Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 72

[Emploi] Intégrer l'INRAP ?



  1. #1
    Orange=

    [Emploi] Intégrer l'INRAP ?


    ------

    Bonjour,

    N'ayant pas eu de réponse à un ancien message, je crée un nouveau topic.
    J'ai quelques questions qui s'adressent plus particulièrement aux professionnels qui fréquentent ce forum.
    Voilà mon problème :

    J'ai un cursus d'archéologie (Maitrise de Proto européenne à Paris I, DEA inachevé), que j'ai interrompu pour raisons personnelles il y a 5 ans. Depuis je suis passé par diverses expériences et petits boulots, et maintenant je souhaite revenir à l'archéo.
    J'aimerai postuler à l'INRAP.
    J'ai déjà un peu d'expérience de fouille (une grosse douzaine de mois de stages en tout, dont la moitié en fouilles de sauvetage, sur une dizaine de sites), j'ai également fait dix mois de service national en collectivité (service municipal d'archéo).

    Je suis conscient que l'INRAP connait des problèmes en ce moment, et que j'ai arrêté depuis 5 ans...

    Selon vous, est-ce que j'ai ma chance ? A qui et où dois-je m'adresser ? Est-ce qu'il est preferable que je reprenne un Master Pro ?

    Je suis un peu perdu et ne sait pas trop quoi penser, alors d'avance merci pour vos avis !

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    choubi

    Re : Integrer l'INRAP ?

    bonjour,
    en cherchant inrap sur le forum tu trouveras quelques discussions qui devraient répondre à tes questions

    la question du recrutement à l'INRAP est assez complexe, en ce moment pour des raisons budgétaires, il ne recrute qu'à partir de ses CDD récurrents donc pour cette année, il y a peu de chance
    ensuite tu peux toujours insister et avoir la chance de tomber sur un gros chantier d'autoroute etc... où ils demandent beaucoup de main d'oeuvre
    mais tu ne seras pas recruter de manière permanente, tout d'abord quelques années en CDD en tant que technicien de fouilles et ensuite peut-être en CDI et cela quelque soit ton niveau d'étude (doctorat ou pas)
    quelques spécialistes rentrent directement en CDI et chercheurs mais les concours ne sont pas réguliers et pour y rentrer il faut de sacrés appuis
    faire un Master 2 pourquoi pas mais le bout du tunnel n'est pas plus clair non plus (attention les % de placement des étudiants sortants de ces M2 ne sont pas fiables: de nombreux étudiants les suivent alors qu'ils sont déjà récrutés ce qui modifient les stats!!)
    bref pas facile!
    courage!

  4. #3
    Orange=

    Re : Integrer l'INRAP ?

    Merci pour ta réponse.
    Pour ce qui est de passer quelques années en CDD et démarrer en tant que technicien de fouille, je ne me fais aucune illusion.
    Le problème est surtout de décrocher le premier contrat, c'est sur le moyen d'y arriver que je me pose des questions. J'ai lu quelque part sur ce forum que 2007 engendrerait peut-être un surcroit d'activité et l'embauche de nouveaux CDD, je vais tenter ma chance.
    Reste la question du profil de personne que l'Inrap recrute, et ca...

  5. #4
    manuelle

    Re : Integrer l'INRAP ?

    bonjour,
    c marrant je suis presque dans le même cas
    cet année je suis en master 2 recherche à Toulouse et moi aussi je compte arréter les frais côté études car de toute facon c bouché dans la recherche
    pareil je compte postuler à l'INRAP et je me demande bien comment faire
    apparement il faut mieux dire que tu est intéressé(e) par les missons en grands déplacement
    c ce qui marche le mieux et tu es bien payé (les frais d'herbergement sont d'ailleurs normalement pris en charge)
    tu as apparement pas mal d'expérience c bien de la chance car c ce qu'ils recherchent avant tout
    sinon il existe quelques boites privées déjà moi on ma parlé d'ADES à Toulouse mais il n'ont pas trop de taf à proposer
    en effet un master pro c pas une mauvaise idée mais encore faut-il trouvé le domaine qui te branche car c surtout tourné vers les paléosciences et le patrimoine
    moi je compte me réinscrire en master 2 et chercher des contrats en même temps comme ca si ca ne marche pas il me reste toujours l'option de finir enfin mon second mémoire et d'avoir le diplome car j'aimerais avoir la possibilité de reprendre en thèse quand je serais plus vieille et fortunée (on a le droit de rêver...)
    bon voilà
    je te souhaite bien du courage et peut-être à beintôt le monde de l'archéologie est si petit!!!!!
    qui sait? peut-être qu'on se retrouvera sur un chantier d'autoroute la truelle, la pioche ou le bistouri à la main
    ciao

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    manuelle

    Re : Integrer l'INRAP ?

    juste un petit message pour m'excuser de toutes c méchantes fautes
    c impardonnable

  8. #6
    manuelle

    Re : Integrer l'INRAP ?

    bonjour
    c encore moi
    si quelqun sait où envoyer (quelle adresse) mon cv et ma lettre de motivation à l'Inrap ca serait gentil de m'en faire part.

    MERCI d'avance

  9. Publicité
  10. #7
    megami

    Re : Integrer l'INRAP ?

    Inrap (siège)
    7, rue de Madrid
    75008 Paris
    Tél. 01 40 08 80 00
    contact@inrap.fr


    Pour déposer votre candidature, contactez :
    service-recrutement@inrap.fr

    Bonne chance !

  11. #8
    guillouch

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Bonjour,
    Je viens de terminer mon bts de geometre topographe et j'aimerais savoir si l'INRAP recrutait des geometres?
    Si oui quelle serait la demarche à réaliser?
    Amicalement
    Guillouch

  12. #9
    Mahata

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Bonjour,

    Normalement, cette année, il devrait y avoir des embauches de CDD à l'INRAP. En ce début d'année 2007, 350 anciens CDD ont été transformés en CDI, mais les grands chantiers archéologiques qui vont avoir lieu, dans le sud-ouest en ce qui me concerne, vont amener à l'embauche de nouvelles personnes. Pensez aussi que l'Inrap, ce n'est pas que de la fouille. Vous pouvez être embauchés pour traiter du mobilier archéologique correspondant à votre période de prédilection etc... donc dans les CV, ne pas hésiter à mettre en avant les compétences que vous avez acquis au cours de votre cursus universitaire !

