Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?



  1. #1
    Antikhippe

    Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?


    ------

    Bonjour,

    J'ai une dissertation à faire en philo et comme c'est la première fois et que j'ai un peu de mal, j'aimerais que vous puissiez m'aider un petit peu. Inutile de dire que je n'attends pas de vous que vous me fassiez la dissert, j'aimerais juste vous poser quelques questions afin de résoudre quelques problèmes.
    Bon déjà, le sujet, c'est :
    Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    Le prof nous a dit qu'il ne fallait pas étudier ce qu'il y avait entre guillemets. Personne dans la classe ne sait exactement ce qu'il attend à ce sujet et il ne veut pas nous éclairer. Que pensez-vous de la signification de ces guillemets ?

    Une autre question que je me pose : est-ce légitime de dire à chacun "sa vérité" ? J'entends par là : a-t-on le droit de dire à un cancéreux qu'il a un cancer, par exemple ? Ou alors, doit-on toujours dire la vérité aux enfants ?

    En fait, mon plus gros problème, c'est que je ne sais pas par où commencer, je ne trouve pas de piste... Est-ce que je me pose les bonnes questions ou alors je me trompe totalement ? Y a-t-il des pièges à éviter ?

    Toute réponse étant la bienvenue, merci d'avance,

    Antikhippe

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Narduccio

    Re : Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?
    Vu certaines discussions et leurs dérive ...
    Sans juger de ce qu'est "la vérité" de chacun, j'ai appris dans les stages de management que lorsque l'on attaque quelqu'un sur ces croyances, tu le destabilise et il peut se montrer très violent en retour. Je l'ai aussi vu. Ainsi, si je dit à certains ce que je pense de "leurs vérité" les réactions peuvent sembler disproportionnées. Donc, oui on peut le dire; si toutefois on est prêt à en subir les conséquences (brouilles, facheries et gnons éventuels). Et plus tu attaque sur des "fondamentaux", et plus la réaction sera violente. En , tu voit des cas ou certains préfèrent faire comme si ce qui les blesse n'avait pas été dit. Ou que cela n'as pas d'importance parce qu'ils vont essayer de rabaisser dans leur système de valeur, l'autre.
    Cela est le cas lorsque quelqu'un me retorque:
    Tu n'as pas honte de raconter ce tas d'inepties?
    ou
    Comment peux-tu écrire ces boniments.
    Il ne refute pas mes arguments (enfin pas de manière scientifique argumentée). Il les nie, ce sont des inepties et des boniments. En fait, je viens d'attaquer ses fondamentaux et d'après la virulence de la riposte, ça à du faire mal. Je craint que je n'ai fortement baissé dans son estime.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  4. #3
    Elegyr Menahel

    Re : Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    Bonsoir Antikhippe,


    Oui, tu te poses la bonne question en traduisant ta question par :
    "Est-ce légitime de... [faire ceci/cela]".
    Tu peux aussi traduire par :
    "Est-ce juste de... [faire ceci/cela]"

    A t'on le droit ? = Peut-on ? = Est-ce légitime ?

    Les guillemets : mmmh... pour signifier une expression courante ?

    Une autre question que je me pose : est-ce légitime de dire à chacun "sa vérité" ? J'entends par là : a-t-on le droit de dire à un cancéreux qu'il a un cancer, par exemple ? Ou alors, doit-on toujours dire la vérité aux enfants ?
    Ah mais ça tombe bien, la première question que tu te poses ressemble à s'y méprendre (mais en plus concrète) à la question que ton professeur te pose. Tu as bien compris le sujet, rassures-toi, tu peux maintenant tenter d'y répondre toi-même.

    Elegyr.

  5. #4
    quetzal

    Re : Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    en fait tu as deux réponse possible oui, et non ))

    il y a les vérités individuelles qui naissent de l'expérience que tu tire de la ta propre vie, et qui sont tes propres réponses a ta propre vie, en ce cas, oui la vérité est relative a chaque point de vue humain...

    et puis il y a la vérité scientifique, qui par l'expérience, recoupe et reconstruit un modèle global et compréhensible du monde, et qui tend vers un absolutisme du vrai... dans ce cas il est difficile de dire qu'il n'existe pas une vérité qui elle ne se trouve peut-etre pas dans les réponse de la science elle-même, mais bien plutôt dans le mode d'approche du vrai et du réel qu'est la méthode scientifique... car si la science n'a pas et n'auras sans doute que difficiliement les moyen d'arriver a d'ecrire le réel tel qu'il est, il n'en reste pas moins qu'elle en seras toujours beaucoup plus proche que n'importe quel modele de description (religion, mythologie, metaphysique diverse)

    en ce cas, l'on peut dire qu'il y a bien une verité, puisque tout les points de vue humain si il s'accorde sur le fait que la raison est le mode d'accès a la vérité, se rejoingnerons sur ce point de vue....

