Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Simuler un Big Bang



  1. #1
    Avaris

    Simuler un Big Bang


    ------

    Est-il possible, assez facilement, de reproduire un mini Big Bang ( pour un exposé ... ) ?

    Si oui, comment ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    physastro

    Re : Simuler un Big Bang

    Si tu te sens de créer un nouvel espace-temps...pourquoi pas (bon je pousse un peu là).
    En fait, lorsque l'on parle de big bang souvent il y a un amalgame avec une explosion, or cette idée est fausse ; au moment du Big Bang, il est supposé qu'il y a eut "création" de l'espace et du temps (il y a biensûr des théories parlant d'un avant Big Bang mais bon là...).
    En fait, en ce moment tu as du entendre dire que les scientifiques essayent de recomposer les conditions qu'il y avait au moment du BB (très proche néanmoins), c'est-à-dire une température, une pression et une densité extrêment élevées...

  4. #3
    Avaris

    Re : Simuler un Big Bang

    Ce que je veux dire c'est juste expliquer montrer par une expérience un peu le phenomène du big bang ...

    Mais j'ai l'impression de mal m'exprimer lol

    Merci pour ta réponse dans tous les cas

  5. #4
    Niels Adribohr

    Re : Simuler un Big Bang

    Citation Envoyé par Avaris
    Ce que je veux dire c'est juste expliquer montrer par une expérience un peu le phenomène du big bang ...

    Mais j'ai l'impression de mal m'exprimer lol

    Merci pour ta réponse dans tous les cas
    Ah, ok, car effectivement, il serait un peu dure de produire un réel mini big-bang.
    En fait, le big bang est la théorie qui décrit l'expansion de l'univers. Le moyen le plus souvent employé pour illustrer ce phénomene , c'est de prendre un ballon de baudruche, de dessiner des points représentant les galaxies (ou dans l'idéal de coller des motifs au ballon, car les galaxies ne sont pas censés grandir avec l'expansion de l'univers, mais ça doit etre un peu dure de coller des motifs sans qu'ils se décolent au gré des gonflements et dégonflements) puis de gonfler le ballon. Chaque points s'éloignent les uns des autres sans que l'un des points puissent etre considerer comme le centre de l'univers-ballon.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    canaque

    Re : Simuler un Big Bang

    Salut à tous,
    A propos du BB. Stephen Hawking, titulaire de la chaire Lacasienne de mathématiques à Cambridge (celle qu'occupait Isaac Newton), affirme et démontre (presque) que le BB serait né d'un Big Crunch. Au départ, une grosse étoile dans un autre univers. Elle implose, retrécit retrécit au point d'atteindre une densité infinie et un volume zéro (une masse, mais plus de dimensions et donc plus de temps). C'est le trou noir. Cela, la théorie de la relativité générale en établit le schéma. L'idée d'Hawking, c'est que le processus se poursuit, mais à l'envers ! Au-delà du Big Crunch, c'est le Big Bang et la naissance d'un nouvelle univers, en expansion. Pour illustrer approximativement : de l'eau suinte le long d'une stalactite, descend, descend, une goutte se forme tout en bas, grossit, grossit, et finit par se détacher de la stalactite.
    Voilà de quoi attraper la migraine, non ?

  8. #6
    Niels Adribohr

    Re : Simuler un Big Bang

    Citation Envoyé par canaque
    Salut à tous,
    A propos du BB. Stephen Hawking, titulaire de la chaire Lacasienne de mathématiques à Cambridge (celle qu'occupait Isaac Newton), affirme et démontre (presque) que le BB serait né d'un Big Crunch.
    Salut,
    je ne pense pas qu'Hawking est affirmé , et encore moins démontré ça. C'est peut etre une des possibilités, mais tout ce qu'on peut dire sur l'origine du big bang à l'heure actuelle n'est que pure spéculation. Dans la théorie inflationnaire, une des possibilités est en effet que des "univers bulles" se créent à partir "d'univers bulle" plus anciens. Il y aurait ainsi une sorte de reproduction d'univers. Mais ceci reste spéculatif.

    Elle implose, retrécit retrécit au point d'atteindre une densité infinie et un volume zéro
    Cela s'appelle une singularité. En fait, si les calculs obtiennent de tels résultats, ça ne veut pas dire que cela renvoit à une réalité physique, mais cela montre simplement les limites des théories physiques actuels.

  9. Publicité
  10. #7
    canaque

    Re : Simuler un Big Bang

    Salut Niels,
    Bien sûr que cela ne renvoie pas à une réalité physique, puisque, par définition, le théorème de singularité énoncé par Roger Penrose stipule qu'en ce point, les lois de la physique ne s'appliquent plus. On voit mal d'ailleurs comment appliquer les lois sur l'accélération, quand il n'y a plus ni temps ni distances.
    Quant au fait que Hawking ait affirmé ce que j'ai avancé, c'est un fait certain. Il l'a fait maintes fois lors de conférences, il l'a fait à la télévision, et il l'a écrit dans son premier bouquin de vulgarisation. Qu'il l'ait démontré est autre chose. C'est pourquoi j'ai écrit (presque). Mais Einstein a prédit des choses qui n'ont été prouvées que 50 ans plus tard; Galilée, Copernic et Newton, idem. Et, aujourd'hui, l'existence des trous noirs (entre autres), n'est toujours pas prouvée, bien qu'elle soit admise par la majorité de la communauté scientifique, jusqu'à ce qu'une prochaine théorie vienne s'y substituer. Mais ceci est une autre histoire, comme dirait je ne sais plus qui, dont le nom commence par K et finit par ipling.
    Allez, bye !

