Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 35

Votre avis sur mon invention.



  1. #1
    Lu Gan

    Votre avis sur mon invention.


    ------

    Bonjour, je suis nouveau sur ce forum où je me suis inscrit dans le but de vous faire part d'une invention. Celle-ci serait un nouveau moyen de propulsion pour avion notamment, provisoirement appelée turbo-post en référence à la post-combustion des avions à réaction moderne.
    Son principe est simple : un turbopropulseur entraîne une soufflante qui comprime de l'air sur lequel on vaporise du kérosène. La combustion des gaz entraîne une forte pression qui propulse l'engin.

    Les utilisations pratiques de cette invention :

    -Pour les faibles vitesses de l'aéronef, le turbo-post passe dans un premier mode où seul le turbopropulseur fonctionne. Ainsi, l'appareil est propulsé comme avec une simple hélice, bien-sûr ceci n'offre pas une grande puissance mais s'utiliserait pour le roulage au sol de l'appareil, les phases d'atterrissages ou de descentes.
    -Pour les moyennes et hautes altitudes : le dispositif passe dans un second mode où la "post-combustion" est activée offrant ainsi une puissance de l'ordre de grandeur de celle d'un réacteur.
    -Enfin, un troisième mode serait envisageable où le bloc turbopropulseur serait éteint et les pales de la soufflante seraient mis en drapeau permettant alors un fonctionnement identique à celui d'un statoréacteur. Bien entendu ce dernier mode serait très délicat à réaliser tant le statoréacteur et une machine capricieuse, néanmoins, on peut envisager de laisser une petite puissance de fonctionnement au turbopropulseur pour permettre au système stato de s'auto-alimenter.

    Voici quelques schémas explicatifs :

    -----
    Images attachées Images attachées  

  2. #2
    Cougar_127

    Re : Votre avis sur mon invention.

    euh, ben c'est un reacteur avec un post comb non?
    Le truc qui me fait tiquer, c'est que la post combustion consomme ENORMEMENT de kero, alors si tu peux me prouver qu'on a des perfos meilleurs qu'avec un moteur double flux, je prends ^^
    Il faut voler et tomber, voler et tomber jusqu'a ce que nous puissions voler sans tomber.

  3. #3
    Lu Gan

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Citation Envoyé par Cougar_127 Voir le message
    euh, ben c'est un reacteur avec un post comb non?
    Le truc qui me fait tiquer, c'est que la post combustion consomme ENORMEMENT de kero, alors si tu peux me prouver qu'on a des perfos meilleurs qu'avec un moteur double flux, je prends ^^

    En fait c'est différent d'un réacteur puisqu'il n'y a pas de turbine. Ensuite dans un réacteur on vaporise du kéroséne sur de l'eau et du CO2 (gaz d'échappement) donc la puissance est plus faible avec une PC classique qu'avec ce système, puis la grosse "nouveauté" c'est qu'on peut basculer en Statoréacteur où c'est plus éco. Maintenant c'est vrai que c'est assez gourmand comme dispositif...

  4. #4
    YBaCuO

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Bonjour,

    A poussée identique, on consomme moins d'énergie à éjecter une grande quantité d'air à faible vitesse qu'une petite quantité d'air à vitesse élevée.
    C'est pour cette raison que les réacteurs civils sont double flux, le flux primaire entraine la turbine qui fait tourner la soufflante. Aujourd'hui près de 80% de la poussée provient du flux secondaire créé par la soufflante. En poussant le concept à l'extrême on abouti au turbopropulseur. Votre invention ne semble pas aller dans ce sens.

    Personnellement je crois plus aux hélices contrarotatives qui propulsent le Tu 95 Bear.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Aroll

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Bonjour,
    Citation Envoyé par Lu Gan
    En fait c'est différent d'un réacteur puisqu'il n'y a pas de turbine.
    Si, il y a une turbine, tu as dessiné des sortes "d'hélices" en aval des injecteurs, ce qui correspond bien à une turbine et c'est tant mieux parce que sans turbine, pas de rotation ni du compresseur, ni de la soufflante que tu rajoutes dans la deuxième partie de ton moteur.
    Si, par contre, tu as voulu dire qu'il n'y avait pas de turbine en aval de la postcombustion, eh bien cela ne change rien puisqu'il n'y a jamais de turbine après la postcombustion.

