ces Petrucores qui ont d'ailleurs longuement commercé avec les Romains avant de devenir "gallo-romain" comme beaucoup de peuples aquitains (vin en particulier !). J'espère que votre projet de site n'est pas tombé à l'eau ...
    A bientôt !

  13. #71
    Suticos

    Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Bonjour, je ressuscite cette ancienne discussion car je trouve cette idée intéressante.

    J'aimerais donc savoir où vous en êtes et plus simplement discuter avec des personnes intéressées de cette très vaste période qui a laissé une empreinte majeure sur notre pays.

    Je suis passionné par les civilisations gauloises et romaines et je trouve que le concept de "gallo-romanité" est un raccourci qui nous place d'emblée dans l'erreur; seuls les "modernes" ont pu avoir une telle idée...

  14. #72
    EPONA

    Talking Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Salut!!

    Ce projet a du mal a avancé car chacun de nous a des occupations très prenantes!!
    Mais il n'est pas dit qu'il soit mort en tous cas essayons de continuer à le faire vivre sur ce forum.
    L'archéologie gallo-romaine est passionante et beaucoup de questions restent en suspend.
    Le concept de gallo-romanité par exemple rien que ce mot pourrait être discuté. Pour ma part il est plus que justifié. On ne parle jamais de romains mais bien de gallo-romains pour la Gaule et pour cause.
    Il faut essayer de rendre encore plus vivante l'archéo dans ce forum en apportant news et sujets croustillants
    "Sans la science la vie est comme une image de la mort"

  15. Publicité
  16. #73
    Suticos

    Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Salut,

    Bien sur le terme gallo-romain est pratique mais historiquement, il ne signifie rien tant les populations concernées ne se sont jamais départies de leurs identités gauloises, celle de la "Teuta", la tribu, devenue civitas sous l'Empire.

    Ainsi les très pragmatiques Romains, sous réserve du culte impérial obligatoire et de la levée de l'impôt, ont maintenu pour l'essentiel les cadres politiques préexistants, en tout cas les limites qui d'ailleurs se sont retrouvées pour l'essentiel dans les diocèses de la chrétienté et les noms qui se sont retrouvés dans les capitales de civitas pour une large part ou dans des noms de pagus, nos futurs "pays".

    Aux deux premiers siècles de l'empire, jamais un Romain n'évoque les populations des Gaules autrement que par les noms des peuples ou par le terme Gaulois et jamais un Gaulois, ne semble se désigner que par le nom de son peuple d'origine.

    Ce n'est pas qu'une question de terme, la "gallo-romanité" n'est pas un calque de Rome, loin s'en faut et la Gaule Romaine, pièce essentielle de l'Empire est un monde truffé de particularismes.....

    Aujourd'hui encore nous sommes aveuglés par la "monumentalisation" à la romaine (excusez ce barbarisme, mais il me paraît éloquent) qui n'est certes pas anodine, mais qui ne permet pas à elle seule de tenir lieu de compte rendu complet de ce qui fut l'un des territoires les plus riches, les plus peuplés et des plus contrastés de l'empire...

    A suivre, avec d'autres passionnés, j'espère...

  17. #74
    EPONA

    Arrow Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Salut!!

    Il est clair que la population gauloise n'a pas perdue son identité et cela se voit notamment dans la production mobilière. Les romains apportent le vin les gaulois apportent le tonneau.
    La mode romaine s'impose et les hommes qui ne portaient pas de bague adoptent la coutume romaine du sceau et le port de bijoux (pour les hommes) avec.

