Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Culture in vitro animale



  1. #1
    azzurela

    Culture in vitro animale


    ------

    Bonjour, voilà je me pose quelques questions quant à la CIV animale :

    - Y a t'il une différence entre cellules embryonnaires et cellules souches embryonnaires?

    - Dans mon cours il est ecrit qu'un des soucis de la CIV de cellules souches embryonnaires (à des fins thérapeutiques) est que les cellules souches embryonnaires de différents laboratoires doivent être les mêmes (et donc issues de la même lignée cellulaire) ... mais je ne comprends pas bien pourquoi? (dans le cadre de la différenciation orienté de cellules du bourgeon de blastocyste)

    - Si on injecte des cellules indifférenciées dans une souris adulte, cela cause des tumeurs, mais si on injecte des cellules différenciées dans un mammifère adulte, y a t'il aussi dérive vers des cellules cancéreuses?

    - Le sang du cordon ombilical, permet il de donner naissance à tout types de cellules, les cellules y sont elles indifférenciées?

    Voilà, c'est tout pour le moment,
    J'espère que quelqu'un pourra m'aider car je ne trouve pas vraiment de bonnes références sur le net qui parle de tout ça.
    (si jamais vous avez un lien vers un cours qui explique ça...je suis preneuse )

    Merci pour vos réponse

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    belouga7

    Re : Culture in vitro animale

    Citation Envoyé par azzurela Voir le message
    Bonjour, voilà je me pose quelques questions quant à la CIV animale :

    - Y a t'il une différence entre cellules embryonnaires et cellules souches embryonnaires?

    - Dans mon cours il est ecrit qu'un des soucis de la CIV de cellules souches embryonnaires (à des fins thérapeutiques) est que les cellules souches embryonnaires de différents laboratoires doivent être les mêmes (et donc issues de la même lignée cellulaire) ... mais je ne comprends pas bien pourquoi? (dans le cadre de la différenciation orienté de cellules du bourgeon de blastocyste)

    - Si on injecte des cellules indifférenciées dans une souris adulte, cela cause des tumeurs, mais si on injecte des cellules différenciées dans un mammifère adulte, y a t'il aussi dérive vers des cellules cancéreuses?

    - Le sang du cordon ombilical, permet il de donner naissance à tout types de cellules, les cellules y sont elles indifférenciées?

    Voilà, c'est tout pour le moment,
    J'espère que quelqu'un pourra m'aider car je ne trouve pas vraiment de bonnes références sur le net qui parle de tout ça.
    (si jamais vous avez un lien vers un cours qui explique ça...je suis preneuse )

    Merci pour vos réponse

    Bonsoir,

    Pour ce qui est de te première question, en fait il n'y a pas véritablement de différence entre cellules souches embryonnaires et cellules embryonnaires. À moins de partir du principe que certaines cellules embryonnaires perdent plus rapidement que d'autres leur caractéristiques de souches. Donc habituellement les deux termes s'equivalent.

    Pour ce qui est de la culture in vitro en général il est entendu que tous doivent disposer du même type de cellules. Pour prendre un exemple courant on parle souvent des cellules HeLa qui sont des cellules humaines d'une femme atteinte d'un cancer, elles sont utilisées par tous les labo de cette manière tu es sûre que les résultats pourraint être reproduits. Si par hasard les résultats n'étaient pas reproductibles la nature des cellules ne pourrait pas être remise en cause. Donc avoir une seule et même source ou provenance de cellules permet à tous de partir des mêmes bases.
    Pour les cellules embryonnaires le problème est d'autant plus vrai que la localisation, le temps auquel les cellules sont prélevées peut influer. Même si on s'entend pour réaliser un prélévement depuis un blastocyte, rien ne garantis que l'échantillon que je vais prélever et sur lequel je vais travailler sera la même que le tien. Le patrimoine génétique, ce qui inclu aussi une possible patologie, influe grandement et peut alors rendre tes résultats non comparables aux miens. Donc il faudrait que tous les labo s'entendent pour prélever les cellules souches d'un embryon X et d'envoyer ces cellules aux équipes qui souhaitent entamer des recherches.