    Citation Envoyé par Lu Gan
    Ensuite dans un réacteur on vaporise du kéroséne sur de l'eau et du CO2 (gaz d'échappement) donc la puissance est plus faible avec une PC classique qu'avec ce système,
    Faux, si la postcombustion est possible c'est parce que le kérozène peut brûler grâce au supplément d'air apporté par le flux secondaire du moteur, dans des gaz uniquement composés de CO2 et d'eau, il n'y aurait aucune combustion.
    Même pour la postcombustion, on essaie toujours de respecter le rapport stoîchiométrique.


    Citation Envoyé par Lu Gan
    puis la grosse "nouveauté" c'est qu'on peut basculer en Statoréacteur où c'est plus éco
    Un stato n'est plus "éco" qu'à plus de Mach3, vitesse que la taille de ta soufflante exclu totalement, et qui est de toute façon économiquement moins intéressante que les vitesses plus basses.

    Ton "invention" n'est rien d'autre qu'un double flux avec postcombustion dans lequel seule la disposition interne est quelque peu modifiée pour faire plus grand, plus lourd et......... moins efficace!
    Presque tous les avions de combat modernes sont équipés de moteurs double flux avec postcombustion, sauf que leur "soufflante" est petite (on appelle ces moteurs: double flux à faible taux de dilution).
    Les avions civils, par contre, utilisent des doubles flux à très haut taux de dilution (et par conséquent une très grande soufflante), mais pas de postcombustion, pourquoi?
    Pas de postcombustion parce qu'elle est inutile à vitesse subsonique, et comme elle est gourmande......
    Une grande soufflante parce que, comme le dit YBaCuO, accélérer une grande masse de gaz (ou d'air) à vitesse modérée est bien plus avantageux que d'accélérer une petite masse à grande vitesse.
    Mais ceci n'est possible qu'à vitesse subsonique, en effet, plus la soufflante est de grande dimension plus la vitesse en extrémité d'aube (les pales) est élevée, et cette vitesse ne peut jamais devenir supersonique sous peine de vibrations et de perte d'efficacité.
    Ton "invention" prétend allier soufflante de grand diamètre et vitesse supersonique, ça risque de poser problème.....

    Amicalement, Alain

  7. #6
    Lu Gan

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Merci à tous pour vos précieuses et précises explications. Effectivement, je reconnais un certain "paradoxe" dans mon concept, à méditer...

  8. #7
    SPH

    Thumbs up Re : Votre avis sur mon invention.

    Je profite de ce post pour présenter mon invention : une tuyere d'ejection incorporé dans la chambre de combustion. L'avantage est que si le carburant est trop abondant, il n'est pas perdu en tombant non brulé de la chambre mais il est stocké (et mélangé au comburant) et profite des parois brulantes pour aider a son évaporation et a sa combustion.

    Qu'en dites vous ?

    ps : moi, je verrais bien le O2 et le H2 injecté encore sous forme liquide !!
    Images attachées Images attachées  

  9. #8
    jecario

    Re : Votre avis sur mon invention.

    C'est un moteur fusée, ça, non ?

    Je ne saisis pas exactement où tu veux en venir. On ne peut rien stocker dans une chambre de combustion : ça prend de la place, et surtout, le flux d'air l'interdit.
    Ensuite, LO2 et LH2 nécessiteraient un apport de chaleur pour passer en forme gazeuse, sans compter que le passage de liquide à gazeux prendrait un volume énorme qui risque de poser des problèmes pour le reste des réactions.

  10. #9
    SPH

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Citation Envoyé par jecario Voir le message
    C'est un moteur fusée, ça, non ?

    Je ne saisis pas exactement où tu veux en venir. On ne peut rien stocker dans une chambre de combustion : ça prend de la place, et surtout, le flux d'air l'interdit.
    Ensuite, LO2 et LH2 nécessiteraient un apport de chaleur pour passer en forme gazeuse, sans compter que le passage de liquide à gazeux prendrait un volume énorme qui risque de poser des problèmes pour le reste des réactions.
    Rien stocker ? => tu n'as pas vu mon schéma (la, on peux stocker le trop plein)
    De la chaleur ? => il y en a
    Moteur fusée => Affirmatif

  11. #10
    invite431

    Re : Votre avis sur mon invention.