    La culture romaine s'est fortement imprégnée dans la Gaule, les courants culturels aussi.
    Et les gaulois l'ont fortement apprécié.
    Ils ont pu voir arriver des produits auquels ils n'avaient pas forcement accès avant. Je pense que la gallo-romanité est un échange entre deux cultures sans que l'une n'écrase ou n'étouffe l'autre.
    Il y a déjà une grande différence entre le sud de la Gaule (très romain) et le nord plus en contact avec les populations germaniques.
    Je pense que la réussite des romains tiens dans leur capacité d'assimiler les cultures des peuples conquis sans leur imposer la leur. La fondation de colonnies est le meilleur mode de conquète qui soit. Ils ont posés une grille administrative sur la gaule, calquée sur le modèle romain.
    N'oublions pas que l'Italie aussi était formée de peuples aussi différents les uns des autres que les tribus gauloises.
    Le meilleur exemple de la "liberté" culturelle des gaulois c'est le culte Ils priaient toujours leurs dieux...
    "Sans la science la vie est comme une image de la mort"

  18. #75
    Suticos

    Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Citation Envoyé par EPONA
    Salut!!

    Il est clair que la population gauloise n'a pas perdue son identité et cela se voit notamment dans la production mobilière. Les romains apportent le vin les gaulois apportent le tonneau.
    La mode romaine s'impose et les hommes qui ne portaient pas de bague adoptent la coutume romaine du sceau et le port de bijoux (pour les hommes) avec.

    La culture romaine s'est fortement imprégnée dans la Gaule, les courants culturels aussi.
    Et les gaulois l'ont fortement apprécié.
    Ils ont pu voir arriver des produits auquels ils n'avaient pas forcement accès avant. Je pense que la gallo-romanité est un échange entre deux cultures sans que l'une n'écrase ou n'étouffe l'autre.
    Il y a déjà une grande différence entre le sud de la Gaule (très romain) et le nord plus en contact avec les populations germaniques.
    Je pense que la réussite des romains tiens dans leur capacité d'assimiler les cultures des peuples conquis sans leur imposer la leur. La fondation de colonnies est le meilleur mode de conquète qui soit. Ils ont posés une grille administrative sur la gaule, calquée sur le modèle romain.
    N'oublions pas que l'Italie aussi était formée de peuples aussi différents les uns des autres que les tribus gauloises.
    Le meilleur exemple de la "liberté" culturelle des gaulois c'est le culte Ils priaient toujours leurs dieux...
    Je partage ton avis pour l'essentiel mais avec des bémols, un gros bémol même; c'est qu'à mon avis l'imprégnation romaine ne concerne qu'une partie urbaine et une élite parmi la population....

    Le vêtement par exemple reste pour la part paysanne de la population, (tout de même l'essentielle) un vêtement pratique adapté au climat, la fameuse pélerine avec son capuchon, les braies et de véritables sandales très solides.

    Il en va de même pour l'habitat qui dans le Nord ne se romanise véritablement que sous les Antonins et encore uniquement dans les centres urbains jusqu'à nous donner des choses assez curieuses, comme sur la domus de Vieux (à proximité de Caen), des constructions à la romaine avec atrium et larges ouvertures et en même temps des emplacements pour glisser des panneaux pour l'hiver et les fortes intempéries....

    Mais tu as raison pour différencier, le Sud, le Nord, on devrait même dire Narbonnaise, Aquitaine, Lyonnaise, Belgique et les Germanies...
    En fait pour mener une étude sérieuse, il faut partir de chaques grands exemples locaux...

    Sur les colonies, je serais très réservé, en fait, on trouve un grand nombre de colonies romaines ou latines en Provincia à date ancienne, mais sur la "Chevelue", très peu....Il y a Lyon, bien sûr mais il s'agit surtout d'une "refondation" politique et symbolique sur un site déjà très peuplé avant la conquête, avec d'ailleurs déjà des traits méditerranéens....sinon, Nyons, Bâle, Cologne....des sites de frontières pour les vétérans.....Je me trompe peut être, avez vous d'autres exemples ?

    En fait, c'est même assez étonnant, la fameuse conquête de la Gaule ne donnera lieu à aucune sorte d'invasion et les quelques déplacements de population seront gaulo-gaulois (Bituriges Vivisques à Bordeaux par exemple...) et puis on note une persistance Laténienne jursque vers le tournant des siècles.

