Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 34

Humains



  1. #1
    ClaudeH

    Humains


    ------

    Bonjour..

    Je m'exprimerai d'une façon très puéril, prière de m'en excuser.
    Comment se fait-il que nous êtres humains pensions être la création la plus intelligente vivant sur cette planète.?
    J'aimerais que ce sujet soit débatu sans dogme religieux

    Merci +++

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Médiat

    Re : Humains

    Citation Envoyé par ClaudeH Voir le message
    Comment se fait-il que nous êtres humains pensions être la création la plus intelligente vivant sur cette planète.?
    Parce que nous mesurons l'intelligence avec un instrument de mesure, qui est ... notre intelligence.
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse

  4. #3
    Aigoual

    Re : Humains

    Ha zut !
    J'voulais le dire !

  5. #4
    maro71

    Re : Humains

    On peut essayer d'énoncer et de grouper entre elles les multiples définitions de l'intelligence.
    1) Définitions non expérimentales. L'intelligence peut être conçue comme l'instrument le plus général de la réussite ou de l'efficacité (D. Wechsler), comme instrument de la connaissance (Lalande). On peut envisager l'intelligence de manière globale ; elle caractérise alors un degré de développement (Spearman [facteur g], Binet [compréhension, invention, direction, censure]). On peut définir l'intelligence comme instrument d'abstraction (Terman), ou comme l'adaptation à des situations nouvelles (Piéron), ou comme instrument de combinaison, de synthèse (Ebbinghaus, Caroll). L'intelligence peut enfin être conçue de manière analytique ; elle prend alors des formes différentes suivant le domaine dans lequel elle s'exerce. Les objections qu'on peut faire à ce type de définitions se répartissent suivant deux directions : la multiplicité et l'aspect fragmentaire de chacune ; leur aspect théorique et univoque.
    2) Définitions expérimentales. L'intelligence est définie comme la réussite à un certain nombre de tâches proposées. On peut y rattacher les épreuves d'intelligence utilisant les connaissances acquises (échelles de Binet-Simon, de Terman, de Wechsler [Wisc]), les épreuves comportant une appréciation du comportement social, et les épreuves de culture (Catell). On peut objecter, d'une part, que les tâches proposées procèdent toujours d'une définition implicite et préexistante, de type non expérimental, et, d'autre part, que la précision et l'objectivité d'une définition ne sont pas garantes de sa fécondité.
    Nombre de psychologues constatent une interaction réciproque entre les deux types de définitions (Terman, Spearman) et en profitent pour procéder à des reconstructions successives. Dans ce sens, d'après Maurice Reuchlin, l'intelligence est une notion construite, l'élaboration de données empiriques dans des cadres de pensée fournis par un ensemble d'hypothèses s'exprimant en particulier par des variables théoriques. Cette élaboration ne peut donc pas fournir une conception stable de l'intelligence : elle n'est que processus.
    Larousse.

    Parce qu'il n'y a que nous que cela intéresse.

    Et comme on dit: c'est comme la confiture,moins l'on en a plus on l'étale!

    Je ne pense pas connaître de personne "intelligente" faire appel à cette "valeur" pour se faire valoir.Elles sont souvent les plus indulgentes avec les "différements intelligents",notament les animaux.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Aigoual

    Re : Humains

    Citation Envoyé par maro71 Voir le message
    Je ne pense pas connaître de personne "intelligente" faire appel à cette "valeur" pour se faire valoir. Elles sont souvent les plus indulgentes avec les "différemment intelligents", notamment les animaux.
    Ca c’est vrai.

    D’ailleurs, si l’intelligence est une capacité, il faudrait toujours préciser « de quoi, » à la manière on précise « de quoi » on est capable.

    On ne dit pas « je suis capable » sans préciser de quoi.
    Alors pourquoi accepte-t-on de dire « je suis intelligent » tout seul, sans que personne ne s’étonne ?

    Moi, j’aime bien chercher les champignons sauvages en automne.
    Hé bien je suis fier de posséder une certaine intelligence des sous-bois.
    En revanche, mon intelligence des mathématiques fait de moi un idiot objectif…

    C’est assez curieux comme certaines valeurs ont d’autant plus de prestige qu’elles restent indéfinies, floues et imprécises…

    Aigoual.

  8. #6
    Médiat

    Re : Humains

    Citation Envoyé par Aigoual Voir le message
    Hé bien je suis fier de posséder une certaine intelligence des sous-bois.
    En revanche, mon intelligence des mathématiques fait de moi un idiot objectif…
    Rassure-moi : ce n'est pourtant pas incompatible ?
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse

  9. Publicité
  10. #7
    Aigoual

    Re : Humains

    Citation Envoyé par Médiat Voir le message
    Rassure-moi : ce n'est pourtant pas incompatible ?
    Ma foi...
    ... je survis très bien !

    C'est curieux d'ailleurs ce peu d'intelligence mathématique, alors qu'en général je suis quelqu'un dont la compréhension est topologique, ou géométrique si tu préfères.
    Il me faut construire des représentations dont je vois les structures dans l’espace, si possible avec un certain esthétisme (enfin, à mes yeux en tout cas…)

    Ce qui bizarrement ne me protège absolument pas des conséquences d’une totale absence de sens de l’orientation, qui pourtant me serait bien utile dans les sous-bois aux champignons.

    Va-t-en savoir comment se modèle la matière mentale dont nous sommes faits…

    Aigoual.

