Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 39

le respect



  1. #1
    SpiRiT-

    le respect


    ------

    j'aurais juste une question a vous soumettre.
    "Pourquoi cette envie de respect pour chancun d'entre nous ?"
    J'aimerai differents avis sur cette notion de respect qui semble universelle.
    savoir ce qu'est le respect,et ce qu'il apporte mais aussi d'ou vient cette envie par la même occasion.
    Merci de m'être utile

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Iforire

    Re : le respect

    Salut,

    Juste une idee comme ca :
    Peut-etre respecte-t-on pour etre respecter nous memes ?

    A plus

  4. #3
    Narduccio

    Re : le respect

    Je rappelle juste un point de détail, le respect se gagne, or actuellement beaucoups éxigentd'être respectés. Il ne gagneront qu'un respect de facade. Le vrai respect se gagne laborieusement jour après jour.

  5. #4
    coco

    Re : le respect

    Le respect ... c'est d'abord être tolérant envers les autres...
    Puis comme dit Narduccio, il y a dans le respect, une autre dimension... celle qui ressemble à de la confiance, mélangée à de l'admiration... bref quelque chose comme cela...

  6. #5
    kinette

    Re : le respect

    Bonjour,
    Je pense qu'il y a un "respect" de base, qui est le respect qu'on doit à tout être humain, à cause de sa qualité d'être humain.
    Ensuite, ce niveau de respect pourra être augmenté (ou rester très limité) en fonction de son comportement (le respect qui se gagne dont parle Narduccio).

    Personnellement mon attitude est peut-être d'ailleurs de partir d'un niveau de respect élevé pour les personnes que je ne connais pas, lors d'un premier contact. Si ça se passe mal, et que la personne ne me semble pas digne de ce respect, par son attitude, alors le respect se perd...

    K, dans les usines de mon grand-père
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Breched

    Re : le respect

    Bonjour,

    comme le rappèle Narduccio, le "vrai" respect se mérite, mais ne pourrait-on pas imaginer que la politesse est une sorte de "respect de base", du à tout être humain?

    En traitant l'autre de manière détestable on refuserais ainsi de le considérer comme un égal.
    L'envie de se respect de base serait alors plus compréhensible, non?
    Je trouve que parfois l'impolitesse est à rapprocher de l'agression (mais je vais peut être un peu loin là...).

  9. Publicité
  10. #7
    SpiRiT-

    Re : le respect

    Hum ya pas vraiment ce que je recherche en fait.la c'est surtout des definition du respect que vous donner pour la plupart.Mais j'aimerais connaitre pourquoi on en a tous envi et que ca parrait une base dont on ne peux pas douter.Et justement J'aimerais "oser" en douter.Je sais pas si vous voyez ..

  11. #8
    Narduccio

    Re : le respect

    Citation Envoyé par Breched
    Bonjour,

    comme le rappèle Narduccio, le "vrai" respect se mérite, mais ne pourrait-on pas imaginer que la politesse est une sorte de "respect de base", du à tout être humain?

    En traitant l'autre de manière détestable on refuserais ainsi de le considérer comme un égal.
    L'envie de se respect de base serait alors plus compréhensible, non?
    Je trouve que parfois l'impolitesse est à rapprocher de l'agression (mais je vais peut être un peu loin là...).
    La politesse n'est même pas le minimum éxigé par nos sociétés actuelles, la refuser à l'autre peut être percu comme blessant. Le refuser à l'autre et le réclamer pour soi est vraiment odieux. Il faut éviter de faire à autrui ou de traîter autrui comme on n'aimerait pas traîté ou ce que l'on n'aimerait pas que l'on nous fasse.

