Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Empreinte parentale



  1. #1
    Sp4mmeR

    Empreinte parentale

    Rebonsoir, (rebonjour?)

    J'ai du mal à saisir le concept d'empreinte parentale qui intervient dans les maladies d'Angelman et Prader-Willy.

    Je sais que c'est dans le chromosome 15, sur les allèles PWS et AS...
    et que pour Prader-Willy c'est PWS qui est inactivé sur le chromosome paternel et pour Angelman c'est AS qui est inactivé sur le chromosome maternel...

    Mais ! De quelle manière se fait cette inactivation ? Quelles sont les mecanismes permettant cette inhibition et pourquoi induisent-elles cette maladie ?

    Merci par avance à la personne qui repondra à mon message

    Bonne Soirée !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Sp4mmeR

    Re : Empreinte parentale

    Quelqu'un à une petite réponse à ma petite question ?

  4. #3
    BioCell

    Re : Empreinte parentale

    Je tatonne, je tatonne ...et point ne trouve (F'MURR)

  5. #4
    Sp4mmeR

    Re : Empreinte parentale

    J'étais tombé sur cette page et même en ayant tout lu je n'avais pas très bien compris. Mais merci quand même !

  6. #5
    arf

    Re : Empreinte parentale

    je sais que l'empreinte parentale est un mécanisme pour réprimer l'allèle voulu par divers mécanisme dont la méthylation de la molécule d'ADN. l'empreinte ne change donc pas la structure de la molécule d'ADN mais ses capacités d'expression , elle est donc de nature epigénétique et non génétique.

    voila c'est tout ce que je sais , mais c'est peut etre pas assez précis..

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Sp4mmeR

    Re : Empreinte parentale

    Effectivement c'est pas assez précis arf... mais j'ai appris maintenant que c'est via une methylation, donc merci

    Si d'autres peuvent venir completer le début de réponse d'arf, ce serait sympa

  9. Publicité
  10. #7
    macracantas

    Re : Empreinte parentale

    Je suis tard je sais mais bon. les gènes soumis à empreinte ont qq caractéristiques:
    - sous contrôle de IC (un centre d'empreinte)
    - gènes organisés en cluster
    - région riche en CpG

    la grande majorité des gènes soumis à empreinte présentent une différence de méthylation de l'ADN entre les 2 brins parentaux. Régions RMD (à méthylation différentielle). Alors l'mpreinte fonctionne de différentes façon, soit par méthylation:
    exemple: on considère un ilot CpG localisé sur l'allèle paternel, celui-ci est méthylé, et des protéines inhibitrices ne peuvent donc se fixer dessus (lui sera exprimé par contre pas celui de la mère car lui non méthylé). Évidement un schéma et ça va bcp mieux.

    on peut aussi activer l'un ou l'autre gène par une protéine CTCF qui est un isolant et se liera sur l'ilot central s'il est non méthylé. (si pas elle ne peut pas à cause de l'encombrement stérique).

    un autre mécanisme est le contrôle par 2 promoteurs: un sens et un anti-sens qui ont une affinité différente pour les facteurs d'activations. si le promoteur anti-sens a une + gde affinité pour les activateurs le transcrit anti-sens sera produit.

    Voilà en résumé ce qu'il y a dans mon cours de génétique.
    Aussi victime de la médecine?
    En tout cas rien ne vaut un livre je pense!

  11. #8
    bensouk

    Re : Empreinte parentale

    L'empreinte parentale conduit a la non équivalence des génomes parentaux. C'est a dire que pour certain gènes, il n'y aura que l'alléle paternel ou que l'allèle maternel qui s'exprimera. Cela est la conséquence de la méthalisation de l'ADN. La méthylation de l'ADN est une marque épigénétique qui réprime le génome, les gènes "méthylé" sont réprimés et donc ne s'exprime pas.

    Les empreinte parentale se mettent en place dans les cellules germinales. Chez le mâle, cela se produit durant la vie foetale quand la méiose n'est pas initiée alors que chez la femelle cela se met en place durant la vie post natal durant la croissance folliculaire.
    La méthylation est ensuite concérvé dans toutes les cellules de l'individu et durant toutes la vie.

    J'espere que je t'aide, si tu veux d'autre précision demande

  12. #9
    LXR

    Re : Empreinte parentale

    Bonjour,

    Moi j'aimerais des précisions supplémentaires.

    Le processus de méthylation des gènes n'étant pas concerté entre les cellules germinales mâles et femelles, peut-on avoir un gène dont l'allèle maternel et l'allèle paternel sont méthylés tous les deux? En me doutant que la réponse est non bien entendu (sinon les problèmes que cela causerait seraient fréquents et populaires), par quoi cela est contrôlé, des déméthylases une fois la fécondation réalisée?

    Merci.

    Greg

  13. #10
    bensouk

    Re : Empreinte parentale

    Bien entendu ce ne sont pas les meme gènes qui sont soumis a l'empreinte sur les chromosomes maternel et paternel. Cela aurait pour concéquence l'invalidation totale des gènes. Mais "le choix des gènes méthylé" est un processus qui a ma connaissance n'est pas encore connu. Toute fois il semble y avoir une certaine régulation.

    La méthylation est effectué par des methyltransferase (DNMT) (il y a différentes isoforme qui ont différents rôles mais je ne rentre pas dans les détails). Une fois la fécondation réalisé, les métylation sont concervé et transmise sur a la mitose car a chaque réplication, la méthylation est "recopiée" sur le brin néosynthétisé. Toutefois, durant la vie foetale, a la formation des cellules germinales, il y a une démthylation totale du génome pour qu'il y ai mise en place de l'empreinte parentale. Mais les processus controlant cette déméthylation ne sont pas connu a ma connaissance.
    Et la boucle est bouclée...

    Si tu veux d'autre précision, va y.

  14. #11
    LXR

    Re : Empreinte parentale

    D'accord c'est super intéressant! En fait je connais un peu les systèmes de méthylation donc je comprend bien ce que tu viens de dire : méthylases de maintien au cours de la vie de l'individu, méthylases de novo pour marquer pour la première fois les gènes concernés dans les cellules germinales. A noter que certaines méthylations sont activatrices de l'expression, selon la région génomique concernée. Mais celles dont tu parles sont probablement inactivatrices pour la plupart. Connaitre le processus gouvernant le choix des régions génomiques par les méthylases de novo constitue un enjeu dans le développement (empreinte parentale d'après ce que tu viens de dire) mais aussi dans les cancers où des gènes suppresseurs de tumeurs sont affectés par une dérégulation de ces méthylases. Bref je ferme la parenthèse (hors-sujet). Je suis ravi d'avoir pu discuter de ce processus plus en profondeur, merci.

    Greg
    Dernière modification par LXR ; 08/06/2009 à 21h52.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Empreinte écologique
    Par JEAN28 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 25/03/2013, 21h57
  2. [Biologie Moléculaire] Empreinte DNase
    Par N.Q. dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/11/2007, 15h56
  3. Empreinte digitale
    Par Isis79 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/02/2007, 05h56
  4. le sentiment de vengeance et la responsabilité parentale
    Par Amon GAIA dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/01/2007, 18h52
  5. Quand la préférence parentale chez les oiseaux dépend du climat
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/08/2006, 18h47