  11. #8
    quetzal

    Re : Humains

    Comment se fait-il que nous êtres humains pensions être la création la plus intelligente vivant sur cette planète.?
    peut-etre d'abord parceque nous sans doute la seule espèce a pouvoir nous poser ce type de question..
    quand a etre une création, une machine, un robot crée par un etre divin, trenscendant et supérieur, cela vient du fait que nous somme capable de crée des choses, et qu'en regardant le monde et son apparente logique et illogisme; si l'on personifie le monde, la nature sans rien en connaitre, l'on pourrait croire que celle-ci a une volonté propre et qu'elle aime plus l'un que l'autre en attribuant volontairement et non au hasard bienfait ou malheur..(cain et abel)
    toute les cosmogonies tendent a personifier plus ou moins la nature, ou a poser que celle-ci au travers d'une ou des divinité ont une personalité propre, un mana propre. le polythésime grec montre bien la personification des element de la nature au travers de des divinité.. le démiurge originel a toujours été une question, ou plutôt La question.
    comment l'homme pouvait-il donc comprendre sa place et l'absurdité de son existence dans un monde, une nature lui etant naturellement a la fois si hostile et en même temps si généreuse (enfin pas partout)

    en fait ce qui tient les hommes au dvin c'est plutôt la peur des malheurs possible que ne plus croire pourrais engendré, en gros l'on est dans le pari de pascal, qui pose de ce comporter en fontion de la probabilité de l'existence de divinité, car si celle-ci existe l'on seras gagnant et si elle n'existe pas l'on aurais aussi rien perdu tenter notre chance a adorer les dieux. car si les dieux existe et que l'on ne leur rend pas grace de leur bienfait ce ne sont que des malheurs qui nous attendent.

    le pari de pascal est typiquement l'archétype de la pensée supersticieuse, qui pose que par principe il vaux mieux ne pas faire certainne chose pour en éviter les problèmes qui sont lié a cette croyance.

    les hommes ont peur de la nature et des dieux, comme ils ont peur des bètes sauvages, indomptable et avec lesquel il faut etre respecteux de leur nature pour ne pas les provoquer inutilement.

    originellement l'homme est donc entouré d'une nature et d'esprit, la nature est volonté elle agit est donc esprit, il y a un pneuma propre a l'intérieur des choses qui les font agir de tel ou telle manière, l'eau coule, la vapeur monte, les nuage flotte, la pluie tombe, etc... la pensée religieuse primitive n'a pas encore fait la division entre sujet et objet. tout est sujet, tout a une volonté qui luie st propre.

    l'homme aux origines vie dans un monde animiste ou tout est vivant, puisque tout se meux et évolue. delà si l'homme peux créer des choses, il a bien fallut a l'origine du monde que quelques chose soit aussi capable de créer tout cela.. la question du pourquoi est typique chez l'enfant, "la guerre des cause" n'en finissent d'giter les cervelles humaine depuis plus de 50 000ans, et nos enfants accèdent au savoir par ce biais-là, "pourquoi, pourquoi, pourquoi" jusqu'a ce qu'il n'y ait plus d'explication possible a leur donné, dieu intervient alors naturellment comme source et comme réponse a l'enfant et a ses innonbrables question.. dieu cause tout, tout cela est la faute des dieux et tu ferait mieux de tenir tranquille

    l'homme ici ne fait qu'une simple projection, un transfert a-priori de ses popres faculté a l'entierté du monde, et ceci parceque l'homme sais de part sa propre sociabilité que celui-ci ne peux tout se permettre avec autrui, et qu'il doit-etre respecteurx des membres de sa société pour en etre respecté en retour.
    c'est cette approche empirique de la nature que l'homme posa au travers de la religion.. personifier la nature, la chose qui causa le monde et l'homme, c'est tenter par le respect, d'obtenir de la nature, de la chance, du démiurge un respect équivalent, et plus encore, une somme de bienfait contre le respect de loi ou d'un certain ordre social (totem, morale, tabou)

    voila pour le problème de l'idée de la pense que l'homme fut crée, quand a celle qu'il soit le plus intélligent..
    l'homme nome intelligent ce qui le différencie radicalement des autre espèce, et de fait il est normal qu'il pose cette particularité comme le summum de l'adaptation.. ( et c'est sans doute aussi pour cela que le prix darwin a été inventé, pour félicité certains de nos comtemporains)

  12. #9
    Rhedae

    Re : Humains

    Comment se fait-il que nous êtres humains pensions être la création la plus intelligente vivant sur cette planète.?
    Peut-être parce que nous le sommes ? Mais bon tout dépend de ce qu'on appelle l'intelligence qui me parrait être un concept un peu trop général . Si tu parles du QI , qui est mesurable c'est sur qu'aucun autres animals ne pourraient rivaliser même avec le plus idiot d'entre-nous . Mais d'un autres coté si tu vas à la sortie d'un stade de Football, tu peux parfois t'appercevoir que malgrés tout certain singes n'ont rien a nous envier, et c'est qu'un exemple assez banal , alors que d'autres exemples impliquent des faits bien plus graves qui pourraient réelement nous faire douter. Nous sommes par exemple entrain de perdre notre capacité d'adaptation aux choses de la nature , point essenciel à la survie de notre descendance . Dans le règne animal (dont nous sommes une composante) , le but premier est la reproduction, et la nature use de strategies diverses, et souvent "géniales" pour y parvenir et laisser a la descendance un millieu favorable . Cela constitue surement une sorte d'intelligence sans la laquelle nous ne pourrions pas exister ou perdurer .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  13. #10
    invité576543
    Invité

    Re : Humains

    Citation Envoyé par ClaudeH Voir le message
    Comment se fait-il que nous êtres humains pensions être la création la plus intelligente vivant sur cette planète?
    Une raison en est que nous évaluons l'intelligence principalement sur la communication symbolique. Beaucoup de tests (si ce n'est tous) de QI demandent une explication de la règle à suivre (donnée oralement ou par écrit), et la réponse est toujours donnée par oral ou écrit.