    La où les ingénieurs se cassent pour trouver la meilleure conformation possible quant à une chambre d'éjection, toi tu mets deux redans.

    Je suppose que les gaz brûlés sont censés savoir qu'il ne doivent surtout pas s'engager dans les redans et que le combustible imbrûlé est lui censé savoir qu'il doit aller se stocker peinard dans les redans.
    L'O2 et le H2 sont injectés tels quels, mais sans se tracasser; ils doivent aussi savoir qu'ils ne doivent surtout pas intervenir dans la combustion primaire (à haute T°) mais qu'ils ne doivent intervenir (par quel miracle) que dans la combustion secondaire. Ben oui, de la chaleur y'en a, quand il y en a beaucoup, l'O2 et le H2 restent pépères dans leur coin et quand y'en a pas beaucoup, zoup ils se mettent au boulot ET le surplus de combustible stocké dans les coins devine soudain qu'il doit intervenir.
    C'est pas un moteur pensé, c'est un moteur pensant !

  12. #11
    jecario

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Pourquoi te compliquer la vie à stocker le trop plein ?
    Ensuite, ce stock, il faut le récupérer quand on peut s'en servir, et là, c'est problématique. On fait des chambres de combustion dont la forme est optimisée pour une réaction la plus complèe possible et tu veux rajouter un espace de stockage... il va falloir y éviter l'accumulation de gaz brûlés tout en récupérant ce qui s'y trouve. Ca ne me paraît pas évident.

    Ensuite, pourquoi perdre de la chaleur pour un simple changement d'état ? Tu veux augmenter la quantité de O2 et H2 apportés, mais tu perds de l'énergie pour l'évaporer. Ce n'est pas très rentable...

  13. #12
    SPH

    Re : Votre avis sur mon invention.

    @intriguante baguette

    J'ai lu attentivement ton message et il m'a titillé. Les "redans", ce sont les "tuyaux" reliant les bouteilles a la chambre de combustion ?

    Si oui, que veux tu qui reussisse a pénétrer dans les bouteilles puisque celles ci sont sous pression ? Un relan d'oxygene dans la bouteille d'hydrogene par exemple ? Ca oui, ok, ca ferait du degat.

    Autre chose que je n'ai pas compris : les gaz O2 et H2 se comportent peinards quand ils sont froid ?? Tu parles du gaz dans les bouteilles ou dans la chambre ?
    Car, que l'on comprenne bien : du gaz "froid" est injecté dans la chambre de combustion qui donc, brule le melange. Comme la chambre est chaude, ca réchauffe les gaz entrants; ce qui n'est pas plus mal. Non ??

    Je pense qu'en gros, tu as peut etre voulu dire que quoi qu'il arrive, la chaleur ne doit pas se transmettre aux bouteilles. C'est ca ??

