Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

patience



  1. #1
    boardingman

    patience


    ------

    La patience a t'elle des limites?(question qu'une amie vien de me poser)

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    lusitain

    Re : patience

    Pour moi, ça dépend des gens.
    La mienne oui

  4. #3
    mach3

    Re : patience

    hello,

    a part etre un parfait maitre zen (et encore), il me semble qu'il existe toujours au moins une situation tellement galere que si on la vivait on perdrai patience... Je sais pas, imaginez que vous avez rendez-vous avec quelqu'un dans une rue précise, qu'il se met a tomber des trombes d'eau, que vous n'avez pas de KWay, ni de parapluie, que tous les endroits ou vous auriez pu vous abritez (cafés, boutiques) soient fermés, que le reseau GSM soit hors service (impossible d'appeler la personne). allez-vous attendre indéfiniment la personne (qui n'arrivera pas, sinon c'est pas du jeu ) dans ces conditions sans perdre patience?

    la limite de la patience peut etre lointaine chez certaines personnes, mais elle existe a priori obligatoirement

    m@ch3

  5. #4
    P-plum

    Re : patience

    Bonjour !
    Je pense que la patience a des limites pour la bonne raison que le cerveau humain est limité lui-aussi dans sa capacité. Comment donc pourrait-il commander à quelque chose d'illimité ?

  6. #5
    Elegyr Menahel

    Re : patience

    C'est une question de philo, ça ?


    On ne parle de "limites" à la patience que lorsque notre attente d'un événement quelconque dépasse les délais préalablement définis.

    Les limites de la patiences sont relatives à la nature de l'attente.

    La patience dans l'attente d'un événement promis avec précision.
    Ex : "Je viendrai t'accompagner à la gare et passerai te prendre à 11h".

    La patience dans l'attente d'un processus naturel qui demande du temps pour parvenir à l'achèvement.
    Ex : "J'attends la nouvelle récolte d'olives, elle promet d'être exceptionnelle cette année, il me tarde de la goûter"

    La patience lors de l'attente d'un événement régulier et supposé ponctuel.
    Ex : "J'attends le train de 9h15" (il est 9h25, et toujours rien : cool, je vais encore me faire incendier par ma prof de science naturelle...)

    Dans le premier cas, ma patience n'a aucune limite. Je considère qu'une personne qui ne réalise pas ses promesses (petite ou grande) et qui fait attendre autrui sans complexes (s'imaginant sans doute qu'autrui n'a rien de mieux à faire...) ne mérite pas que je m'attarde sur son cas. Je l'abandonne alors.

    Pour les retards de train et autre type similaire de transport, je suis si tendu nerveusement quand je patiente plus de dix minutes (en plus du délai "normal") que j'ai finalement préféré habiter tout près de mon lieu de travail, et ce pour ne pas "pester" chaque matin contre des transports en commun fort peu habitués à se montrer ponctuel.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    scientist

    Re : patience

    Disons que pour être patient, il faudrait pouvoir se soustraire à toute responsabilité!

    En retard en cours ou au boulot, pas de problème, je serais juste virer!
    Plus de pognon, pas grave, je scate. Plus de copain, pas grave, je prends un carton et je vis sous les ponts tout en mangeant des restes que je trouve? (où je peux). Faim? pas grave, je meurs. En gros pour être patient, il faut être détaché de la vie, capable d'abstraction si forte que le monde réel ne vous atteint plus (sauf quand on meurt...mais là c'est une autre histoire).

    conclusion : si vous n'êtes pas patient, laisser cooler.

  9. Publicité
  10. #7
    SpiRiT-

    Re : patience

    Citation Envoyé par scientist
    Disons que pour être patient, il faudrait pouvoir se soustraire à toute responsabilité!
    tout a fait d'accord avec toi,d'autant plus que ton exemple est une pure illustration de ceci !!!

    d'ailleurs je voulais proposé celui-ci !
    imaginons un exemple courament utilisé : l'attente d'une personne pour un diner par exemple.
    ahaha pas de bol,il n'est pas la a l'heure prévu
    > soit on se casse,direct,parce qu'on a d'autres choses a faire qu'attendre quelqu'un qui se fiche de l'heure prévu.
    > soit on l'attend,se disant que ce n'est rien.

    donc nous l'attendons..
    Mais nous avons faim, encore plus...et encore... et toujours !
    nous sommes amoureux de la sagesse donc nous sommes tres patient.
    2jours plus tard ( et oui ) ,on s'assoit par terre devant le resto,mais nous nous disons qu'il va quand même venir.
    nous devenons blanc,on s'allonge,on se les caille de plus en plus.en plus il ne pleut pas,donc pas d'eau ..
    on se recroqueville ( orthographe hesitante la ..),les jours passent et passent.resultat,nous mourrons.donc nous ne l'attendons plus..donc notre patience a sa limite.

    Bon bien sur;c'est tiré par les cheveux,mais je crois que ça repond a la question ,et ça rejoins l'idée de detachement.

  11. #8
    rudern_rudern

    Re : patience

    bonsoir

    Pour ma part quand on me dit patience, je pense plutôt à attendre qu'un ami énervé ce calme et reviennent vers vous, s'il a fait une gaffe ne pas lui en vouloir etc... enfin en bref tendre l'autre joue quoi...
    Qu'est-ce que vous en dites ?

    Parce que j'ai remarqué que vos exemples étaient très accès sur les dommages crées et donc voilà !!!

    pour moi, ma patience a des limites mais elles sont très lointaines !!!

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 8
    Dernier message: 28/02/2007, 20h38
  2. Réponses: 3
    Dernier message: 29/10/2006, 07h56