Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Sujet-Texte Rousseau



  1. #1
    Dhikrayat

    Exclamation Sujet-Texte Rousseau

    Bonjour à tous(tes)

    J'ai un sujet-texte a faire pour très bientot, et j'ai quelque petits problemes. Ce sujet texte porte sur un extrait de "La Nouvelle Héloise", de Rousseau. Le voici :

    "Malheur à qui n'a plus rien à désirer ! il perd pour ainsi dire tout ce qu'il possède. On jouit moins de ce qu'on obtient que de ce qu'on espère, et l'on n'est heureux qu'avant d'être heureux. En effet, l'homme avide et borné, fait pour tout vouloir et peu obtenir, a reçu du ciel une force consolante qui rapproche de lui tout ce qu'il désire, qui le soumet à son imagination, qui le lui rend présent et sensible, qui le lui livre en quelque sorte, et pour lui rendre cette imaginaire propriété plus douce, le modifie au gré de sa passion. Mais tout ce prestige disparaît devant l'objet même ; rien n'embellit plus cet objet aux yeux du possesseur; on ne se figure point ce qu'on voit; l'imagination ne pare plus rien de ce qu'on possède, l'illusion cesse où commence la jouissance. Le pays des chimères est en ce monde le seul digne d'être habité et tel est le néant des choses humaines, qu'hors l'Etre existant par lui-même, il n'y a rien de beau que ce qui n'est pas.
    Si cet effet n'a pas toujours lieu sur les objets particuliers de nos passions, il est infaillible dans le sentiment commun qui les comprend toutes. Vivre sans peine n'est pas un état d'homme ; vivre ainsi c'est être mort. Celui qui pourrait tout sans être Dieu, serait une misérable créature ; il serait privé du plaisir de désirer ; toute autre privation serait plus supportable."


    Je pense avoir trouvé la thèse de Rousseau, qui soutient que l'on jouit moins de ce qu'on obtient que de ce qu'on espère, c'est à dire que le désir est une logique cyclique vers l'insatisfaction. Le principe du sujet-texte est de dévelloper cette thèse puis de placer une objection, et c'est la que le probleme se pose, trouver cette objection , "l'antithèse" de ce que soutient Rousseau.

    En espérant une réponse

    @+

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    cedroc

    Re : Sujet-Texte Rousseau

    salut,

    bah tu as l'air sur la bonne voie...pas grand chose a ajouter, apres c'est a toi seule et ton style de s'exprimer...

    ce texte nous montre que ce que l'on nomme le bonheur est improbable, il pense et a juste titre que c'est en desirant qu'on tant le plus a la satisfaction...qui n'a plus rien a desirer, qui a tous ce qu'il veut est blasé, la vie lui est monotone..


    comme antithese tu peux dire qu'un certain degres d'obtention peut etre jouissif et que qui desire sans ne jamais rien obtenir peut etre blaser, cela peut tuer son desir..

    Il faudrait donc trouver un juste milieu entre desirt et satisfaction de ce desir...

  4. #3
    Soren

    Re : Sujet-Texte Rousseau

    Le plaisir est dans la promesse du bonheur plus que dans son obtention car dans la promesse il y a en plus le role de l'imagination qui vient renforcer l'émotion .
    Une antithèse possible: Avoir trop d'imagination augmente trés souvent la déception (décalage par rapport a la réalité ) .
    Les maniaco dépressifs sont ainsi , promptent a s'enflammer , promptent a déchanter et a deprimer (montagnes russes)

  5. #4
    Dhikrayat

    Re : Sujet-Texte Rousseau

    Merci pour vos réponses

    Pourriez vous me citer des auteurs qui ne sont en accord avec la thèse de Rousseau?

  6. #5
    Soren

    Re : Sujet-Texte Rousseau

    On pourrait peut etre citer les Stoiciens .
    Ne pas trop s'emballer , rester maitre de soi , faire la distinction entre les choses qui dépendent de nous et celles qui n'en dépendent pas .
    Epictete , Marc Aurele , Seneque (stoicisme impérial) .

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    KATHOLOU

    Re : Sujet-Texte Rousseau

    Citation Envoyé par Soren
    Le plaisir est dans la promesse du bonheur plus que dans son obtention car dans la promesse il y a en plus le role de l'imagination qui vient renforcer l'émotion .
    Une antithèse possible: Avoir trop d'imagination augmente trés souvent la déception (décalage par rapport a la réalité ) .
    Les maniaco dépressifs sont ainsi , promptent a s'enflammer , promptent a déchanter et a deprimer (montagnes russes)
    J'approuve la contradiction qu'apporte Soren, mais je pense qu'il faut faire attention à bien distinguer désir et fantasme qui est un refuge dont la sortie peut être douloureuse, alors que le désir est en phase avec un monde qui a déjà apporter une jouissance ; on ne désir que ce que l'on connait. On peut s'appuyer sur Platon pour qui l'amour est fils de Richesse(répletion , suffisance) et d'expedient(manque) qui le lie au désir.Ou carrément Lacan pour qui l'acte amoureux est toujours transit de solitude irréductible (quelle misèrable condition il nous réserve). Il semble que le paradoxe repose ici sur l'identité que pose Rousseau entre satisfaction,plaisir, et frustration (quel maso ).