    Pour ce qui est des injections de cellules dans un organisme. La principale caractéristique des cellules souches embryonnaires (CSE) est leur grande capacité de prolifération. Dans un organisme en développement c'est-à-dire un embryon, c'est parfait, on a besoin de construire des organes. Les gènes qui permettent cette prolifération sont également ceux impliqués dans de nombreuses processus cancérigènes. Au cours du développement leur expression est modulée et finit par être réprimée. Aussi, théoriquement ces cellules ne sont pas programmées pour fonctionner dans un organisme adulte.
    Si on injecte des cellules différenciées le problème est éliminé, du moins si on ne part pas de CSE différenciées. EN effet rien ne garantie que dans ton pool de CSE dont tu as permis et orienté la différenciation in vitro, il ne reste pas une CSE non difféenciées. Dans ce cas elle suffirait à elle seule à induit un processus tumorigène.

    Pour le sang de cordon ombilical, il s'agit là aussi des CS avec toutes les caractéristiques dont peuvent se prévoir de telles cellules: grand potentiel de différenciation et de différenciation. Il est à préciser que les cellules qu'on retrouve dans le sang de cordon sont essentiellement des cellules souches hématopoïétiques, qui ont un potentiel de différenciation déjà plus limité que celui des CSE. En théorie, les cellules souches hématopoïétiques ne donnent naissance qu'aux cellules des lignées sanguines et immunitaires. Mais il est désormais possible de permettre àa de telles cellules de se différencier en lignées musculaires ou autre.
    Le seul problème des cellules issues du sang de cordon est leur nombre, relativement faible pour certaines utilisations.

    Je vais essayer de faire une recherche rapide pour te donner des sites ou quelques articles.
    Bonne chance,
    belouga7
    Belouga7

  4. #3
    Vinc

    Re : Culture in vitro animale

    Bonjour!
    Citation Envoyé par belouga7 Voir le message
    Pour prendre un exemple courant on parle souvent des cellules HeLa qui sont des cellules humaines d'une femme atteinte d'un cancer, elles sont utilisées par tous les labo de cette manière tu es sûre que les résultats pourraint être reproduits. Si par hasard les résultats n'étaient pas reproductibles la nature des cellules ne pourrait pas être remise en cause.
    Non je ne suis pas d'accord. Tout le monde sait que les lignées subissent des changements aléatoires de par leur prolifération intensive et leur "âge". Pour reprendre l'exemple des HeLa, cela fait plus de 50 ans qu'elles sont utilisées et il est bien évident que leur génotype n'a plus grand chose à voir avec ce qu'il était autrefois. Ce sont des bêtes de cirque et utiliser ces lignées implique, à mon sens, une réflexion personnelle qui est de se dire :"ok j'utilise ces cellules tout en sachant que je suis dans un système qui, bien que physiologique, n'est pas connu en détail, i.e, il est probable que certaines modifications postérieures à la création de la lignée soient apparues depuis."
    Il faut toujours garder cela à l'esprit lorsque l'on travaille sur des lignées : ce sont des systèmes physiologiques mais en même temps artificiels et sujets à variations.



    Citation Envoyé par belouga7 Voir le message
    EN effet rien ne garantie que dans ton pool de CSE dont tu as permis et orienté la différenciation in vitro, il ne reste pas une CSE non difféenciées. Dans ce cas elle suffirait à elle seule à induit un processus tumorigène.
    Non. Une cellule avec un fort pouvoir de prolifération seul ne suffit pas à provoquer l'oncogenèse.



    V.
    Primum non nocere.

  5. #4
    belouga7

    Re : Culture in vitro animale

    Bonjour,

    Je suis d'accord avec toi sur les problèmes inhérents à l'utilisation des HeLa. Cet exemple était cité uniquement pour schématiser, afin de comprendre que partir d'un modèle unique permet de limiter certains aléas. Mais il est entendu que ces cellules sont différentes de ce qu'étaient les HeLa primaires. Cependant ta précision était pertinente, merci.

    Côté potentiel tumorigéne, je reste en désaccord avec toi. Si cette notion n'est certes pas applicable aux autres cellules souches, elle est clairement démontrée pour les cellules souches embryonnaires et uniquement pour ces cellules.
    les CSE non différenciées provoquent l'apparition et le développement de tératomes qui sont des tumeurs de type embryonnaire.
    Le gros soucis de ces tératomes vient du fait les CSE sont par essence des cellules tumorigènes lorsqu'elles ne sont pas différenciées.
    Des expériences sur le modèle murin ont montré que la culture des CSE en lignées s'accompagne de disfonctionnements (méthylation) qui entrainent des anomalies de l'ADN et du caryotype risquant d'induire des transformations malignes.
    De plus, bien que les CSE soient pluripotentes, il n'est aujourd'hui pas encore possible de les obliger à se transformer en un seul et unique type cellulaire. Par conséquent, leur usage en thérapeutique implique de se défaire de toutes les cellules potentiellement tumorigènes, et surtout de trier les cellules pour ne conserver que celles qui correspondent à la lignée de différenciation que l'on souhaite. La conclusion reste donc que les CSE sont tumorigènes.
    Belouga7