    Pour ce qui est d'HADES, même s'il n'y a pas beaucoup d'embauches, franchement, le mieux c'est d'y aller au culot et de proposer ses services. Ils n'en auront peut-être pas besoin tout de suite mais ils cherchent quand même des techniciens de fouilles qui connaissent la période étudiée. C'est un peu grâce à ça que j'ai décroché mon premier contrat avec eux.

    L'idéal, c'est quand même d'avoir des contacts qui sont déjà intégrés, car ces derniers peuvent vous mettre en relation avec des personnes dont vous ne vous doutiez même pas de l'existence.

    En tout cas, ce que je peux dire, c'est que la détermination finit par payer... avec un peu de patience !

    Cordialement

  13. #10
    Bibi36

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Ce qui est sur c'est que la situation à l'INRAP en ce moment est totalement bouchée. Il y'a effectivement un plan de CDIsation mis en place mais c'est très très fastidieux et les points de tension avec la direction sont très nombreux en ce moment. La politique est en gros : on cdise mais on stoppe les CDD. Une situation absolument intenable qu'ils essaient de mettre en place mais qui n'est pas adapté au contexte actuel.
    Les agents tentent d'obtenir un déplafonnement d'emplois à 2000 personnes à temps plein mais le budget ridicule et la gestion ridicule du ministère et de Nicole Pot va à l'encontre de ça.

    Une grève se profile d'ailleurs, surement pas à grande échelle mais si ça se confirme dans le temps ça risque d'enerver pas mal d'agents. On se retrouve sur l'A19 en ce moment avec des chantiers qui ont vu leurs équipes totalement renouvellées à partir du 1er Janvier. Résultat : des gens formés à un terrain depuis des mois poussés à la porte du jour au lendemain, remplacé par des CDD venus d'ailleurs sans aucune expérience du chantier sur lequel ils se retrouvent. Certains RO CDD ont du faire le forcing pour être reconduit.

    Enfin bref on nage dans le beau n'importe quoi et la situation change de jour en jour. Ca se trouve dans 3 mois ils cederont et ils chercheront du monde. Des grosses opé se profilent dans le Nord dans le Grand Ouest. Bref faut pas desesperer et insister toujours jusqu'au dernier moment. Mon contrat annulé cet été deux semaines avant m'est un peu resté en travers de la gorge.

  14. #11
    tlune

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    [QUOTE=Bibi36;923037]
    Les agents tentent d'obtenir un déplafonnement d'emplois à 2000 personnes à temps plein mais le budget ridicule et la gestion ridicule du ministère et de Nicole Pot va à l'encontre de ça.

    bon pour ma part j'ai fait un petit tour sur un autre forum, toujours interessant ça...ca discute aussi sur l'Inrap et tout le monde n'est pas toujours d'accord...
    voir les extraits


    "Oui enfin demandez voir tout de même si les SRA n'ont pas eux-mêmes la
    pression sur eux ...
    Pour ce qui est de destabiliser l'INRAP, je pense qu'il n'a besoin que de
    lui-même pour cela : en 2002 il était à 11,5 millions d'euros de déficit, et
    actuellement ? (je ne sais pas je demande). Remarquez du déficit pour un
    service public ça ne signifie pas grand chose, mais bon, ça veut tout de
    même dire que dans la réalité c'est pas viable comme truc, c'est un indice.
    Il y a 300 postes en CDI ouverts ceci-dit ...

    PhL "

    "et bien Philippe en 2004 le déficit de l'INRAP était de 39 millions d'euros, il y a eu en novembre 2004 un virement du ministère de la Culture de 3,3 millions d'euros, en 2003 27,5 millions d'euros, en janvier 2005 8,3 millions d'euros.
    Nouveau déficit supplémentaire en 2004 de 12, 3 millions d'euros.
    En 2005, l'INRAP devait commencer le remboursement au Trésor sur 3 ans de l'avance de trésorerie de 23 millions d'euros. Ce serait une entreprise privée, il y a longtemps qu'elle aurait déposer le bilan...
    cordialement
    marion"

    cela laisse songeur...comment l'INRAP qui devrait être plus qu'en positif avec tout l'argent qu'elle récupère, comment fait-elle pour avoir un déficit pareil...alors quand on me parle d'un budget ridicule...ca me fait doucement rigoler... De toute façon, ce qui se passe à l'INRAP, a toujours été ....même au temps de l'Afan...

  15. #12
    Bibi36

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Vu l'heure je répondrais plus tard. Il y'a tellement de choses à dire sur Philippe Lambert grand défenseur des petits gentils contre les grands méchants, de la concurrence et de toute ses petites choses tellement sympathiques. On ne peut attendre moins d'un mec qui case le mot crypto-stalinien dans tous ses posts...

    et sinon confirmation ça bouge à l'INRAP, une mobilisation est surement en train de se préparer.

  16. Publicité
  17. #13
    label holders

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Citation Envoyé par Bibi36 Voir le message
    Vu l'heure je répondrais plus tard. Il y'a tellement de choses à dire sur Philippe Lambert grand défenseur des petits gentils contre les grands méchants, de la concurrence et de toute ses petites choses tellement sympathiques. On ne peut attendre moins d'un mec qui case le mot crypto-stalinien dans tous ses posts...

    et sinon confirmation ça bouge à l'INRAP, une mobilisation est surement en train de se préparer.
    bon, je ne connais pas ce philippe mais je sais que le texte suivant est issu d'un rapport au gouvernement sur les revenus et dépenses de l'INRAP.
    "en 2004 le déficit de l'INRAP était de 39 millions d'euros, il y a eu en novembre 2004 un virement du ministère de la Culture de 3,3 millions d'euros, en 2003 27,5 millions d'euros, en janvier 2005 8,3 millions d'euros.
    Nouveau déficit supplémentaire en 2004 de 12, 3 millions d'euros.
    En 2005, l'INRAP devait commencer le remboursement au Trésor sur 3 ans de l'avance de trésorerie de 23 millions d'euros. "
    que vous avanciez que le budget accordé par l'Etat est ridicule, laisse pantois! A croire que vous ne sachiez pas ce que représente la somme d'un million d'euros...
    ce n'est même pas le chiffre annuel du revenu de 70% des PME françaises! Le gouvernement quel qu'il soit n'est pas une vache à lait et ne devrait pas donner d'argent à une telle entreprise qui devrait être plus que bénéficiaire. Une autre question avait été formulée dans ce rapport, comment l'Inrap avec ce déficit qui devient insondable, peut se permettre d'engager de nouveaux salariés? Il faut savoir remettre les choses au point et être conscient et responsable à moins d'être le propre acteur de la descente aux enfers de l'Inrap.Mais c'est probablement ce que certains agents de l'Inrap désirent....

