Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Anti-corps et activité




  1. #1
    ilandril

    Anti-corps et activité

    Bonjour,

    J'aurais aimé savoir si les anti-corps n'existent dans notre corps seulement lorsqu'on est malade ? Ou ont-ils une autre utilité que de combattre les rhumes, grippes etc ?

    Ensuite, à force de combattre des microbes, les anti-corps deviennent ils de plus en plus puissant ?
    Et si c'est vrai, quel en est l'avantage ?

    Merci à vous de vos réponses

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    jmbowie

    Re : Anti-corps et activité

    Les anticorps sont synthétisé à la suite de l'exposition avec un microbe ou autre corps reconnu comme étranger.
    Après l'éradication du corps étranger, il reste toujours un groupe d'anticorps qui lui est spécifique qui reste en mémoire en cas de seconde infection par le même corps.
    Les anticorps ne deviennent pas proprement dit plus puissants, mais plus adaptés (et donc plus efficace) après une infection
    Blast up your life!

  4. #3
    ilandril

    Re : Anti-corps et activité

    J'ai entendu parlé que des bébés surprotégés (qui n'était jamais en contact de microbe) développait par la suite des allergies.

    Comment expliquer cela ?


  5. #4
    merins

    Re : Anti-corps et activité

    Bonjour

    pour ta question :


    J'aurais aimé savoir si les anti-corps n'existent dans notre corps seulement lorsqu'on est malade ?


    en fait les anti-corps une maladi causé par un antigéne entraine la formation des anticorps spécifiques à cet antigéne :

    -un certain nombre d'anticorps servent à réaliser la réaction immunitaire (pour éliminer l'antigéne)

    -les autres anticorps sont les anticorps mémoire

    Ces anticorps mémoire restent dans le corps aprés la guérison et servent à réaliser une autre réaction immunitaire plus rapide que la première en cas d'un nouvel contact avec le même antigéne

    J'éspére t'avoir aider par cela bon courage

  6. #5
    Mrikzik

    Re : Anti-corps et activité

    Slt,
    Il me semble que des anticorps sont produit même dans le cas d'une contamination par un parasite (qui peut faire plusieurs cm).

    Pour les allergie, c'est vrai. Mais expliquer ça
    On dirait que c'est comme une sorte d'équilibre, comme si le corps devait être un minimum confronter à des pathogènes. Sinon il les imagines ailleurs et provoque des allergies.
    Mais je trouve ça assez étrange comme phénomène...
    Quelqu'un en sais plus?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Mecton

    Re : Anti-corps et activité

    J'aurais aimé savoir si les anti-corps n'existent dans notre corps seulement lorsqu'on est malade ?
    Une chose est sur c'est qu'ils sont secrété en grande quantité lorsque le système immunitaire reconnait un antigène.
    Sinon il y a surement toujours un peu d'anticorps qui doivent trainer dans le plasma.

    -les autres anticorps sont les anticorps mémoire

    Ces anticorps mémoire restent dans le corps aprés la guérison et servent à réaliser une autre réaction immunitaire plus rapide que la première en cas d'un nouvel contact avec le même antigéne
    En fait ce sont les cellules secrétrices d'anticorps qui sont mises en mémoire, pas les anticorps.

    Il me semble que des anticorps sont produit même dans le cas d'une contamination par un parasite (qui peut faire plusieurs cm).

    Pour les allergie, c'est vrai. Mais expliquer ça
    On dirait que c'est comme une sorte d'équilibre, comme si le corps devait être un minimum confronter à des pathogènes. Sinon il les imagines ailleurs et provoque des allergies.
    Je comprend pas tes phrases, mais il est vrai que le système immunitaire s'entraine. Par exemple des cellules de l'immunité émmetent des prolongements dans le tube digestif où elles capturent des antigènes pour les présenter aux autres cellules de l'immunité.

    Citation Envoyé par ilandril
    J'ai entendu parlé que des bébés surprotégés (qui n'était jamais en contact de microbe) développait par la suite des allergies.

    Comment expliquer cela ?
    je sais pas.

  9. #7
    Mecton

    Re : Anti-corps et activité

    ERATUM : Les cellules de l'immunités n'émettent pas de prolongements dans la lumière de l'intestin.... Les antigènes passent par les cellules du tubes digestifs et sont ensuite capturés par un lymphocyte. Mille excuses !

  10. Publicité
  11. #8
    youplabboum

    Re : Anti-corps et activité

    Je ne suis pas exactement d'accord avec vos réponses.
    Il me semble que des anticorps sont en permanence synthétisés "au hasard", cad que nous avons toujours un "pool" d'AC très variés, même s'il n'y a jamais eu infection. Lors de la détection d'un antigène (par intermédiaire d'un anticorps déjà présent, donc), il y a multiplication de cet anticorps pour faire face à la maladie.
    Comme il a été dit, une certaine quantité d'AC reste dans le corps après guérison. Ils constituent une mémoire qui permettra une réponse (détection et multiplication) bien plus rapide lors d'une prochaine infection du même antigène.
    C'est le principe de la vaccination.

