Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 33

Où commence le respect de la vie ?



  1. #1
    [RV]
    lut

    voila encoire une autre question qui me vient à l'esprit

    Où commence le respect de la vie ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Cécile
    Salut RV,

    J'ai pas bien compris la question. Pourrais tu être plus précis ? Ou donner un exemple ?

  4. #3
    [RV]
    lut cecile,

    plus precisemnt ou commence pour toi le repect de ton corps par exemple?
    ex: tu te peigne pas le matin avant d'aller au boulot, est-ce que c'est un manque de respect pour ton corps ?

  5. #4
    Cécile
    Respect de la vie ou respect du corps, ce n'est pas du tout la même chose !
    Si on parle de respect du corps, pour moi, c'est ne pas faire de mal à son propre corps. La propreté n'en fait donc pas partie. La propreté, c'est le respect des autres qui pourraient être incommodés par notre saleté. Le respect de son corps, c'est plutôt ne pas se saoûler continûment, ne pas conduire comme un fou (c'est aussi le respect des autres), manger équilibré, etc.

    Quant au respect de la vie, c'est simplement tout faire pour ne jamais risquer la vie des autres. Je pense particulièrement à la circulation routière.

  6. #5
    Yoyo
    Bonjour,

    Tout a fait d'accord avec cecile.
    Maintenant la question est peut etre de savoir QUAND doit commencer le respect de la vie? a quel moment l'embryon, le foetus, l'oeuf ou le bebe deviens un etre humain a part entiere?...

    Vaste question qui a probablement autant de reponse possible qu'il existe de cultures differentes.

    Yoyo

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Cécile
    Il y a une autre question très importante : jusqu'où peut-on aller pour le respect de la vie ? Quelles libertés peut-on supprimer au nom de ce respect ? Il y a un équilibre à trouver entre la jungle, où la liberté prime sur le respect de la vie, et un lieu où persque tout serait interdit au nom du respect à la vie.
    Exemple : je suis pour une législation dure en matière routière, mais je m'insurge contre ceux qui voudraient mettre des restrictions à la pratique de la haute montagne.

  9. Publicité
  10. #7
    Anne
    Citation Envoyé par Cécile
    mais je m'insurge contre ceux qui voudraient mettre des restrictions à la pratique de la haute montagne.
    Pourquoi ?
    Parcequ'en haute montagne tu ne risque que ta vie ?
    Et celle des sauveteurs , elle ne compte pas ?

  11. #8
    Cécile
    Non, celle des sauveteurs comptent autant que la mienne.
    Mais pose la question aux sauveteurs en montagne : à ma connaissance, aucun n'est pour instaurer des restrictions. On parle des sauveteurs qui vont chercher des inconscients à chaque fois qu'on veut restreindre la montagne, mais personne ne leur demande leur avis. Or, ils sont pour une montagne libre.
    Les sauveteurs ont choisi leur métier, qui est de secourir des gens en montagne, que ces derniers soient chevronnés ou débutants inconscients.
    C'est très différent de la route, où les gens roulent le plus souvent par obligation, pas par choix.

  12. #9
    Damon
    >Cécile

    Je ne suis pas d'accord avec ce que tu dis, j'ai encore entendus des témoignages de sauveteurs cet hiver.

    Et si c'est vrai qu'ils ne sont pas pour interdire la montagne, ceux que j'ai entendu en ont marre des inconscients, ceux qui font du hors piste et qui skient dans les couloirs d'avalanche, ceux qui partent sans s'être renseigné sur les conditions climatiques, ceux qui partent en étant insuffisemment équipés etc...

    Je pourrais comparer le sport de montagne à la plongée, sport qui est également considéré comme "à risque".

    Je ne sais pas ce qu'il en est exactement pour la France, mais en Belgique pour pouvoir faire de la plongée (et donc être protégé par une assurance) il faut obtenir un permis, je pense que si cela est bien une restriction elle est bien plus protectrice que contraignante, puisque après tout le vrai passionné (débutant) en profitera pour apprendre pas mal de chose sur les comportements à avoir en ce milieu qui est malgré tout hostile à la vie humaine.

    Damon
    Un EeePc ça change la vie !

  13. #10
    Cécile
    Je suis d'accord que certains en ont marre des comportements stupides, mais je n'en ai jamais entendu un seul prendre position pour des restrictions concernant l'accès à la montagne. Ils penchent bien plus vers l'information et le dialogue.