  18. #14
    guillouch

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Voilà des choses interressantes mais vous qui avez deja travaillé sur des sites de fouilles, sauriez vous me dire si des géomètres interviennent sur ces sites, car ceci m'interresse enormement?

    Bien cordialement

    Guillouch

  19. #15
    paleolisou

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Bonsoir,

    Connaitriez-vous la grille des salaires à l'INRAP? (à titre indicatif bien sur).

    Merci d'avance pour les réponses.

  20. #16
    Bibi36

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Citation Envoyé par label holders Voir le message
    bon, je ne connais pas ce philippe mais je sais que le texte suivant est issu d'un rapport au gouvernement sur les revenus et dépenses de l'INRAP.
    "en 2004 le déficit de l'INRAP était de 39 millions d'euros, il y a eu en novembre 2004 un virement du ministère de la Culture de 3,3 millions d'euros, en 2003 27,5 millions d'euros, en janvier 2005 8,3 millions d'euros.
    Nouveau déficit supplémentaire en 2004 de 12, 3 millions d'euros.
    En 2005, l'INRAP devait commencer le remboursement au Trésor sur 3 ans de l'avance de trésorerie de 23 millions d'euros. "
    que vous avanciez que le budget accordé par l'Etat est ridicule, laisse pantois! A croire que vous ne sachiez pas ce que représente la somme d'un million d'euros...
    ce n'est même pas le chiffre annuel du revenu de 70% des PME françaises! Le gouvernement quel qu'il soit n'est pas une vache à lait et ne devrait pas donner d'argent à une telle entreprise qui devrait être plus que bénéficiaire. Une autre question avait été formulée dans ce rapport, comment l'Inrap avec ce déficit qui devient insondable, peut se permettre d'engager de nouveaux salariés? Il faut savoir remettre les choses au point et être conscient et responsable à moins d'être le propre acteur de la descente aux enfers de l'Inrap.Mais c'est probablement ce que certains agents de l'Inrap désirent....
    oh là bcp de choses... on doit quand même pas avoir les mêmes références car considérer l'INRAP comme une entreprise et citer des rapports gouvernementaux rédigés par ceux-là même qui précipitent l'INRAP dans le gouffre ne va pas trop dans mon sens.

    Le gouvernement fait tout depuis qq temps pour que tout se passe mal à L'INRAP. Que les gens soient d'accord ou pas, l'INRAP n'a pas assez de budget pour remplir sa mission qui est de sauver le patrimoine archéologique avant les chantiers de construction. De nombreuses régions ne connaissent quasiment pas les fouilles préventives comme la Bretagne par exemple et dans d'autres des chantiers passent à la trappe faute de moyen.

    Pourquoi l'INRAP n'a pas assez de fric ? D'une part par une gestion absolument catastrophique. Le ministère encourage un developpement de l'admnistratif à l'INRAP ce qui n'a pour conséquence que de confier la gestion de l'établissement qui ne connaissent rien à l'archéo ni au terrain. Des choses absolument abhérantes dans la gestion du materiel de fouille, des contrats amènent l'inrap à foutre du fric par les fenetres en permanence. Si on demandait leur avis aux agents de terrain ça éviterait surement toutes ses conneries mais ce n'est pas trop dans la politique gouvernementale de laisser un pouvoir de décision aux salariés. Combien d'exemples les gens de l'INRAP connaissent de personnes envoyées en grand déplacement (payé par l'établissement évidemment) alors qu'un chantier a besoin de monde à deux pas de chez lui.
    L'utilisation en permanence de CDD renouvelés pendant des années coute de plus un fric absolument fou à l'INRAP : les charges sont plus importantes que pour les CDI. C'est surement une des raisons pour lesquelles le plan de CDIsation a lieu en ce moment. Ca coute trop cher pour continuer à gérer le truc de cette manière. On ne peut donc absolument pas parler de création de postes juste d'une CDIsation de CDD permanents, d'une juste régularisation scandaleuse qui montre bien comment l'Etat peut être le plus gros employeur de précaires en France.

    Une autre raison et pas des moindres est le mode de financement par la redevance pollueur payeur demandée aux aménageurs. Combien de projets immobiliers juteux, publics ou privés passent à la trappe de cette redevance ? De nombreux chantiers ne bénéficient ainsi pas de fric de la part de l'aménageur et prennent du fric ou il y'en a, ailleurs.

    et enfin, l'Etat n'injecte pas assez de fric, quoi qu'en disent les détracteurs. J'avoue qu'entendre qqun me dire que l'INRAP, une entreprise (sic!) devrait être bénéficiaire me laisse pantois. Comment un établissement public qui ne produit que des richesses de connaissance peut être mis sur le même plan que des PME ! Oui l'archéologie coute de l'argent et c'est un choix de société d'injecter de l'argent la-dedans. Il n'est pas question de l'Etat vache à lait. L'Etat décide d'injecter du fric ou il le veut et ce n'est certainement pas dans la culture et dans la recherche. Par contre dans l'armée, la sécurité ce sont des milliards. Sans parler des baisses d'impots, souvent pour les plus riches qui réduisent le budget de l'Etat en permanence.

