Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

[Techniques Archéo] Stockage matériel lithique --> esquilles



  1. #1
    licaunais

    [Techniques Archéo] Stockage matériel lithique --> esquilles


    ------

    Bonjour,

    J'aimerais vous poser une petite question sur le stockage de matériel lithique.

    Pour ma part (et c'est ainsi à ma connaissance qu'on procède le plus souvent), le matériel lithique est conditionné sous sachets plastiques à fermeture zip (type sachets de congélation, sic).
    Le problème qui se pose est le suivant. Au fil des manipulations succesives, le tranchants des objets en silex (mais c'est également vrai dans une moindre mesure pour la céramique) se dégrade. Des tranchants initialement bruts se "couvrent" d'esquilles. Ce phénomène est préjudiable à la lecture des tranchant, surtout dans le cas ou ceux-ci sont bruts ou retouchés de courtes retouches...

    Y a t-il une solution pour prévenir cela? J'essaye de manipuler le moins souvent le matériel, mais sa vocation n'est pas de rester éternellement dans des sachets platiques! Il faut bien de temps en temps l'étudier, inventorier, le comparer à d'autres séries ... !

    Si vous avez quelques conseilles, je suis preneur.

    Bien cordialement

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    thonthon

    Re : Stockage matériel lithique --> esquilles

    Bien le bonjour, licaunais.
    Je suggère "l'emprisonnement" des objets à plat entre deux lits de mousse basse densité, (pas de polystyrène!) maintenus en légère compression.

  4. #3
    licaunais

    Re : Stockage matériel lithique --> esquilles

    Salut Thonthon,

    Merci pour ton intervention!
    Cela semble effectivement être une solution envisageable.
    Toutefois, je ne suis pas certain d'avoir parfaitement compris.
    Le lit de mousse basse densité, on le met dans les sachets (ca ne me semble pas pratique) ou directement dans une caisse?
    Où s'en procurer?
    Dans le cas ou le nombre de pièces est important, cela doit faire beaucoup de mousse, d'où un volume de stockage plus grand ?
    De plus, dès que l'on veut examiner du matériel, il faut tout dépiler? (d'accord, c'est un peu pareil avec les sachets en plastique: il faut tout sortir pour examiner le matos )

    Merci

    PS: Je suis allé hier aux portes ouvertes d'Etiolles. Dans les réserves, le matériel n'est pas conditionné de façon particulière. (Il y en a même dans des boites en carton )

  5. #4
    thonthon

    Re : Stockage matériel lithique --> esquilles

    Hello, Licaunais.
    La mousse basse densité s'utilise par exemple dans les canapés et matelas ou pour maintenir des objets dans des boîtes. J'ai eu recours, il y a quelques années à la récup. de boîtes de prothèses de hanche. Mousse et boîte, la totale.
    Je songeais évidemment, mais cela ne l'était que pour moi, mille excuses, à un stockage "à plat" dans des boîtes. Ce qui tient de la place, mais dans quoi fourres-tu tes sachets?
    Le must ( faire des essais avant!) pratiquer des incisions verticales dans la mousse pour y placer les petits objets (ex: lames de silex, style armatures de faucilles néo...) ou creuser des alvéoles au solvant, au cutter, au fer à souder (hem!) pour que les pièces ne vadrouillent pas trop. Un lit de mousse par dessus, compresser pour que rien ne joue les filles de l'air (qui sont toujours très bien roulées, mes excuses aux personnes du sexe lisant ce texte ) avec un élastique ou un adhésif.
    Evidemment, difficile au premier coup d'oeil de voir la collection, mais ça réduit les chocs des pièces entre elles.
    Les boîtes compartimentées ne sont pas terribles, à réserver pour des objets d'une certaine taille, et là encore se pose le problème des heurts sur les parois. (les boîtes de pêche ne sont pas trop mal pour les petits tessons de céramiques, les pointes de flèches, à condition de ne pas trop les mettre c... par dessus tête!)
    Reste l'inclusion sous résine, mais là, je plaisante, et quelqu'un doit bien avoir une autre idée?
    Une question indiscrète me tarabuste: esquilles, de quelle taile? Feriez-vous dans le microlithe et le triangle scalène, cher ami?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    kinette

    Re : Stockage matériel lithique --> esquilles

    Bonjour,
    Si tu n'as pas la place pour passer à un système avec des boîtes, pourquoi ne pas remplacer tes sachets en plastique par des sachets en mousse? J'ai aussi pensé à des sachets à bulles, mais ça me semble moins efficace pour absorber les chocs. Evidemment si tu mets plusieurs pièces par sachet, ça n'est pas une solution puisque le problème vient alors plus des frottements et chocs de tes silex entre eux

    Cordialement,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  8. #6
    licaunais