  14. #11
    John78
    Bonjour

    Ce que je trouves inquiètant c'est que la plupart des professionels du tourisme en montagne voient d'un mauvais oeil toutes restrictions, règles ou permis pour reprendre l'idée de Damon. Parait il que ça ferait fuir le client. Je trouves que c'est un peu léger comme argument, combien de morts et de blessé chaque année en montagne ? On ne voit jamais ces chiffres par contre les morts sur les routes, c'est tout les mois les statistiques ! C'est orienté tout ça. D'un coté sur la route c'est la répression à outrance et quasi-rien en prévention. D'un autre coté en montagne c'est zéro répression et prévention à fonds. Se n'est pas équilibré comme politique.

    Et que l'on ne me dise pas que celui qui ne respecte rien sur la route, dès qu'il chausse ses ski deviens un autre bonhomme, ça j'y crois pas du tout !


    A+
    John

  15. #12
    [RV]
    lut,

    si un jour faut un permis pour grimper ou faire du ski ben il en faudra un ainsi pour se baigner

    Je suis d'accord avec Cécile, les guides de haute montagne ont choisi leurs metiers et ils sont tres bien payéd pour ça en plus!

    Pour ce qui est des restrictions meme si elles sont appliquées, et bien il faudra encore convaincre les facheuses habitude qui est "braver l'interdit"

    Donc c'est pareil on revient au problème!

  16. Publicité
  17. #13
    Cécile
    Pour moi, il y a une grande différence. Personne n'est obligé d'aller en haute montagne. Donc les gens qui y vont connaissent les risques (sinon, c'est qu'ils ne veulent pas les connaître) et y vont en connaissance de cause. C'est vrai pour les touristes comme pour les guides et les sauveteurs. Or, je pense que la liberté de prendre des risques pour soi fait partie de la liberté tout court.
    Sur la route, les gens n'y viennent pas pour prendre des risques, mais pour se déplacer. Donc là, je suis pour la liberté minimum et la prise de risque minimum. Car on risque de tuer d'autres personnes. Ceux qui veulent prendre des risques au volant n'ont qu'à aller sur des circuits.

    Donc pour résumer : liberté totale pour soi même, responsabilité totale vis-à-vis des autres.

    Quant aux chiffres, c'est quelques dizaines de morts par an en montagne, contre près de 8000 sur les routes.

  18. #14
    Damon
    Cécile si ce que tu dis est juste en soit, tu ne tient pas compte de certains éléments primordiaux.

    Ces personnes qui prennent des risques, parfois inconsidérés, mettent également en jeu la vie des sauveteurs, sans parler de la mobilisation de dizaines de personnes, souvent bénévoles, et qui donc ne sont plus disponibles sur leur lieu de travail, ce qui est donc indirectement néfaste à toute l'économie du pays.

    Un autre aspect et le coût d'un sauvetage, une équipe de désincarceration et un samu ou une amblance coûtent quelques centaines d'Euro lors d'un intervention, pour les sauvetage en montagne cela se chiffre très souvent en dizaines voire centaines de milliers d'Euro.

    Damon
    Un EeePc ça change la vie !

  19. #15
    Anne
    Citation Envoyé par [RV
    ]

    Je suis d'accord avec Cécile, les guides de haute montagne ont choisi leurs metiers et ils sont tres bien payéd pour ça en plus!
    tu veux vivre dans une societe ou chacun joue son role , et ou personne ne se soucie de l'autre parceque chacun a choisit plus ou moins son role et est paye pour ?
    ou tu choisis de creer une societe ou meme si le sauveteur est pret a prendre tous les risques du metier , tu te sens toi une OBLIGATION MORALE de l'epargner ???

    c'est quoi cette mentalite ???

    les medecins devraient tous chopper la grippe ??
    les pompiers devraient tous mourir dans les flammes ??
    les soldats devraient tous mourir a la guerre ??

  20. #16
    [RV]
    oui d'accord Cécile!

    Mais tes chiffres que tu avances sont a prendre avec des pincettes!
    Beaucoup plus de gens passent leur temps a faire les fous du volant que a grimper en montagne! Donc c'est normal qu'il y ait plus de morts sur les routes!!

  21. #17
    papillon_2_nuit
    Bonjour à tous,

    Citation : Où commence le respect de la vie ?