    Ce au point qu'il y a quelques siècles les sourds-muets étaient considérés stupides. Cela reste dans le vocabulaire, en anglais "dumb" a les deux sens de muet et idiot.

    On doit pouvoir définir une notion d'intelligence plus générale, ne s'appuyant pas sur la communication dans sa définition ou dans son test. Mais c'est très difficile, et peu utile pour les humains (il n'y a pas vraiment d'utilité à définir l'intelligence d'un humain handicapé au point de ne pas pouvoir communiquer symboliquement par quelque mode que ce soit, ou d'un enfant de moins de 6 mois par exemple).

    Comme la communication symbolique est basée sur une convention, et que nous humains sommes "pré-câblés" pour "acquérir" une forme particulière de conventions, il n'y a pas moyen d'utiliser la communication humaine avec d'autres entités. Ipso facto, l'évaluation (que ce soit "intuitive" ou objectivée avec des tests) de leur intelligence nous est très difficile.

    Du coup, rien ne dit que, selon une définition plus générale (mais restant dans le domaine de la résolution de problème, de "bon" choix), certains dauphins ne soient pas plus intelligents que nous, par exemple. Mais cette définition générale, et les tests correspondants, manquent. Et il n'est pas très clair que les humains aient vraiment l'envie de voir cela d'un point de vue plus général que ce qui implique la communication symbolique...

    Une autre illustration me vient de l'observation quotidienne d'un groupe de chats. On se rend compte rapidement que la capacité à "faire des bons choix" varie d'un chat à l'autre, et est bien corrélée au chat (et pas à la nature du problème). Il y a une sorte d'échelle que l'on peut appeler "d'intelligence" (avec le risque de se faire critiquer pour anthropocentrisme, critique superficielle). Objectiver cela (i.e., proposer des critères objectifs) n'est pas facile, principalement parce qu'un test "répétitif", "normalisé", est artificiel pour eux: l'observation ne peut être que celle de situations contingentes, infiniment variables. Mais il m'est difficile de penser que c'est impossible.

    Cordialement,

  14. #11
    ClaudeH

    Re : Humains

    Bonjour
    J'ai lu toutes vos réponses

    Il me semble, d'après vos dires que l'homme soit la référence en matière d'intelligence.
    Alors que dire de la nature:
    Elle agit, et réagit d'une façon intelligente qui nous échappe quelques fois.
    Ne serait-ce t-elle pas la référence.?
    Nous avons la prétention de dire:
    C'est une erreur de la nature lorsque nous avons à faire à une particuliarité.

    +++

  15. #12
    quetzal

    Re : Humains

    là tu fais de l'anthropomorphisme, tu transferts une qualité propre a l'homme et a un certains nombre de vivant a la nature toute entière.

    que la nature agisse et réagisse, cela ne montre en rien que celle-ci est conscience de ce qu'elle fait. la nature ne démontre pas une quelconque forme d'intentionalité. elle ne vise rien, et surtout ne résoud rien "volontairement"
    bref la nature ne choisit pas la meilleure façon d'agir, comme nous nous pouvons le faire. elle se contente simplement de réagir comme sa nature lui commende de réagir.

    prend une pierre, si tu la chauffe assez longtemps celle-ci vas se mettre a fondre puis a se vaporiser..
    pour un homme seras exactement pareil, sauf, que l'homme vas tout faire pour que cela ne lui arrive pas, alors que la pierre ne fait que réagir et absorber de l'energie ces atomes finissant par se dispercer.
    rien ne viendras troubler son chnagement d'etat.

    c'est cela qui différencie radicalement les vivants du reste de l'univers. la ou pour l'univers tout est égal, pour les vivant l'on note un nette propension a vouloir rester vivant et a ne pas mourrir a ne pas etre "vaporisé", ou demantibulé..

    l'intelligence c'est cela pour le vivant, c'est d'abord trouver les moyens de ne pas etre "détruit", cela passe par une bonne perception de son l'environement, et par une certainne connaissance de celui-ci afin de connaitre ce qui est a même de poser problème. et une fois ces problème connu trouver les moyens de ne pas y etre exposé.

    imagine tu une pierre fuyant le feu ou l'eau afin de ne pas eter détruite, un verre qui tombe se ramolir soudainement pour ne pas se casser en arrivant par terre, puis se rafermir une stabilisé au sol??

    maintenant pose que tout l'univers et la terre elle-même ne fait qu'agir que sous ce modus opérandi. rien ne se passse jamais mal, parceque l'univers n'a jamais mal, rien de bien aussi, parceque l'univers ou la terre n'ont aucune conscience d'etre, car il ne sont simplement pas vivant.. ils n'ont pas leur vie a proteger, ni leur petit a défendre, ni a chercher de la nourriture, ou bien encore un partenaire pour se reproduire.

    si la nature semble agir intentionnellement c'est que nous transferons nos mode de pensé sur la façon dont le hasard agit.. un peu comme si un gagnant allait remercier la sphère de plastique et les boules du loto d'avoir été si gentils et si bien intentionés a son egard.