    Re : Stockage matériel lithique --> esquilles

    Bonjour Kinette, bonjour Thonthon,

    Pour ce qui est de la mousse basse densité, je pense que je vais rester sur l'idée d'un conditionnement par couche dans une boite, mais uniquement pour les pièces les plus fragiles.
    J'ai vu qu'il est possible d'acheter de la mousse basse densité par rouleaux. Car franchement Thonthon, c'est pas pour dire, mais je trouve que tu as des plans récup. bizarres. ,
    Pour les encoches et tutti quanti, ce n'est pas que je n'ai pas l'âme d'un Mac Gyver, mais je n'aurais jamais assez de temps pour faire ça pour tout le matériel.
    Actuellement j'utilise de grande boites en plastique de 45*35*25cm pour ranger le matériel préalablement conditionné dans les sachets. Mais comme le prix de la boite n'est pas donné, j'ai tendance à bien les remplir, d'où les problèmes d'esquillements.

    Tu exagères pour les triangles scalènes! Même si les tranchants s'esquillent, ca reste trop petit pour qu'on confonde ces produits avec des triangles scalènes!
    En plus, je ne sais même pas ce qu'est un "vrai" triangle scalène, mon secteur d'étude ne comportant (apparemment) pas trace d'occupation méso. et très peu de néo. ancien.


    Kinette, cela existe des sachets en mousse? Ca pourrait être une solution pour les pièces fragiles que j'évoque plus haut.
    Et effectivement je mets souvent beaucoup de pièces par sachet. C'est que le ramassage exhaustif, dans une région peuplée depuis toujours et ou le silex abonde, cela fini par faire du volume (et ca ne s'arrange pas au fil du temps).
    Heureusement, j'ai de la place chez moi, mais l'idéal serait qu'il y ait un dépôt pas trop loin. Ce n'est pas le cas à l'heure actuelle.

    Merci,
    licaunais

  9. Publicité
  10. #7
    kinette

    Re : Stockage matériel lithique --> esquilles

    Citation Envoyé par licaunais Voir le message
    Kinette, cela existe des sachets en mousse? Ca pourrait être une solution pour les pièces fragiles que j'évoque plus haut.
    Hello,
    Oui ça existe... j'ai déjà reçu des produits par la postes dans ce genre de sachets, et avant de poster, j'ai vérifié que ça existe dans le commerce
    Par contre je n'ai rien trouvé qui possède un système de fermeture genre ziplock.

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  11. #8
    Sorex

    Re : Stockage matériel lithique --> esquilles

    Bonjour,

    Dans mes réserves de musée, je mets en place un système mixte : pièces lithiques en sachet, mais sans les bourrer. Les sachets sont posés à plat sur des lits successifs de papier bulle.
    Actuellement, tout cela est stocké dans des tiroirs en bois où je ne mets qu'un ou deux lits de papier bulle (pour le poids des tiroirs...). Au vu des 500 ou 7000 000 pièces présentes, j'en ai pour quelques années...
    Le système de la mousse est intéressant pour les objets fragiles (métaux, certaines céramiques, os travaillé, etc.) mais cela prend beaucoup, beaucoup de volume. Donc, ce n'est pas généralisable.
    Après, tout dépend de la fréquence de la manipulation des collections : ça vaut le coup pour une collection de référence souvent demandée.

    Cordialement,

  12. #9
    licaunais

    Re : Stockage matériel lithique --> esquilles

    Bonsoir Sorex,

    Je pense que votre système à le mérite d'être efficace et facile à mettre en oeuvre.
    Je pense dorénavant moins remplir les sachets, et opter pour des couches intermédiaires de papier bulle comme vous le préconisez.
    Et effectivement, la mousse reste une bonne solution, qui vaut le coup dans le cas d'objets fragiles.
    Y'a plus qu'à!

    Bonne soirée,
    licaunais

  13. #10
    lexovisaurus

    Re : Stockage matériel lithique --> esquilles

    Sinon pour continué à bourrer les ziplocs comme avant tout en évitant les esquilles dues aux frotement des silex entre-eux il y a tout bêtement la solution, d'embaler individuelement chaques morceaux dans un mouchoir (voir un morceau de mouchoir si un c'est trop).
    Comme ça les arretes des différente pièces sont isolées les une des autres, et donc ne s'usent plus. Par contre avec le temps les mouchoirs vont commencé a perçé, mais si c'est peu manipulé ça peut tenir longtemps, et puis c'est facile a remplacé. Sinon dans des chute de tissus c'est peut etre plus solide mais ça ammortie moins.
    Reste que ya le problème de la non visibilité des pièce avant de les débaler, d'ou la nécessité de bien les classer et de bien noté le contenue sur le sachet qui les contient.

  14. #11
    Bibi36

    Re : Stockage matériel lithique --> esquilles

    Toujours délicate cette question... Un conditionnement indivualisé n'est de toute évidence pas généralisable dès qu'on passe dans les milliers. Après il est quand même trop rarement pratiqué ce qui n'est pas sans poser de problèmes.

