Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 23 sur 23

L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?



  1. #1
    Khadx

    Cool L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?


    ------

    Bonjour, après certaines réflexions dans mon quotidien, je me suis posé cette question : est-il possible, dans des conditions extrêmes , de pouvoir faire suvivre indéfiniment un être humain; c'est-à-dire que cet homme en question reste en vie « pour toujours ».

    En imaginant que nous pouvons réaliser en laboratoire ces conditions extrêmes, je pose d'abord cette question : quels sont les facteurs qui affectent principalement la vieillesse; au sujet de la nutrition, de l'environnement, etc.

    Ma seconde question va ainsi : si cela n'est vraiment pas possible, jusqu'à quelle limite pourrions-nous pousser la vie d'un être humain en reproduisant le plus possible ces conditions extrêmes? Merci beaucoup pour vos réponses qui me sont chères : cela va me permettre de savoir si je dois à nouveau me pencher sur la question ou la supprimer de mon cerveau! Cordialement,

    -Maxime

    P.-S : Mes questions se posent vraiment dans un cadre biologique étant donné que je cherche à savoir quels facteurs biologiques peuvent intervenir sur la longévité de l'humain. Je cherche vraiment à savoir, hypothétiquement parlant, si un régime de vie miracle pourrait servir de « potion magique pour la vie éternelle ».

    Il serait intéressant de bien définir ce concept de conditions extrêmes à l'aide, par exemple, d'un régime parfait pouvant annuler tous les radicaux libres et leurs effets néfastes, d'un environnement parfaitement sain, etc.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    nayeki

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    On en deja parle dans d'autres topiks, c'est une question tres complique.

    Je te conseille la lecture de " Cell " qui parait en ce moment-meme, l'integralite de cette issue tente de decortiquer le phenomene de vieillissement, au travers de reviews ecrites par les specialistes du moment.

  4. #3
    Khadx

    Arrow Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    Merci beaucoup! Je sais que c'est une question compliquée, j'ai pas mal toute ma vie pour l'élucider un peu ... c'est un sujet qui m'intéresse beaucoup, et je compte bien l'utiliser pour mon « projet de fin de session » en biologie. J'ai pensé à ça sans avoir vu de documentaires ou quoi que ce soit, alors toutes suggestions de lectures, de topics, de sites Internet, etc. seraient fortement appréciées car je suis vraiment au courant de rien! Merci encore,

    -Maxime

    P.-S : Serait-il possible de me nommer l'auteur de Cell? J'ai fait une recherche sur google et sur les bibliothèques de mon coin ... et je ne trouve pas!
    Dernière modification par Khadx ; 03/03/2005 à 23h54.

  5. #4
    nayeki

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    http://www.cell.com/


    C'est un journal scientifique. Ce sera payant de chez toi, mais je suis certain que ta fac' a des droits d'acces.

    Par contre je sais pas ou tu te situes, mais ca risque d'etre un peu chaud chaud C'est ecrit par des chercheurs pour des chercheurs, ca n'est pas de la vulgarisation

  6. #5
    Lord M

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    Salut !

    Le régime alimentaire a surement une grande influence sur la santé, et par extension la longévité d'un individu : bon dosage de graisse pour les maladies cardio-vasculaires, élimination d'un maximum de radicaux libres, etc...

    Cependant certains facteurs de vieillissement sont génétiques et physiologiques. Donc je ne vois pas en quoi la meilleure hygiène de vie au monde pourrait t'être utile dans ce cas.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Khadx

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    Bonjour, peut-être peut-on ralentir l'évolution de ces souches héréditaires qui emmènent le vieillissement. Je m'explique : hier, j'ai vu une émission qui parlait du cancer et de l'alimentation. Certains chercheurs ont admis qu'en vieillissant, nous développons tous des tumeurs : notre alimentation est responsable du destin de cette tumeur. C'est-à-dire que l'alimentation américaine est propice à l'apparition de tumeurs (30 fois plus de maladies cardiaques qu'en Inde!) et que selon leurs suggestions, le régime crêtois était bon pour la longévité et la santé générale. Si je me fie à cela, il pourrait donc être possible de réduire l'impact héréditaire du vieillissement par une bonne nutrition et donc de prolonger la vie de l'humain. Je tiens à spécifier que je rêve un peu dans ce que j'ai écrit et que je ne tiens pas à créer un régime miracle dès demain! Je veux simplement avoir le plus d'informations possibles sur le sujet dont je traite en ce moment. Merci beaucoup encore une fois,

    -Maxime

  9. Publicité
  10. #7
    Lord M

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    Salut !

    Oui, ca fait parti des bénéfices à retirer d'une bonne alimentation : la réduction des risques de certaines maladies. Mais en aucun cas tu ne pourra faire disparaitre le risque à 100%. Même les crêtois, les lapons et les japonais meurent du cancer. Moins que les américains ca c'est sur, mais il y en a quand même.