    L'organisation politique nous la devons à Auguste qui instaurera l'assemblée des cités des Gaules auprès de l'autel dédié à l'empereur - Le premier grand prêtre, en 12 av JC, je crois, était Eduen et s'appelait Vercondaridubnos (le sombre à la grande fureur), ça ne s'invente pas...

    L'apport énorme des Romains réside surtout à mon avis dans le phénomène d'urbanisation (qui sera lent dans le Nord) et bien sûr la généralisation de l'écrit, quant à l'apport Gaulois, si je puis dire, il est fondamental pour l'Empire, outre de nombreuses inventions et techniques, notamment dans le domaine agricole, il réside dans une production agricole et une force de production vitales, une force militaire aussi puisque très tôt, les guerres civiles de César, de nombreux Gaulois inverstiront les Légions et y resteront très nombreux notamment dans toutes les garnisons du Limes.

    Quant à la civilisation, sous les dorures et le marbre monumental, on s'aperçoit d'une étonnante persistance du monde préexistant notamment effectivement dans le domaine religieux; j'en veux pour preuve ces grands sanctuaires (Allonnes, Vieil Evreux, Ribemont sur Ancre..... qui sont dans la continuité de rituels et vénérations très anciens).

    Oulà, faut m'arrêter là , pourrait on prendre un thème particulier, histoire de sortir des généralités ?

  19. #76
    EPONA

    Arrow Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Citation Envoyé par Suticos
    Je partage ton avis pour l'essentiel mais avec des bémols, un gros bémol même; c'est qu'à mon avis l'imprégnation romaine ne concerne qu'une partie urbaine et une élite parmi la population....
    Le vêtement par exemple reste pour la part paysanne de la population, (tout de même l'essentielle) un vêtement pratique adapté au climat, la fameuse pélerine avec son capuchon, les braies et de véritables sandales très solides.
    Biensûr mais cela n'infirme en rien le degré de romanisation. Il ya toujours une adaptation aux coutumes locales que ce soit en Gaule ou en Orient.

    Citation Envoyé par Suticos
    Il en va de même pour l'habitat qui dans le Nord ne se romanise véritablement que sous les Antonins et encore uniquement dans les centres urbains jusqu'à nous donner des choses assez curieuses, comme sur la domus de Vieux (à proximité de Caen), des constructions à la romaine avec atrium et larges ouvertures et en même temps des emplacements pour glisser des panneaux pour l'hiver et les fortes intempéries....
    Sur les colonies, je serais très réservé, en fait, on trouve un grand nombre de colonies romaines ou latines en Provincia à date ancienne, mais sur la "Chevelue", très peu....Il y a Lyon, bien sûr mais il s'agit surtout d'une "refondation" politique et symbolique sur un site déjà très peuplé avant la conquête, avec d'ailleurs déjà des traits méditerranéens....sinon, Nyons, Bâle, Cologne....des sites de frontières pour les vétérans.....Je me trompe peut être, avez vous d'autres exemples ?
    Tout cela est question de "pratique", les grandes villae rurales ont conquis le Nord. Biensûr elles s'adaptent aux climats et les petites fermes indigènes persistent. Le modèles des grands domaines ruraux s'est pourtant bien imprégné.
    Pour ce qui est des colonies on pourrait citer Bibracte-Autun. Et parfois la construction des villes à la romaine ce fait sur le même emplacement que l'oppidum cf Noviodumum-Jublains (chef-lieu des diablintes) où la cité "romaine" fut fondée sous Néron date déjà très avancée.

