Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

La chaleur à la surface du Soleil



  1. #1
    LicenceXP

    La chaleur à la surface du Soleil

    Bonsoir à tous,

    Une bête question : Comment sait-on la témpérature à la surface du Soleil ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    mtheory

    Re : La chaleur à la surface du Soleil

    Citation Envoyé par LicenceXP
    Bonsoir à tous,

    Une bête question : Comment sait-on la témpérature à la surface du Soleil ?
    Eh bien on regarde la courbe du corps noir de la lumière émise par le soleil.
    Elle donne l'intensité de la lumière en fonction de la longueur d'onde.
    Or cette courbe à un maximum en liaison avec la temperature d'émission de la surface du soleil ,il sufit de faire la mesure et hop le tour est joué.
    C'est pareil avec les autres étoiles.


    Pour en savoir plus:

    http://media4.obspm.fr/public/FSU/ch...ION/page1.html

    Dernière modification par mtheory ; 18/12/2005 à 18h12.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  4. #3
    LicenceXP

    Re : La chaleur à la surface du Soleil

    Si j'ai bien compris :
    La loi de Wien nous dit que :



    Et ici pour le Soleil on a pris pour valeur

    Mais euh 0,5nm c'est la couleur cyan or le Soleil est plutôt jaune !?

  5. #4
    deep_turtle

    Re : La chaleur à la surface du Soleil

    Bonjour,

    Une remarque sur le titre : ce n'est pas la chaleur mais la température qui t'intéresse, ce n'est pas la même chose...
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  6. #5
    invité576543
    Invité

    Re : La chaleur à la surface du Soleil

    Citation Envoyé par LicenceXP
    Mais euh 0,5nm c'est la couleur cyan or le Soleil est plutôt jaune !?
    La couleur du Soleil est blanche (il y a eu une discussion sur le sujet). Et une couleur c'est la perception d'un spectre, ce n'est pas la fréquence max du spectre!

    Cordialement,

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    LicenceXP

    Re : La chaleur à la surface du Soleil

    0,5nm c'est bien la longueur d'onde (comme tu me parles de fréquence, je crois que j'emmêle un peu les choses là).


    Pour le Soleil on prend 500nm comme


    Pourquoi diable prend-t-on 500nm qui représente la couleur cyan comme dans l'équation permettant d'obtenir la température de surface du Soleil ?

  9. Publicité
  10. #7
    invité576543
    Invité

    Re : La chaleur à la surface du Soleil

    Citation Envoyé par LicenceXP
    0,5nm c'est bien la longueur d'onde (comme tu me parles de fréquence, je crois que j'emmêle un peu les choses là).


    Pour le Soleil on prend 500nm comme


    Pourquoi diable prend-t-on 500nm qui représente la couleur cyan comme dans l'équation permettant d'obtenir la température de surface du Soleil ?
    Reprenons! \lambda_{max} est la longueur d'onde du spectre solaire pour laquelle l'énergie émise est maximum. La couleur perçue n'est pas celle correspondant au maximum, elle dépend du spectre entier. Par exemple si une source émet un pic dans le rouge et un dans le vert, on le percevra jaune alors qu'il n'y a aucune longueur d'onde "jaune" dedans!

    Le spectre solaire se perçoit blanc, et a son pic énergétique à 500 nm; il n'y a pas de contradiction entre les deux!

    En espérant que c'est plus clair...

    Cordialement,

  11. #8
    LicenceXP

    Re : La chaleur à la surface du Soleil

    Merci bien

    La longeur d'onde du spectre solaire pour laquelle l'énergie émise est maximum est donc de 500nm, soit le cyan.

    Amusant



    Quel explication on donne à ce phénomène ?

  12. #9
    LicenceXP

    Re : La chaleur à la surface du Soleil

    Au fait ce calcul ne nous donne bien la température qu'à la surface d'une source, la température en son centre étant j'imagine bien plus complxexe à déterminer...