    ==>>> Tres tres impatient de te lire

  14. #13
    Aroll

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Bonjour,
    Citation Envoyé par SPH
    Je profite de ce post pour présenter mon invention : une tuyère d'ejection incorporé dans la chambre de combustion. L'avantage est que si le carburant est trop abondant, il n'est pas perdu en tombant non brulé de la chambre mais il est stocké (et mélangé au comburant) et profite des parois brulantes pour aider a son évaporation et a sa combustion.
    L'objectif recherché, dans un moteur fusée, est de produire des gaz dont les caractéristiques sont telles qu'ils pourront être éjectés à la plus grande vitesse possible.
    Les facteurs principaux influençant la vitesse d'éjection sont la température et la masse moléculaire des gaz éjectés (et la pression, mais pas d'une manière primordiale, contrairement à l'intuition).
    La masse moléculaire est déterminée par le choix des ergols. Ici, le choix du couple oxygène/hydrogène est bon.
    La température est, bien sûr, liée elle aussi au choix des ergols, mais aussi à la qualité de la combustion; et à ce niveau là, ton "invention" est tout simplement une catastrophe.
    Il est absolument primordial d'obtenir le plus rapidement possible un mélange le plus intime possible entre combustible et comburant, ce qui s'obtient, par exemple, comme ceci:
    Les ergols arrivent dans la chambre de combustion par deux séries d'injecteurs formant deux couronnes placées l'une dans l'autre. Les jets de la couronne centrale sont orientés de manière divergente, tandis que ceux de l'autre couronne (celle qui entoure la première) sont droits, et forment une sorte de tube.
    Tout naturellement, les jets de la couronne centrale vont traverser les jets de la couronne périphérique, et se "croisement" produira le mélange le plus parfait possible que l'on recherche.
    Injecter le combustible et le comburant par deux tuyaux parallèles, n'est pas la bonne voie, réfléchis et tu verras que, dans ton système, tu ne peux obtenir de mélange intime extrêmement rapide, et que par conséquent ta combustion sera incomplète et ta température beaucoup plus basse.
    Tu parles de l'éventualité d'un excès de carburant, c'est aussi une chose à éviter, car cela signifie aussi une combustion incomplète et donc une moins grande efficacité.
    Dans les "vrais" moteurs fusée, un des ergols passe d'abord dans l'épaisseur de la double paroi de la chambre pour la refroidir, si tu ne fais pas cela, ta chambre va fondre rapidement sous la chaleur.
    Pour obtenir une vitesse d'éjection maximale, la chambre de combustion d'un moteur fusée se termine par une tuyère dite de Laval. Ce genre de tuyère comporte obligatoirement une partie convergente nécessaire pour accélérer les gaz jusqu'à la vitesse du son, et une partie divergente nécessaire pour accélérer les gaz au delà de la vitesse du son.
    Les deux parties (convergent et divergent) sont absolument nécessaires, or sur ton dessin, il n'y a pas de convergent.

    Pour mieux comprendre les facteurs influençant la vitesse d'éjection, je joins la formule donnant la vitesse d'éjection en image attachée.
    Avec:
    Ve: vitesse d'éjection des gaz.
    K: le rapport des chaleurs spécifique Cp/Cv.
    R: la constante des gaz (environ 8.31).
    Tc: la température de combustion.
    M: la masse moléculaire.
    Pe: la pression extérieure.
    Pc: la pression de combustion.
    Remarque:
    Cp= chaleur spécifique à pression constante; Cv= chaleur spécifique à volume constant.

    Amicalement, Alain
    Images attachées Images attachées  

  15. #14
    invite431

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Citation Envoyé par SPH Voir le message
    @intriguante baguette

    J'ai lu attentivement ton message et il m'a titillé. Les "redans", ce sont les "tuyaux" reliant les bouteilles a la chambre de combustion ?

    Si oui, que veux tu qui reussisse a pénétrer dans les bouteilles puisque celles ci sont sous pression ? Un relan d'oxygene dans la bouteille d'hydrogene par exemple ? Ca oui, ok, ca ferait du degat.

    Autre chose que je n'ai pas compris : les gaz O2 et H2 se comportent peinards quand ils sont froid ?? Tu parles du gaz dans les bouteilles ou dans la chambre ?
    Car, que l'on comprenne bien : du gaz "froid" est injecté dans la chambre de combustion qui donc, brule le melange. Comme la chambre est chaude, ca réchauffe les gaz entrants; ce qui n'est pas plus mal. Non ??

    Je pense qu'en gros, tu as peut etre voulu dire que quoi qu'il arrive, la chaleur ne doit pas se transmettre aux bouteilles. C'est ca ??

    ==>>> Tres tres impatient de te lire
    Pour le terme de redan, il suffit d'ouvrir un dictionnaire.

    Pour le reste, ou bien l'on fonctionne en mode turbo, ou bien l'on fonctionne en mode stato. Si les deux peuvent se coupler, c'est uniquement en RELAIS, pas ENSEMBLES !

    Simple question, les imbrûlés devinent comment qu'il sont imbrûlés et doivent aller gentiment se mettre dans les coins ?

  16. #15
    SPH

    Re : Votre avis sur mon invention.