    les vivant sont des gagnant d'une loterie assez sordide, qui s'appelle l'évolution des espèces, il a d'abord fallut bien des chance pour la terre se trouve au bon endroit possède de l'eau liquide, ait une lune et la taille sufissante pour une atmosphère protectrice, ainsi qu'une magnétosphère. ensuite une fois que la vie est apparue, ça n'a été qu'un jeu de massacre perpétuel et périodique, le hasard faisant qu'a chaque nouvelle exinction, ceux liberait un peu plus d'esapce pour d'autre qui se dévellopait un peu mieux.. et ceci jusqu'a nous qui aujourd'hui profitons a plein de ce que notre génome nous donne en capacité de survie et de compréhension de notre environement. l'homme se remarque par son intélligence hors-norme soit une capacité a résoudre de mieux en mieux tout les problèmes qui le gène dans sa qualité de vie sur terre. sur ce point il me semble que noous somme la seule espèce a autant modifier notre environement pour nous assurer un biotopes et des ressources exempte de toute autre type de concurence de la part d'autres espèces...

    la nature n'est pas très futée, et les hommes bien souvant pas vraiment aidé par la nature. nous somme assis sur une tonne de billet gagnant du loto tiré depuis 15 milliard d'années ce qui représente une statistique tout a fait probable au vu et su des possible de l'univers. il n'en reste pas moins que l'homme ferais bien de nepas trop jouer avec ce qui lui permet de vivre ici, parceque la nature aveugle par nature, se contenteras simplement de réagir dans un sens qui ne seras pas aussifavorable et en se retournant comme la grosse bete aveugle et insensible qu'elle est, elle nous ecraseras d'un rien comme elle l'a deja fait pour des millions d'autre espèces depuis 3.5milliards d'année.

  16. Publicité
  17. #13
    ClaudeH

    Re : Humains

    Salut Quetzal.
    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    là tu fais de l'anthropomorphisme, tu transferts une qualité propre a l'homme et a un certains nombre de vivant a la nature toute entière.
    L'intelligence est je crois une aptitude qui nous permet d'analyser et de comprendre..
    Analyser quoi, et comprendre quoi? Simplement le contexte dans lequel nous évoluons.

    Si nous pouvons analyser et comprendre ce contexte, alors ce contexte est logique, intelligent?
    Et, notre intelligence est façonée en fonction de ce contexte dans lequel nous prenons des repaires.
    Et dans certains cas ce contexte nous échappe (Voir la MQ). Pas pour tous.
    Qui nous prouve que l'intelligence que nous prônons comme une vérité(vraie) soit «l'intélligence».
    Se pourrait-elle qu'elle ne soit en faite qu'une pale copie de «l'intelligence» .
    J'espère que vous me comprendrez..
    ++++

  18. #14
    quetzal

    Re : Humains

    si, si je comprend parfaitement, que votre point de vue est completement deiste

    Si nous pouvons analyser et comprendre ce contexte, alors ce contexte est logique, intelligent?
    que le contexte soit logique, cela ne signifie nullement qu'il soit intelligent, ça c'est une erreur de logique très humaine, comme quoi l'on peux a la fois etre apparement logique et poser des argumentations érronée.

    intelligent ne signifie pas simplment agir par simple réaction et en prenant un chemin au hasard.. si vous avez 15 choix possible et une seule réponse a donner, vous ferez en sorte de choisir le meilleurs pour vous.

    l'univers ne fait aucun choix, il est se soumet a ses propres possibilité que lui-même engendre par hasard.

    que vous vouliez que l'univers soit intélligent je veux bien, que cela soit, il vous faudrait montrer qu'il y a de l'intention dans la nature, et que la nature surtout ne tronque ses propres lois et les mofidifies a son profit comme pourrais le faire un humain voulant a tout prix gagner quelques chose.

    or l'univers a t-il quelquechose a gagner dans cette histoire?? au vu et su de l'etat du taux d'expension de l'univers, cemui-ci tend a disparaitre complement et a se diluer totalement.. est-ce cela que l'univers cherche, ou bien ne fait-il que tomber vers la solution la plus probable et le plus aveuglement du monde..

    Et, notre intelligence est façonée en fonction de ce contexte dans lequel nous prenons des repaires.
    que notre intelligence se base sur les liants naturel cela ne fait aucun doute, mais comment avons-nous concentré toute ces capacités toute cette intelligence-là, car l'intelligence ce n'est pas que la logique de la nature, mais bien de comprendre la logique de la nature en usant de cette même logique.
    prend un objet, lache-le sont comportement seras parfaitement logique: il tomberas par terre, mais si tu prend un chat et que tu fait la même chose et que tu le lache de 1m de haut tu percevras ce qu'est l'intelligence a l'oeuvre..
    le chat pourrais très bien se laisser tomber tel quel comme un briquet, comme une chose inerte. non, celui-ci se retourneras toujours pour retomber sur ces pattes. logique parfaitement logique, mais avec quelques chose en plus, l'intelligence, et la conscience de soi dans le monde, le retournement du chat ne fait pas simplment en suivant les lois de la physique comme un simple objet pourrait les suivres.. le chat vas se servir d'elle et de ses propres capcité "intentionellement" pour optimiser la manière dont il vas toucher le sol.. ce n'est pas simplment logique

    que la lune toure autoursde la terre logiquemet en suivant aveuglement sa nature est un fait, jamais tu ne la verras vouloir ou faire autre chose que ce sa nature a révue pour elle