  6. #5
    Vinc

    Re : Culture in vitro animale

    Citation Envoyé par belouga7 Voir le message
    Des expériences sur le modèle murin ont montré que la culture des CSE en lignées s'accompagne de disfonctionnements (méthylation) qui entrainent des anomalies de l'ADN et du caryotype risquant d'induire des transformations malignes. .
    Je ne comprends pas cette dernière phrase. Tu parle de modèle murin et ensuite de lignée. Fais tu référence à une lignée dérivée d'une culture primaire
    elle même issue d'un modèle murin???
    Peux tu détailler ce smanipes STP? J'ai l'impression que tu parles uniquement d'expériences sur lignées alors que je faisais référence à ce dont tu parlais en ce qui concerne les injections de CSE, in vivo.


    Citation Envoyé par belouga7 Voir le message
    De plus, bien que les CSE soient pluripotentes, il n'est aujourd'hui pas encore possible de les obliger à se transformer en un seul et unique type cellulaire. Par conséquent, leur usage en thérapeutique implique de se défaire de toutes les cellules potentiellement tumorigènes, et surtout de trier les cellules pour ne conserver que celles qui correspondent à la lignée de différenciation que l'on souhaite. La conclusion reste donc que les CSE sont tumorigènes.
    Il y a deux choses indépendantes que tu relies dans ce dernier paragraphe : le fait que l'on ne connaisse pas encore toutes les voies de différenciation et que donc nous soyons incapables de diriger finement le destin d'une cellule souche, est la cause de leur inutilisation en thérapeutique mais je ne vois absolument pas pourquoi tu conclues suite à ce paragraphe que les CSE sont tumorigènes. Tu utilises une conclusion pour démontrer la cause de cette conclusion : les CSE sont tumorigène parce qu'il faut trier les cellules souches en thérapeutique ce qui prouve que les CSE sont tumorigènes.... ce raisonnement est bancal.

    En outre tu dis tout cela dans une perspective thérapeutique. Ma question est décallée mais était et reste selon moi pertinente : une injection de CSE in vivo chez la souris provoque t-elle la tumorogenèse? Et si oui peux tu me donner lien vers Pubmed s'il te plait? Merci!


    V.
    Primum non nocere.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    azzurela

    Re : Culture in vitro animale

    Bonsoir!

    Un énorme merci pour vos réponses, ça fait du bien de voir que les zones poussées et spécifiques de la science ne sont pas méconnues de tous

    Je comprends un peu mieux certains de mes questionnements

    En ce qui concerne les cellules indifférenciées injecté dans une souris, ben perso j'ai ecrit dans mon cours que ça causait des tumeurs dans les cellules , des "tératomes" ...

    Mais de là à savoir pourquoi .... dans mon idée j'aurais plutot imaginée que des cellules souches injectées au mauvais endroit finiraient par mourir car elles n'ont pas tout ce qu'il leur faut à disposition, de plus elles sont seules donc forcément plus vulnérables....

    Maintenant c'est vrai aussi que dès qu'une cellule mutée et cancérigène apparaît, elle a beau être la seule, elle finit quand même par se diviser et donner une tumeur plus grande.

    Donc peut-être que ces cellules sont supérieurs dans le fait qu'elles soient immortels et que donc elles finissent par prendre le dessus???

    Dailleurs à propose de cellules....lorsqu'on fait se diviser une cellule souche in vitro, qu'obtient t'on ? uniquement des cellules souches ou une cellule souche et une cellule qui se différencie???

    En tout cas un grand merci pour vos réponse, ça m'a pas mal éclairé ce qui est déjà un bon point

  9. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biologie végétale] Culture in vitro
    Par Thalia dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/12/2009, 14h45
  2. Culture in vitro
    Par Psykopat dans le forum Chimie
    Réponses: 9
    Dernier message: 07/10/2007, 21h33
  3. culture in vitro
    Par Thalia dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 24/09/2007, 19h44
  4. [Biotechnologie] Culture cellulaire animale
    Par woualex dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 05/09/2007, 01h18
  5. culture in vitro
    Par Amira22222 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/05/2006, 17h36