  12. #9
    Primavera

    Cool Re : le respect

    Citation Envoyé par SpiRiT-
    j'aurais juste une question a vous soumettre.
    "Pourquoi cette envie de respect pour chancun d'entre nous ?"
    J'aimerai differents avis sur cette notion de respect qui semble universelle.
    savoir ce qu'est le respect,et ce qu'il apporte mais aussi d'ou vient cette envie par la même occasion.
    Merci de m'être utile
    Est-ce que le respect de l'autre ne dépend pas aussi de la conscience ? Plus grande conscience de soi implique plus grande conscience de l'autre, comme un effet miroir.
    Autrefois seule la force de l'adversaire inspirait le respect, et donc la soumission du plus faible. Aujourd'hui tout individu, quel que soit son rang social ou sa puissance, est considéré comme ayant droit à un égal respect. C'est le droit et la loi qui l'imposent (en théorie du moins...). C'est aussi avec le modernisme qu'apparaît le "Contrat social" qui commence à instituer le respect de l'autre dans la société.

    N'est-ce pas ce progrès de la "conscience de soi" qui fait évoluer le droit et le respect que chacun doit accorder à autrui ? (cf Hegel...)

  13. #10
    Erkenbrands

    Re : le respect

    Je ne suis pas sûr que tout le monde souhaite en effet ce respect. Tout le monde aimerais l'avoir pour soi-même je pense mais bon nombre de personnes aujourd'hui ne pense pas au respect qu'ils doivent. On profite dès lors de celui reçu sans vraiment le posséder ... Respecter autrui, c'est se respecter soi-même avant tout le monde ... je me perds

    L'idée de primavera sur le fait que la conscience joue un grand rôle dans ce domaine me semble être fort plausible ... tout se rattache alors a cette conscience qui n'est malheureusement pas accessible à tous (apparemment )

  14. #11
    Narduccio

    Re : le respect

    Autrefois seule la force de l'adversaire inspirait le respect, et donc la soumission du plus faible.
    Ceci est une légende, le XVIème siècle était, par exemple, tellement procédurier que Molière en fit une pièce: "Les Plaideurs". Et ce n'était pas la force physique qui permettait aux "grands" d'être au dessus du peuple, mais leur puissance et leurs quartiers de noblesse. Mais on pouvait être puissant et ne pas être respecté. Les fils d'un puissant noble à l'époque de Louis XIV ou de la régence furent surpris portant une calotte de métal sous leur chapeau en campagne. Quelque fut la puissance de leur famille, ils devinrent la risée de toute la cour. Ils avaient enfreint l'une des règles de l'honneur de leur époque. Car on ne demandait plus grands chose aux nobles à part d'être de bons militaires et de faire preuve de courage à la guerre. En échange de leur sang, ils avaient leurs privilèges. Ces deux-là voulaient les privilèges, mais ne voulaient pas payer le prix du sang! Cette histoire les poursuivis pendants de longues années, et de tant en tant un historien la ressort; même mort, ils ont perdus le droit au respect.

  15. #12
    SpiRiT-

    Re : le respect

    [QUOTE=Erkenbrands]Je ne suis pas sûr que tout le monde souhaite en effet ce respect. Tout le monde aimerais l'avoir pour soi-même je pense QUOTE]

    D'accord ! Mais pourquoi l'aimerais-on veritablement ?

  16. Publicité
  17. #13
    M. Kiwi Blanc-Jaune

    Re : le respect

    Salut !

    Je souhaite qu'on me respecte, parce que dans le cas contraire, qu'est-ce qui empêcherait n'importe qui de m'insulter à tout bout de champ, de me prendre ce que j'ai et à quoi je tiens, de me refuser ce à quoi j'aspire, ce pourquoi je travaille, de m'exclure, de me mépriser, m'humilier, m'exploiter, ... ? Que seraient mes relations sociales sans le respect ? Ce serait le chacun-pour-soi, la jungle, le chaos !
    Le respect est un ciment de la civilisation.