  17. #16
    Aroll

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Bonjour,
    Bien sûr, je me suis mal exprimé, lorsque je parlais de combustion incomplète; l'hydrogène n'est pas comme le carbone, il n'y a pas, dans ce cas, d'équivalent au CO.
    Mon propos concernait le fait que tu dois absolument éviter d'avoir des imbrûlés sous peine de voir ta température baisser ce qui nuit gravement au rendement de ton moteur (regarde la formule).
    Pour éviter les imbrûlés, il faut que le mélange des ergols soit le plus parfait possible, et que cela se passe le plus rapidement possible.
    Ton système ne permet pas d'obtenir suffisamment rapidement un mélange suffisamment "intime" et la forme de ta chambre de combustion n'est pas optimale.
    Les chambre de combustions actuelles assurent des conditions de combustion optimales, par conséquent, quelques soient les modifications "géométriques" que tu y apporteras, tu obtiendras un moins bon résultat.
    Si tu veux révolutionner la propulsion chimique, trouve autre chose...

    Amicalement, Alain

  18. #17
    SPH

    Lightbulb Re : Votre avis sur mon invention.

    Voici ma conception :

    2 bouteilles d'hydrogene et 1 bouteille de meme taille d'oxygene (genre 1.50 m de haut et 25 ou 30cm de diametre)

    Ces 3 bouteilles sont fixé en triangle, le robinet en haut et fermé.
    On fixe ces 3 bouteilles solidement entre elles.
    Ensuite, on fixe ma tuyere sous les 3 bouteilles; le diametre de la tuyere faisant le diametre des 3 bouteilles reunies. La tuyere est serré contre le fond des bouteilles mais avec un joint rond et epais avec un trou de 1cm de diametre en plein milieu.
    Les bouteilles sont emballé dans un corp de fusée avec une tete arrondie plutot pointue.
    On fixe cette fusée sur ses rails de lancement et on place un etrange mecanisme sous/dans la tuyere. Ce sont 3 mors de perceuses placé en triangle et pointant exactement au centre des fond de bouteilles (pile dans le trou de 1cm de diametre des joints. Des trous (de 1 cm de diametres) auront deja ete fait aux bons endroits au fond de la tuyere.
    Sur ces tetes de perceuses, 3 meches de peut etre 2 mm de diametres.
    la fusée fait peser son poids sur ces 3 meches.

    Au TOP, les meches tournent tres tres vites. Les bouteilles se percent en meme temps. Du h2 et du O2 envahissent la tuyere qui prend feu grace a un feu d'allumage a quelques cm de la tuyere.
    A l'allumage donc, les tetes de perceuses de retirent violement vers le bas et un cache metallique se replacent pour dévier chaque jet de gaz liquide vers la parois interieur de la tuyere.

    La densité moleculaire n'est pas la meme entre H2 et O2 mais globalement, le melange sera pas trop mal. La meche pour le O2 devrait etre en verité plus grosse de X% (perso, je dirais +50%).

    Voila voila, la tuyere etant faite de 1 cm d'epaisseur de tungstene, la pression ne la fera pas exploser. Bien sur, on peux créer une double parois remplit d'eau... D'ici que l'eau ce soit evaporé, la fusée aura parcouru.... X dixaines de Kms ?? Y centaines de Kms ?????

    Entre la tuyere et les bouteilles, une double parois aussi, pour eviter que les bouteilles ne surchauffent. Mais les voir chauffer a un avantage : plus le temps passe, et plus elles se vident. Donc, moins le jet de gaz liquide est puissant. Le remède, chauffer les bouteilles pour compenser cela.

    Perso, je pense qu'il y a tres peu de risque de voir une bouteille de gaz exploser parce qu'on la perce. Pour que ca explose, il faudrait qu'elle soit remplit de comburant+carburant !
    Par contre, ne pas controler le nuage de gaz qui s'échappe peut etre mortel.

    ALORS LES ZAMIS, C'EST GRAVE DOCTEUR ?????????

  19. #18
    jecario

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Ca manque de rigueur tout ça
    Tu donnes des valeurs au pifomètre ou est ce que tu as calculé ?
    Par contre, ne pas controler le nuage de gaz qui s'échappe peut etre mortel.
    Ne pas "controler" ??? Pour l'instant, à mon sens, il sort de l'eau, et ça n'est pas toxique

  20. #19
    SPH

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Citation Envoyé par jecario Voir le message
    Ca manque de rigueur tout ça
    Tu donnes des valeurs au pifomètre ou est ce que tu as calculé ?

    Ne pas "controler" ??? Pour l'instant, à mon sens, il sort de l'eau, et ça n'est pas toxique
    Je parlais de danger de mort... par explosion.