    Pour ma part, je distinguerai déjà deux situations différentes. Je ne vois pas l'interet d'isoler individuellement des pièces mal conservées issues de prospection notamment en champ ou même de fouilles dans certains cas. Des collections aux tranchants quasi systématiquement ébréchés, roulées, très très patinées, bref qui ont largement souffert ne pourront hélas pas fournir d'informations fiables à certains niveaux...

    Dans le cas de contextes plus favorables (quelques rares cas en prospection) et bien sur la plupart des fouilles, le conditionnement individuel dans de petits minigrips me semble largement suffisant. Tout en évitant de les tasser comme des bourrins dans des cartons ou dans des sacs déjà remplis de matériel lithique.

    Pour ma part, j'isolerai tous les outils retouchés, tous les supports qui portent des ébréchures même de très faible dimension, voire les supports particuliers - à voir selon les contextes (lames, lamelles...). Et à coté de ça éviter trop de manipulation, laver avec prudence plutôt à la main qu'à la brosse pour ne pas faire disparaitre les résidus, ne pas écrire au crayon à papier sur les pièces pendant qu'on les dessine, marquer le plus petit possible sur les faces inférieures le plus loin possible des tranchants et sans barbouiller de vernis sur la moitié de la pièce...

    J'ai un peu débordé au delà des seules questions du conditionnement, mais c'est pour moi un problème plus global, notamment quand on fait de la tracéologie...

  15. #12
    licaunais

    Re : Stockage matériel lithique --> esquilles

    Bonjour,

    Les artefacts ne sont pas entassés en vrac dans des sachets plein à craquer, lesquels seraient jetés négligemment au fond d'une boite. (pour caricaturer )

    Je classe le matériel d'un site par période (quand c'est possible), puis par type (type de support, brut ou aménagé, pièces façonnées...) Les catégories d'objets les plus vulnérables sont conditionnées avec d'avantage de soin. Mais renforcer la protection par des couches de papier bulle comme le préconise Sorex me semble intéressant. Par contre, les tiroirs en bois, pas facile de s'en procurer. Qui plus est, une de mes connaissances qui a fait don de ses collections à un musée local (celui de Sens pour ne pas le citer), a vu les séries initialement stockées à plat dans des tiroirs être finalement conditionnées sous sachets plastique. (autant gagner du temps en conditionnant tout dès le départ sous sachets)

    Il est vrai qu'en prospection de surface, le matériel est rarement bien conservé. Il serait toutefois dommage d'aggraver les choses. Un tranchant brut est également porteur d'infos (lustré éventuel, l'absence d'aménagement étant également intéressant à signaler => ratio supports bruts/aménagés, dont la fiabilité est tributaire du nombre de produits identifiables). Il est dommage de ne plus savoir que penser d'un tranchant couverts d'esquilles modernes.

    Pour avoir visité quelques réserves de musées, je pense qu'il n'y a pas de solution miracle. Simplement, j'essaye de glaner le maximum d'idées pour faire au mieux.

    Concernant le matériel lithique provenant de ramassage de surface, il me semble illusoire de vouloir faire de la tracéologie.
    Par curiosité, quel est le problème du crayon à papier, mis à part son peu de durabilité?

    Cordialement

  16. Publicité
  17. #13
    Bibi36

    Re : Stockage matériel lithique --> esquilles

    ce que j'ai dit c'était le minimum, faire plus ne fera pas de mal !

    Pour le crayon à papier, je parlais du cas où les dessinateurs repassent les nervures pour mieux les voir, ou font le contour en rentrant en contact avec les bords... Au microscope, celui-ci apparait tellement brillant qu'il est quasi impossible de voir les traces plus fugaces moins brillantes... bref c'est une vraie plaie. Et passer la gomme n'arrange pas les choses : je n'ai jamais vérifié mais ça m'étonnerait pas que la gomme laisse des traces, et celle-ci n'atteint de toute façon pas les zones basses de la micro-topographie du silex.

Discussions similaires

  1. [Techniques Archéo] Logiciel archéo et remontage de céramique
    Par majortom24 dans le forum Archéologie
    Réponses: 49
    Dernier message: 04/05/2010, 15h53
  2. [Techniques Archéo] Matériel archéo
    Par majortom24 dans le forum Archéologie
    Réponses: 14
    Dernier message: 11/06/2009, 11h45
  3. [Techniques Archéo] Matériel de mesure
    Par joefish dans le forum Archéologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/05/2008, 19h14
  4. [Techniques Archéo] Bases de données archéo
    Par choubi dans le forum Archéologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/01/2006, 13h45
  5. Réponses: 6
    Dernier message: 17/01/2006, 13h43