    MKBJ.
    Le premier homme qui est mort a dû être drôlement surpris.
    -Pierre Dac-

  18. #14
    SpiRiT-

    Re : le respect

    Ainsi donc,j'ai posé cette question pour comprendre le sens de ce respect,il en résulte différente reponse qui amène a la même chose.
    >question de notoriété car quand tu es respecté,tu as le dessus sur l'autre,c'est surement plaisant pour l'égo.
    >parce que c'est obligé...LOL,parce que si tu respectes pas qq'un tu ne l'aimes pas en quelque sorte et il t'aimera pas en retour,ainsi encore l'ego.
    >parce que ca fait plasir au fille et pour coucher c'est mieux,donc repondre a ses envie,toujours l'égo.
    >"peux etre respecte-on our être respecter",encore l'égo.
    >pour etre respecter,il faut respecter un minimum les autres.se faire respecter,pour ne pas se faire marcher dessus,se protéger.C'est de l'égoisme.
    >le respect est necessaire pour eviter les conflits et les peurs,Ici instauration de la confiance,forme de proteection de soi,donc...
    >aucune idée aussi j'ai eu,ba ca arrive..On accepte beaucoup

    Ainsi donc,ce respect que l'on range comme altruisme ne serait que création de l'égo pour se protéger.Ainsi,ce serait mon hypothèse,Si la base universellement reconnu (ici l'égo) n'etait que création de l'égo,il en adviendrait la chose suivante : Tout n'est qu'égo,trop égo ( au risque de se rappeler de qq'un )

    Ainsi,si on pouvait comprendre chaque notion et dans quel sens elle s'inscrit véritablement,peux-être les Hommes choisiraient-il une bonne voie.tout d'abord se comprendre soit même,et la on fait rejoindre la philosophie a la psychologie cognitive.

    Aussi une remarque a été faite,"peux etre dois-je respecter ou montrer une forme de respect pour me faire respecter."ainsi se donner a l'autre !! dans un interet commun que tout le monde recherche.L'absence de violence par exemple,entre être humain,principe de non-violence deja existente mais tres peu rependu,entre l'etre humain et la Terre,ici l'ecologie,il en va de sa survie..
    Et ici,voici que cela rejoins la spiritualité très peu présente..

    Je m'exprime pas forcement bien,mais tout me pousse a penser que la philosophie ( et l'histoire du "je" transcendentale),la psychologie cognitive ( pour que l'homme comprenne ses mecanismes) et enfin la spiritualité ( effacement de l'égo,et decouverte du Je) pousse a ce que tout le monde recherche.

  19. #15
    SpiRiT-

    Re : le respect

    la base universelle est le respect pas l'égo pardon :/

  20. #16
    Kevchenko

    Re : le respect

    Salut,
    peut-être qu'on veut le respect pour vivre en paix, être suffisammant similaires les uns et les autres pour pouvoir s'entraider et améliorer notre confort.

    Mais c'est paradoxal, car si un gars avec qui je me dispute m'insulte, ne devrais-je pas en être satisfait ? Si je ne l'aime pas, il est plus logique qu'il ne m'aime pas non plus.
    D'ailleurs, si je frappe ou tue quelqu'un volontairement, c'est qu'au fond je le respecte puisque cela sous-entend qu'il est suffisamment puissant pour me gêner. Mais est-ce ça que l'on appelle irrespect ?

    Bien sûr, nous préférons le respect positif, comme l'amour ou l'admiration. A mon avis, c'est parce que notre instinct de vie est généralement supérieur à notre instinct de mort, sinon on ne pourrait pas vivre (tout le monde se suiciderait). Et donc cela se retrouve dans la vie de tous les jours où on recherche le confort; ainsi on préfère être aimé que haï, ce qui contente notre nature narcissique. C'est pourquoi, à mon avis, nous préférons le respect positif, et qu'on n'emploie d'ailleurs que dans ce sens (l'autre est-il vraiment l'irrespect ?).
    Mais l'irrespect est peut être simplement l'idifférence, c'est à dire la démonstration que la personne n'a aucune influence sur moi.
    On est peut-être en présence de 3 notions dont 2 sont conjointes : l'absence de respect et le respect (dont l'irrespect est une partie).

    Et puis, si on veut être dans un certain confort, en sécurité, il vaut meux respecter les autres dans le sens de ne pas les agresser, ainsi ils auront moins tendance à nous agresser en retour.
    Mais le respect est une notion assez subjective et variable : car pour faire sentir à une personne qu'on la respecte, il faut agir en appliquant sa vision du respect. D'où la norme de la politesse.
    Elle sert à croire que l'on est respecté, et c'est pour cela qu'on la réclame. Mais bien souvent, je trouve qu'elle est inutile et hypocrite.
    Un mot ne vaudra jamais une pensée ni un acte.