    il y a bien sur la verité religieuse, mais, tout le problème viens de la definition même de ce qu'est la vérité... or celle-ci est toujours sinonyme de raison, ou du moins d'un process logique... ce qui a tendence a mettre les verités religieuse du coté de la vérité personelle en tant qu'expérience individuelle du monde, mais n'ayant aucun sens du point du du réel... et ceci même si 1 millions de personne dise que la vérité viens d'un dieu... l'en-soi de cette proposition est contraire a l'idée même de vérité puisque indémontrable par la méthode scientifique, et m^me philosophiquement depuis Kant...

  6. #5
    Antikhippe

    Re : Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    Merci à tous les trois pour vos réponses !

    Je suis content d'apprendre que je suis sur la bonne voie. En plus, vos réponses m'éclairent sur le sujet et me permettent de me poser de nouvelles questions. S'il y a d'autres propositions, n'hésitez pas !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Inventaire

    Smile Re : Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    salut,
    je pense que tu dois te demander: qu'est ce que La vérité ?
    Avons nous chacun une vérité propre, existe t-il une vérité universelle ?
    peut on donner differentes definition au mot "vérité"

  9. Publicité
  10. #7
    Inventaire

    Thumbs up Re : Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    re bonjour,
    je viens de faire une recherche google
    tu peux aller sur:
    http://mper.chez.tiscal.fr/cours/pens/verite.html
    je pense que cela pourra t'aider, il y a pas mal de sitations et de references à des philosophes
    bon courage !!!!

  11. #8
    Antikhippe

    Re : Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    Salut Inventaire, ton lien ne marche pas...

  12. #9
    matheor

    Re : Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    Il te faut le rendre pour quand ?

  13. #10
    ptitdodo81

    Re : Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    MESSAGE DE LA MODERATION

    Il vous est rappele que les messages ecrit en style SMS ne sont pas autorisés sur ce forum, vous n'etes ni sur un texto, ni sur un t'chat, prenez donc le temps de rediger correctement vos messages.
    Je vous rappelle aussi que les conversations privées doivent etre effectuées en privé et non pas en public sur le forum.

    Merci
    Yoyo
    Dernière modification par Yoyo ; 16/09/2004 à 20h23.

  14. #11
    Antikhippe

    Re : Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    Citation Envoyé par matheor
    Il te faut le rendre pour quand ?
    C'est pour vendredi dans deux semaines, pourquoi ?

  15. #12
    Amélie0304

    Re : Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    bonjour tout le monde j'aurai besoin d'un petit coup de pouce cad que je suis rhéto à bruxelles et ma prof de français nous demande une dissertation sur le sujet:"a chacun sa vérité" ma tete...cest un sujet fort large jai quelques idées mais j'aurai bien voulu si vous etes d'accord m'envoyer VOS idées à vous par rapport au sujet de ma dissertation merci mille fois merci d'avance bisous à tous Amélie jolie ....

  16. Publicité
  17. #13
    guizmo

    Smile Re : Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    Coucou à toi qui galère sur le sujet, si il s'agit bien de se questionner sur le fait de pouvoir dire "à chacun sa vérité", alors tu as trouvé moi qui est galèré dessus et qui a pitié de toi...


