Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

La nature du temps



  1. #1
    glevesque

    Re : Le temps


    ------

    Salut

    L'espace-temps est un concepte physique qui est modélisé sur la métrique variable du tissus spatiale et gravifique en relation étroite avec le temps. La topologie qui décrit les courbures relative de la métrique gravitationnelle de l'espace, suppose une sorte d'indice de covarience et d'invariance de la métrique spatiale qui est axé sur la fluidité de ce dernier par l'apport et l'influence de la densité métrique de la matière-énergie et de ses différents vecteurs d'interactions bosonnique simétrique au merveilleux monde cospusculaire. Qui est définit par la vitesse limite de la lumière et les accélérations équivalente aux impulsion-vitesses différentielle et assimilable aux différentes variations gravifique qui les supporte et les influence en modulisant la topologie métrique du contenant spatiale Universelle sur les différents plan locale et étroitement associé les uns dans les autres dans un tout indissociable sur le plan Universelle. Alors si les différents paramêtres de courbure qui sont modularisés en différent champs d'espace de forme quadriller et qui sont engandré et influencé par l'influence du champs pseudo-irradiante et fluctutant de la gravitation d'espace-temps. La dansité métrique du tissus espace en déformation qui lui sont alors directement associé, va de par lui-même définir des tangentes densitométrique de l'apport d'impulsion-vitesse qui sont reliées aux différents paramêtres vibratoire-énergie de la matière-énergie à l'intérieur d'un champs gravifique. Le temps n'est donc que la description de ses différents plan quadrillés d'espace métrique qui définit l'aspect différentiel d'impulsion-vitesse et qui conduite d'une certaine manière à l'implémentation des différentes propriété temporelles et différentiel relié à la dimensionnalité temporelle des choses. La durée qui est le vecteur de base de deux scalaire qui définit un événement de départ et un d'arrivé, est tous simplement décrit par la variable temps et n'est donc pas l'essance de la chose en question. Vu que l'essance initiale du phénomène définit en quelque sorte l'aspect différentielle d'impulsion-vitesse posté sur la métrique gravifique qui est covariant et invariante par rapport au monde vibratoire-énergie de la matérialité des choses de la nature et quantifier sur la métrique différentielle et variable du tissus d'espace originelle gravifique. Le temps n'est pas l'essance de la choses en définitive !!!!!

    A++

    ****************************** *
    Fil issu de celui sur les travaux de Wolfram par MagicienX11 en physique.
    Pour la modération,
    Rincevent

    -----
    Dernière modification par Rincevent ; 24/11/2004 à 08h53.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  2. Publicité
  3. #2
    glevesque

    Re : Le temps

    Salut

    Pour être un peut plus claire, je me permet ici de retranscrire une réflexion de bardamu sur le sujet qui a été posté en philosophie dans le fil de discution suivant : Einstein c trompé, le temps n'existe pas Il résume mieu que moi en fait le fond de ma pensée sur le sujet, et sa réflexion est assée précise par rapport à la chose relativiste qui est associé au phénomène dimensionnelle du temps. Voisi donc sa réflexion en question :

    Poster par Bardamu
    Le temps de la Relativité n'entre pas dans l'essence des choses. Hors d'une perception locale établissant ce qu'est un événement et les conditions d'une simultanéité, il n'y a pas de temps einsteinien.
    Quel est ce changement qualitatif qui nous permet d'établir l'existence d'un événement ?
    On pourra toujours établir les coordonnées spatio-temporelles de l'événement, mais ce n'est pas une réponse pertinente sur la question des changements qualitatifs, du passage d'une chose à une autre, de la formation de ces événements qui permettent la mesure du temps.
    La chronologie dépend d'une création d'événement impliquant une causalité "intemporelle". En ce sens, le temps d'Einstein n'est pas un concept premier mais bien un concept second.
    La carte n'est pas le territoire.
    Il est justement là, le problème qui est relié aux différentes formes d’interprétation qui sont attachées à la perception temporelle des choses. L’une parle (la relativité) de sa mesure dans un contexte purement physique de référentiel d’observation versus son aspect mesurable entre coordonnées et position spatiale différentes par rapport aux distances relativiste ou aux différentes vitesses d’ordre relativiste qui sont attribuées à la métrique gravitationnelle courbe d’aspect accélératrice (densitée de la matière-énergie). Et ceci pour explique la covariance des effets des lois de la nature pour qu’elle soit partout exprimer de la même manière et de l’invariance des coordonnées reliées aux différents reperts ou référentiel d’observation. La cause principale de ceci étant bien sur l’invariance de la vitesse de la lumière pour chaque référentiels d’observation (transformation de Lorentz) dut par sa vitesse limite et absolut à travers l’Univers.