  21. #17
    Kevchenko

    Re : le respect

    Oui, je pense aussi que respect ou pas, nos actes sont avant tout égoïstes et destinés à notre propre bénéfice. Alors, si ils sont bénéfiques aussi pour les autres, tant mieux, mais c'est un hasard.

  22. #18
    SpiRiT-

    Re : le respect

    Citation Envoyé par Kevchenko
    Oui, je pense aussi que respect ou pas, nos actes sont avant tout égoïstes et destinés à notre propre bénéfice. Alors, si ils sont bénéfiques aussi pour les autres, tant mieux, mais c'est un hasard.
    a partir de ça,on peux définir une paix commune.ca rejoins d'ailleurs la conférence de sartre compilé dans "l'existencialisme est un humansime" ou il dit que "chaque action est bonne pour moi,et engage le reste de l'humanité" ( fin dans la forme,c'est pas ça hin ).quand oon a compris cela,ne peux on pas faire que chacun de nos gestes soit juste et bon pour l'autre ? Apprendre a se detacher de tout & faire don de soi dans l'interêt commun.
    ------
    comprendre pourquoi on en veux toujours plus et aussi toujours vivre dans l'insatisfaction,n'est ce pas la une entreprise interessante ?

  23. Publicité
  24. #19
    Kevchenko

    Re : le respect

    En effet, ce serait plus facile et moins pénible que de vivre dans un intérêt commun. Il faudrait que chacun fasse un peu pour arriver à une certaine harmonie. Mais là encore, bien que cela serait bénéfique pour les autres, ce le serait d'abord pour moi. On ne peut pas sortir de ça ; ce n'est pas gênant, d'ailleurs, quand les personnes s'entendent et s'apprécient.
    Mais nous sommes trop différents pour tous être d'accord sur tout : l'effort à fournir serait trop important, on ne peut pas tous penser de la même façon ; la haine est donc inévitable.

    Je suis d'accord avec le fait que si un homme fait un acte, tout autre homme peut éventuellement le faire. Mais qu'est-ce que cela change ? Car pourquoi devrais-je changer ce que je fais pour imiter l'autre, ou pourquoi l'autre devrait changer ses actes pour m'imiter ?
    Aucun des 2 n'est bien ni mal, les 2 sont des hommes.

    Oui, il faudrait se satisfaire de ce qu'on a. Mais à partir d'un certain seuil : comment s'empêcher d'être malheureux quand on pense à ce que l'on n'a plus/pas ou à ce que l'on n'aura pas ? Surtout quand on sait que notre vie est limitée.

  25. #20
    SpiRiT-

    Re : le respect

    Citation Envoyé par Kevchenko
    Oui, il faudrait se satisfaire de ce qu'on a. Mais à partir d'un certain seuil : comment s'empêcher d'être malheureux quand on pense à ce que l'on n'a plus/pas ou à ce que l'on n'aura pas ? Surtout quand on sait que notre vie est limitée.

    C'est justement la que je vois l'arrivée de la spiritualité,etant donné que notre égo tend toujours a vouloir quelque chose,a se rattacher,Pourquoi ne pas se détacher ? et effacer ce "moi" et se transcender.on recherche tous qqchose,l'égo ne se satisfait jamais,alors la solution serrait de l'effacer."QUOI ? Mais Moi je ne peux pas".si bien sur,c'est difficile certes mais c'est faisable.C'est une lutte la recherche de soi,mais entre lutter en soi et lutter contre quelqu'un avec tout ce que cela peux comporter,En voila un choix

  26. #21
    Kevchenko

    Re : le respect

    Je pense qu'en tant qu'humains, on ne peut pas faire sans ego. On ne peut pas ne pas être soi-même, ne pas veiller à soi (manger, dormir, penser...). Et même en se tournant vers la spiritualité, c'est un choix que l'on ferait pour soi-même, car on estimerait (même inconsciemment) qu'il est le plus judicieux pour se réaliser soi-même.
    Mais qu'entends-tu exactement pas "spiritualité" ?