    La seule valeur qui n'est pas calculé, c'est le diametre du foret pour l'O2 par rapport aux forets des H2.
    Et pour l'altitude, je ne sais pas MAIS... mais je crois ne pas me tromper que la capacité de 3 bouteilles de 1.50 metre de haut et de 30 cm de diametre, dont le mélange est TRES énergique puisse monter à une altitude proche de la satellisation. En tout cas, ca me fait rêver

  21. #20
    invité6543212033

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Salut !

    ALORS LES ZAMIS, C'EST GRAVE DOCTEUR ?????????
    Oui effectivement il va falloir te faire piquer !

    non lol ! Je déconne, plus sérieusement : tu es atteint de la spationite aigüe sévère et tu veux t'envoyer en l'air (ou au delà) avec des bouteilles d'O2 et d'H2 comprimé avec une tuyère commode !

    Je te conseille donc la nitroglycérine pour partir en beauté ! lol !

    Super !

  22. #21
    SPH

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Pour etre serieux,que pensez vous des chances que ca décolle et à quelle hauteur ?

  23. #22
    chatelot16

    Re : Votre avis sur mon invention.

    quest ce que c'est que ces elucubration ? tu n'aime pas les robinet tu prefere des perceuse ?

    de toute facon les bouteille d'oxygene et hydrogene comprimé sont trop lourd pour les engin volant

    il faut les faut liquides

  24. #23
    Aroll

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Bonjour,

    Citation Envoyé par SPH
    Et pour l'altitude, je ne sais pas MAIS... mais je crois ne pas me tromper que la capacité de 3 bouteilles de 1.50 metre de haut et de 30 cm de diametre, dont le mélange est TRES énergique puisse monter à une altitude proche de la satellisation.
    NON, même pas jusqu'au nuage......
    Je t'ai donné, il y a quelques posts, la formule permettant de connaître la vitesse d'éjection des gaz d'un moteur fusée, je te la rends à nouveau en image attachée.
    Cette formule donne la vitesse d'éjection maximale théorique que les moteurs fusées actuels approchent, ce qui prouve que leur conception est optimale.
    Avec ton système tu obtiens un moteur dans lequel on a d'un côté une zone riche en oxygène et de l'autre une zone riche en hydrogène, sans que rien ne les FORCE à se mélanger le plus vite et le plus complètement possible.
    S'ils ne sont pas FORCÉS de se mélanger, les fluides de densité différentes ne le font pas (c'est le secret des cocktails réussis), c'est la raison pour laquelle l'injection des ergols dans les (bons) moteurs fusée se fait par des jet "vaporisants" qui se croisent.
    En assurant pas un mélange correcte dans des délais correctes, tu condamnes ton moteur à être beaucoup moins performant que les moteurs existants.
    En fait tu vas éjecter de l'eau plus un mélange d'hydrogène et d'oxygène non encore brûlé ou en train de réagir, avec comme conséquence une température plus basse et un rendement faible.
    Même avec un moteur fusée performant, il est hors de question d'atteindre l'espace avec un engin de la taille que tu décris (3 bonbonnes de 1 mètre 50 de haut sur 30 centimètres de diamètre).
    De plus, tu parles d'altitude proche de la satellisation, mais la satellisation n'est pas une question d'altitude, c'est une question de vitesse (environ 8 Km/s).
    Le fait que les satellites soient placés à plus de 200 Km d'altitude vise uniquement à éviter le frottement de l'atmosphère, mais sans atmosphère (sur la lune par exemple),on peut placer un satellite à un mètre du sol (si le relief est plat).
    Si tu veux te faire une idée de la vitesse qu'atteindrait ton "bricolage", tu peux utiliser la formule de Tsiolkowsky qui est:
    La vitesse finale (Vf) est égale à la vitesse d'éjection des gaz (Ve) multipliée par le logarithme du rapport entre la masse initiale (Mo) de ta "fusée" et sa masse finale (M1), donc la masse de sa carcasse une fois tout le carburant consommé.
    Vf = Ve * Ln Mo/M1
    Si tu préfères les logarithmes en base 10, tu peux faire:
    Vf = Ve * 2,3 * log Mo/M1
    Tu verras que même si tu choisi pour Ve une vitesse d'éjection de 4500 m/s (totalement hors de portée de ton bricolage et même bien difficile à atteindre pour les "vrais" moteurs), tu n'atteindras qu'une vitesse bien modeste; il faut bien plus que tes bonbonnes pour conquérir l'espace.

