Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Regard sur l'ouvert



  1. #1
    ronronladouceur
    Bonsoir, bonjour,

    Que ce temps de lecture vous soit doux...

    ___

    Le réel est un livre sans début ni fin, que l'on apprendrait à lire au fur et à mesure de la lecture. Outils et lunettes d'approche de l'infiniment lointain et profond...

    On n'en croit pas ses yeux ou son oeil, au su et au vu de l'oeil, preuve de l'oeil et du plein la vue. Et cette cécité temporaire tiendrait au fait qu'on en a plein la vue. L'étonnement comme épiphanie et signe sensible de l'ouverture à l'ouvert...

    Toujours plus loin, toujours plus près, au-delà de la foi et de la non foi, découvrir l'Incroyable, le réel, si infiniment ouvert, si riche d'inimaginables, de possibles, de potentialités, de toujours-plus, qu'il se confond à l'ensemble des perspectives et visées, présentes passées et à venir. Ici dans le plus infime, s'étonner encore et toujours de l'infini océan de réalité...

    Approche nouvelle : rapprocher l'éloignement si près que les limites s'estompent peu à peu, régler le focus si parfaitement qu'il se désintègre. L'outil a été utile, la quête était celle du regard: au fond, le sans-fond...

    Dans l'enveloppe-cadeau-boucle du réel : un sourire étonné...

    «Il n'y a pas de preuve possible à l'absolu, c'est l'évidence même...»

    Bonne journée, bonne nuit,

    Claude

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    coco
    Oui... malheureusement, la réalité, où nous sommes accrochés, est toujours fermée...
    L'ouvert est irréel... Comment s'y accrocher pour ne pas sombrer???

  4. #3
    ronronladouceur
    Citation Envoyé par coco
    Oui... malheureusement, la réalité, où nous sommes accrochés, est toujours fermée... L'ouvert est irréel...
    Salut coco,

    Ce n'est pourtant pas le sens de mon message... Pourquoi dis-tu irréel?

    Comment s'y accrocher pour ne pas sombrer???
    Quel sens donnes-tu à «sombrer»? Est-ce que je comprends que ceci correspond à une certaine peur?

    Claude

  5. #4
    coco
    Citation Envoyé par ronronladouceur
    Ce n'est pourtant pas le sens de mon message... Pourquoi dis-tu irréel?
    Ce qui fait partie de notre imaginaire est irréel, non??
    La réalité, nous y sommes confrontés, nous nous y cognons...mais l'irréel, n'a pas de limites, sauf celles de notre imagination...

    Quel sens donnes-tu à «sombrer»? Est-ce que je comprends que ceci correspond à une certaine peur?
    Se perdre... je ne sais pas s'il y a de la peur, non, je ne crois pas, c'est juste douloureux...

  6. #5
    coco
    ... l'absolu... c'est douloureux ou merveilleux...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ronronladouceur
    Citation Envoyé par coco
    ... l'absolu... c'est douloureux ou merveilleux...
    Salut coco,

    D'où l'imagination qui nous sert ou nous dessert...

  9. Publicité
  10. #7
    coco
    Donc le regard sur l'ouvert est bien notre imagination (un regard sur l'irréel) , et non un regard émerveillé ou poétique sur ce qui nous entoure (qui reste la réalité)...??? Ai-je bien compris ???

  11. #8
    ronronladouceur
    Citation Envoyé par coco
    Donc le regard sur l'ouvert est bien notre imagination (un regard sur l'irréel) , et non un regard émerveillé ou poétique sur ce qui nous entoure (qui reste la réalité)...??? Ai-je bien compris ???
    Salut coco,

    Pardon de ne pas avoir été assez clair...

    Je parlerais moins de regard sur l'ouvert que d'ouverture du regard. Par exemple l'immensité, l'infini, le non-début, le non-né, et le regard étonné... Nous sommes ici presque à la frontière du réel-irréel... C'est l'intuition qui est informée et le mental n'en croit pas ses yeux, si l'on peut dire... Donc oui, un regard étonné, émerveillé, poétique :

    «Il faut le regard océanique et le coeur dans la lunette pour voir d'émotion l'immensité.»

    Nicolescu parle d'imaginaire informé (intuition) et se rapproche ainsi de la poésie...

    Claude

  12. #9
    coco
    Citation Envoyé par ronronladouceur
    Je parlerais moins de regard sur l'ouvert que d'ouverture du regard. ..
    D'accord pour l'ouverture du regard... pour qu'il s'ouvre à la frontière du réel... oui alors pour le regard émerveillé, j'aime bien le "regard océanique"... car je crois qu'il n'y a alors que la poésie pour décrire ce qu'il voit... car l'âme et l'émotion y participent pleinement...

    Je retire de tout cela que pour se faire la meilleure idée de notre monde, et pour repousser les frontière du réel,
    il faut la science, mais la poésie n'est jamais loin...
    il faut de la rigueur, mais l'intuition y participe ...
    il faut comprendre, mais d'abord s'émerveiller...
    il faut l'étonnement qui cotoie l'émotion...
    Donc "regard sur l'ouvert" est une façon poétique de qualifier ... la recherche! Ce sont nos chercheurs qui vont être contents!!

  13. #10
    ronronladouceur
    Citation Envoyé par coco
    [quote:8133697b6d="ronronladouc eur"] Je parlerais moins de regard sur l'ouvert que d'ouverture du regard. ..
    D'accord pour l'ouverture du regard... pour qu'il s'ouvre à la frontière du réel... oui alors pour le regard émerveillé, j'aime bien le "regard océanique"... car je crois qu'il n'y a alors que la poésie pour décrire ce qu'il voit... car l'âme et l'émotion y participent pleinement...

    Je retire de tout cela que pour se faire la meilleure idée de notre monde, et pour repousser les frontière du réel,
    il faut la science, mais la poésie n'est jamais loin...
    il faut de la rigueur, mais l'intuition y participe ...
    il faut comprendre, mais d'abord s'émerveiller...
    il faut l'étonnement qui cotoie l'émotion...
    Donc "regard sur l'ouvert" est une façon poétique de qualifier ... la recherche! Ce sont nos chercheurs qui vont être contents!! [/quote:8133697b6d]
    Mon cher coco,

    Voilà un bien joli discours qui a l'art de me plaire... Une petite merveille...

    Claude

  14. #11
    coco
    Citation Envoyé par ronronladouceur
    Voilà un bien joli discours qui a l'art de me plaire... Une petite merveille...
    ops: Merci...

  15. #12
    coco
    ... j'ajoute, pardon pour nos modérateurs, j'ajoute que je n'aurais jamais écrit cela sans les messages pleins de poésie qui, dans ce fil, ne sont pas les miens....

    Citation Envoyé par ronronladouceur
    rapprocher l'éloignement si près que les limites s'estompent peu à peu, régler le focus si parfaitement qu'il se désintègre. L'outil a été utile, la quête était celle du regard: au fond, le sans-fond...
    Par exemple, je trouve qu'il y a là toute la science... et ses limites...

    S'il vous plaît ne modérez pas, pas tout de suite, ... il y a tellement peu de place pour la poésie...

  16. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. TPE sur l'action du froid sur le lait et surtout pas sur le yaourt
    Par les pitis scientifiques dans le forum Exercices en biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/05/2012, 16h11
  2. Un nouveau regard sur l'Univers avec le radiotélescope spatial RadioAstron
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/10/2006, 14h34
  3. Regard perçant sur la sécurité en orbite
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/07/2006, 16h28
  4. Regard, gênant
    Par beyondthemind dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/04/2006, 18h03