  27. #22
    SpiRiT-

    Re : le respect

    Citation Envoyé par Kevchenko
    Je pense qu'en tant qu'humains, on ne peut pas faire sans ego. On ne peut pas ne pas être soi-même
    Etre soi-même ? qu'est ce donc être soi-même ?


    Et même en se tournant vers la spiritualité, c'est un choix que l'on ferait pour soi-même, car on estimerait (même inconsciemment) qu'il est le plus judicieux pour se réaliser soi-même.

    se comprendre,s'est accepter les mecanismes pour les controler,eviter tout conflit nuisible.Se detacher de tout ensuite,ne plus appartenir "a".cela parait certes abérant,quand on se cherche,jveux plutot dire chercher a ressembler a .Et pourtant..

  28. #23
    Kevchenko

    Re : le respect

    En fait, si on se détache de tout, ça me paraît difficile d'exister, ou alors, on n'est plus un Homme. Car chaque Homme est caractérisé par une nature propre et un vécu propre, ce qui crée ses instincts, besoins et aspirations. Comment donc se transcender pour passer outre cela sans tomber dans le néant ?
    Ou, dans un autre cas de figure, si tous les Hommes parvenaient -je ne sais comment- à une harmonie entre eux, ils représenteraient à nouveau une unité qui devrait encore lutter contre les éléments, contre la mort...
    Car la vie, l'Homme et ce qui l'entoure conservent toujours un paradoxe énorme : éviter le conflit, c'est être en conflit avec le conflit...

  29. #24
    SpiRiT-

    Re : le respect

    Citation Envoyé par Kevchenko
    En fait, si on se détache de tout, ça me paraît difficile d'exister, ou alors, on n'est plus un Homme. Car chaque Homme est caractérisé par une nature propre et un vécu propre, ce qui crée ses instincts, besoins et aspirations. Comment donc se transcender pour passer outre cela sans tomber dans le néant ?
    Ou, dans un autre cas de figure, si tous les Hommes parvenaient -je ne sais comment- à une harmonie entre eux, ils représenteraient à nouveau une unité qui devrait encore lutter contre les éléments, contre la mort...
    Car la vie, l'Homme et ce qui l'entoure conservent toujours un paradoxe énorme : éviter le conflit, c'est être en conflit avec le conflit...
    Avant d'arriver a une harmonie entre eux,les hommes doivent arriver a une harmonie avec eux,se comprendre..
    Se surpasser,ce n'est pas avoir toujours plus,L'illimité que tout le monde rêve te leur pas,personne ne peux l'obtenir,se satisfaire de se qu'il a.Et pourquoi l'homme veux l'illimité ? parce qu'il se refuse tout simplement le fait d'être limité,ne serait-ce dans le temps et dans l'espace.
    Se surpasser,c'est se comprendre,se maitriser jusqu'a transcendance."Connait toi toi même et tu connaitras l'univers",penses tu vraiment te connaitre,te comprendre ? ou te connais tu qu'au regard que les autres te font paraitre ?
    Etre un homme,qu'est ce que c'est ? avoir un travail ? avoir un nom ? avoir de l'argent ? avoir a manger ? avoir une copine,un copain ? avoir une equipe ? avoir une voiture ? avoir une maison ? avoir un compte en banque ? a ce moment la tu n'es plus dans l'être mais dans l'avoir :/
    Du désir d'appartenance que tu vas créer au moment ou tu vas obtenir va apparaitre un autre sentiment =La peur.Que tu peux te nier,mais elle est quand même la.
    Tomber dans le neant ? dans l'unique Même ! tout est un et un est tout !