    Citation Envoyé par SPH
    En tout cas, ca me fait rêver
    Oui, il n'y a vraiment que cela que tu puisses faire....

    Citation Envoyé par SPH
    Pour etre serieux,que pensez vous des chances que ca décolle et à quelle hauteur
    Je pense que 500 mètres, ce serait déjà bien....

    Amicalement, Alain
    Images attachées Images attachées  

  25. #24
    SPH

    Re : Votre avis sur mon invention.

    On va dire 25 litres de gaz par bouteille, soit 75 litres; donc, a peu pret 75 kg.
    1 bouteille vide, on va dire 5kg; donc 15Kg.
    La tuyere et l'emballage fusée : 5Kg

    Ca nous fait une fusée au depart de 90kg.
    La fusée a vide : 20kg
    Une vitesse d'ejection de 3000m/s

    vitesse finale = 3000*Ln(90/20) = 4512.2 m/s

  26. #25
    invite431

    Re : Votre avis sur mon invention.

    25 l d'O2 par bouteille et la bouteille pèse .... 5kg, on croit rêver !
    Si c'est pareil pour H2, ce n'est plus du rêve mais du délire.

    Pour ce qui est de la tuyère et de "l'emballage" fusée à 5 kg, je me pose la simple question de savoir si finalement tout ceci n'est pas un canular.

  27. #26
    SPH

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Citation Envoyé par baguette Voir le message
    25 l d'O2 par bouteille et la bouteille pèse .... 5kg, on croit rêver !
    Si c'est pareil pour H2, ce n'est plus du rêve mais du délire.

    Pour ce qui est de la tuyère et de "l'emballage" fusée à 5 kg, je me pose la simple question de savoir si finalement tout ceci n'est pas un canular.
    La bouteille VIDE pese 5kg

  28. #27
    Aroll

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Bonjour,
    Citation Envoyé par SPH
    On va dire 25 litres de gaz par bouteille, soit 75 litres; donc, a peu pret 75 kg.
    1 bouteille vide, on va dire 5kg; donc 15Kg.
    La tuyere et l'emballage fusée : 5Kg

    Ca nous fait une fusée au depart de 90kg.
    La fusée a vide : 20kg
    Une vitesse d'ejection de 3000m/s

    vitesse finale = 3000*Ln(90/20) = 4512.2 m/s
    Tu devrais recommencer ton calcul en considérant que:
    1)La densité de l'oxygène liquide est de 1114 grammes par litre.
    2)La densité de l'hydrogène liquide n'est que de ................. 70 grammes par litre !!!!!!!!
    3)La contenance d'une bonbonne de 1 mètre 50 de haut sur 30 centimètres de diamètre est plutôt d'une cinquantaine de litres.
    4)Une bonbonne vide doit certainement faire plus de 5 Kg (sans doute le double).
    5)Estimer l'ensemble: corps de fusée plus chambre de combustion et tuyère à 5 Kg est formidablement optimiste .

    Amicalement, Alain

  29. #28
    SPH

    Re : Votre avis sur mon invention.

    OK !!!!!!!


    On va dire 15 litres de gaz par bouteille, soit 45 litres; donc, a peu pret 45 kg.
    1 bouteille vide, on va dire 9kg; donc 27 Kg.
    La tuyere et l'emballage fusée : 10 Kg

    Ca nous fait une fusée au depart de 45+27+10= 82 kg
    La fusée a vide : 37 kg
    Une vitesse d'ejection de 3000m/s

    vitesse finale = 3000*Ln(82/37) = 2387.4 m/s

  30. #29
    Aroll

    Re : Votre avis sur mon invention.

    Bonjour,
    Désolé, je me suis quelque peu égaré , une bonbonne de 1 mètre cinquante de haut et 30 centimètres de diamètre, ça contient une centaine de litres, pas une cinquantaine.
    Par contre, je m'aperçois que les mensurations de ta bonbonne (150 de haut et 30 de diamètre) sont approximativement les même que certaines bonbonnes de propane, d'utilisation domestique courante, qui doivent être placées en extérieur, et qui font, à vide, une bonne quarantaine de Kilos!!!!