    Citation Envoyé par Suticos
    L'apport énorme des Romains réside surtout à mon avis dans le phénomène d'urbanisation (qui sera lent dans le Nord) et bien sûr la généralisation de l'écrit, quant à l'apport Gaulois, si je puis dire, il est fondamental pour l'Empire, outre de nombreuses inventions et techniques, notamment dans le domaine agricole, il réside dans une production agricole et une force de production vitales, une force militaire aussi puisque très tôt, les guerres civiles de César, de nombreux Gaulois inverstiront les Légions et y resteront très nombreux notamment dans toutes les garnisons du Limes.
    D'accord avec toi mais je doit quand même dire que la romanisation ne se limite pas à l'architecture (heureusement) puisqu'elle se fait encore ressentir aujourd'hui. Elle s'est imprégnée dans la vie quotidienne et fut comtemporaine des pratiques et modes locales. Je pourrais donner des milliers d'exemples. La persistance de modèles laténiens et fortement présente plus comme un héritage culturelle qu'un mode de vie.

    Citation Envoyé par Suticos
    Quant à la civilisation, sous les dorures et le marbre monumental, on s'aperçoit d'une étonnante persistance du monde préexistant notamment effectivement dans le domaine religieux; j'en veux pour preuve ces grands sanctuaires (Allonnes, Vieil Evreux, Ribemont sur Ancre..... qui sont dans la continuité de rituels et vénérations très anciens).
    Je ne pense pas que la persistance des modes laténiennes soit étonnante. Les romains n'ont rien fait pour l'irradiquer. On n'oubli pas son passé comme ça!!!

    Citation Envoyé par Suticos
    Oulà, faut m'arrêter là , pourrait on prendre un thème particulier, histoire de sortir des généralités ?
    Avec plaisir. Actuellement je m'intéresse particulièrement à l'Antiquité tardive. C'est une période passionante qui montre combien le modèle romain était souple en Gaule.
    La grande question cependant pour ce qui est le la "longue" prériode gallo-romaine et la plus ou moins grande influence de l'armée sur le monde civil. Je n'arrive pas à définir le degré d'implication du monde militaire dans le monde civil, notamment sur le Limès.
    "Sans la science la vie est comme une image de la mort"

  20. #77
    hb

    Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Bonjour,
    juste une remarque concernant l'Aquitaine sub-garonnaire, qui devient vers la fin du Haut Empire, la Novempopulanie : l'inscription d'Hasparren précise que les peuples de cette partie du Sud-ouest demandent à être séparés des gaulois, preuve que la faible celtisation de cette zone a conforté un sentiment de différence culturelle même après la conquête romaine. Les universitaires spécialistes de la question parlent ici d'aquitano-romains plus que de gallo-romains, expression impropre pour cette zone; d'ailleurs l'excellent ouvrage "Les peuples gaulois" de Stephan Fichtl chez Errance, consacré à l'administration des civitates, reconnait ne pas pouvoir englober l'aquitaine sub-garonnaire dans cette problématique. Dans "Histoire de la Gaule" de D. et Y. Roman, chez Fayard, il y a une bonne synthèse de ce que sont les Aquitains. Si vous voulez des éléments plus précis, pas de problème, j'ai une biblio solide. Pour info, l'inscription en français :
    "Flamine, duomvir, questeur ainsi que chef de pagus, Verus fut envoyé en mission auprès de l'Empereur. S'étant acquitté de sa mission, il obtint pour les neufs peuples de se séparer des Gaulois. De retour de Rome, il dédie cet autel au dieu de son pagus".
    cordialement,

    Hervé.
    PS : je mettrai d'ici quelques semaines sur mon site internet une page consacrée aux peuples aquitains pour clarifier ces notions.

  21. #78
    Suticos

    Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Hello,

    Il me semble qu'il n'y a jamais eu chez un peuple quelconque de sentiment d'appartenance à une "nation" gauloise qui n'a jamais existé.

    Il me semble pour bien comprendre l'époque gallo-romaine (et les époques antérieures) que l'on doit systématiquement se situer au niveau local nonobstant le culte de l'empereur et la fidélité à Rome...