  30. Publicité
  31. #25
    Kevchenko

    Re : le respect

    Oui, se comprendre, c'est d'ailleurs un peu le but de la philosophie. Avec la philosophie, justement, tu comprends que les choses comme l'argent n'ont pas de sens ni de valeur objective, mais aussi que l'homme a des instincts et des besoins. Et tu te rends compte que même l'amitié et l'amour c'est l'avoir, car pour être on est obligé d'avoir (un corps, une âme, à manger...). C'est pourquoi à mon sens on ne peut changer à ce point car sinon on ne serait plus des hommes, mais, toujours à mon sens, cette réflexion m'amène à me dire que l'argent ne sert qu'à compliquer les choses, car on finit par ne penser et échanger plus que par ça, alors qu'il ne supprime pas le troc ni la possession de soi-même : il ne sert qu'à mettre soi-même de gré ou de force au service des autres, ce qui enlève à ces services toute leur valeur.
    Si on ne cherchait pas à avoir plus de vie, plus de sécurité, on aurait déjà disparu. Moi, personnellement, j'aime pas trop changer, justement j'aime bien profiter des choses, les aimer à leur juste valeur et ne pas les nier dès que le progrès a avancé, mais c'est tous ceux qui sont autour de moi qui me forcent à le faire, car eux ont leur subjectivité, moi la mienne : encore une fois avoir ; alors que devrais-je faire si je voulais vivre en paix ? Tuer à peu près tout le monde, plutôt que me laisser assassiner peu à peu. Mais malgré tout, j'aurais la vie, et je saurais pertinemment que je la perdrais un jour : donc la peur que tu évoquais serait encore là.

    En résumé, je pense que l'on ne peut pas faire sans l'avoir pour être un homme. Etre dans l'être, c'est un joli sentiment, ça fait très sage, mais ça ne me semble pas réel. Ceci dit, je trouve que l'argent est un dévoiement de l'avoir, et qu'il nous renferme dans notre condition d'hommes, qui, sans permettre de nous transcender absolument, nous offre quand même une certaine richesse intérieure qui pourrait nous permettre d'aller plus loin dans notre quête.
    Je ne sais pas si on peut se comprendre totalement, je ne pense pas que l'on soit faits pour ça.
    En effet, l'Univers représente une unité composée d'une infinité d'autres. Peut être souhaites-tu que l'on ne oppose pas vie et mort, mais, pourtant cela s'oppose par essence, non ?

    Donc, pour toi, comment peut-on sortir de l'avoir ?
    Et es-tu d'accord avec certains points que j'ai dits plus haut ? (l'argent, par ex ?)
    Dernière modification par Kevchenko ; 07/05/2004 à 15h20.

  32. #26
    SpiRiT-

    Re : le respect

    opposer la vie et la mort,c'est vivre dans une dualité.voir cela comme une continuité!la vie n'est qu'une etape entre la naissance et la mort =>Naissance>vie>mort,tout comme graine>pousse>plante>fleur>gra ine (désolé pour les botaniste ) .On vit dans un changement permanent.
    Sortir de l'avoir ? je le vois en se detachant.En prenant conscience que les choses sont Les choses et pas Nos choses.Par ex,Ce n'est pas ta mère,c'est la personne qui t'a mis au monde ( continuité).en Occident,on dit "c'est ma mère",en orient "je suis son fils".C'est subtil mais si tu as compris..regarde quelque chose qui t'appartient.C'est mon livre,non c'est le livre.le regarder de cette manière,je trouve cela different et plus juste.Apres tu aggrandi=la chambre dans laquelle je vis,le lit dans lequelle je dors.Ca te detache deja.un plant que tu fais poussé.C'est mon plant,non c'est le plant que je cultive.c'est un tout autre regard.Ne pas se lier,s'est ne plus souffrir.
    C'est de la sagesse,c'est le choix d'une vie.se detacher de toute contrainte,ton nom par exemple.au revoir Tu n'es plus Robert.Tu es.bon apres jvais pas faire les chemins de la sagesse ici non plus lol ! Bien trop prétencieux.En occident,c'est choquant de dire ça,mais nous sommes a la ramasse...Nietsche avait Vu cela !!mais qui lit nietsche ? qui le comprend véritablement ? il est la grand-pere de la psychanalyse,qui est une transcendance,même si elle n'est pas assez flagrante.On debute a peine en europe la psycho cognitive!Et encore :/ 2000ans deja en orient..Sérieux,vous pouvez le ressentir comme vous voulez.Jte dis ce que je pense.Le progres scientifique est a la dérive et n'amene rien.Tient on peux encore reparler d'argent ..
    essence/existence : pour moi tu n'es que ce que tu crées par le biais que tu penses être bon pour toi.
    Tu n'aimes pas changer pourtant tu changes constament.tu sais,commencer par faire paix en soi,c'est déja pas mal,ne pas aller au gré de nos passions,a avoir un discours pacifié,avec cela tu es plus juste et cela se rescend.La paix dont tu parles,hum non c'est animal tout ça.Niezsche (tient encre lui :/ ) parle d'un surhomme,non pas comme Batman ou captain planet Mais d'une personne qui se sait et en fait l'homme est une passerelle entre l'animal et ce surhomme.notre reflexe pour aller au dessus,c'est de tout prendre et de detruire ce qui nous resiste,hum alors que c'est en nous.Pour beaucoup le surhomme,c'est dieu Un idole ! au dela tout toujours aller en dehors!Quel reflexe facile !Nous ne sommes pas le fruit d'une evolution bienheureuse :/ Nous allons sur Mars !! t'imagines ? C'est enorme ! c'est le progres ! mouais :/.