  11. #8
    Avaris

    Re : Simuler un Big Bang

    Ok merci pour tes conseils niels même si ce n'est pas au delà de mes espérances, celà devrait suffire .

    Merci beaucoup !

  12. #9
    Niels Adribohr

    Re : Simuler un Big Bang

    Citation Envoyé par canaque
    Salut Niels,
    Bien sûr que cela ne renvoie pas à une réalité physique, puisque, par définition, le théorème de singularité énoncé par Roger Penrose stipule qu'en ce point, les lois de la physique ne s'appliquent plus. On voit mal d'ailleurs comment appliquer les lois sur l'accélération, quand il n'y a plus ni temps ni distances.
    En fait, c'est pas tout à fait ce que je voulais dire.Ce que j'entendais par là, c'est que les densités infini et les volumes nuls ne sont que des prédictions faites par les théories actuels. Et le fait que ces théories donnent de tels résultats signifie tout simplement que ces prédictions sont sans doute fausses, et qu'elles cessent donc de s'appliquer pour des conditions si extremes qui regnent au sein des trous noirs et au moment du big bang. Mais cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de physique sous jacente , ni de théories qui pourraient etre capable de la décrire. Seulement, on ne dispose actuellement pas encore de telles théories. Pour illustrer mes propos, je vais donner un exemple: à la fin du 19eme siecle, un des problemes majeurs de la physique était le probleme du rayonnement du corps noir. Les lois de la physique classique prédisaient qu'un corps noir devait rayonner une énergie infini. C'est ce qu'on appellait la catastrophe ultra-violet. Cela ne voulait pas dire qu'en réalité, le corps noir rayonnait réellement une énergie infini, ni que la catastrophe-ultra violet était un phénomène réel, cela montrait simplement les limites des lois classiques, car il fallait en fait des lois quantiques pour décrire de tels phénomènes. Géneralement, quand les physiciens trouvent des infinis, c'est qu'il y a un probleme dans leur équations.


    Quant au fait que Hawking ait affirmé ce que j'ai avancé, c'est un fait certain. Il l'a fait maintes fois lors de conférences, il l'a fait à la télévision, et il l'a écrit dans son premier bouquin de vulgarisation. Qu'il l'ait démontré est autre chose. C'est pourquoi j'ai écrit (presque). Mais Einstein a prédit des choses qui n'ont été prouvées que 50 ans plus tard; Galilée, Copernic et Newton, idem.
    Ce qui me gène, c'est le mot "affirmé". Quand on sait que que la physique dont nous disposons est incapable de décrire ce qui s'est passé avant le temps de Planck (10-43 seconde apres le big bang), il me parait improbable qu'un physicien d'une telle envergure puisse se laisser aller à de tels affirmations (seuls les freres Bogdanov en seraient capables ). Je ne met pas un doute le fait qu'il en ait maintes fois parlé, mais je ne pense pas qu'il avait un ton si affirmatif sur un domaine de la physique qui reste si spéculatif (j'ai d'ailleurs lu son dernier livre, et il ne fait aucune affirmation de la sorte). Enfin, peut etre que d'autres confirmerons..

    Et, aujourd'hui, l'existence des trous noirs (entre autres), n'est toujours pas prouvée, bien qu'elle soit admise par la majorité de la communauté scientifique,
    La, je suis d'accord. Il ne fait quasiment aucun de doute que ces objets existent.
    Sur ce, à +

  13. #10
    Niels Adribohr

    Re : Simuler un Big Bang

    Citation Envoyé par Avaris
    Ok merci pour tes conseils niels même si ce n'est pas au delà de mes espérances, celà devrait suffire .

    Merci beaucoup !
    De rien...désolé, c'est la seule chose qui me vient à l'idée pour illustrer le big bang.

  14. #11
    canaque

    Re : Simuler un Big Bang

    Salut, Niels,
    D'accord sur la première partie de ta réponse. Pour la deuxième, je me suis en effet laissé un peu emporter. J'aurais dû dire "suggère" au lieu de "affirme", mais on sait bien que quand un cosmologiste "suggère", il croit dur comme fer à ce qu'il avance. D'où l'amalgame un peu hâtif, dont je m'excuse platement auprès de la communauté.

Discussions similaires

  1. Réponses: 28
    Dernier message: 27/08/2007, 19h54
  2. Big Bang
    Par Rammstein43 dans le forum Physique
    Réponses: 34
    Dernier message: 11/08/2007, 16h50
  3. Big bang, big crunch et thermodynamique
    Par Seirios dans le forum Archives
    Réponses: 12
    Dernier message: 23/06/2007, 17h17
  4. t0 du big bang
    Par Bastien14 dans le forum Archives
    Réponses: 26
    Dernier message: 01/10/2006, 07h18
  5. Big Bang?
    Par MagicienX11 dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/12/2004, 10h49