Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

5 grands groupes humains



  1. #1
    al-Wazzan

    5 grands groupes humains

    Bonjour,

    Une personne m'a soumis cet article: http://www.flysci.com/article.asp?a=93
    Depuis que je l'ai lu, je suis très critique car je ne suis pas certain de la véracité de ce qui y est dit, et surtout, cet article est un argument pour certaines idéologies que je ne cautionne pas.
    Pouvez-vous me dire si cet article est digne de confiance, et si ses arguments sont scientifiquement recevables ?

    Merci d'avance.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Prolagus

    Re : 5 grands groupes humains

    Je ne vois pas pourquoi on n'appliquerait pas à l'homme les méthodes que l'on utilise pour le papillon machaon ou les petits rats des champs : quantifier au mieux la diversité via la génétique, pour mieux nous connaître nous-mêmes. Faudrait pas que l'anti-racisme soit un prétexte à une sorte de négationnisme bien-pensant (p.ex. nier le fait que toutes les 'populations' n'ont pas la même histoire, y compris génétique).

    Bon, nul doute que si ce genre d'article tombe dans les mains de certaines personnes un peu basses de plafond, d'aucuns y verront un argument en faveur de leur petit racisme. Mais ce sont ces personnes qui se tromperont dans leur interprétation, pas les gusses qui auront compté des différences dans des séquences génétiques.

    (Bon ok, comme toujours dans les problèmes de "classer" "séparer" "quantifier" il y a des limites, une petite part de critique à apporter aux résultats. )
    Dernière modification par Prolagus ; 09/01/2005 à 12h00.
    Péteux de caillasse en exil.

  4. #3
    camaron

    Re : 5 grands groupes humains

    L'esprit doit rester ouvert par rapport à ce type d'etude, mais l'objectif médical me semble bien mince.

    En revanche, il ne faut pas perdre de vue que dans les méthodes de classification on fait des choix sur les critères servant à cette classification dans ce cas, il semble que les séquences choisies se sont faite par hazard mais sans a priori.

    En revanche, la définition des "distances" nécessaire à la séparation des groupes est arbitraire. Une dose des objectifs recherchés est donc contenue dans la méthode.

    C'est en partie interessant mais est ce plus puissant que de constater que les population africaines sont plutôt noires et les populations d'extême orient ont plutôt les yeux bridés ?

    Il n'y a pas besoin d'enrober celà de séquence de gènes. A moins de vouloir donner un renfort scientifique pour justifier des différences. Je suis donc partagé entre l'ouverture nécessaire de prolagus et un doute sur les intentions.

  5. #4
    aquilegia

    Re : 5 grands groupes humains

    Mouaip, interressant article. Mais...
    Il y a quand meme une chose, cette étude a été réalisée sur des marqueurs neutres, donc forcément des marqueurs qui vont se différencier en fonction de l'isolement géographique des populations.
    Or, si on réalisait la meme étude avec des marqueurs sélectionnés (par la selection naturelle et la selection sexuelle), la répartition des groupes changerait radicalement.

    Par exemple, le gène responsable de la drépanocytose, dont la répartition correspond aux zones infestées par le palu ferait aussi un marqueur et donnerait des résultats différents...
    En gros, suis je plus proche d'un gars qui a les memes microsatellites que moi, ou bien qu'un autre qui a le meme gène d'un marqueur selectionné, parce que sa population vit dans les memes conditions environnementales (par exemple, dans une zone à paludisme) de l'autre coté de la planète?

    Je pense que ce genre d'info est à prendre avec des pincettes... parce qu'on privilégie toujours un système de classement (géographique, en l'occurence, puisque c'est celui auquel les marqueurs neutres obéissent) par rapport à d'autres, comme le fait très justement remarquer Camaron...
    Ce n'est pas suffisant. Il faudrait étudier tous les systèmes de classement possible, et tous les integrer dans une meme étude. Vu la jeunesse et le comportement voyageur de notre espèce, je doute qu'on arrive à grand chose...
    prudence...