    pour le vivant l'on a le même parradigme de base, nous ne pouvons pas faire plus que les lois de la physique, et de notre biologie nous autoise de faire, et pourtant, l'homme vole avec des avions, roule en voiture, soigne ses amis, joue a des eletronique.. là ou l'univers est simpliste dans sa logique, le vivant et en particulier l'homme s'ouvre des possible en comprenant de quoi est fait le monde.
    l'intelligence est radicalement logique, mas la logique n'est que rarement intelligente sauf quand l'homme en use..
    Si nous pouvons analyser et comprendre ce contexte, alors ce contexte est logique, intelligent?
    pour reprendre cette phrase, in extenso:
    --> si nous pouvons annalyser et comprendre ce contexte, c'est que ce contexte est logique et cohérent.. mais pas forcement intelligent.

    il n'y a rien de plus con qu'un verre qui se brise par terre, il pourrait au moins faire l'effort de ne pas s'apparpiller aussi betassement.

    le chat montre deja quelquechose de plus, une capacité certainne a choisir ce qui est le mieux pour lui.

    et l'homme invente le parrachute pour eviter de s'écraser..

  19. #15
    ClaudeH

    Re : Humains

    Merci Quetzal pour tes réponses.

    D'autres questions si je peux me permettre
    Le contexte «nature» change et évolue en fonction d'évènements qu'il a alors lui même «provoqué».
    - L'évolution,. n'est-elle pas un exemple.?
    - L'adaptation d'une éspèce par rapport à un changement climatique?
    Ce contexte n'étant pas intelligent voir que logique et cohérent est capable de s'analyser et de s'adapter en fonction des propres événements qu'il a provoqué, sans qu'il n'y ait à la source une forme d'intelligence. Je ne comprends pas.

    Merci

  20. #16
    quetzal

    Re : Humains

    Ce contexte n'étant pas intelligent voir que logique et cohérent est capable de s'analyser et de s'adapter en fonction des propres événements qu'il a provoqué, sans qu'il n'y ait à la source une forme d'intelligence. Je ne comprends pas.
    le truc ici, est que, nous humains, sommes des êtres intelligent et doué d'intention. mais aussi doué de language.. et nos language ressemble à notre forme de pensée, mais ne sont pas toujours adéquat pour décrire au mieux la réalité des phénomènes dans leur mode propre d'existence et d'evolution
    le mode de structuration préférenciel de nos langues et de pas mal d'autre est une structure intentionelle servant a décrire des intentions.

    c'est la structure "sujet-verbe-complement.. "

    le problème ici viens de la nature du sujet.. il n'est pas possible de faire de différence de nature entre tout les sujets dans la structure même de la phrase..
    "je vais au marché" et "une voiture vas au marché", monrte bien, il me semble la personification possible des objets en sujets autonome, comme si il étaient humain de plein droit. c'est une source d'anthropomorphisme très puissants.

    dire que "la lune tourne autours de la terre", peux parfaitement etre suivit dela question "mais quand se décideras-t-elle a lui dire qu'elle l'aime"

    rien dans la structure de la phrase n'empèche ce genre de glissement poétique.. certes c'est très joli.. mais en physique ou en biologie, vouloir décrire simplement des phénomènes naturel n'en devient que plus compliqué, car tout nos verbes sont pour leurs grandes majeures parties des verbes qui implicitement pose un sujet conscient et intelligent, ils sont adaptés et selectionné pour décrire des actions humaines.

    dire que "la nature évolue" c'est d'emblé la poser comme le sujet implicite de la phrase.. "qui evolue?" or le "qui" renvoie au sujet mais à un sujet humain.. l'on devrais dire "quoi evolue?" mais comme moi tu auras le sentiment d'avoir a faire a un barbarisme.

    et là se trouve le iatus de la description de l'évolution, l'on est naturellement contraint de personifier la nature, et l'univers, pour qu'il devienne le sujet de verbe typiquement propre a nos facultés.

    et quand tu poses que "ce contexte n'etant pas intelligent et cohérent" "est capable de s'annalyser et de s'adapter en fonction des propres évenements qu'il a provoqué"

    la première partie de ta phrase ne pose pas cette personification du terme "contexte" a cause de la négation. tendis que la seconde ne fait que décrire des capacitées toutes humaines, et non celle d'une simple chose aveugle t sans volonté propre.

    "annalyser" suppose un cerveau, avoir conscience de quelquechose, etre capable de faire une opération complexe sur information.
    "s'adapter" itou, s'adapter c'est tendre intentionellement vers la meilleur situation possible pour-soi..
    "s'adapter en fonction de", le "de" marque ici la conscience de quelque chose de précis contre lequel l'on vas agir.. en conscience
    "qu'il a provoqué", suppose ici que le sujet il(le contexte; l'univers) ait une mémoire du passé et des evenements passé, et qu'il puisse réagir en fonction de cette connaissance passé.
    "provoquer" en-soi ce verbe pose une intention, celle d'agir selon un sens très particulier sur quelquechose.. cela nécéssite conscience et intélligence

    la se trouve le problème n°1 dans la description du monde par un etre humain. notre language tend a personifier les objets et a les rendre humain, simplement, parce que, par soucis d'efficacité, nous apposons des verbes qui normalement ne sont valable que pour des humains. anthropomorphiser la nature, la rendre humaine, c'est la rendre plus compréhensible. plus facilement intélligible.

