Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

phénotype à pénétrance variable



  1. #1
    imenely

    phénotype à pénétrance variable


    ------

    j'ai trouvé qu'un phenotype a penetrance variable veut dire qu'un meme genotype peut donner plusieurs phenotype mais cette definition correspond egalement au polyphenisme donc je ne vois pas la difference entre les 2!! j'ai trouvé aussi que le polyohenisme donnait des phenotypes distincts sans intermediaires

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invite654345
    Invité

    Re : phenotype a penetrance variable

    Bonsoir

    Vu ce que tu dis sur le polyphénisme, j'aurai alors tendance à dire qu'il y a des intermédiaires dnas la pénétrance variable. prends l'exemple des basset qui auraient les mêmes tâches au niveau de l'emplacement mais avec une nuance importante de brun..c'est la pénétrance variable.
    Enfin si mes souvenirs sont bons

  4. #3
    imenely

    Re : phenotype a penetrance variable

    merci pour ta reponse, j'y ai pensé aussi mais je n'etais pas sure

  5. #4
    le_gemaux

    Re : phenotype a penetrance variable

    j'ai trouvé qu'un phenotype a penetrance variable veut dire qu'un meme genotype peut donner plusieurs phenotype mais cette definition correspond egalement au polyphenisme donc je ne vois pas la difference entre les 2!! j'ai trouvé aussi que le polyohenisme donnait des phenotypes distincts sans intermediaires
    bonjour,
    je suis un bleu en biologie mais j'aime bien me documenter pour comprendre certaines choses..
    c'est quoi la définition du polyphénisme ??
    il se peut que je soit à coté de la plaque mais comment un même génotype peut donner plusieurs phénotype différents ?? il doit alors avoir plusieurs gènes qui entrent en jeux non ?

  6. #5
    imenely

    Re : phenotype a penetrance variable

    on parle de polyphenisme si l'environnement engendre 2 phenotypes distincts ( a partir d'un meme genotype) sans formes intermediaires. par exemple chez les criquets pelerins il y a 2 formes distinctes: une forme solitaire,aux ailes courtes et une coloration uniforme du corps et une forme gregaire dont les ailes sont longues el le corps brillament coloré . c'est l'environnement qui fournit les indices( il s'agit surtout de la densite de la population) et qui dicte au criquet en formation quelle forme il doit prendre. je pense que le gene est present mais que l'environnement envoie des signaux qui activent ou inhibent l'expression du gene en question

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    le_gemaux

    Re : phenotype a penetrance variable

    alors c'est comme les perdrix ou les lièvres qui deviennent tous blancs quand l'hiver et la neige arrivent ??

    donc si je comprend bien, la pénétrance variable est un phénotype variable à différents degrès et issu d'un même génotype..
    je me trompe pas ?

  9. Publicité
  10. #7
    imenely

    Re : phenotype a penetrance variable

    oui le changement de la couleur du pelage chez les animaux est un autre exemple de polyphenisme puisque le genotype reste le meme quelque soit la saison
    pour ce qui est du phenotype a penetrance variable, je pense que c'est ça c'est a dire que ça passe par des intermediaires phenotypique

  11. #8
    BennyB

    Re : phénotype à pénétrance variable

    Bonjour, j'aurais une question à poser
    si quelqu'un peut m'aider.

    En fait j'aimerai connaître la différence
    entre polyphénisme Bayésien et Bet-hedging
    car je ne voit pas bien...
    merci !


  12. #9
    kinette

    Re : phénotype à pénétrance variable

    Citation Envoyé par BennyB Voir le message
    Bet-hedging
    Bonjour,
    le premier terme, j'avoue je connais mal... le second est issu de l'économie.
    En évolution le Bet-hedging c'est le fait que l'évolution favorise les génotypes qui auraient non la moyenne de performance la meilleure, mais celles ayant une variance supérieure.
    La forme de bet-hedging la plus courante est celle associée à un bet-hedging "dans le temps". En effet, s'il y a des bonnes et des mauvaises années, le taux de croissance d'un génotype ayant la moyenne géométrique (et non arithmétique) la plus forte sera le plus important (autrement dit, est sélectionné le génotype auquel est associée la moyenne géométrique de performance la plus élevée).
    Le terme de bet-hedging a très rapidement été aussi assimilé à une optimisation "en essayant de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier", ce qui ne correspond plus à une optimisation de taux de croissance (qui suppose que tous les génotypes d'une population sont affectés en même temps par le même facteur), mais une optimisation "entre individus portant le même génotype".
    En fait, c'est mathématiquement faux si on reste dans le cadre d'une population pandémique de taille importante: le génotype ayant la moyenne de performance (fitness) la plus importante devrait être sélectionné, même si ça signifie une variance aussi supérieure.
    Toutefois des modèles récents basés sur des métapopulations ont pu montrer que le bet-hedging "intra-génération" pouvait dans certaines conditions être sélectionné (ceci lié aux risques d'extinction de populations).

    Voilà, j'espère que je n'ai pas trop compliqué la chose.

    Cordialement,
    K
    Dernière modification par kinette ; 13/12/2008 à 01h41.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  13. #10
    BennyB

    Re : phénotype à pénétrance variable

    Merci pour la réponse sur le Bet-hedging c'est cool =) !

  14. #11
    kinette

    Re : phénotype à pénétrance variable

    Hello,
    Si j'ai bien compris ce que je viens de lire, le "polyphénisme bayésien" est plus un mécanisme permettant d'obtenir un ensemble de phénotypes de façon aléatoire (our un même génotype). Ce qui est dans un certain sens est lié au bet-hedging, puisque ça permet d'augmenter la variance de fitness (et donc limiter les cas où on ait un échec total ou partiel du génotype).

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Statistiques : lien entre variable binaire et variable continue
    Par pounette1 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 17
    Dernier message: 10/02/2010, 21h34
  2. [Biologie Moléculaire] phénotype
    Par mliiie dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 06/10/2007, 14h27
  3. Variable ou pas variable?
    Par rare dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/08/2007, 13h05
  4. phénotype
    Par scholasticus dans le forum Biologie
    Réponses: 12
    Dernier message: 18/01/2007, 21h17
  5. Phénotype
    Par melili52 dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/05/2004, 12h50