  6. #5
    al-Wazzan

    Re : 5 grands groupes humains

    Merci de vos réactions. J'aurais aimé avoir plus d'information sur les marqueurs: qu'est-ce que c'est qu'un marqueur ? Si j'ai bien saisi l'article, 5% des marqueurs varient selon les 5 groupes: certains sont plus enclins que d'autres à certaines maladies, comme la thalassémie qui est propre au pourtour méditerranéen.
    Par ailleurs, la couleur de peau n'est-elle pas seulement une sécretion (mélatonine ou un nom qui y ressemble) provoquée par le soleil ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    camaron

    Re : 5 grands groupes humains

    Citation Envoyé par al-Wazzan
    Par ailleurs, la couleur de peau n'est-elle pas seulement une sécretion (mélatonine ou un nom qui y ressemble) provoquée par le soleil ?
    Oui mais sous dépendance génétique sinon avec des parents noirs, si tu nais et vit à Paris tu ne développes pas de teint foncé.

  9. Publicité
  10. #7
    ggpessoa

    Re : 5 grands groupes humains

    La "classification" des humains ne me semble pas possible pour des raisons d'éthiques et à cause du contexte actuel (proximité historique de différents génocides). Donc j'ai un peu la sensation que l'on a pris le partie pris politique de mettre tout le monde dans la même sous-espèce "Homo sapiens sapiens" pour couper court à toutes thèses racistes. Si l'on prend l'exemple des bactéries, on sait que dans une espèce ou sous-espèce il y a encore une grande diversité génétique que l'on peut classer en souche, en sérovar biovar, etc ... Une telle classification n'est pas possible pour l'homme ?

    Un marqueur est une séquence en acide nucléique pour un locus que l'on compare chez différents individus afin de pouvoir les classifier. Il doit être le plus universel possible afin de faire la comparaison sur le plus grand nombre d'individu possible et subir peu de mutations. On parle aussi d'horloge moléculaire lorsque l'on peut tracer l'arbre phylogénétique et retrouver les ancêtres communs.

    En ce qui concerne les thalassémies, celle-ci sont plus nombreuses dans le pourtour méditérrannéen car il y aurait une corrélation entre thalassémie et résistance à la malaria. Les personnes développant une thalassémie seraient plus résistantes à la malaria or dans ces régions la malaria sévi(ssait) d'où une possible pression de sélection propre à cette zone géographique pour conserver des gènes responsable de thalassémies.

  11. #8
    aquilegia

    Re : 5 grands groupes humains

    Je crois que l'on peut difficilement comparer les sexués et les assexuées.
    On ne peut meme pas clairement définir une espèce chez des bactéries!! (en tous cas, elles ne peuvent pas répondre aux memes critères que les eucaryotes sexués...)
    Sinon, chez les eucaryotes sexuée, seule la notion d'espèce a réellement un sens biologique. La définition de sous-espèces est soumises à bien des controverses, car généralement, les critères sont choisis arbitrairement dans le cadre d'une étude.
    Sinon, c'est qu'il y a un début d'isolement reproducteur entre des groupes, et donc un début de spéciation!! C'est loin d'etre le cas chez nous...

    Pour notre espèce, définir des groupes, au dela de toute idéologie, est très dur, car c'est une espèce très jeune, et donc avec peu de polymorphisme génétique, contrairement à ce qu'on pourrait croire, comparé à d'autres espèces...
    si on intégrait tous les critères possibles, on aboutirait probablement à la définition de groupes de quelques individus, un seul individu, ou pas de groupe du tout...

  12. #9
    ggpessoa

    Re : 5 grands groupes humains

    Non je parlais simplement de séquencer les ARNr18s d'un échantillon représentatif de différentes populations, de comparer les séquences, de tracer l'arbre phylogénétique et de voir ce qu'il en ressort. Je ne sais pas si ça a déjà été fait où si c'est impossible pour des raisons d'éthiques (ou inutile comme tu le dis car pas assez de polymorphisme à ce niveau).

  13. #10
    aquilegia

    Re : 5 grands groupes humains

    C'est fait entre différentes espèces, à ce qu'il me semble...
    A l'intérieur d'une espèce, et donc chez Homo sapiens, je ne crois pas...

    Mais définir des groupes à l'intérieur d'une espèce, cela n'a pas vraiment de sens biologique si les groupes ne reflètent pas un début de spéciation...