  9. Publicité
  10. #7
    Auguste

    Re : Sujet-Texte Rousseau

    Citation Envoyé par Dhikrayat
    Bonjour à tous(tes)

    "Malheur à qui n'a plus rien à désirer ! il perd pour ainsi dire tout ce qu'il possède. On jouit moins de ce qu'on obtient que de ce qu'on espère, et l'on n'est heureux qu'avant d'être heureux. En effet, l'homme avide et borné, fait pour tout vouloir et peu obtenir, a reçu du ciel une force consolante qui rapproche de lui tout ce qu'il désire, qui le soumet à son imagination, qui le lui rend présent et sensible, qui le lui livre en quelque sorte, et pour lui rendre cette imaginaire propriété plus douce, le modifie au gré de sa passion. Mais tout ce prestige disparaît devant l'objet même ; rien n'embellit plus cet objet aux yeux du possesseur; on ne se figure point ce qu'on voit; l'imagination ne pare plus rien de ce qu'on possède, l'illusion cesse où commence la jouissance. Le pays des chimères est en ce monde le seul digne d'être habité et tel est le néant des choses humaines, qu'hors l'Etre existant par lui-même, il n'y a rien de beau que ce qui n'est pas.
    Si cet effet n'a pas toujours lieu sur les objets particuliers de nos passions, il est infaillible dans le sentiment commun qui les comprend toutes. Vivre sans peine n'est pas un état d'homme ; vivre ainsi c'est être mort. Celui qui pourrait tout sans être Dieu, serait une misérable créature ; il serait privé du plaisir de désirer ; toute autre privation serait plus supportable."

    @+
    Vous êtes sûrs les uns et les autres de ne pas taper à côté de la plaque ? Moi j'aurais regardé du coté de l'Eros, non ?

  11. #8
    KATHOLOU

    Re : Sujet-Texte Rousseau

    Citation Envoyé par Dhikrayat
    Merci pour vos réponses

    Pourriez vous me citer des auteurs qui ne sont en accord avec la thèse de Rousseau?
    Eh bien le plus représentatif des dogmes de la contention est surement la vision catholique d'un monde qui n'est que d'attente d'une promesse de salut (mais pas ici bas) contre lequel Rousseau s'est pourtant élevé.Donc il ne faut pas ,je pense assimiler la thèse rousseauiste sur le plaisir, à une ascèse de type mystique religieux, mais bien à un raffinement où le bonheur prenne le pas sur le plaisir , ce qui nous amène à l'eudémonisme d'épicure qu'il ne faut pas confondre avec l'hedonisme plus en phase avec une jouissance toute reptilienne( même si c'est bon à l'occasion).

  12. #9
    KATHOLOU

    Re : Sujet-Texte Rousseau

    Citation Envoyé par Auguste
    Vous êtes sûrs les uns et les autres de ne pas taper à côté de la plaque ? Moi j'aurais regardé du coté de l'Eros, non ?
    Lequel, toute la question est là.

  13. #10
    Soren

    Re : Sujet-Texte Rousseau

    Citation Envoyé par Auguste
    Vous êtes sûrs les uns et les autres de ne pas taper à côté de la plaque ? Moi j'aurais regardé du coté de l'Eros, non ?
    La pulsion de vie ?

  14. #11
    Auguste

    Re : Sujet-Texte Rousseau

    Je crois qu'il faut faire référence à l'Erôs platonicien et aristotélicien. En gros l'érôs est le moteur ascencionnel qui nous tire vers le haut. Je ne vais pas développer mais je vous donne un exemple très trivial et très caricatural : "Ce n'est pas dans la chambre de la fille qu'on est heureux mais en montant l'escalier qui mène à sa chambre". Voilà un exemple qui a, au moins, le mérite de la clarté. A éviter de mettre dans un devoir de philo, c'est juste pour expliquer. Si vous ne comprenez pas ça, mes pauvres enfants, il ne reste plus qu'à se faire hara-kiri.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Dans WORD, texte horizontal + texte vertical comment ?
    Par Cornemuse dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 6
    Dernier message: 24/01/2010, 06h28
  2. Texte flou...
    Par Olixone dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/11/2005, 22h59
  3. Sujet- texte: Marc-Aurèle
    Par Dhikrayat dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 7
    Dernier message: 16/12/2004, 19h43