    "et sysiphe regarda avec desespoir la pierre se précipiter vers la vallée", est plus joli que de "regardala pierre rouler vers la vallée".. en posant le verbe "se précipiter", la pierre semble doué d'une volonté propre, maligne, comme si elle cherchait à desespérer volontairement encore un peu plus sysiphe..
    mais non, la pierre est simplement une masse dans un champs de gravité, là s'origine sa volonté farouche a toujours y retourner.

    les choses sont rarement sujet de leurs actions, le plus souvant elles ne font que réagir en cohérence avec les conditions du millieu.
    un volcan n'explose pas(de lui-même), il ne fait que ceder a la préssion du magma.
    la terre ne tourne pas autours du soleil, elle fait que suivre la trajectoire gravitationelle relative a sa masse et a celle du soleil.
    une espèce ne s'adapte pas d'elle-même, seules les conditions du millieu changent, il ne reste que les espèces et les individus qui ne sont pas affecté par ce changement.
    la nature ne selectionne persone, ni aucune espèce, ni n'élimine les moins aptes ou choisit les plus aptes, elle n'a aucune préférence, ne aucune différence comme un homme pourait le faire.

    la nature change, les condition du millieu change, certaine espèce en meurent d'autre en profite.. il n'y a pas de plus ou moins bien adapté a un millieu stable, toute les espèce pouvant y survivre y sont adapté a égalité. sinon elles disparaissent.

    si les vivants semble s'adapter, c'est qu'ils ont acquis par mutation succéssive des facultés propre a déjouer les changements des millieux dans lequels ils évoluent. se multiplier au maximum des possibilités du millieu est un acquis. sans cela, aucune espèce n'aurait de chance qu'une part de ses variants ne survivent à un evenement dramatique. seule les espèce doué de cette faculté ont survécu. (toute aujourd'hui possède cette faculté, voir lemmings)
    si l'on prend les mamouth, le fait est que leur cycle de gestation devait etre assez long, comparable a ceux des elephants aujourd'hui, bref, quand les mauvais jours sont venu, le taux de mortalité a finit par dépasser celui des naissances ceci engeandrant a une brève échéance leur disparition.. en contre exemple les bactéries, elles, sont toujours là, et ce, depuis 3 milliards d'année: météroite, changement de climat, glaciation, eruption cataclysmique.. increvable.

    c'est un truc qu'il faut connaitre avec l'évolution, il est assez ardue de décrire avec nos languages, le modus opérandi de l'évolution sans toutefois personifier et anthropomorphiser tout ce que nous décrivons. il y a là tout un parradigme humain qui seras très difficile de résoudre a moins de créer toute une classe de verbe nouveau spécialement adapté au objets et interdit pour les humains.

    mais je sens que je me cristalise un peu trop sur méssage. A+

  21. #17
    Cyrille999

    Wink Re : Humains

    Citation Envoyé par ClaudeH Voir le message
    Bonjour..

    Je m'exprimerai d'une façon très puéril, prière de m'en excuser.
    Comment se fait-il que nous êtres humains pensions être la création la plus intelligente vivant sur cette planète.?
    J'aimerais que ce sujet soit débatu sans dogme religieux

    Merci +++
    Attends un peu !

    Pour une fois que nous sommes pratiquement tous d'accord, nous les humains....

    Tu ne vas pas mettre de discorde où se trouve un consensus...global...significa tif !

    Et puis, d'abord les animaux ne parlent pas... Et si ils étaient plus intelligents que nous, ils pourraient communiquer avec nous, Non ?!?



    Cyrille

  22. #18
    M I L A S

    Re : Humains

    Tout à ft d'accord avec Cyrille999, l'homme est le seul à s'être doter d'une multitudes de savoirs dans de nombreux domaines, jusqu'à remettre en question son existence et sa création...

    C'est pas beau ca?!
    "Tout est relatif, sauf le relatif, qui est constant et fixe."

  23. Publicité
  24. #19
    shokin

    Re : Humains

    Citation Envoyé par Cyrille999 Voir le message
    Et puis, d'abord les animaux ne parlent pas... Et si ils étaient plus intelligents que nous, ils pourraient communiquer avec nous, Non ?!?
    Avec ce même raisonnement, l'on pourrait se dire également : "Si nous étions plus intelligents que les autres êtres vivants, nous pourrions communiquer avec eux."

    (c'est comme la blague de celui qui connaît plein de langues sauf celle de la personne à qui il veut parler. Et celle-ci de se dire alors : "Pourquoi apprendre beaucoup de langues, ça ne lui a servi à rien." HS )

    L'homme aurait-il besoin de se rassurer (voire de se croire l'espèce la plus puissante ; tout en cherchant se sentant seul consécutivement à cette envie) en émettant des comparaisons d'intelligence (à défaut de comparaisons de force physique) ?

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  25. #20
    M I L A S

    Re : Humains

    Oui, pr la question du language je suis d'accord, on ne peut pas mesurer une faculté d'une espèce en étudiant la communication de celle-ci en elle seule, mais pour le principe de raisonnement et de remise en question, c'est plutôt interresant de voir comment notre espèce peut s'interroger sur elle-même...
    "Tout est relatif, sauf le relatif, qui est constant et fixe."