    Citation Envoyé par SPH
    On va dire 15 litres de gaz par bouteille, soit 45 litres
    Non, 100 litres de gaz par bouteille, donc 300 litres en tout mais pas du même gaz, et c'est très important comme tu vas pouvoir le constater.

    Citation Envoyé par SPH
    donc, a peu pret 45 kg.
    NON, NON, NON, c'est l'eau qui fait 1 kg par litre, et donc 45 kg pour 45 litres, ici tu as une bonbonne de 100 litres d'oxygène liquide à 1114 gr/l, donc 111,4 Kg, et deux bonbonne de 100 litres d'hydrogène liquide à seulement 70 grammes par litre (eh oui, c'est très léger l'hydrogène), donc 7 Kg par bonbonne, donc 14 Kg d'hydrogène liquide en tout.
    Au total, tu as donc 111,4 + 14 = 125,4 Kg de gaz.

    Citation Envoyé par SPH
    1 bouteille vide, on va dire 9kg; donc 27 Kg.
    Non, 40 Kg par bonbonne vide, donc 120 Kg pour les trois.

    Citation Envoyé par SPH
    La tuyere et l'emballage fusée : 10 Kg
    Le poids total des bonbonnes vides est de 120 Kg, et le poids total de gaz est de 125,4 Kg, ce qui fait déjà 245,4 Kg, il faut que ces bonbonnes soient fermement maintenues ensemble même sous les fortes contraintes dues à l'accélération au décollage.
    Ta chambre de combustion doit résister à des températures et des pressions énormes; elle doit aussi communiquer la force de poussée qu'elle produit au reste de la fusée, et en particulier aux lourdes bonbonnes, par un lien solide et indéformable. Il te faut donc réunir ta chambre (avec tuyère), tes bonbonnes et le reste sur une sorte de châssis bien rigide et bien plus lourd que tes 10 petits kilos.
    Compte plutôt que le châssis + la chambre + l'enveloppe fera 50 Kg dans le meilleur des cas et en étant optimiste.

    Citation Envoyé par SPH
    Ca nous fait une fusée au depart de 45+27+10= 82 kg
    Non, plutôt: 125,4 + 120 + 50 = 295,4 Kg

    Citation Envoyé par SPH
    La fusée a vide : 37 kg
    Non, plutôt: 120 + 50 = 170 Kg.
    Tu connais la marche à suivre pour le reste de ton calcul, mais sache que les vitesses obtenues par la formule de Tsiolkowsky ne tiennent pas compte de la gravité, en fait elle donnent la vitesse atteinte par un engin qui n'est soumis qu'à la poussée de ses moteurs et à sa propre inertie, comme dans l'espace loin de toute masse importante.
    Avec la gravité, c'est encore pire..... tu comprends maintenant pourquoi on n'utilise des fusées à étages.

    De toute façon même avec ta précédente estimation , tu avais sûrement compris que ton système n'est pas performant, et que la vitesse de satellisation (8000 m/s) ne saurait être atteinte, pas même un peu approchée.

    Amicalement, Alain

  31. #30
    SPH

    Re : Votre avis sur mon invention.

    On va dire 125 kg de gaz
    3 bouteilles vides : 120 Kg.
    La tuyere et l'emballage fusée : 30 Kg

    Ca nous fait une fusée au depart de 125+120+30= 275 kg
    La fusée a vide : 150 kg

    Vitesse pourrie :
    vitesse finale = 2000*Ln(275/150) = 1212.27 m/s
    Vitesse moyenne :
    vitesse finale = 3300*Ln(275/150) = 2000.24 m/s
    Vitesse optimisée :
    vitesse finale = 4500*Ln(275/150) = 2727.61 m/s

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Votre avis sur mon passage en S
    Par Ragnar dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 19
    Dernier message: 14/04/2007, 11h00
  2. Votre avis sur mon plan /merci
    Par fab80 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 01/01/2007, 21h03
  3. Votre avis sur mon niveau
    Par Dical dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 12
    Dernier message: 04/03/2006, 22h29
  4. votre avis sur mon tpe
    Par boardingman dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 24
    Dernier message: 07/02/2005, 12h40