  13. #10
    manolovc5

    Re : La chaleur à la surface du Soleil

    Est- ce qu'on calcule pas la chaleur du soleil en enregistrant les vent solaires que les satellites captent?

    En connaissant la position du satellite (par rapport au soleil).....

  14. #11
    invité576543
    Invité

    Re : La chaleur à la surface du Soleil

    Citation Envoyé par LicenceXP
    Quel explication on donne à ce phénomène ?
    Lequel des phénomènes? La forme du spectre solaire? La perception des couleurs? Pourquoi la température à la surface du Soleil est celle-là plutôt qu'une autre? Pourquoi il y a une relation entre une température et un spectre lumineux?

    Cordialement,

  15. #12
    invité576543
    Invité

    Re : La chaleur à la surface du Soleil

    Citation Envoyé par LicenceXP
    Au fait ce calcul ne nous donne bien la température qu'à la surface d'une source, la température en son centre étant j'imagine bien plus complxexe à déterminer...
    Disons que la température de surface est déduite par une observation simple, et une théorie simple et facilement testable en laboratoire sur Terre.

    Pour estimer la température au centre, faut un modèle complexe du fonctionnement interne des étoiles, modèle non testable en laboratoire... Et des observations plus sophistiquées...

    Cordialement,

  16. Publicité
  17. #13
    Geb

    Re : La chaleur à la surface du Soleil

    Je suis content de trouver ce fil (je ne voulais pas ouvrir un nouveau sujet pour ma question) ! Avec la relation suivante (après simplification) :

    Rayon de l'étoile x (t° de surface / t° centrale)^2

    Avec : - Rayon du Soleil : 6,96 x 10^8 m
    - Température de la photosphère solaire : 5 770 K
    - Température centrale théorique : 15 400 000 K

    …je voulais calculer le rayon de ce qu’on dit être le centre du Soleil en supposant qu’il rayonne exactement le rayonnement de surface. Tout ceci en me basant sur la relation de Josef Stefan sur les corps noirs et le fait que la puissance du rayonnement diminue comme l’inverse du carré de la distance à sa source.

    Ce raisonnement souffre évidement d’une lacune. La relation impliquerait alors que la température tend vers l’infini étant donné que le centre peut être d’un rayon infiniment petit, ce qui est absurde ! Néanmoins, les calculs exposés plus haut donnent un diamètre de 195,4 mètres.

    Pourquoi les astrophysiciens s’arrêtent-ils à cette valeur précise pour obtenir l’estimation de la température interne maximale du Soleil ?

    La pression radiative a-t-elle un rapport quelconque avec cette valeur ?

    Cette sphère est-elle le volume théorique au-delà duquel les conditions (interdépendantes ?) de température et de pression ne permettent plus la fusion thermonucléaire ?

    Si l’explication est tout autre, j’apprécierais que l’un d’entre vous m’expose une méthode de façon détaillée.
    Dernière modification par Geb ; 11/01/2006 à 17h08.

  18. #14
    Gilgamesh

    Re : La chaleur à la surface du Soleil

    la réponse est toute simple (il me semble) : la pression de rayonnement n'est pas produit par un point euh... ponctuel de température +oo mais par une certaine masse, de rayon non nul avec une courbe décroissante de production de l'énergie par unité de masse au fur et à mesure que l'on s'éloigne du centre.

    salut

Discussions similaires

  1. traitements de surface
    Par nuc dans le forum Technologies
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/09/2007, 13h17
  2. TIPE controle de couches minces, revêtement de surface, usure de surface
    Par delphinelo dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/09/2007, 11h11
  3. Le Soleil a t il une surface ?
    Par jecario dans le forum Archives
    Réponses: 8
    Dernier message: 27/06/2007, 19h58
  4. surface effective de contact peau-"surface" ?
    Par art_dupond dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/11/2006, 21h52
  5. La surface du Soleil
    Par invité576543 dans le forum Archives
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/08/2006, 18h39