    Pour l'avoir constaté (non scientifiquement, hein), j'ai la nette impression que les bébés surprotégés sont plus sensibles ensuite. Suivant mes connaissances, l'âge d'infection ne devrait pas avoir d'incidence sur la qualité du système immunitaire. Mais bon, on sait aussi que le corps n'a pas la même réactivité lorsqu'il est enfant ou adulte dans plein d'autres domaine. Donc mon observation (encore une fois non scientifique) ne semble pas non plus illogique.
    Par contre la relation aux allergies me parait plus complexe.

    Si quelqu'un veut apporter des précisions, je suis preneur !

  12. #9
    mantOs

    Re : Anti-corps et activité

    Pour pour reprendre un peu de façon plus précise (j'espere),

    il existe tout les temps des anticorps circulants, même en absence d'infection, que ce soit des IgA dans les secretions, ou des IgM dans le sang, lors d'une infection, suivant le type de réponse, il y a "commutation" des anticorps vers un isotype spécifique ( IgM => IgG / IgE ) .

    Il n'existe pas d'anticorps mémoires, seul les clones de Lympho B stimulés lors de l'infection peuvent devenir mémoire et amplifier la réponse si rencontre avec le même pathogène/antigène.

    L'anticorps ne devient pas "plus fort" en réponse secondaire, c'est juste qu'il y a maturation de l'affinité par mutation somatiques au sein des clones de LB séléctionnés, ces anticorps sont plus stable avec l'antigène et permettent une meilleure réponse.

    Voila pour ma part
    Desole pour l'absence d'accentuation, je suis sur clavier QWERTY.

  13. #10
    t0yt0y

    Re : Anti-corps et activité

    Tentons d'apporter sa pierre à l'édifice.

    D'expérience personnelle et de conviction personnelle, je dirais que les campagnards sont plus résistant au pathogène que les citadins, et que ceci est grandement lié à leur éducation et leur contexte sociologique. Mais bien sur il y a la spécificité de chaque organisme.
    Bref, une exposition dès le plus jeunes ages à des petits pathogènes ( les doigts dans la bouche après avoir tripoté je ne sais quoi ) favorise énormément le système immunitaire à répondre par la suite à une nouvelle agression ( mémoire du SI )

    Ce qui faut ajouter, c'est que les allergies, au sens large sont aussi des pathogènes qui induisent une réponse immunitaire, certe un peu différente, mais tout de même présente.
    Je vous invite donc à lire ce document qui m'a pour ma part, bien éclairé :

    http://allergie.remede.org/bases/bases.html

    En ce qui concerne les symptomes, ils sont propres à chacun et fortement liés à la réponse du corps face a l'agression, tout comme la fièvre et les maux de tête pour un rhume ou non ....

  14. #11
    youplabboum

    Re : Anti-corps et activité

    Les allergènes provoquant des allergies ne sont justement pas des pathogènes, si je ne m'abuse ? Le pollen ou la poussière ne sont pas pathogènes en eux-même, non ?
    Pour moi l'allergie est une réaction immunitaire qui n'a pas lieu d'être... justement parce que l'antigène est normalement toléré par l'organisme...
    Peut-être je me trompe...

  15. #12
    Mecton

    Re : Anti-corps et activité

    Le pollen ou la poussière ne sont pas pathogènes en eux-même, non ?
    La pathogénicité se définit, entre autre, par la mise en place des défenses immunitaires.
    Je pense donc que si une particules est capable d'induire les défenses immunitaire alors elle est considérée comme pathogène. Il doit surement y avoir un seuil au delà duquel on parle de pathogéne, mais je ne sais pas.

  16. #13
    youplabboum

    Re : Anti-corps et activité

    Ce n'est pas la définition que je connais.
    Pathogène signifie: qui engendre la maladie (la douleur en fait, en grec).
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pathog%C3%A8ne
    http://www.futura-sciences.com/fr/co...athogene_5179/
    Bon, mais ce n'est pas non plus vraiment le sujet...

Discussions similaires

  1. Méthode du corps gris simulé à partir d'un corps noir
    Par fenrir0680 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/12/2007, 21h07
  2. Césium = anti-ionisant, anti-oxydant : pourquoi ?
    Par mainak29 dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 19/11/2007, 15h22
  3. anti septique bactéricide et anti-inflammatoire
    Par sosso1500 dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/01/2006, 17h12
  4. Activité d'un solide (corps pur condensé) - bis
    Par Fajan dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/09/2004, 20h13
  5. Activité d'un solide (corps pur condensé)
    Par Fajan dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 24/09/2004, 09h55