    INTRODUCTION :
    L'opinion commune soutient que l'on peut légitimement dire « à chacun sa vérité ». Elle
    voit en effet dans cette formule une preuve de tolérance qui s'opposerait à l'arrogance du
    dogmatisme. Mais. ne conviendra-t-il pas de rectifier et même de renverser cène opinion ?
    Avant toute chose nous pourrons commencer par en rechercher la généalogie. Ne faudra-t-
    il pas alors se tourner vers la pensée des Sophistes et analyser leur relativisme ?
    Il sera nécessaire, pour finir, de montrer que la formule n'est pas légitimement recevable.
    Pourquoi ne peut-on pas dire « a chacun sa vérité " ?
    1 - COMMENT DIRE « A CHACUN SA VERITE » ?
    Commencer par exposer l'opinion communément admise : dire « à chacun sa vérité », se
    présente comme une maxime de tolérance. Elle met en évidence la nécessité d'accepter la
    diversité des points de vue. Mais d'où cette opinion provient-elle, où plonge-t-elle ses
    racines ?
    Elle prend source dans la pensée des Sophistes. En effet, lorsque Protagoras déclare
    « L'homme est la mesure de toutes choses», il donne explicitement à penser que chacun de
    nous sommes dépositaires, détenteur d'une vérité. Mais qui son] les Sophistes ? Ce sont des
    intellectuels qui faisaient profession de vendre leur savoir : lu rhétorique ou art de persuader,
    à qui voulait réussir une brillante carrière publique. Le moyen des Sophistes est le langage, et
    très précisément l'éloquence. Il s'agit d'utiliser le langage comme moyen, comme arme pour
    gagner une cause.
    Mais l'art de persuader ne fait-il pas bon marché de la vérité ? Dans la rhétorique ce qui
    compte, ce n'est pas ce que l'on dit. mais la manière dont on le dit. Les Sophistes qui tout
    grand usage de la rhétorique, ne s'occupent que de Informe du discours, et pas du tout de sa
    valeur de vérité. Il faut persuader l'auditoire (et non le convaincre), par un discours qui donne
    toute l’apparence de la rationalité afin de flâner sa sensibilité. La rhétorique est une technique
    de langage (utile dans les tribunaux et dans les affaires publiques), c'est l'art de faire passer
    pour vrai une thèse fausse, et inversement. Ainsi il faut essentiellement retenir que la
    sophistique est une technique de langage sans référence a un critère de vente.
    TRANSITION : nous avons pu montrer quel est le pernicieux enracinement de la formule
    il à chacun sa vérité ». Comment dès lors la corriger et la récuser ?
    Il - POURQUOI REFUSER DE DIRE « A CHACUN SA VERITE » ?
    Commencer par corriger et réfuter l'opinion commune. En effet l'opinion commune ne
    confond-elle pas opinion et vérité ? Dans la mesure où l'opinion est toujours fluctuante et
    changeante. elle ne présuppose aucune réelle argumentation. Ainsi conviendrait-il peut-être de
    transformer la formule « à chacun sa vérité » en « à chacun on opinion ».
    Par ailleurs, et même si ceci peut paraître paradoxal, déclarer et soutenir : « à chacun sa
    vérité » ce n'est nullement faire preuve d'ouverture d'esprit ou de tolérance. C'est en fait unmoyen de mettre un terme à toute discussion possible. Si chacun détient sa vérité. Tout effort
    de pensée devient alors inutile. Le dialogue, le raisonnement et l'argumentation deviennent
    vains. Nous pouvons dès lors renverser la perspective, et soutenir que sous les apparences de
    la tolérance, " à chacun sa vérité » représente une certaine forme de terrorisme intellectuel
    tout aussi dangereux, si ce n'est plus, que le dogmatisme. qui lui au moins ne refuse pas
    l'argumentation.
    Même si la science défend l'idée d'une vérité relative, elle peut nous aider à rejeter ta
    formule « à chacun sa vérité ». Il y certes dans les sciences une certaine forme de relativisme.
    C'est ce que tend a montrer Bachelard par exemple lorsqu'il écrit : « En revenant sur un passé
    d'erreurs, on trouve la vérité en un véritable repentir intellectuel. En fait. on connaît contre un
    connaissance antérieure, en détruisant des connaissances mal faites.» (La Formation de
    l'esprit scientifique). Mais il est important de bien souligner que ce relativisme scientifique
    est de bon aloi, il ne ressemble en rien au relativisme des Sophistes, relayé par ce lui de
    l'opinion commune. En effet, le relativisme scientifique est essentiellement la remise en cause
    que l'homme puisse parvenir à des connaissances de type métaphysique (Cf. A. Comte et sa
    « loi des trois états »).
    Par ailleurs c'est aussi Bachelard qui soulignera la méfiance que te scientifique doit avoir
    vis-à-vis de l'opinion ; « La science dans son besoin d'achèvement comme dans son principe.
    s'oppose absolument à l'opinion... L'opinion pense mal. elle ne pense pas... On ne peut rien
    fonder sur l'opinion ; il faut d'abord la détruire. Elle est le premier obstacle à surmonter. » (La
    Formation de l'esprit scientifique ». On ne saurait récuser plus clairement et plus
    explicitement l'opinion, et par-la même le relativisme du « à chacun sa vérité ».
    Mais, déjà avant Bachelard, toute une tradition philosophique rejette l'opinion ainsi que la
    formule «à chacun sa vérité». C'est explicitement contre le relativisme des Sophistes et
    contre le mobilisme d'Heraclite, que Platon a pu écrire : « De la connaissance non plus il ne
    peut être probablement question, Cratyle, si tout se transforme et rien ne demeure. » (Cratyle}.
    Contre le relativisme des Sophistes. Platon va soutenir la nécessité de concevoir l'idée d'une
    vérité absolue afin de pouvoir en Unir avec l'opinion toujours changeante et fluctuante : ainsi,
    développera-t-il la théorie des Idées et des Essences (Cf. « / L'allégorie de la caverne »).
    Mais encore, lorsque Descartes montre la nécessité de commencer par douter (en évitant
    toutefois le scepticisme'), c'est bien encore une fois d'une critique de l'opinion dont il s'agit.
    Par ailleurs, en développant sa théorie des "idées innée", ainsi qu'en défendant la notion d' une
    « intuition intellectuelle », qui permet de les connaître; c'est bien encore une fois d'une
    référence à une vérité absolue dont il est question.