    Donc il faut être clair deux minutes. Soit on considère que l'archéo a de l'interet et on se doit de demander une augmentation des budgets de l'INRAP des SRA, du CNRS, des subventions associatives mais on ne peut pas justifier la pénurie si on connait un minimum la situation de l'interieur. L'INRAP doit avoir plus de moyens parce que les actuels ne peuvent répondre aux besoins demandés par les activités actuelles. L'INRAP doit avoir encore plus de moyen pour pouvoir véritablement remplir sa mission. Par manque de moyen, ce sont des centaines de sites archéos qui sont détruit chaque année et ce n'est pas admissible. Et je me demande si tous les gens qui parlent de budget mirrobolants connaissent véritablement les couts d'une opération préventive qui demande de nombreux moyens humains et mécaniques qui ne tombent pas du ciel. Des budgets d'ailleurs souvent ridicules par rapport à ceux des budgets immobiliers (il suffit de voir le rapport entre les deux sur les grosses opérations comme les autoroutes...)

    Et qu'on ne me balance pas la situation de la concurrence. Car c'est bien mignon de demander le developpement d'autres structures mais ça n'évacue pas les problèmes : pour les organismes publics (CG, organisme municipal etc...), le budget public est necessaire comme pour l'INRAP, et pour les privés, il n'y'a aucune possibilité d'accepter les chantiers exonerés de reevance sans risque d'être déficitaire, ce qui est contraire aux interets privés. Ce sont ces chantiers qui coutent le plus cher à l'INRAP et personne d'autre ne peut actuellement les assurer.

  21. #17
    choubi

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Bonsoir, il me semble bibi36 que c'est de la politique que tu fais là et pas de la science mais quand même il y a quelques erreurs:
    et pour les privés, il n'y'a aucune possibilité d'accepter les chantiers exonerés de reevance sans risque d'être déficitaire, ce qui est contraire aux interets privés.
    là tu devrais te renseigner un peu plus car là manifestement tu n'as pas compris que la redevance et la fouille sont deux choses totalement dissociées dans la loi de 2001. Certains aménagements peuvent être exonérés de la redevance mais ça ne concerne que la redevance et pas la fouille. Pour la fouille il existe une sorte de fond de mutualisation (géré par l'inrap!!) pour payer l'opérateur lorsque l'aménageur est passé devant une commission qui a considéré que la charge de la fouille pouvait être supporté par ce dit-fond (suis-je clair? )
    pour en revenir à nos moutons (plutôt que les vaches.... ) une entreprise privée qui accepte un chantier ne sais même pas si l'aménageur a payé la redevance ou non, cela ne la concerne pas, si la commission ad hoc a accepté de participer au coût de la fouille (je sais mais j'aime bien quand même...) elle sera sûr d'être payée en temps et en heure!

    Ce sont ces chantiers qui coutent le plus cher à l'INRAP et personne d'autre ne peut actuellement les assurer.
    là encore tu dois certainement parler des diagnostics et pas des opérations de fouille, mais même pour le diag. certaines collectivités territoriales aggréées peuvent les faire!

    l'inrap est un établissement public national à caractère administratif (EPA) mais dont les personnels ne sont pas des agents titulaires de l'état (dixit loi de 2002) et à ce titre il se doit de respecter un certain nombre de règles dont l'absence de déficit

    les règles sont assez claires : soit il y a une prescription archéo. après un diag. positif et dans ce cas là aucun chantier ne peut passer à l'as (c'est le rôle de l'inrap d'intervenir - et d'assurer sa mission de service public lorsque l'appel d'offre n'a pas été fructueux).
    soit le diag. est négatif ou le sra estime que cela ne nécessite pas d'intervention et dans ce cas l'aménageur fait ce qu'il veut.
    si des chantiers ne sont pas effectués on ne peut que blâmer l'inrap.

    Comment un établissement public qui ne produit que des richesses de connaissance peut être mis sur le même plan que des PME !
    non,non vraiment n'oublie pas que le principe du casseur/payeur (issu directement du traité de Malte) fait que l'inrap DOIT se faire payer la somme qu'il faut pour pouvoir assumer ses missions (pour les connaissances quand on voit le nombre de publications des agents de l'inrap cela laisse songeur....)

    Pourquoi l'INRAP n'a pas assez de fric ? D'une part par une gestion absolument catastrophique. Le ministère encourage un developpement de l'admnistratif à l'INRAP ce qui n'a pour conséquence que de confier la gestion de l'établissement qui ne connaissent rien à l'archéo ni au terrain
    oui c'est bien de gabegie que l'on parle tous ici, c'est justement de l'administratif pur qu'il faut à l'inrap, des gens spécialisés dans la gestion du personnel, des appels d'offre, de la logistique ...

    ton histoire de CDD qui coutent plus cher que des CDI c'est une évidence mais c'est surtout un système très pratique de gestion des ressources humaines: tu peux mieux comptabiliser les coûts d'une fouille (toujours .... ).

    Et je me demande si tous les gens qui parlent de budget mirrobolants connaissent véritablement les couts d'une opération préventive qui demande de nombreux moyens humains et mécaniques qui ne tombent pas du ciel
    oui je crois que justement on connait très bien ce que cela coûte de fouiller et que le budget de l'inrap représente beaucoup plus que tous les budgets de tous les labo. d'archéo. de france.

