Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Culture cellulaire animale



  1. #1
    woualex

    Culture cellulaire animale

    Bonjour,

    Nous sommes trois merveilleux étudiants et nous sommes à la recherche d'un protocole pour tester les effets potentiels anti-cancéreux d'un phytomolécule sur une lignée de cellules cancéreuses animales. En somme, il ne nous faut que la technique d'exposition du produit ainsi que la concentration.

    Si vous avez déja entendu parler d'une telle étude ( ex: sur pubmed) ce serait VRAIMENT le fun de nous le faire savoir. Le protocole peut être en francais, anglais,enfin tous sauf en chinois (mauvaises expériences antérieures).

    Merci d'avance

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Vinc

    Re : Culture cellulaire animale

    Bonjour.
    Je ne comprends pas le but ni les moyens que vous voulez/pouvez utiliser.
    Quel type de cellules, quel anticancéreux, et surtout qu'aller vous observer pour tester cet anticancéreux? C'est un TP? Vous êtes étudiants en quelle année? Avez vous déjà fait de la culture cellulaire?

    V.
    Primum non nocere.

  4. #3
    woualex

    Re : Culture cellulaire animale

    Alors voila le probleme : le travail a faire est theorique, il ne faut qu'adapter un protocole deja existant a notre problematique. Nous avons un extrait de plante (california poppy), cependant on sait deja que cette plante n'a aucun effet anti cancereux. Les cellules utilisées sont celles qu'on veut, ca na pas bcp d'importance ( nous avons choisi des cellules cancereuses pulmonaires). Le seul but du travail est de creer un protocole qui nous permetterait de tester l'extrait de la plante sur les cellules. C'est a dire qu'il faut determiner le degre d'exposition de la molecule,et tout plein de truc du genre.

    Nous sommes des etudiants du cegep, 3e annee.

    en esperant davoir une reponse dans les plus brefs delais,merci

  5. #4
    Vinc

    Re : Culture cellulaire animale

    Citation Envoyé par woualex Voir le message
    Nous avons un extrait de plante (california poppy), cependant on sait deja que cette plante n'a aucun effet anti cancereux.[...]Le seul but du travail est de creer un protocole qui nous permetterait de tester l'extrait de la plante sur les cellules.
    Je ne comprends pas.... Vous savez que l'extrait n'a pas de propriété anti cancéreuse (ce terme ne me plait d'ailleurs pas du tout, c'est bien trop vague) mais vous voulez quand même tester son effet sur des cellules cancéreuses.

    Citation Envoyé par woualex Voir le message
    Les cellules utilisées sont celles qu'on veut, ca na pas bcp d'importance ( nous avons choisi des cellules cancereuses pulmonaires).
    Non au contraire c'est particulièrement important.

    Citation Envoyé par woualex Voir le message
    C'est a dire qu'il faut determiner le degre d'exposition de la molecule,et tout plein de truc du genre.
    Un degrès d'exposition ça ne veut pas dire grand chose.

    Ce qu'il faut d'abord c'est déterminer le paramètre que vous aller étudier : on ne regarde pas l'effet d'une molécule sur la cellule dans son ensemble!
    Vous pouvez par exemple observer l'action pro-apoptotique de votre extrait (c'est un exemple). Pour ce faire vous pouvez utiliser plusieurs techniques:
    -activation des caspases par WB
    -TUNEL
    -immunofluo avec annexin V et iodure de propidium
    -....


    V.
    Primum non nocere.

  6. #5
    woualex

    Re : Culture cellulaire animale

    Ok, j'vais mieux expliquer. En fait, le travail est assez vague. Juges par toi même :

    "Mise en situation
    À la suite d’un appel d’offres d’une grande compagnie pharmaceutique, votre compagnie, une jeune biotech habituée à faire de la sous-traitance, se prépare à soumettre une offre de réalisation et espère grandement obtenir le contrat. Pour ce faire, vous devrez démontrer votre expertise, votre efficacité, votre originalité, le tout à un coût raisonnable! L’appel d’offre est le suivant : proposez une démarche expérimentale bien détaillée permettant de tester la valeur d’une phytomolécule extraite de suspensions cellulaires de Eschscholtzia californica. Il espère que cette molécule ait un effet anticancéreux. Aidezle!"

    En fait, j'crois que c'est nous qui voulont trop en faire, mais j'crois pas que nous devons trop pousser aussi, comme pour les types d'analyses que tu nous as suggérés.

    En esperant que tu puisses nous eclairer un peu et merci d'avance.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    léo2

    Re : Culture cellulaire animale

    Salut,

    pas évident comme devoir. Plusieurs mécanismes sont susceptibles d'expliquer des activités antitumorales (activité cytotoxique, antiangiogénique, inhibition de la migration des cellules tumorales, stimulation du système immunitaire etc).
    la première chose à faire est probablement de tester l'activité antiproliférative de la molécule (dose réponse) sur un panel de cellules tumorales (MCF7 (cancer du sein), A549 (cancer du poumon) et d'autres en fonction des préférences de la compagnie pharmaceutiquepour le cancer qu'il souhaiterait traiter dans un premier temps. Pour cela, il faut quantifier l'effet antiproliférative entre la molécule et le solvant véhicule (dose réponse et cinétique) par exemple en comptant les cellules (au coulter par exemple) ou en mesurant les activités enzymatiques mitochondriales (MTT). Il faut aussi prendre des photos des cellules traitées pour illustrer l'effet. Après, il peut s'agir d'effet proapoptotique et utiliser les méthodes proposées plus haut par vinc. Ensuite, il faudrait valider les effets in vivo avec des tumeurs implantées sur souris (en injectant ou non la molécule) il faudrait comparer des souris nude pour estimer une implication du système immunitaire (lymphocyte T). Après pour le mécanisme d'action qui me parait primordiale pour orienter l'étude et espérer faire un médicament (en espérant que le mécanisme ait un minimum d'originalité par rapport à ce qui existe déjà), il faudrait voir si la compagnie pharmaceutique à une idée des cibles potentielles de leurs molécules. Si ce n'est pas le cas, ça devient compliquer il faudrait alors chercher sur pubmed si des structures proches (squelette stéroide pour le récepteur des oestrogènes par exemple) ont déjà été décrites pour se fixer sur des cibles impliquées dans le cancer, à vous ensuite de valider ou d'invalider les hypothèses (je détaille pas les manips, ça serait trop long). Si il y a aucune idée, il existe des microarray qui peuvent orienter létude en permettant de visualiser un grand nombre de cibles potentielles (il faut choisir des puces dédiées à la cancéro). Personellement, je trouve que l'intitulé de votre devoir et trop large et vague mais bon, je vous souhaite bon courage.

  9. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biologie Cellulaire] culture cellulaire primaire
    Par zzzebulone dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/05/2009, 09h11
  2. [Biologie Cellulaire] culture cellulaire
    Par Bacillus 100 dans le forum Biologie
    Réponses: 14
    Dernier message: 29/11/2007, 20h32
  3. [Biologie Cellulaire] problemes de culture cellulaire
    Par lashwar dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 14/10/2007, 17h18
  4. [Biologie Cellulaire] culture cellulaire
    Par prawnie dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 30/09/2007, 19h42
  5. conseil culture cellulaire
    Par isa0510 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/07/2006, 02h12