    Il me semble que le respect de la vie commence à partir du moment où tu lui donnes de la valeur (à l'objet, à la personne, etc ...). C'est peut etre simplet ce que je dis mais ... je suis simplette

  22. #18
    Anne
    ben je ne suis pas d'accord du tout avec Papillon de nuit !
    mais alors pas du tout .
    la vie a une valeur intrinseque en elle-meme , que les gens l'acceptent ou la refusent .
    Alors si tu attends que les gens donnent de la valeur a "la vie " ( = toutes sortes de vies) pour lui en accorder ...saches qu'il y a des endroits ou la vie ne vaut strictement RIEN .
    La valeur de la vie n'est pas question de culture et de subjectivite .
    Il y a une valeur bel et bien Objective de la vie !

  23. Publicité
  24. #19
    Cécile
    les sauvetage en montagne cela se chiffre très souvent en dizaines voire centaines de milliers d'Euro
    Les quelques sauvetages très médiatisés, oui. Mais pas l'immense majorité des sauvetages, où quelques secouristes vont à pied chercher les alpinistes.

    Beaucoup plus de gens passent leur temps a faire les fous du volant que a grimper en montagne! Donc c'est normal qu'il y ait plus de morts sur les routes!!
    Je suis bien d'accord. La montagne est une activité à risques. Même les alpinistes les plus prudents, qui partent bien équipés, entraînés, et quand le temps le permet, prennent des risques (ex : un copain de mon copain, guide, est mort en montagne : un bout de montagne s'est détaché, a coupé sa corde, il a fait une chute d'une centaine de mètres). Ils font eux aussi risquer la vie des secouristes. Faut-il interdire la haute montagne ?

    tu veux vivre dans une societe ou chacun joue son role , et ou personne ne se soucie de l'autre parceque chacun a choisit plus ou moins son role et est paye pour ?
    Il ne s'agit pas de se foutre de la vie des secouristes parce qu'ils sont payés pour. Il s'agit de ne pas interdire par principe les activités à risques, de ne pas "sauver les gens contre leur gré".
    tu te sens toi une OBLIGATION MORALE de l'epargner
    Ca veut simplement dire ne plus faire de montagne (donc le mettre au chômage).

    Moi, j'ai discuté avec des guides, qui ont peur de tous les futurs réglements concoctés pour "sécuriser la montagne". Ils ont simplement peur de ne plus pouvoir assurer leur métier, car ils risquent d'être poursuivis pénalement pour le moindre accident. or, aucun guide ne peut assurer à son client qu'il n'aura pas d'accident, car il y a des risques non évitables en montagne.
    Ce ne sont pas les guides et les sauveteurs (les plus exposés) qui souhaitent ce genre de réglements, mais généralement des personnes extérieures à la montagne.[/quote]

    Bon, je suis un peu sortie du sujet, désolée.

  25. #20
    Cécile
    D'accord à 100 % avec Anne sur la valeur intrinsèque de la vie.

  26. #21
    papillon_2_nuit
    oui Anne, la vie a une valeur intrinséque.

    La question commence par : où commence. Je comprend peut etre mal la question. Pour moi, la question demande à partir de quand. La question en elle meme est mal posée.
    Un bébé a t-il le respect de la vie ? pas encore, il ne connait pas sa valeur. C'est pour cela que je parle de valeur, c'est à dire prendre conscience de. Le respect commence là quand il y a conscience.

    Je prend en tres grande considération tout vos dires, je respecte tout vos opinions, je leur donne une grande valeur depuis que je sais qu'il est important d'échanger.

    Le respect c'est la valeur, la valeur c'est la moral et qui fait la moral ? l'humain , donc le respect est totalement humain. Maintenant il y a le droit et l'obligation.

    PPPffffff ... désolé je me complique, je pense que la question est trop vaste pour avoir une réponse exacte, si elle avait été posée de la sorte : ou commence le respect ? nous donnerions chacun notre morale, après on aurait dévié sur la vie.

    la question fait un "tort et raison" je suis contre le tort et raison je déteste ça, ça nous met tous sur un jeu d'échec qui dit un gagnant et un perdant.
    nous avons simplement des différences de raisonnement, des différences de moralités.

    aie aie aie

  27. #22
    papillon_2_nuit
    Et la question parle de la vie (etre vivant) ou la vie universelle ?
    Dans mon premier message je parle de la vie universelle, cad de toute chose vivante et non vivante comme les objets car j'ai compris la question comme tel. Mais je peux avoir mal compris ...

  28. #23
    [RV]
    oui d'accord est mal posée! Merci de me le dire

    Ben au début on paralit de la vie être vivant mais on peut aussi parler de la vie universelle nan ?