    Quant aux colonies, il me semble, Epona, que tu fais confusion, quand tu évoques Autun par exemple.... une fondation d'époque romaine ne signifie pas colonie telle que l'entendait les Romains puisqu'une colonie est une création juridique correspondant à un transfert et un apport de citoyens romains....Or de colonies au sens juridique et même au sens commun (apport de "colons"), il n'y en a quasiment pas en Gaule chevelue....

    Cela signifie qu'il n'y a pas eu en Gaule "chevelue", ou quasiment pas d'immigration romaine ou latine et que la plupart des fondations du 1er siècle sont liées à la volonté des élites locales....Ces fondations correspondent souvent à des déplacements (Bibracte - Autun) de l'oppidum ultra défensif et d'accès difficile à un site de plaine d'accès commode.

    Le phénomène de "romanisation" est lié dans bien des cas à l'armée, grand facteur d'intégration et ça commence dès César qui a multiplié pour ses légionnaires (Legio Alaudae) et auxiliaires Gaulois, l'accès à la citoyenneté romaine, quand il n'a pas conféré son nom (adoption?) à une palanquée de Julii gaulois. Ca se poursuit sous Auguste, ainsi on sait que le très celtique, site - sanctuaire - trophée de Ribemont près de Samarobriva (Amiens) doit son portique à colonnes aux Légionnaires Ambiens, devenus riches et prestigieux, de retour dans leur pays après les guerres civiles. Ce n'est qu'un exemple qui pourrait être multiplié dans la majorité des civitates...

    Il y a un excellent ouvrage qui traite dans le détail de ces phénomènes du début de la période romaine mais je ne le posséde pas (emprunté, il y a déjà longtemps) - Les villes des Trois Gaules de Cesar à Neron - je retrouverai les références....

    Quant à la continuité laténienne, ce n'est pas une vue de l'esprit, c'est un constat archéologique. Or Narbonnaise et quelques exceptions, les premiers monuments "romains" datent du règne de Tibère et les sites d'habitation, par exemple, se caractérisent toujours jusque dans les premières décennies de l'ère nouvelle par la dominance du bois et du torchis....Les oppida continuent à être occupés comme l'indique le dernier excellent Fichtl sur la civilisation des oppida (150 av JC - 15 ap JC)

    L'urbanité romaine se mettra en place très lentement dans toute la moitié Nord et il faudra attendre les Antonins pour que le schéma de la ville romaine soit en place un peu partout.....pour régresser dès la fin de la dynastie des Sévères et le III° siècle qui voit déjà un rétrécissement marquant dans bien des cas...

    César nous aurait menti ? à moins que ce ne soit plutôt une façon très caricaturale, en France, d'envisager l'histoire pour ces périodes très anciennes.

    Mais comme dirait Astérix : "Mais...par Toutatis...nous sommes Romains, César a fait suffisamment de commentaires à ce sujet" - in "Les Jeux Olympiques"

  22. Publicité
  23. #79
    EPONA

    Arrow Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Citation Envoyé par Suticos
    Il me semble qu'il n'y a jamais eu chez un peuple quelconque de sentiment d'appartenance à une "nation" gauloise qui n'a jamais existé.
    Salut!! Pour ça je suis bien d'accord avec Suticos c'est bien pourquoi les documents mentionent "les gaules" et non "la Gaule" CF la Notitia Galliarum.

    Citation Envoyé par Suticos
    Il me semble pour bien comprendre l'époque gallo-romaine (et les époques antérieures) que l'on doit systématiquement se situer au niveau local nonobstant le culte de l'empereur et la fidélité à Rome...
    Oui d'ailleurs on se rend de plus en plus compte que les différents peuples gaulois ont dévellopé des spécilaités dans les productions que ce soit céramique, matière première, denrées alimentaires...

