Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

la première seconde



  1. #1
    jeff chauvet

    la première seconde


    ------

    la première seconde de l'univers est un moment particulièrement important pour la suite des évènements
    mais combien de "temps" a duré cette première seconde ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    humanino

    Re : la première seconde

    Bonjour jeff, et bienvenue

    Quelle sens peut-on attribuer à ta question ? Y as tu vraiment réfléchi ? Car enfin, te dirai-je ? : "j'habite à cinq kilomètres de chez toi, c'est pas loin. Mais c'est pas loin comment ?" Une seconde, cela reste un seconde, quand bien même compté du haut d'un naufrage ou du fond d'une tempête, bref aurais dit Stéphane, une seconde, jamais, n'anéantira l'égrainement innéluctable du sablier universel. Effectivement, l'état initial de l'Univers est un état "asymptotique" et on ne peut l'atteindre vraiment dans nos théories actuelles établies : on ne peut que s'en approcher infiniment. Par exemple, la courbe au voisinage de : la quantité devient infinie (la physique ne s'appliquant plus) et il est indispensable d'établir une coupure quelque part le long de la courbe, cette coupure étant par exemple le chemin parcouru depuis en se rapprochant de : cette coupure peut être aussi grande que l'on veut. Néanmoins, l'abscisse reste toujours finie dans ce voisinage.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  4. #3
    jeff chauvet

    Re : la première seconde

    si j'ai bien compris comme x=0+ est impossible à atteindre, il est donc nécéssaire d'envisager une coupure arbitraire sur la courbe mais si cette coupure est proche de x elle ne peut y être confondue, sa situation sur la courbe obeit d'une certaine façon à un principe d'incertitude
    l'univers a bien commencer à un moment mais il est impossible de définir un début précis
    le temps a un début "quantique"

  5. #4
    humanino

    Re : la première seconde

    J'ai une vision très conservatrice. Les théories à traction capillaire, c'est bien gentil mais cela s'apparente pour moi à de l'onanisme intellectuel, raison pour laquelle je reste si conventionnel dans mon discours.

    Je vais donc préciser ma pensée : assimilons l'ordonnée à une grandeur physique observable telle que la densité locale d'énergie (température). (Bien entendu l'abscisse est similaire au temps.) Nous ne faisons jamais d'expérience physique avec des grandeurs infinie : la validité de nos théories n'est vérifiée que jusqu'à un certain point. Nous introduisons donc une coupure finie sur ce qui effectivement nous empêche d'atteindre l'instant initial dans notre description. Indépendamment de la valeur (abstraite) de la variable qui n'est pas observable ! (quoi qu'on en dise, personne ne peut déclencher de chronomètre au moment du fiat lux). Cette coupure est donc un avoeu d'ignorance. Si j'avais compris ton questionnement initial, je l'interprétais donc en ce sens : puisque nous devrons toujours introduire une certaine coupure finie, il existera toujours infiniment de "place" pour loger de la "nouvelle physique" en-deçà (au-delà) de cette coupure. Donc la première seconde contient en verité infiniment plus que tout ce qui s'est écoulé depuis (qui est fini en temps, pour un mathématicien : compact, alors que "avant la première seconde c'est ouvert).
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  6. #5
    jeff chauvet

    Re : la première seconde

    envisager une physique sans la variable temps me semble très appauvrissant, a vraie dire si on réfléchit bien il ne reste pas grand chose
    si fiat lux n'est pas la solution et que la variable temps est un fabuleux vecteur dans la physique telle que nous la connaissons
    par quoi le remplacer pour avoir une physique qui tienne la route ?

    je sais je n'ai plus beaucoup de cheveux

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    mtheory

    Re : la première seconde

    Citation Envoyé par jeff chauvet
    la première seconde de l'univers est un moment particulièrement important pour la suite des évènements
    mais combien de "temps" a duré cette première seconde ?
    Bonne question, si je me souviens bien ce n'est pas la même que la notre car le champ de gravitation était plus intense à l'époque.
    De combien? je ne sais pas ,ça doit se calculer facilement avec la solution de FRW.
    En régime classique plus on s'approche du 'temps zéro' plus la solution se rapproche d'une solution oscillante de type Kasner qui pourrait s'interpréter comme une suite infinie dévénements différents.
    On a put dire que cela impliquerait un Univers infiniment vieux (Misner?).
    Le régime quantique invalide tout cela de toute façon.
    Il n'en reste pas moins qu'une seconde dans les tout débuts de l'Univers ne doit pas être la même qu'une seconde aujourd'hui ,si je ne me trompe pas.

  9. Publicité
  10. #7
    mtheory

    Re : la première seconde

    Citation Envoyé par mtheory
    Bonne question, si je me souviens bien ce n'est pas la même que la notre car le champ de gravitation était plus intense à l'époque.
    De combien? je ne sais pas ,ça doit se calculer facilement avec la solution de FRW.
    En régime classique plus on s'approche du 'temps zéro' plus la solution se rapproche d'une solution oscillante de type Kasner qui pourrait s'interpréter comme une suite infinie dévénements différents.
    On a put dire que cela impliquerait un Univers infiniment vieux (Misner?).
    Le régime quantique invalide tout cela de toute façon.
    Il n'en reste pas moins qu'une seconde dans les tout débuts de l'Univers ne doit pas être la même qu'une seconde aujourd'hui ,si je ne me trompe pas.
    Eh MM..... j'ai dit une bêtise!Pour la solution de type FRW il n'y a pas de facteur dépendant de t devant le facteur dt2 donc une seconde aujourd'hui doit valoir une seconde hier tant que l'Univers est décrit par une solution de type FRW classique,de même pour une solution de Kasner.
    En définitive il semblerait bien que la seconde ou un intervale de temps qq soit identiques aux notres pour une trés large part de l'histoire de l'Univers(régime non quantique et Univers quasi homogène).

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. premiére et seconde ionisation
    Par hley dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 13/02/2007, 00h36
  2. seconde
    Par fafanyny83 dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 7
    Dernier message: 27/01/2007, 14h47
  3. La seconde
    Par ash dans le forum Archives
    Réponses: 34
    Dernier message: 18/08/2006, 14h15
  4. Signification de la dérivée première et seconde
    Par LicenceXP dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/01/2006, 14h23