  29. #24
    John78
    Citation Envoyé par Cécile
    Pour moi, il y a une grande différence. Personne n'est obligé d'aller en haute montagne. Donc les gens qui y vont connaissent les risques (sinon, c'est qu'ils ne veulent pas les connaître) et y vont en connaissance de cause. C'est vrai pour les touristes comme pour les guides et les sauveteurs. Or, je pense que la liberté de prendre des risques pour soi fait partie de la liberté tout court.

    Dans ce cas supprimons le secours en montagne ! Si les gens étaient si conscient des risques que tu ne le dis, et bien qu'ils assument. Moi je suis plutôt persuadé du contraire. Qu'il y a plein d'irresponsables qui au titre qu'il existe des secours performants et joignable avec un simple téléphone portable prennent des risques inconsidérés. Sans compter les risques qu'ils font prendre à des tiers en occasionnant des avalanches (par ex.).
    Et c'est pas que l'hiver. Faites un peu de rando l'été sur des GR réputé technique et regarder l'équipement et le niveau d'entrainement de certains. Ensuite on s'étonne des accidents. Il faut faire la différence entre le risque intrinsèque et le risque par négligence.



    Quant aux chiffres, c'est quelques dizaines de morts par an en montagne, contre près de 8000 sur les routes.

    http://www.sntf.org/visiteurs/pub_do...iffresCles.pdf

    118 morts et disparu en été, 41 déces en hiver en 2000. Ca fait quand même 160 morts par an pour les loisirs en montagne. Il ya de quoi s'interroger tout de même. Vous avez déjà lu ou entendu ces chiffres dans les médias ? Jamais, secret, tabou.

    A+
    John

  30. Publicité
  31. #25
    Cécile
    Dans ce cas supprimons le secours en montagne !
    Et foutons les sauveteurs au chômage, par la même occasion !
    Je rappelle juste que parmi les utilisateurs des secours, on trouve des guides (si, si, eux aussi peuvent se trouver en difficultés pour une raison ou une autre).
    Je propose, une fois de plus, de demander aux intéressés eux-mêmes. Pour avoir parlé avec eux, je sais qu'ils ne souhaitent ni de restrictions à l'accès à la montagne, ni, bien sûr, la suppression des secours en montagne.
    En revanche, faire payer une partie des secours demandés par les alpinistes eux-mêmes ne me semble pas abérrant.

    Il y a plein d'irresponsables qui au titre qu'il existe des secours performants et joignable avec un simple téléphone portable prennent des risques inconsidérés
    Certes. Mais pour avoir fait de la haute montagne, je peux te dire que la grande majorité des cordées que j'ai croisées étaient bien équipées et semblaient entraînées. Pourtant, toutes n'étaient pas accompagnées de guides. Faut-il les interdire ? Si une cordées a un problème malgré un comportement prudent, faut-il refuser d'aller à son secours sous prétexte que les alpinistes choisissent un sport risqué ?

    Vous avez déjà lu ou entendu ces chiffres dans les médias ? Jamais, secret, tabou.
    C'est pas vrai. Chaque année, aux premiers morts en montagne, on nous rebalance ces chiffres (variables d'une année sur l'autre, d'où ma minoration. Et puis ça dépend de quoi on parle : haute montagne, ou montagne tout court. Des personnes qui font un accident cardiaque en pleine "montagne à vache", j'appelle pas ça un accident de montagne).

  32. #26
    Guillmot
    Citation Envoyé par Anne
    La valeur de la vie n'est pas question de culture et de subjectivite .
    Il y a une valeur bel et bien Objective de la vie !

    Toutes les cultures n'ont pourtant pas forcément la même conception de la vie et de sa valeur !

    Guil'

  33. #27
    Anne
    Ben c'est bien pour cette raison que ce monde est si nase ...

  34. #28
    Guillmot
    Ho ! C'est méprisant ça !

    ops:

  35. #29
    btve
    Le monde n'est pas Naze il est intolerant et dogmatique !

  36. #30
    btve
    Recification ce sont les personnes qui le peuplent qui le sont.

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. respect de la vie et science
    Par eole6 dans le forum Éthique des sciences
    Réponses: 62
    Dernier message: 20/04/2006, 02h05
  2. Où commence et où finit la vie ?
    Par Castelcerf dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 38
    Dernier message: 14/09/2005, 18h07
  3. le respect
    Par SpiRiT- dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 38
    Dernier message: 13/05/2004, 14h09