    Et puis... meme si tu définis des groupes intra-spécifiques en fonction du polymorphisme de l'ARN18s, pourquoi ce caractère serait plus valable qu'un autre?
    SI c'est pour tracer l'arbre phylogenetique du vivant dans son ensemble, ok, puisque cet ARN est présent un peu partout... Mais dans une seule espèce, il n'est pas plus valable que n'importe quel autre...

  14. #11
    kinette

    Re : 5 grands groupes humains

    Bonjour,
    On devrait retrouver sur ce forum une autre discussion qui parlait de cette question (à moins qu'elle n'ait été supprimée à cause de propos racistes).
    Dans le cas de l'espèce humaine, on peut mettre en évidence une certaine structuration génétique, mais à mon avis c'est un vrai casse-tête si on cherche à mettre en évidence des groupes distincts.
    Selon les marqueurs génétiques choisis, on risque en effet d'aboutir à des résultats pas toujours cohérents (on observe la même chose pour des populations animales). Ceci est dû au fait que l'on a eu tout de même pas mal de mélanges, un peu dans tous les sens, et que de plus, avec la sélection, on peut avoir des diffusions de gènes plus ou moins importantes que ce qui serait observé du simple fait des croisements, sans sélection.
    La thalassémie est un bon exemple de ce qui peut se passer: la répartition des gènes associés à cette maladie n'est pas totalement déterminée par la proximité génétique entre les individus.

    Pour prendre une image, la population humaine, au niveau génétique, me semble être une sorte de mosaïque très floue (le genre de chose qu'on peut obtenir avec des taches de peinture qui se mélangent et pour lesquelles on peut difficilement déterminer des limites: on a des variations, des patterns plus ou moins prononcés, mais rarement des limites nettes).
    J'ai assisté à l'exposé d'un généticien qui montrait que, si on utilise des marqueurs génétiques pour définir quelques grands groupes humains, en prenant un individu au hasard dans le monde on a une très grosses probabilité de se tromper en essayant de l'assigner à un ou l'autre groupe (il faut un nombre très important de marqueurs pour diminuer ce risque).

    Un point notable: contrairement à ce qu'on pourrait penser, l'espèce humaine est une espèce présentant une faible variabilité génétique (par comparaison à d'autres), ceci étant dû à fort goulot d'étranglement dans le passé.

    K.i va être en retard à une conf...
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  15. #12
    Prolagus

    Re : 5 grands groupes humains

    Certes, certes, mais comment savoir si l'on est en présence d'un début de spéciation, si l'on n'estime pas d'une façon ou d'une autre [et si possible d'une façon efficace] la variabilité inter-populations, p.ex. ? Ou pour reconstituer la phylogéographie d'une espèce, autre exemple. Enfin bon.
    Péteux de caillasse en exil.

  16. Publicité
  17. #13
    Castelcerf

    Re : 5 grands groupes humains

    Au musée de l'homme a paris l'expo sur les caractéristiques humaines montre très bien la répartition des génotypes divers et varié. Avec de jolie carte et transparents ^^.

    impossible de classer.

    Tout est complètement mélanger sur le globe, sans doute
    lorsqu'une population a été isolé un long moment elle a devellopé en particulier certaines caractéristiques. Mais l'histoire de l'homme est faites de mélange et de migrations.

    Distinguer 5 groupe me parait tres réducteur. Cela ne prend pas a mes yeux l'ensemble des éléments en compte.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Divers] Grands groupes de molécules organiques
    Par Apollo13 dans le forum Biologie
    Réponses: 12
    Dernier message: 04/02/2010, 18h03
  2. Humains
    Par ClaudeH dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 33
    Dernier message: 22/07/2007, 12h52
  3. exos sur les groupes et sous-groupes, quelqu'un peut-il m'aider?
    Par quentinou dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/01/2007, 22h29
  4. Groupes : union de sous-groupes.
    Par Esth3r dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 23
    Dernier message: 28/04/2006, 12h25
  5. Comment réduire les conflits entre groupes humains?
    Par paulb dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 62
    Dernier message: 17/11/2004, 16h41