Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

volume d'ejection systolique (VES) et effort



  1. #1
    Firefox

    volume d'ejection systolique (VES) et effort

    bonjour,

    je cherche comment expliquer que le VES d'un sujet sédentaire stagne voire baisse lorsque l'on se rapproche de la puissance maximale de l'effort de ce sujet.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Mecton

    Re : volume d'ejection systolique (VES) et effort

    Bonjour,

    Et bien si la fréquence cardiaque augmente, le VES peut diminuer mais le débit cardiaque peut quand même augmenter.
    Je ne vois que deux raisons ( elles même dépendentes de plusieurs facteurs )qui peuvent faire varier le VES
    -remplissage insuffisant des ventricules lors de leur diastole.
    -la pression aortique est si forte que le coeur n'arrive pas à un VES aussi important qu'avant l'effort.

    PS: Je suis en train de me demander si le VES ne diminue pas non plus chez les sportifs lors de l'effort...

    Cordialement,

  4. #3
    Firefox

    Re : volume d'ejection systolique (VES) et effort

    Citation Envoyé par Mecton Voir le message
    Bonjour,


    PS: Je suis en train de me demander si le VES ne diminue pas non plus chez les sportifs lors de l'effort...
    effectivement il semble que le ves ne diminue pas chez les sportifs de haut niveau ce qui accroit encore le débit cardiaque. là encore je ne trouve pas d'explication si ce n'est la relation avec la taille du coeur plus developpé chez le sportif que chez le sédentaire

  5. #4
    The_FD

    Re : volume d'ejection systolique (VES) et effort

    Mecton n'est pas loin de l'argument principal souvent avancé. A l'exercice aérobie max (VO2 max) la fréqence cardiaque d'un sédentaire est supérieure à celle d'un entrainé, le remplissage se fait donc moins bien. D'autre par le coeur est moins fort, moins compliant et la vasodilatation moindre (hypertonie vagale du sportif). Tout ceci contribue à augmenter la post charge contre laquelle le sédentaire ne peut lutter.
    L'entraîné en endurance a lui une fréquence cardiaque plus faible mais un VES bien supérieur. Le remplissage n'est pas ou peu gêné et le VES conservé jusqu'à épuisement.

    Il faut aussi prendre en compte les parametres d'hydratation de ton sujet, le volume plasmatique jouant un rôle dans le remplissage cardiaque. Les sportifs ont toujours un volume plasmatique plus important qu'un sédentaire.
    the flying dancer

  6. #5
    Corazon

    Re : volume d'ejection systolique (VES) et effort

    Citation Envoyé par Mecton Voir le message
    Je ne vois que deux raisons ( elles même dépendentes de plusieurs facteurs )qui peuvent faire varier le VES
    -remplissage insuffisant des ventricules lors de leur diastole.
    -la pression aortique est si forte que le coeur n'arrive pas à un VES aussi important qu'avant l'effort.
    + Fuite mitrale (ce qui est fort fréquent).

    Pour le "remplissage insuffisant des ventricules lors de la diastole", je présume que tu inclues l'hypertrophie ventriculaire.
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Corazon

    Re : volume d'ejection systolique (VES) et effort

    effectivement il semble que le ves ne diminue pas chez les sportifs de haut niveau ce qui accroit encore le débit cardiaque. là encore je ne trouve pas d'explication si ce n'est la relation avec la taille du coeur plus developpé chez le sportif que chez le sédentaire
    Cette notion d'hypertrophie ventriculaire chez le sportif est encore floue pour moi, n'ayant pas encore eu le temps d'en faire les lectures. Mais ce que j'en ai comme bribes d'information c'est, et par comparaison:

    1)je sais que:
    - l'HVG chez le cardiaque = épaississement du myocarde au détriment du volume ventriculaire = insuffisance cardiaque. (...par contre, l'épaississement du myocarde ne peut-il pas représenter un avantage en cas de nécrose transmurale lors de l'IDM? )

    2)je crois que:
    - l'HVG chez le sportif = épaississement du myocarde, mais davantage apical que supérieur = peu ou pas de diminution du volume ventriculaire

    Merci de confirmer ou d'infirmer pour le point 2.

    Cela m'amène à demander si le volume intra-ventriculaire peut en lui même augmenter chez l'adulte.
    Dernière modification par Corazon ; 25/09/2007 à 04h30. Motif: un p'tit oubli lala
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  9. Publicité
  10. #7
    The_FD

    Re : volume d'ejection systolique (VES) et effort

    Citation Envoyé par Vésicule Voir le message
    2)je crois que:
    - l'HVG chez le sportif = épaississement du myocarde, mais davantage apical que supérieur = peu ou pas de diminution du volume ventriculaire

    Merci de confirmer ou d'infirmer pour le point 2.

    Cela m'amène à demander si le volume intra-ventriculaire peut en lui même augmenter chez l'adulte.
    Je suis d'accord avec toi sur le point 2. Epaississement des parois du VG sans retrécissement du volume ventriculaire, même plutôt une dilatation (pas vraiment une augmentation du volume en lui même mais une dilatation).
    En fait un ECG de sportif ressemble fort à celui d'un cardiaque avec troubles du rythmes. Seul une analyse de variabilité du rythme peut les différencier. Cela tient au fait que chez le sportif le VG est parfois si gros que la depolarisation n'est pas arrivée au bout du VG que la suivante commencent au niveau des oreillettes.
    the flying dancer

  11. #8
    Corazon

    Re : volume d'ejection systolique (VES) et effort

    En fait un ECG de sportif ressemble fort à celui d'un cardiaque avec troubles du rythmes. Seul une analyse de variabilité du rythme peut les différencier. Cela tient au fait que chez le sportif le VG est parfois si gros que la depolarisation n'est pas arrivée au bout du VG que la suivante commencent au niveau des oreillettes.
    Excuse-moi je suis un peu fatigué présentement et pas très là...mais à quel trouble du rythme fais-tu allusion comme exemple?

    Fais-tu plutôt référence au trouble de la conduction qu'est le bloc de branche?
    M'excusant pour la pauvre qualité de mon Francais écrit. Corazon, alias Vésicule.

  12. #9
    The_FD

    Re : volume d'ejection systolique (VES) et effort

    Citation Envoyé par Vésicule Voir le message
    Fais-tu plutôt référence au trouble de la conduction qu'est le bloc de branche?
    C'est une possibilité mais pas forcément.
    Pour être précis je pense à un décalage vers le bas du point J
    à un segment ST ascendant
    à une onde T négative ou aplatie en bizarroïde
    etc...

    par contre un QRS trop large est à attribuer au bloc de branche et non à l'entraînement.

    Rien ne vaut un bon cours ou un bouquin avec extrait d'ecg à l'appui pour se faire son idée
    the flying dancer

Discussions similaires

  1. [Brun] Panne d'ejection de cassette sur magnétoscope JVC
    Par sergio26750 dans le forum Dépannage
    Réponses: 16
    Dernier message: 23/01/2007, 19h26
  2. vitesse d'éjection des gaz dans une tuyère
    Par pauline91 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/02/2006, 19h37
  3. Effort du au vent
    Par benoa dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/03/2005, 10h38
  4. Vitesse ou effort
    Par Noel Odra dans le forum Physique
    Réponses: 25
    Dernier message: 13/02/2005, 22h31
  5. Lecteur/Chargeur CD - Séquence d'éjection
    Par Tosh_i dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/04/2003, 16h41