  26. #21
    didier9417

    Re : Humains

    Bonjour,

    Citation Envoyé par shokin Voir le message
    L'homme aurait-il besoin de se rassurer (voire de se croire l'espèce la plus puissante ; tout en cherchant se sentant seul consécutivement à cette envie) en émettant des comparaisons d'intelligence (à défaut de comparaisons de force physique) ?Shokin
    Je ne comprends pas trop le sens de cette question,se rassurer par rapport à quoi..?sa place dans l'echelle de "domination animale"?ou de son devenir...?Merci de m'orienter....

    cordialement,
    "toutes les voies sont preférables aux autres"...de je ne sais plus qui...:)

  27. #22
    shokin

    Re : Humains

    Citation Envoyé par didier9417 Voir le message
    Bonjour,



    Je ne comprends pas trop le sens de cette question,se rassurer par rapport à quoi..?sa place dans l'echelle de "domination animale"?ou de son devenir...?Merci de m'orienter....

    cordialement,

    Je dévie légèrement du sujet, mais : Est-il nécessaire de se sentir supérieur à toutes les autres espèces pour survivre ?



    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  28. #23
    invité576543
    Invité

    Re : Humains

    Citation Envoyé par shokin Voir le message
    Je dévie légèrement du sujet, mais : Est-il nécessaire de se sentir supérieur à toutes les autres espèces pour survivre ?
    Sûrement pas pour survivre. Mais peut-être, pour certains, pour être heureux, se sentir bien dans sa peau, être content de soi, et autres sentiments de la même farine.

    Cordialement,

  29. #24
    ClaudeH

    Re : Humains

    Citation Envoyé par Cyrille999 Voir le message
    Attends un peu !

    Pour une fois que nous sommes pratiquement tous d'accord, nous les humains....

    Tu ne vas pas mettre de discorde où se trouve un consensus...global...significa tif !

    Et puis, d'abord les animaux ne parlent pas... Et si ils étaient plus intelligents que nous, ils pourraient communiquer avec nous, Non ?!?



    Cyrille
    bonjour..Cyrille999

    C'est extraordinaire de voir à quel point tu as analysé ma phrase d'une façon que je définirai de sectaire, et tes réponses ne sont que le résultat de ta compréhension.
    Tu réponds d'un façon brutale à mon #1 sans en comprendre le fondement.
    J'ai l'impression qu'e tu n'as même pas lu les réponses fortes intéresantes de Mmy et de Quetzal concernant ma question initiale. (Réponse d'ailleurs très enrichissantes)..

    Je ne sais que te répondre lorsque tu dis:
    - «Pour une fois que nous sommes pratiquement tous d'accord, (nous les humains).». comment me considères-tu .?
    Puis «Tu ne vas pas mettre de «discorde» où se trouve un consensus...global...significa tif».?
    Mais de quelle discorde veux-tu parler.??

    «Et puis, d'abord les animaux ne parlent pas...
    Encore un (Wouah). La parole a été donnée à l'homme, mais ça ne veux pas dire que les éspèces inférieurs ne communiquent pas entre elles. Je ne rentre pas dans certains (exception ou certain primate aient la possiblité de prononcer des mots ou ils aurait leur signification.

    «t si ils étaient plus intelligents que nous, ils pourraient communiquer avec nous» Non ?!?
    -La communication ne veux par dire que le communicant soit plus intélligent.
    Certains animaux communiquent avec nous, avec un language qui leur est propre, ou une attitude qui semblerait correspondre à la notre...

    +++

  30. Publicité
  31. #25
    didier9417

    Re : Humains

    Bonjour,

    Citation Envoyé par ClaudeH Voir le message
    Je m'exprimerai d'une façon très puéril, prière de m'en excuser.
    Comment se fait-il que nous êtres humains pensions être la création la plus intelligente vivant sur cette planète.?
    De facon toute aussi simple,je dirais,peut-etre est-ce du fait qu'objectivement,nous constatons que nous sommes l'espece ayant le plus grand potentiel d'interactions avec notre environnement,mais est-ce un critère d'intélligence suffisant...?Pour ma part,je vois le truc comme ca....

    cordialement,
    "toutes les voies sont preférables aux autres"...de je ne sais plus qui...:)

  32. #26
    ClaudeH

    Re : Humains

    Bonjour didier9417

    Maintenant je suis tout a fait d'accord avec toi.
    -Nous constatons que nous sommes l'espèce ayant le plus grand potentiel d'interactions avec notre environnement, mais est-ce un critère d'intélligence suffisant. (Ou satisfaisant).
    Certe nous possédons l'intelligence, cette faculté qui à mon avi est liée à nos cinq sens, qui ne sont que des antennes reliées à notre environnement.
    Imaginons un homme privés de tous ses sens dès la naissance ..?? Serait-il capable d'analyser et de comprendre.? Peut-on dire que cette homme soit intelligent.?

    Ne peut-on pas dire alors que notre intelligence ne soit qu''une analyse que ce que nos sens veulent bien nous fournir.?
    Un vautour en vol est capable de sentir un cadavre dans un périmètre de plus de 300 km..
    oui certains me dirons que son système olfactif est plus dévollopé que le notre.
    Ne peut-on pas dire que son système olfactif soit basée sur une intelligence olfactive que nous ne comprenons pas..?
    Je ne parlerais pas de tous les régnes animaux, dont certaines prouesses nous échappent..-
    Et à mon avis leurs prouesses sont bassées sur une intelligence adaptées à leur sens.
    Et pour les hommes