  22. #18
    Bibi36

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Citation Envoyé par choubi Voir le message
    Bonsoir, il me semble bibi36 que c'est de la politique que tu fais là et pas de la science mais quand même il y a quelques erreurs:

    là tu devrais te renseigner un peu plus car là manifestement tu n'as pas compris que la redevance et la fouille sont deux choses totalement dissociées dans la loi de 2001. Certains aménagements peuvent être exonérés de la redevance mais ça ne concerne que la redevance et pas la fouille. Pour la fouille il existe une sorte de fond de mutualisation (géré par l'inrap!!) pour payer l'opérateur lorsque l'aménageur est passé devant une commission qui a considéré que la charge de la fouille pouvait être supporté par ce dit-fond (suis-je clair? )
    pour en revenir à nos moutons (plutôt que les vaches.... ) une entreprise privée qui accepte un chantier ne sais même pas si l'aménageur a payé la redevance ou non, cela ne la concerne pas, si la commission ad hoc a accepté de participer au coût de la fouille (je sais mais j'aime bien quand même...) elle sera sûr d'être payée en temps et en heure!


    là encore tu dois certainement parler des diagnostics et pas des opérations de fouille, mais même pour le diag. certaines collectivités territoriales aggréées peuvent les faire!

    l'inrap est un établissement public national à caractère administratif (EPA) mais dont les personnels ne sont pas des agents titulaires de l'état (dixit loi de 2002) et à ce titre il se doit de respecter un certain nombre de règles dont l'absence de déficit

    les règles sont assez claires : soit il y a une prescription archéo. après un diag. positif et dans ce cas là aucun chantier ne peut passer à l'as (c'est le rôle de l'inrap d'intervenir - et d'assurer sa mission de service public lorsque l'appel d'offre n'a pas été fructueux).
    soit le diag. est négatif ou le sra estime que cela ne nécessite pas d'intervention et dans ce cas l'aménageur fait ce qu'il veut.
    si des chantiers ne sont pas effectués on ne peut que blâmer l'inrap.


    non,non vraiment n'oublie pas que le principe du casseur/payeur (issu directement du traité de Malte) fait que l'inrap DOIT se faire payer la somme qu'il faut pour pouvoir assumer ses missions (pour les connaissances quand on voit le nombre de publications des agents de l'inrap cela laisse songeur....)


    oui c'est bien de gabegie que l'on parle tous ici, c'est justement de l'administratif pur qu'il faut à l'inrap, des gens spécialisés dans la gestion du personnel, des appels d'offre, de la logistique ...

    ton histoire de CDD qui coutent plus cher que des CDI c'est une évidence mais c'est surtout un système très pratique de gestion des ressources humaines: tu peux mieux comptabiliser les coûts d'une fouille (toujours .... ).


    oui je crois que justement on connait très bien ce que cela coûte de fouiller et que le budget de l'inrap représente beaucoup plus que tous les budgets de tous les labo. d'archéo. de france.
    eh oui je fais de la politique, mais qui a dit que la science ne l'était pas !

    C'est vrai que je ne maitrise pas toutes le subtilités du financement par la redevance. Je ne rentrerai donc pas dans un débat fin la dessus mais des considérations plus générales :

    dans tous les cas, il est évident que la redevance ne suffit pas à payer les opérations (c'est moins ambigue que le terme chantier) archéo préventives. Et notamment à cause des exonérations trpo nombreuses et trop peu compensée par des arrivées de fric conséquentes. Et tant qu'on ne repensera pas le mode de financement, ça merdera.

    Sur la question des prescriptions, plusieurs choses et plusieurs problèmes. Le premier est la question des prescriptions des diag. Ca dépend du préfet et le contraste entre les régions est quand même hallucinante. Le problème de la Bretagne est là : la prescription des diag se fait seulement sur des chantiers de plus de 30 ha d'après ce que des gens de la-bas m'ont dit. On marche sur la tête !
    Puis viens le problème du diagnostique de la fouille après le diag positif et là les exemples de sites passés à l'as sont légion, en augmentation en temps de problème financier. On ne compte plus les pressions de la présidence de l'INRAP puis des Directions inter-régionales sur les SRA (notamment en Centre) pour limiter le nombre de préscriptions.
    Quand on entend des agents déclarer qu'ils espèrent ne rien trouver en diag pour être sur que rien ne sera détruit par la suite, c'est quand même qu'il y'a un gros gros problème.

    Sur la question de l'admnistratif, je ne suis pas d'accord. Des personnes qui ne connaissent rien à l'archéologie n'ont pas à prendre des décisions à la place des personnes compétentes et c'est ce qui se passe en ce moment et qui se developpe. Que des personnes spé en gestion, des comptables et cie soient necessaires c'est une chose, mais pas pour les questions archéo. Et quand ils sont payés une fortune alors que des gens triment tous les jours sur le terrain sans une seule augmentation ça laisse songeur. Nicole Pot ne devrait jamais être à la présidence de l'INRAP. L'archéologie ne la concerne aucunement, il suffit de voir la politique qu'elle défend, dans la lignée du Budget qui ne gère que des chiffres et des interets économiques bien opposé à la défense du patrimoine de l'humanité. Et si on laissait les archéos qui ont 20 ans d'expérience de terrain et de gestion de materiel au quotidien s'exrpimer, je suis sur que les enseignements seraient plus que bénéfiques à tous les niveaux. Ca doit être mon coté rêveur, mais j'ai tendance à considérer que les gens qui vivent au quotidien dans le milieu de l'archéo sont plus aptes à prendre des décisions et à les appliquer que des grattes-papiers énarques qui gèrent de la même manière l'INRAP et une entreprise de yaourt.

    Quant à la question des budgets de fouille, je ne vois pas le rapport entre les labos et l'INRAP. Les labos n'ont d'une part pas 1800 personnes à payer chaque mois, et les fouilles qu'ils menent dans le cadre des chantiers programmés ne seraient actuellement pas possible sans le bénévolat. De plus, la location des pelles coute également un fric fou. Dans les programmées, à part lors du décap, on fouille à la main (héhé moi aussi je peux en faire !) Et elles représentent un part très très minoritaire par rapport à toutes les opé menées dans le cadre de l'archéo préventive.

    et je n'ai aucun problème avec le fait qu'on augmente le financement des labos (histoire de pouvoir me filer une bourse par exemple, comme à tous mes collègues )

  23. Publicité
  24. #19
    Orange=

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Posté par choubi
    oui je crois que justement on connait très bien ce que cela coûte de fouiller et que le budget de l'inrap représente beaucoup plus que tous les budgets de tous les labo. d'archéo. de france.
    Ce qui est normal, l'Inrap assurant 90% des opérations archéo en France.