    CONCLUSION ;
    II convient certes de se méfier d'une certaine conception figée et « absolutistee » de la
    vérité ; ainsi Nietzsche dénoncera-t-il ce besoin « de vérité à tout prix » ( le Gai savoir). Il
    faut toujours se méfier d'un dogmatisme excessif et outrecuidant.
    Toutefois, le relativisme est inconsistant dans la mesure où il clôt le dialogue. Alors ne
    faudrait-il pas revenir à une tonne de sagesse socratique ainsi qu'au moment libérateur et
    stimulant pour la pensée, du doute cartésien?

  18. #14
    Dordon

    Re : Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    Yop tout le monde
    Citation Envoyé par guizmo
    Les Sophistes qui tout
    grand usage de la rhétorique, ne s'occupent que de Informe du discours, et pas du tout de sa
    valeur de vérité. Il faut persuader l'auditoire (et non le convaincre), par un discours qui donne
    toute l’apparence de la rationalité afin de flâner sa sensibilité. La rhétorique est une technique
    de langage (utile dans les tribunaux et dans les affaires publiques), c'est l'art de faire passer
    pour vrai une thèse fausse, et inversement.
    Et sur quoi bases-tu "la valeur de vérité" d'une idée si ce n'est par la manière dont elle est démontrée ?
    Il me semble plutot que la rhétorique est une sorte de méthode mathématique pour le language, une manière d'arriver à la vérité sans avoir d'apriori. Je veux dire qu'on ne cherche pas a démontrer la vérité après l'avoir conçue (sentie, devinée) (bon je sais c'est peut etre pas clair ) mais plutot arriver progressivement à elle.


    Citation Envoyé par guizmo
    . Si chacun détient sa vérité. Tout effort de pensée devient alors inutile. Le dialogue, le raisonnement et l'argumentation deviennent
    vains.
    Et penses-tu que quand il ya une vérité absolue, le dialogue, le raisonnement ne sont pas vains ? Moi j'aurais plutot été tenté de dire "Si la vérité est absolue. Tout effort de pensée devient alors inutile. Le dialogue, le raisonnement et l'argumentation deviennent
    vains."
    Toute argumentation ne devient pas vaine, puisque comme tu l'a dit les spohistes s'etaient spécialisées dans le domaine .
    DrDn en qwerty

  19. #15
    Dordon

    Re : Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    Voilà un lien vraiment intéressant pour ta dissert, c'est un texte de Nietzsche sur la vérité : Vérité et mensonge au sens extra-moral
    DrDn en qwerty

  20. #16
    soso

    Re : Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    Bonjour , moi je pense que quand ton prof dit "sa vérité" il parle d'un fait complet par exemple tu as gaché ta vie et non d'un petit fait comme le cancer .
    je pense que tu devrais te concentrer sur le sa .
    Bonne chance !

  21. #17
    shokin

    Re : Peut-on dire à chacun "sa vérité" ?

    Peut-être dans l'absolu il y a une vérité unique.

    Mais peut-elle être vérité si elle n'est pas perçue ?

    Du fait que nous percevons, nous percevons différemment tous, chaque personne a sa propre conception de la vérité.

    Mais il est possible de rapprocher nos conceptions en discutant, en échangeant, donc en changeant ! en envisageant de changer sa conception des choses.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 83
    Dernier message: 12/07/2017, 23h12
  2. GIEC AR 2007 et "une vérité qui dérange": le changement climatique en débat
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 402
    Dernier message: 28/04/2007, 00h56
  3. Le film "Une vérité qui dérange"
    Par BioBen dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 498
    Dernier message: 04/12/2006, 21h22
  4. Si je dis "à chacun sa vérité",le mot "vérité"....
    Par didie du 32 dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 11
    Dernier message: 07/03/2006, 14h17