  33. #27
    Kevchenko

    Re : le respect

    Je suis d'accord que la vie n'est qu'un état transitoire. N'empêche que pour vivre on est obligés d'opposer la vie et la mort.
    Malgré tout ce que tu me dis, je ne vois pas comment supprimer nos instincts : Balzac disait "les passions sont toute l'humanité" , même Hegel disait que les passions sont les sources de la création. Et puis même, nos passions sont parfois belles : si on n'avait plus de passions, comment accéder au bonheur ? Peut être toi préfères-tu un bonheur ascétique, avec l'ataraxie découlant du détachement et de la spiritualité. Soit. Mais tu ne peux pas prétendre objectivement que c'est la meilleure solution pour tous. Si je n'aime pas quelque chose, je peux me battre contre ça, mais si je veux essayer d'être dans la la vérité, je dois savoir que ce n'est pas objectif.
    Même toi quand tu évoques le détachement, la spiritualité, tu est intéressé, passionné par ça, tu as une affection pour ces idées.
    Et n'empêche que si on peut se détacher de certaines choses, on ne peut pas se détacher de notre corps, et surtout pas de notre âme.
    De même, le "son fils" est pareil que le "ma mère", il ne fait qu'inverser l'attribution.

    Sinon, pour l'argent, je crois qu'on est d'accord.
    Le progrès scientifique, les connaissances, c'est intéressant, mais moi aussi je trouve que quand c'est encore à des fins financières ou pour faire n'importe quoi en tuant la nature ou même le charme des objets précédemment créés, il faudrait mieux s'abstenir.
    Je trouve aussi que la famille et le nom c'est bien peu de choses.

    C'est vrai que la notion d'appartenance est bien subjective, mais elle est inévitable.
    C'est vrai, c'est parfois dur de changer, être indifférent au monde est dans un sens plus sage, mais ce n'est pas plus humain : ne serait-ce pas avoir déjà abandonné ?

  34. #28
    SpiRiT-

    Re : le respect

    Citation Envoyé par Kevchenko
    C'est vrai, c'est parfois dur de changer, être indifférent au monde est dans un sens plus sage, mais ce n'est pas plus humain : ne serait-ce pas avoir déjà abandonné ?
    Hum,je dirais que nos passions ont fais le monde tel qu'il est aujourd'hui.Aveuglé par des anvies et des avoirs.Le monde occidental est basé sur l'envie pendant que d'autre sont encore dans le besoin..

    au contraire,car ta quete bien avancée tu te donnnes completement a ceux qui en ont besoin.etre un homme,ce n'est pas vivre aveuglément dans la condition.deja comprendre ses affect,ses insctincs comme les nomme nietzsche,cela permet d'y voir plus clair dans sa façon d'agir et de ne pas se laisser aller a je ne sais quelle violence.cela te permet d'etre plus juste et d'exprimer clairement ses ressenti.Deja ça,ce serait enorme !cesser de tourner autour du pot alors que c'est en toi que cela se passe.
    Seuleument,si l'on continu a chercher que le bien dans la verité,on bougera pas.c'est comme admettre ses tords,et s'ecouter soi,cela eviterait beaucoup de chose,et d'eviter trop d'erreur.