    Posté par label holders
    Le gouvernement quel qu'il soit n'est pas une vache à lait et ne devrait pas donner d'argent à une telle entreprise qui devrait être plus que bénéficiaire. Une autre question avait été formulée dans ce rapport, comment l'Inrap avec ce déficit qui devient insondable, peut se permettre d'engager de nouveaux salariés? Il faut savoir remettre les choses au point et être conscient et responsable à moins d'être le propre acteur de la descente aux enfers de l'Inrap.Mais c'est probablement ce que certains agents de l'Inrap désirent....
    "entreprise" ? "béneficiaire" ? "se permettre d'engager de nouveaux salariés" ? Mais on est en train de parler de patrimoine et de culture, pas du Cac40 !
    Ces choses ont certainement un coût, mais pas de prix !
    Ce sont les problématiques scientifiques et l'accomplissement d'une mission de service publique qui priment, il me semble donc que c'est au gouvernement de prendre ses responsabilités en comblant le déficit, puisque celui-ci est dû à un système et à un budget inadaptés à la mission de l'Inrap. Il est anormal qu'on en soit à diminuer le nombre prescriptions.

    Je veux bien que l'Inrap soit mal gérée, il faut également voir que son déficit est dû, comme dit Bibi36, a des exonérations largement excessives et a une mauvaise collecte de la redevance. Faut-il aussi rappeller que l'Inrap a vu fondre 25% de son budget au changement de majorité (désolé pour la politique, mais c'est un fait) ?

    Je pense que le rapport auquel vous vous référez est le fameux (fumeux ?) rapport Gaillard (sénateur UMP), qui effectivement prend à coeur d'appliquer à l'Inrap une logique de rentabilité. Je ne pense pas que ce soit une source très objective.

    Il me semble qu'on essaye de pousser clairement l'Inrap à la faute : en diminuant ses moyens, on l'empêche d'accomplir sa mission, puis on montre son inefficacité du doigt et son coût excessif. Après on peut le remplacer par un système privé à l'Anglaise (ce que recommande le rapport Gaillard), où l'on fait certains diagnostics à la pelle manuelle (pas mécanique, hein, manuelle) : ça coute moins cher et ca permet de ne rien trouver.

    Après, pour l'autocritique, la faute aussi au monde de l'archéologie : à force de considérer la médiation et la vulgarisation comme des choses méprisables et salissantes, la discipline et ses apports sont inconnus et incompris aussi bien du grand public que des élus. Pas forcément étonnant que l'archéo préventive puisse être perçue comme une activité purement technique et proche du BTP, qui coute de l'argent et du temps et n'apporte rien.

  25. #20
    Bibi36

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Totalement d'accord !

  26. #21
    choubi

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Bonsoir,
    plusieurs réponses :

    dans tous les cas, il est évident que la redevance ne suffit pas à payer les opérations (c'est moins ambigue que le terme chantier) archéo préventives. Et notamment à cause des exonérations trpo nombreuses et trop peu compensée par des arrivées de fric conséquentes. Et tant qu'on ne repensera pas le mode de financement, ça merdera.
    là encore je vais être un peu pointilleux : la redevance ne permet pas de financer les opé. mais seulement les diag., les opérations de fouilles sont financées par un contrat que propose l'opérateur (inrap ou autre) à l'aménageur tout en sachant que c'est une obligation pour lui de faire réaliser cette fouille quand il y a une réponse à l'appel d'offre!!
    le mode de fonctionnement n'est, de mon point de vue pas en cause, c'est le recouvrement de la redevance qui elle pose un problème (mise en place d'un système informatique de gestion et formation des agents aux SRA, quand tu vois que la part des DDE est bien mieux recouvrée, cela laisse encore une fois rêveur....)

    bon une nouvelle fois il ne faut pas toujours croire ce qui est dit (le copain du copain qui est le beau-frère du....il y a toujours de la déformation et en Bretagne comme ailleurs on n'attends pas d'avoir un aménagement de 30 ha pour creuser...). Qu'il y ait des pressions pour avoir moins de prescription est aussi inadmissible seulement il faut relativiser et voir l'énorme augmentation de ces dernières depuis la création de l'inrap (pourquoi? parce qu'il était plus facile de faire faire plus de fouilles à un établissement public que de lui donner plus d'argent pour fonctionner) pour le cas du SRA de la région Centre, je connais assez bien les responsables et je peux te dire qu'ils sont extremement pointilleux et demandent frequemment des compléments d'information (c'est aussi parce que c'est une tradition d'avoir de vrais scientifiques à leur tête?)

    quelles sont les décisions archéologiques,au sein de l'inrap, prises par de non archéologues? au fait Nicole Pot n'est pas présidente mais directrice générale, le président c'est Demoule (un vrai archéo., non?) c'est une tendance forte d'avoir une direction bicéphale (administrative et scientifique)
    pour le coût je le répète c'est à l'inrap de le répercuter sur les aménageurs (on parle même de couts réels donc avec une marge pour les bénéfices), l'archéo. prev. représente moins de 1% de l'aménagement et de toute manière il sera lui aussi répercurté sur le bénéficiaire de l'aménagement! ce n'est pas une question d'argent mais de volonté.

    la grande différence entre le programmé et le préventif est quand même la recherche! 90% des budgets mais quel est le % des publications? seulement 8 % des effectifs de l'inrap sont liés à une unité de recherche (je ne peux pas dire rattachés et les mots me manquent à cette heure...)

    "entreprise" ? "béneficiaire" ? "se permettre d'engager de nouveaux salariés" ? Mais on est en train de parler de patrimoine et de culture, pas du Cac40 !
    encore un qui n'a pas entendu parler de la LOLF (imaginée par la droite ET la gauche), on ne parle pas de la même chose : on parle d'efficacité, que chaque euro investit dans l'archéo. le soit réellement pour l'archéo.

    Faut-il aussi rappeller que l'Inrap a vu fondre 25% de son budget au changement de majorité (désolé pour la politique, mais c'est un fait)
    erreur pas de leur budget du montant de la redevance, ce qui n'est pas la même chose! encore une fois le principe casseur/payeur impose à l'aménageur de payer pour l'archéo. , lorsque vous demandez des subventions de l'état, ce n'est plus l'aménageur qui paye mais tout le monde!!

    où l'on fait certains diagnostics à la pelle manuelle (pas mécanique, hein, manuelle) : ça coute moins cher et ca permet de ne rien trouver.
    tu veux vraiment te fâcher avec tous les archéo. qui font des fouilles programmées? si si je t'assure on trouve plein de choses avec des pelles, et même des truelles, des pinceaux et oh horreur des outils de dentiste!