    En résumer il s’agit d’unire covarience et invariance dans le but de retrouver les mêmes manifestations phénoménale des choses de la nature pour chaque repert d’observation dans une métrique spatiale gravitationnelle ou accélérer qui courbe le tissus espace originel autoure d’elle. Ici il ne s’agit pas en réalité de la substance temps au sens propre, mais simplement de ses effet qui suit la métrique spatiale gravitationnelle ou d’un repert en mouvement accéléré. Parcontre les relations et les formulation mathématique en relativité décrive très bien les différents processus qui soutienne et définit les différents phénomènes vibratoire et énergétique qui caractérise tout matière-énergie sur le plan Universelle et de l’éssance qui la soutiennent par rapport au tissus d’espace relié à la métrique gravitationnelle, et qui peut-être désormais interprété de manière quantique (temps de Planck par exemple) sur le plan corpusculaire des choses qui sont en transition et qui définit en réalitée la durée phénoménale des choses les unes par rapport aux autres. Car en fait les vecteurs (ou quadri-vecteurs) d’interaction sont semblable a des suspention d’ordre temporelle sur le plan d’échange informelle et vibrato-énergétique des choses corpusculaire et qui fait évoluer du même cout l’aspect causale et phénoménale de la nature par leur différentes interactions.

    Donc le temps n’est que la mesure en rapport avec une durée perceptible ou phénoménale des choses et rien de plus!!!! Donc en conclusion nous pouvons dire que le temps ou la dimention temporelle de la relativité ne décrit pas le temps en substance, mais décrit ce qui ce rapporte au temps et encadre les différents processus vibrato-énergétique sur le plan de la métrique gravitationnelle dont origine la véritable nature et substancialité que décrit les différents paramêtres temporelle de la nature en relativité. Le tout peut-être interprété par une sorte de matrice de couplage qui reliraient tout les données vibrato-énergétique par rapport à un référentiel ou les référentiels entres eux d’une métrique gravitationnelle ou accélérer bien déterminer ou quelque chose du même genre !!!!

    Et je pense qu'avec ceci le débat est clot de manière total et intégrale !!!

    A++
    Dernière modification par glevesque ; 23/11/2004 à 20h42. Motif: Précision
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  4. #3
    Korgox

    Re : Le temps

    Citation Envoyé par glevesque
    Salut à tous

    J'aimerais bien avoir un ou deux commentaires sur le poste 13 SVP.

    A++

    Evidemment, à considérer l'anthropotissu indu par la circulation inhérente à l'Univers intutivement consideré et pour être un poil plus constructif (quand même) ton texte devrait être plus aeré ^^

    sinon, la
    dansité
    , c'est l'aptitude des bosons impulsomesurés au cha-cha-cha ?


    EDIT: posté avant ton dernier post, glevesque.

  5. #4
    glevesque

    Re : Le temps

    Salut

    Maintenant si nous allons plus loin dans notre réflexion sur le temps, nous pouvons dire que d'une certaine manière et ceci purement d'ordre virtuelle, le moment présent qui définit l'instant présent ou le temps de Planck qui caractérise la plus petite durée événementiel et de causalité de la nature matérielle des choses. Est en réalité le seul et véritable facteur qui est d'ordre purement temporelle et qui s'écoule à travers l'Univers, c'est cette instant présent qui définit la dimension temporelle en relativité générale envers le positionnement des choses. Le temps présent (instant présent) est donc un élément qui est d'ordre absolut à travers l'Univers, une sorte d'états quantique de l'Univers sur le plan vibratoire et énergétique des choses de la nature.

    A++
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  6. #5
    glevesque

    Re : Le temps

    Salut

    Oufff !!! fil déplacer
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Quelle est la véritable nature du temps, de l'écoulement du temps?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Physique
    Réponses: 161
    Dernier message: 14/04/2008, 23h52
  2. la nature de l'espace et du temps
    Par greghor dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/11/2007, 11h53
  3. Comment est définit la nature du temps au dela de c ?
    Par Floris dans le forum Physique
    Réponses: 15
    Dernier message: 24/08/2004, 22h03