    Citation Envoyé par Suticos
    Quant aux colonies, il me semble, Epona, que tu fais confusion, quand tu évoques Autun par exemple.... une fondation d'époque romaine ne signifie pas colonie telle que l'entendait les Romains puisqu'une colonie est une création juridique correspondant à un transfert et un apport de citoyens romains....Or de colonies au sens juridique et même au sens commun (apport de "colons"), il n'y en a quasiment pas en Gaule chevelue....
    Cela signifie qu'il n'y a pas eu en Gaule "chevelue", ou quasiment pas d'immigration romaine ou latine et que la plupart des fondations du 1er siècle sont liées à la volonté des élites locales....Ces fondations correspondent souvent à des déplacements (Bibracte - Autun) de l'oppidum ultra défensif et d'accès difficile à un site de plaine d'accès commode.
    Je suis d'accord avec toi mais il y a quand meme eu une forte présence romaine sur le territoire notamment avec les vétérans des légions de César justement. Il est vrai cependant que ce phénomène est limité dans les Gaules.

    Citation Envoyé par Suticos
    Le phénomène de "romanisation" est lié dans bien des cas à l'armée, grand facteur d'intégration et ça commence dès César qui a multiplié pour ses légionnaires (Legio Alaudae) et auxiliaires Gaulois, l'accès à la citoyenneté romaine, quand il n'a pas conféré son nom (adoption?) à une palanquée de Julii gaulois. Ca se poursuit sous Auguste, ainsi on sait que le très celtique, site - sanctuaire - trophée de Ribemont près de Samarobriva (Amiens) doit son portique à colonnes aux Légionnaires Ambiens, devenus riches et prestigieux, de retour dans leur pays après les guerres civiles. Ce n'est qu'un exemple qui pourrait être multiplié dans la majorité des civitates
    Justement doit-on donner un si grand rôle à l'armée romaine?

    Citation Envoyé par Suticos
    César nous aurait menti ? à moins que ce ne soit plutôt une façon très caricaturale, en France, d'envisager l'histoire pour ces périodes très anciennes.
    C'est à dire
    "Sans la science la vie est comme une image de la mort"

  24. #80
    Suticos

    Re : Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    L'armée, du moins au 1er siècle est un grand facteur d'intégration puisque les Gaulois, surtout les peuples frontaliers l'investiront...

    Les grandes révoltes du 1er siècle (Sabinus, Florus, Vindex...) sont d'ailleurs le fait de grands officiers qui s'estiment mal récompensés.

    Il faut dire qu'après César et Auguste et exception faite de Claude, l'intégration à la vie politique romaine au plus haut niveau est vite apparue comme un miroir aux alouettes....

    Je reconnais que la fin de mon précédent message est un peu confuse mais après avoir tenté de démontrer que la Gaule n'avait pas été romanisée du fait d'un quelconque peuplement romain, je m'attaquais (en quelques mots ) aux faux semblants de la "conquête" à travers l'idée de la continuité laténienne.....

    La grande idée est que César n'a pas conquis la Gaule....Je veux dire que quand Cesar arrive, la plupart des peuples Gaulois se disent amis des romains, accueillent depuis bien longtemps des commerçants romains et que le commerce vins/esclaves est très fructueux; seuls les Gaulois Belges sont réticents et le monopole maritime armoricain ( c'est à dire à l'époque toute la façade atlantique et les côtes de la Manche) agace un tantinet tant la Bretagne ( la Grande ) est perçue comme une sorte d'eldorado...

    Cesar passe pour un allié aux yeux d'une majorité surtout que la plupart des sénats aristocratiques (les institutions sont proches de celles de Rome, déjà) sont très favorables au modèle romain qu'ils souhaitent définitivement voir adopter et faire accepter par la populace certainement plus traditionnaliste....(le roi, le druide contre le vergobret et le sénat)

    En quelques années et après bien des massacres et humiliations, César va réussir à se rendre odieux auprès des plus fidèles alliés de Rome (les Eduens) et de grands peuples soumis de longue date, comme les Arvernes...

    Il réussira ce tour de force de voir se dresser contre lui, (pour la seule fois dans l'histoire) presque toutes les Gaules réunies.....