    La mécanique quantique utilise des objets mathématiques «abstraits», qui semblent étranges,voir intuitifs, pour l'homme. L'intuitvité, fait-elle partie de l'intelligence.?
    Sachant que la nature est intuitive et n'a rien n'a faire de nos calculs.
    Etant des êtres macroscopiques, notre perception du monde ne se fait qu' au «moyen de nos organes sensoriels».
    Les animaux êtres macroscopiques n' utiliseraient t-ils pas à leur insu certains fondement de la MQ, dans un domaine inobservable qui nous échappe.
    Je ne parle deu chat Schrodinger, et ne dis surtout pas qu'un animal soit capable de comprendre ce qu'est la Mq...
    Je vous livre en vrac mes sentiments et vous demande de les corriger.?
    Cordialement
    Claudeh..++

  33. #27
    didier9417

    Re : Humains

    Bonjour,
    ben en fait,je ne sais pas trop quoi répondre...parceque je pensais que tu voulais parler de l'intélligence Humaine(en tant que groupe...)pas de l'intélligence de l'homme,mais quand je lis ceci
    Citation Envoyé par ClaudeH Voir le message
    Certe nous possédons l'intelligence, cette faculté qui à mon avi est liée à nos cinq sens, qui ne sont que des antennes reliées à notre environnement
    ou encore...
    Imaginons un homme privés de tous ses sens dès la naissance ..?? Serait-il capable d'analyser et de comprendre.? Peut-on dire que cette homme soit intelligent.?
    ...j'ai des doutes...,d'autant que tu n'as pas précisé quels seraient,selon toi (..déjà...),de bons élèments de comparaison...ni dans quel cadre tu emploies "intélligence"...ou j'ai mal lu

    cordialement,
    "toutes les voies sont preférables aux autres"...de je ne sais plus qui...:)

  34. #28
    ClaudeH

    Re : Humains

    Citation Envoyé par shokin Voir le message
    Je dévie légèrement du sujet, mais : Est-il nécessaire de se sentir supérieur à toutes les autres espèces pour survivre ?
    Shokin

    Bonjour shokin.

    Remontons dans le temps à l'époque de sapiens.
    Se sentait-il supérieur. Je ne crois pas. Le terme se sentir supérieur avait-il une signification.précise pour lui ?
    Comment son psyché représentait-il les autres espèces .?
    Je suppose qu'il pouvait les classer en fonction du danger qu'elles pouvaient représenter. pour lui;
    Pourtant il à bien fallut qu'il fasse du chemin.pour qu'il puisse analyser et
    comprendre sa position dans l'echelle de l'évolution.car actuelleument tu ne me poserais cette question.
    Mais que veux tu dire par «supérieur» et dans quel domaine. Intelligence, génétique, physique.??
    Des espèces animalières et végétales ont survécu depuis ces temps.
    Je pense qu'elles avaient une particuliarité génétique ou autre qui leur a permis de survivre.
    Actuellement certaines espèces vivent et survivent bien que n'étant pas supérieur suivant leur classification..
    En ce qui me concerne, je ne pense pas que nous soyons supérieur à une espèce.. et j'ai vraiement du mal à exprimer ma façon de penser.
    Mais restons en là.
    Et le faite de se sentir supérieur à toutes les autres espèces pour survivre n'est qu'une question de combat que nous avons déjà gagné.
    Amicalement..

  35. #29
    invité576543
    Invité

    Re : Humains

    Citation Envoyé par ClaudeH Voir le message
    Remontons dans le temps à l'époque de sapiens.
    Nous y sommes toujours et elle va durer encore, non?

    ---

    Sinon, qu'est ce qui peut te faire penser que n'ai pas très ancien le sentiment de la différence, avec la pente très savonnée qui mène de là à ce qu'on appelle hybris, auquel je raccroche ce sentiment de supériorité?

    Pour aller sur une autre pente dangereuse et savonnée, la particularité humaine de se différencier rapidement par des traits physiques bien visibles, comme la couleur de la peau par exemple, peut très bien être liée à un tel sentiment de supériorité, celle de son groupe par rapport aux autres groupes ainsi définis par ces marqueurs artificiels. Or cette propension est ancienne de quelques dizaines de milliers d'années au moins, si on en juge aux reconstructions faites de l'histoire des populations humaines.

    De même, j'ai du mal à imaginer un code moral donnant le même statut aux animaux et aux humains: tous les codes connus disons jusqu'au XIXème réglementent la violence inter-humain, mais donnent sans discuter le droit aux humains de traiter les autres êtres vivants comme des objets. Or on peut penser que la notion de code moral est très ancienne; il est alors difficile d'imaginer une évolution dans le sens d'un code donnant de plus en plus d'importance aux humains.

    On pourrait citer aussi les pronoms dans le langage, les he/she/is des anglo-saxons par exemple, qui là aussi ravalent les animaux au même statut que les cailloux. Difficile de penser cela comme une évolution récente.

    Cordialement,

  36. #30
    didier9417

    Re : Humains

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par Claudes Voir le message
    En ce qui me concerne, je ne pense pas que nous soyons supérieur à une espèce...
    Pour ma part,je pense exactement le contraire,sans aucuns sentiments de supériorité pour autant....juste de l'objectivité,donc j'ai du mal à voir ton point de vue...forcement...

    cordialement,
    "toutes les voies sont preférables aux autres"...de je ne sais plus qui...:)

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Biologie Cellulaire] caryotype humains
    Par petitelectron dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/10/2007, 18h12
  2. Sans les humains
    Par blondie dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 20/10/2006, 20h53
  3. Humains et endémisme
    Par Yaourt à la viande dans le forum Biologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 13/09/2006, 11h27
  4. Un laboratoire de neurones humains...
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/01/2006, 08h24