  27. #22
    Orange=

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Citation Envoyé par choubi Voir le message
    tu veux vraiment te fâcher avec tous les archéo. qui font des fouilles programmées? si si je t'assure on trouve plein de choses avec des pelles, et même des truelles, des pinceaux et oh horreur des outils de dentiste!
    Je parle de diagnostics en préventif, pas de fouilles programmées. Va demander aux archéo de l'A19 de faire leurs tranchées de sondages à la pelle manuelle, pour voir (ou au pinceau, tiens pourquoi pas !).
    Je ne suis pas un extremiste du préventif et de la pelle mécanique, je dis juste que les moyens doivent être adaptés aux missions.

    Encore une fois, d'accord pour admettre la gestion désastreuse de l'Inrap et les problèmes d'assiette et de perception de la redevance. Mais je pense qu'il faut épargner les personnels, qui se démènent (la plupart) pour faire leur travail dans de bonnes conditions malgré les sous effectifs et le manque de moyens.

  28. #23
    choubi

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Bonsoir,

    Je parle de diagnostics en préventif, pas de fouilles programmées. Va demander aux archéo de l'A19 de faire leurs tranchées de sondages à la pelle manuelle, pour voir (ou au pinceau, tiens pourquoi pas !).
    tout est une question de moyen, si tu veux faire un sondage à la pelle, cela prendra plus de temps, de main d'oeuvre .... mais le résultat final du point de vue archéo. sera certainement meilleur ou tout au moins équivalent au sondage mécanique!
    ce qui m'a choqué c'est le :
    et ca permet de ne rien trouver.
    ce qui est évidemment faux

  29. #24
    Orange=

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Bonsoir,

    Le "ca permet de ne rien trouver" était ironique, pas provocateur : si on te donne trois semaines pour sonder 10 ha (même 2 ou 1 d'ailleurs) à la pelle manuelle avec une équipe réduite, je ne pense pas que le résultat sera archéologiquement très concluant. A l'extreme, c'est le cas sur certains chantiers britanniques (parait-il).

    Pour ce qui est du % de publication à l'Inrap, c'est vrai qu'il est très faible, mais là encore, question de budget et de manque de personnel : qui va remplacer sur le terrain les archéologues travaillant sur les publications alors que les effectifs sont déjà trop faibles ?

  30. Publicité
  31. #25
    choubi

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Bonjour,
    si on te donne trois semaines pour sonder 10 ha (même 2 ou 1 d'ailleurs) à la pelle manuelle avec une équipe réduite, je ne pense pas que le résultat sera archéologiquement très concluant
    le problème ne se pose de cette manière: ils ont une responsabilité concernant le résultat (plus que sur le temps--même si la loi de 2001 impose de tenir des délais-contractuelement i.e. qu'ils s'entendent avec l'aménageur sur les délais d'intervention et de libération de terrain)

    : qui va remplacer sur le terrain les archéologues travaillant sur les publications alors que les effectifs sont déjà trop faibles ?
    l'inrap a des agents de catégorie 5 qui sont censés faire uniquement de la recherche et publier les résultats...en plus l'état verse une subvention de "publication" (justement pour libérer certains agents).

  32. #26
    tlune

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    juste un petit mot pour dire à Bibi 36 que la plupart des gens qui ont répondu au post sur l'Inrap ont plus de 15 à 20 ans d'expérience en archéologie de sauvetage, qu'ils connaissent par coeur les problèmes inhérents à ce travail. Que l'on parle de l'Inrap comme une entreprise, oui, pourquoi pas... Après tout elle répond à des offres, il faut qu'elle est des bénéfices, et a logiquement obligation de résultats. Il faut savoir que beaucoup de sites ont été détruits car l'Inrap n'a pas répondu aux offres..on ne lui jette pas la pierre, mais il est aussi évident qu'elle ne peut plus surmonter l'énorme demande qui est faite de la part des collectivités, des promoteurs etc...Quant aux publications...hum, hum....

  33. #27
    Bibi36

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Une chose que je trouve étonnante c'est que tout le monde est d'accord pour dire que l'INRAP ne répond pas et ne peut pas répondre à sa mission en ce moment. Ce constat, tout le monde l'a, en particulier les agents qui se sont mobilisés en 2003 et depuis plus ponctuellement pour ces questions là, et des question de l'emploi et de la précarité.

    L'inrap ne publie pas, l'inrap ne fouille pas assez on est bien d'accord. Mais comme le disait Orange, quand il y'a pas assez de monde on peut pas être au four et au moulin. Je connais des gens qui font de la recherche dans le cadre de l'INRAP. Et autant dire que c'est un casse-tête. Je n'ai jamais participé à une publi mais tout le monde sait que c'est qq chose qui prend un temps considérable, plus qu'un contrat de post-fouille entre deux diags. L'INRAP ne peut pas se permettre de mettre des gens pendant d'écarter des gens du terrain tout simplement parce qu'il n'ya pas assez de moyens. Et qu'un archéo qui doit décider entre publier et sauver un site qui va être détruit n'hésite pas deux minute. Une situation bien dommageable qui fait rire jaune pas mal de gens quand le service comm' renforcé royalement il y'a deux ans fait mettre des gros "recherche" sur les utilitaires de l'INRAP...

    On critique l'INRAP.... certes. Mais il ne faut pas oublier que derrière l'INRAP c'est l'Etat qui gère tout et que les marges de manoeuvre de l'administration de l'INRAP se limitent à appliquer docilement les ordres du Budget et de la Culture par la DAPA.

    Que l'INRAP soit mal géré, surement. Mais on ne peut pas tout mettre sur le compte d'une mauvaise gestion. Le budget est insuffisant, le nombre d'agent est insuffisant et donc le nombre de chantier puis de publication l'est aussi.