    Après les terribles massacres d'Alesia et d'Uxellodunum, il laissera un pays à feu et à sang pendant de nombreuses années dans un silence accablant....(La fin des commentaires sur l'année 51 av JC est éloquente, tous les peuples jusque là pacifiques ou pacifiés se révoltent...)

    C'est Auguste qui aménera la paix et la stabilité en fournissant aux Gaules le cadre administratif remarquable d'intelligence que nous connaissons....

    Quand on considére le "cadre" historique sous cet angle, on ne peut plus s'étonner de la persistance des cadres laténiens (habitat, structure des groupes d'habitat et mobilier) jusqu'au règne de Tibère...Fichtl vient de rééditer "la ville celtique" et selon lui la civilisation des oppida perdure à peu près jusqu'en 15 ap JC, c'est peu ou prou, dans les villes du Nord et du Centre la date des premières constructions romaines.....

    César n'a pas conquis la Gaule, il l'a pillé, y a trouvé des soldats qui l'ont accompagné sur tous les champs de bataille des guerres civiles, y a fait des razzias d'esclaves considérables. Il y a trouvé ce qui lui manquait, l'or et le prestige....

    La véritable conquête, c'est uniquement la diplomatie et l'appareil administratif et militaire mis en place par Auguste qui la réalise....

    C'est ce que je voulais dire, il faut se méfier des "commentaires" ou plutôt les réinterpréter...

  25. #81
    galeopic

    Re : [Archéo Antiquité] Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Bonjour,
    je viens tout juste ce soir de découvrir votre projet de site. Je ne sais pas où vous en êtes, mais je trouve cela très intéressant. D'autant, que, d'après ce que j'ai lu, il y a pas mal de personnes intéressées et compétentes autour de vous.
    Pour ma part, je suis passionné et avide d'approfondir tout ce qui tourne autour de la navigation antique en Méditerranée. Elle a été beaucoup plus importante que ce que l'on a appris à l'école. Les civilisations ont beaucoup communiqué entre elles. Les influences sont nombreuses et les peuples commerçants ont beaucoup emprunté. Les Grecs, puis les Romains ont su se servir dans ce qu'ils ont trouvé un peu partout (aussi bien en Egypte qu'auprès des Celtes, ...).
    Je recherche des infos sur les bateaux de l'époque, leur construction, le mode de vie des rameurs, les techniques de navigation, les pirates, ....
    Je cherche même à développer un réel projet d'archéologie expérimentale autour de tout celà.
    Merci à vous de m'accueillir et de m'aider.

  26. #82
    SilexWallon

    Re : [Archéo Antiquité] Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Bonjour,
    Un lien vers un nouveau site gallo-romain : Liberchies (Belgique). Situé sur la chaussée Bavay-Tongres, il s'agit d'une agglomération gallo-romaine de taille imprtante. Une fortification tardive se trouve également à proximité. Le musée est de taille modeste mais il est très bien aménagé.

    www.musee-liberchies.be

  27. #83
    Grandfeb

    Re : [Archéo Antiquité] Projet en Archéologie Gallo-Romaine

    Prochain post en 2011 !

Page 3 sur 3 PremièrePremière 3

Discussions similaires

  1. [Techniques Archéo] Archéologie aérienne
    Par kinette dans le forum Archéologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 06/04/2013, 18h01
  2. [Institutions Archéo] Archéologie en danger !
    Par Lulli dans le forum Archéologie
    Réponses: 23
    Dernier message: 05/10/2005, 15h38
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 04/06/2005, 12h36
  4. [Archéo Médiévale] Archéologie chrétienne médiévale...
    Par Kalanna dans le forum Archéologie
    Réponses: 12
    Dernier message: 21/02/2005, 11h31
  5. [Archéo Antiquité] Meuble gallo-romain en bois
    Par Patrix dans le forum Archéologie
    Réponses: 35
    Dernier message: 25/10/2004, 17h15