Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Peut-on parler d'un droit de se révolter ?



  1. #1
    carpaglace

    Peut-on parler d'un droit de se révolter ?


    ------

    Bonne question ça !
    C'est ma première dissert de philo. J'ai hâte de savoir comment je vais tourner tout ça. En attendant, ça à l'air chouette la philo pour réfléchir !
    Bon, bah je vais retourner à ma dissert sur " peut-on parler d'un droit de se révolter" et si vous avez des idées, je veux bien les prendre, c'est pas de refus, car dans une première dissert, je ne sais pas si l'insipiration va être assez grande.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Lostin

    Re : Peut-on parler d'un droit de se révolter ?

    Bonsoir carpaglace

    Toi personnellement dans un premier temps, c'est quoi tes premières réflexions brutes sur le sujet ?
    Je suis contre la corrida, les taureaux sont des êtres humains comme les autres. Stephanie de Monaco

  4. #3
    Elegyr Menahel

    Re : Peut-on parler d'un droit de se révolter ?

    Ce qui me révolte, ce sont toutes ces personnes qui refusent de se soumettre aux épreuves et s'en remettent plutôt à d'autre pour "bosser" à leur place. Mais bon, j'admets ici me servir du sens figuré de "révolte", puisque je suis seulement "indigné" ...

    Pour autant, peut-on parler d' (est-ce vraiment raisonnable d'envisager) une règle de droit qui stipulerait qu'on puisse s'opposer au pouvoir (oui, se révolter, quoi), pouvoir qui (faut tout de même le signaler!!!) édicte ces règles et les fait respecter ?

    Rhalala.... Est-ce vraiment sensé d'envisager un droit pareil ? Hein ?
    Dernière modification par Elegyr Menahel ; 10/09/2004 à 00h18.

  5. #4
    Rhedae

    Re : Peut-on parler d'un droit de se révolter ?

    Si on nous enleve le droit de nous revolter , on nous enleve le droit de penser tout haut .. si on ne se revolte plus , c'est qu'on est inconcient ou mort .. Pensez-y ..
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  6. #5
    carpaglace

    Re : Peut-on parler d'un droit de se révolter ?

    Ce que ce la m'inspire ????
    Bah en fait, c'est pas quelque chose de très personnel mais plutôt tout ce que j'ai entendu autour de moi. Personnelment, avant d'entendre un tas d'opinion, je me disais que oui et non, donc j'allais pas aller loin avec ça. Je crois que la révolte ne peut pas être un droit, civiquement parlant pusique ce serait une abération et une autodestrcution par le gouvernement mis en place de mettre un tel droit , mais moralement c'est différent mais il fut faire attention aux droits moraux des autres et ne pas dépasser un certain stade dans la révolte.
    je ne sis pas si tout cela est juste et j'en doute vraiment. heureusement, je crois que le contrat social va m'aider un peu, merci Rousseau !!!

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Elegyr Menahel

    Re : Peut-on parler d'un droit de se révolter ?

    Je te donne une piste, pour enrichir ton devoir d'une référence précieuse.

    Se révolter, c'est - en un sens - refuser d'obéir à une loi que nous jugeons inique (injuste).

    Se révolter, cela revient à désobéir. Non parce que nous sommes un rebelle par nature, mais parce que nous faisons acte de "civisme" en nous opposant/révoltant. Notre but n'est pas de renverser pour renverser, de détruire pour détruire, mais de 'changer" les lois incriminées en refusant d'y obéir.

    Un auteur, Henri David Thoreau, écrira un petit traité sur la question : de la désobéissance civile. C'est le livre qui inspirera l'opposition non violente d'un Gandhi et les actions "coup de poing" des altermondialistes.

  9. Publicité
  10. #7
    quetzal

    Re : Peut-on parler d'un droit de se révolter ?

    tu peux aussi regarder du coté des constitutions de diférent etat démocratique...
    les armes a feu au etat-unis sont justement accordé au peuple afin qu'il puisse se revolter contre le pouvoir, et ces abus... ont se demande comment "bush" n'a pas fait pour se faire descendre après avoir usurpé le pouvoir en l'an 2000

    la constitution française je crois a aussi un article sur le sujet... qui doit etre proche du droit de grève...

    bref le droit du peuple a "déposé" le pouvoir en place est parfaitement constitutionel dans une démocratie qui se respecte... (oui rousseau/thoreau et quelque autre)

  11. #8
    carpaglace

    Re : Peut-on parler d'un droit de se révolter ?

    MERCI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!!!!!!!
    Je vais aller me renseigner sur tout ça !

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Quand peut-on parler d'intelligence ?
    Par azoth dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 60
    Dernier message: 01/05/2007, 15h59
  2. Peut-on parler dans l'espace ?!
    Par GNM dans le forum Archives
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/04/2007, 01h10
  3. peut on parler pour ne rien dire
    Par eva24100 dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/01/2005, 21h45
  4. Peut-on parler de Peinture depuis l'apparition de la photo ?
    Par Auguste dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/11/2004, 09h54