    Utiliser les termes libéraux du gouvernement pour parler d'un établissement public, c'est rentrer dans sa logique comptable qui empeche actuellement l'INRAP de défendre sa mission. Les choix sont politiques et le fait de laisser le déficit est un choix politique. Choubi, puisque tu as l'air de connaitre la région Centre (tu bosses dans ce coin là d'ailleurs ? on se connait peut-être...), tu ne dois pas ignorer les chiffres bidons fournis par la DIR qui augmentait articificiellement les dépenses de l'INRAP CIF.

    Depuis 2003, le gouvernement directement ou par l'administration de l'INRAP a tout fait pour que la situation soit catastrophique et je pense reellement que c'est un situation voulue pour détruire petit à petit l'établissement et ainsi justifier la mise en place de la concurrence et de la privatisation qui est une catastrophe dans pas mal de pays autour de nous qui sont d'ailleurs pour certains revenus dessus.

    Et d'hurler avec les loups, en pleurant sur le déficit de l'INRAP et sur ses compétence comme le font les rapports commandés par la majorité chaque année, c'est faire échos aux personnes qui ont eus même créé cette situation. Et qui sont les seuls à pouvoir réellement changer les choses.

    La seule solution en ce moment pour changer cet situation, c'est d'être auprès des salariés qui se mobilisent.

  34. #28
    tlune

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    et bien si, cela à un coût et un prix.
    Cela me fait penser au CNRS qui envoit au pilon des multitudes de publications archéologiques alors que leurs coûts sont prohibitifs. Ils pourraient au moins les envoyer dans des librairies à prix discount ce qui permettraient à ceux qui n'ont pas beaucoup d'argent, de les acheter...mais cela est une autre histoire...
    La gabegie, oui on l'a vu sur de nombreux chantiers... les grèves aussi, ont certaines, étaient assez consternantes!
    Bon maintenant, on a l'archéologie vue par des sociétés privées, qui auront certes des problèmes comme à l'INRAP mais qui permettront de ralentir la dstruction de nombreux chantiers archéologiques. Et puis cela permettra à de nombreux archéologues , allergiques au fonctionnement de l'INRAP, d'avoir du boulot. Et puis la demande de Guillouch pour savoir si des géomètres interesseraient l'Inrap, ou les sociétés archéologiques ou les SRA ou les collectivités territoriales archéologiques, il ou elle devrait taper agrément archéologie sur google...et postuler à tous les services qui ont eu leur agréement pour travailler dans l'archéologie préventive.

  35. #29
    Snooze

    Arrow Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Salut à tous,

    Choubi a dit:
    l'inrap a des agents de catégorie 5 qui sont censés faire uniquement de la recherche et publier les résultats...
    S'il y a peu d'espoir de se faire embaucher du côté de la fouille, est-ce qu'il en si on postule pour ce type de poste ?

    Sinon, pour la liste des opérateurs agrées:
    http://www.culture.gouv.fr/culture/i...gie/liste.html

    Snooze
    "J'ai vu des théories s'effondrer devant des faits,mais jamais un fait devant une théorie." A.Clarke

  36. #30
    cerencov

    Re : [Emploi] Intégrer l'INRAP ?

    Bien c'est trés intéressant tout ça... Juste pour mettre mon ridicule grain de sel numérique :

    Les diags sont normalement financés par la redevance mais ces opérations sont déficitaires bien que les moyens mis en oeuvre par l'INRAP soient de plus en plus faibles (un archéo, une pelle méca et un ratio demandé proche ou au dessus d'un hectare/jour en moyenne). Ce deficit financier fait que l'INRAP tente de faire sa balance financière sur les opérations de fouille (donc plus cher que la concurrence qui est faible mais ça changera sans doute).

    Ceci fait que de toute manière, à terme, l'INRAP se fera exploser par les boites privées sur les fouilles et sera donc réduite à une boite de diags (qui a dit que c'était déjà le cas .. ?) fournissant des rapports de la même teneur scientifique qu'un rapport géotechnique (qui a dit que c'était déjà le cas .. ?)...

    Donc, de mon point de vue personnel (qui n'engage rien ) soit ça change, soit d'ici moins de 5 ans ça ne sera plus du tout intéressant d'un point de vue scientifique de bosser à l'INRAP (qui a dit que c'était déjà le cas .. ?), sauf a aimer faire des diags de merde, quitter des terrains que l'on a pas assez diagnostiqué et donc qui ne seront pas fouillé ensuite et quand on trouve un truc... n'avoir aucune chance de le fouiller.

    Donc ben l'archéo c'est trés bien, mais au final, si on aime faire de la fouille et pas des tranchées.. le privé ça semble pas si pire face à l'avenir de l'INRAP...

    Tiens je n'ai pas parler de la "sauvegarde du patrimoine archéoloique", des dépôts archéos, de la régulation de prescrition dans les SRA, du robinet ETP diag dans les interégions et autres blagues . Nan, sans rire, si vous bossez à l'INRAP bouger vous le cul pour changer ça sinon vous serez sous anti-dépresseurs dans peu de temps (pour ceux qui ne sont pas déjà accro à la bibine).

    Bah je vais me coucher tiens.

    PS : pour le jeune public passioné d'archéo qui pourrait par erreur lire ce forum : Pour ce qui est des emplois en archéo essayez de faire un cursus qui peu vous permettre de faire autre chose que l'archéo si vous ne trouvez pas de taf dans cette activité, certe passionante, mais où il y a peu de postes et qui peut beaucoup vous frustrer. Pour ceux qui veulent rentrer maintenant dans la course, c'est pas de bol.. dire qu'il y a vingt an on recrutait les fouilleurs au café du coin...

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Emploi] Emploi archéo du néolithique au moyen âge
    Par supermaxou dans le forum Archéologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/06/2007, 22h57
  2. [Emploi] Quels types d'emploi à l'INRAP ?
    Par yasam dans le forum Archéologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/05/2007, 18h18
  3. [Emploi] Intégrer une équipe de fouille à l'étranger
    Par leelee dans le forum Archéologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/03/2007, 13h57
  4. Du nouveau près de chez vous - Site de l'INRAP
    Par Suticos dans le forum Archéologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/04/2006, 10h50