    Enfin!!
    Si on vivait une journée dans un monde ou l'on s'ecoute plutot que dans un monde ou on fait comme on l'entend..

  35. #29
    Kevchenko

    Re : le respect

    Citation Envoyé par SpiRiT-
    Hum,je dirais que nos passions ont fais le monde tel qu'il est aujourd'hui.Aveuglé par des anvies et des avoirs.Le monde occidental est basé sur l'envie pendant que d'autre sont encore dans le besoin..
    S'ils sont dans le besoin, c'est bien qu'ils ont besoin d'avoir...
    Ca fait très moral ce que tu dis, mais la violence peut être bénéfique ; et les ressentis peuvent être négatifs, comme admettre ses torts justement : c'est en quelque sorte une aggressivité envers soi-même, et pourtant, c'est très utile puisque ça permet de progresser.
    Ce monde comporte de nombreux éléments très pénibles qu'il faudrait améliorer, mais penses tu qu'un monde où tout le monde s'aime est possible ? Je ne pense pas, car faire plaisir à la fois à 6 000 000 000 de personnes, c'est pas facile... Et t'imagines, si on aimait tout le monde, on serait triste dès que quelqu'un mourrait...

    Je ne crois pas que j'arrive à me faire comprendre quand je te dis ça, mais encore une fois, je répète qu'on commence à faire plaisir à soi-même avant de faire plaisir aux autres : si je me donne aux autres, c'est que cette perspective me plaît et c'est celle qui me convient le mieux. Quand je raisonne, je m'imagine dans la situation, et je fais le choix qui me tente le plus, celui qui me procurera de la jouissance : et être un bienfaiteur peut être jouissif.

  36. #30
    jean claude

    Wink Re : le respect

    Bon à moi:

    1) Le respect n’est pas un sentiment, c’est un élément nécessaire a l’équilibre de tout.
    La compréhension, l’amour …n’ont rien a voir la dedans, le respect c’est justement l’acceptation d’une différence que l’on ne comprends pas forcément.

    2) Pourquoi en a t-on besoin de plus en plus et bien parce qu’il existe de moins en moins, partout tout le temps et pas seulement entre les hommes mais envers tout ce qui nous entoure. On triche, on manipule on désinforme ….
    3) La force n’a jamais inspiré le respect, bien au contraire, je me souviens de certains instituteurs qui savaient se faire craindre mais certainement pas respecté. Au contraire la haine n’en ai que plus exacerbé.
    4) Le respect devrait être en fait une ligne de conduite qui mènerait directement au bonheur tiens ça ressemble effectivement à un discours de religion et dieu sait que je ne suis pas croyant

    Voilà quelques réflexions telles qu’elles me viennent mais de toute façon l’homme ( en général) est trop désireux de domination pour accepter ce qui l’entoure sans vouloir le transformer pour son profit et lorsque certains des plus dominateurs utilise ce sentiment de chacun pour augmenter la sienne ( de domination) alors on arrive à ….aujourd’hui
    Ben oui

    Jean claude

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Respect de l'environnement !!!
    Par Yogo dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 96
    Dernier message: 02/11/2007, 07h51
  2. Le respect de la nature
    Par jardin-autan.com dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/08/2006, 12h18
  3. respect de la vie et science
    Par eole6 dans le forum Éthique des sciences
    Réponses: 62
    Dernier message: 20/04/2006, 03h05
  4. Où commence le respect de la vie ?
    Par [RV] dans le forum [ARCHIVE] Ethique
    Réponses: 32
    Dernier message: 16/08/2003, 17h13