    Au mieux avec une alimentation saine tu peux espérer vivre jusqu'à 120 ans (limite théorique de longévité humaine). Et d'ailleurs Jeanne Calment n'avait pas fait d'effort particulier sur son alimentation (il me semble même qu'elle fumait non ?).
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  11. #8
    traaf

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    Citation Envoyé par Khadx
    Bonjour, après certaines réflexions dans mon quotidien, je me suis posé cette question : est-il possible, dans des conditions extrêmes , de pouvoir faire suvivre indéfiniment un être humain; c'est-à-dire que cet homme en question reste en vie « pour toujours ».
    reste a savoir si tu parles de l'homme en tant qu'organisme biologique

    en poussant les conditions extrèmes dont tu parles, sujet abordé dans certains romans de science fiction, la sauvegarde de l'identité d'un homme sur support numérique, lui permettant de s'affranchir des restrictions liées a un organisme biologique, correspond elle encore a ta définition d'un homme en vie?

  12. #9
    Khadx

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    Au mieux avec une alimentation saine tu peux espérer vivre jusqu'à 120 ans (limite théorique de longévité humaine).
    Bonjour Lord M, comment se fait-il que cette limite théorique possède un nombre fixe, n'y aura-t-il jamais aucune dérogation à ce nombre? Dans le cas que j'essaie d'expliquer, nous pourrions mettre l'être humain, soit un un organisme biologique, en laboratoire et lui faire faire de l'activité, etc., de la façon la plus « saine » que nous connaissons, afin de vérifier cette limite. Et c'est pourquoi je voulais savoir les procédures à prendre : sont-elles si simples qu'elles se résument en; activités sportives, bonne nutrition et bonne santé mentale? En tout cas, merci pour votre réponse, j'apprécierais aussi si vous développiez au sujet de Jeanne Calment.

    este a savoir si tu parles de l'homme en tant qu'organisme biologique
    Bonjour traaf, oui, je parle ici d'un homme en tant qu'organisme biologique.

    la sauvegarde de l'identité d'un homme sur support numérique, lui permettant de s'affranchir des restrictions liées a un organisme biologique, correspond elle encore a ta définition d'un homme en vie?
    Non, cela ne correspond pas à ma définition ci-présente d'un homme en vie. Je crois que cela est un peu futuriste (à moins que vous me démontriez l'inverse!). Merci à vous aussi pour votre réponse; j'apprécierais aussi si quelqu'un pouvait me détailler les facteurs qui influencent la vieillesse d'un être humain en tant qu'organisme biologique. Peut-être y en a-t-il trop pour que je puisse avoir quelques réponses claires? Merci encore,

    -Maxime
    Dernière modification par Khadx ; 07/03/2005 à 15h32.

  13. #10
    traaf

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    Citation Envoyé par Khadx
    Bonjour Lord M, comment se fait-il que cette limite théorique possède un nombre fixe, n'y aura-t-il jamais aucune dérogation à ce nombre? Dans le cas que j'essaie d'expliquer, nous pourrions mettre l'être humain, soit un un organisme biologique, en laboratoire et lui faire faire de l'activité, etc., de la façon la plus « saine » que nous connaissons, afin de vérifier cette limite. Et c'est pourquoi je voulais savoir les procédures à prendre : sont-elles si simples qu'elles se résument en; activités sportives, bonne nutrition et bonne santé mentale?
    mes connaissances sont tres limitées en ce domaine, mais il me semble que c'est du au caractéristiques des télomères (les extrémités des chromosomes) qui se raccourcissent a chaque division cellulaire (c'est a dire lors du renouvellement des cellules de l'organisme)
    au dela d'un certain nombre de division, le télomère passe sous un seuil critique qui rend impossible la mitose et donc le renouvellement des tissus

    ce serait (note bien le conditionnel!!) pour ca que, par exemple, la brebis clonée DOLLY, issue de cellules adultes, a eu bcp de problèmes et une durée de vie tres limitée, car elle aurait "herité" de l'age de la cellule dont elle était issue, du fait que les télomères étaient déjà modifiés par rapport a une cellule + jeune
    si quelqu'un peut développer cette piste....

    Citation Envoyé par Khadx
    Non, cela ne correspond pas à ma définition ci-présente d'un homme en vie. Je crois que cela est un peu futuriste (à moins que vous me démontriez l'inverse!). Merci à vous aussi pour votre réponse; j'apprécierais aussi si quelqu'un pouvait me détailler les facteurs qui influencent la vieillesse d'un être humain en tant qu'organisme biologique. Peut-être y en a-t-il trop pour que je puisse avoir quelques réponses claires? Merci encore,

    -Maxime
    c'est bien tres futuriste pour le moment, mais cette idée prend en compte une dimension plus métaphysique de l'homme...

  14. #11
    schizflo

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    En théorie, si l'on bloque les phénomènes d'apoptose (mort programmée) des cellules, elle seraient éternelles et donc le corps également.A sa "naissance" chaque cellule est prévue pour un certain nombre de division lorsqu'il est atteint la cellule ne se divise plus (logique) et entre en sénescence (période de "vieillissement") qui aboutira à son suicide (apoptose).Les cellules cancereuse elles, ne subissent pas ce phénomène de sénescence car leur ADN a muté modifiant ainsi l'expresion de certains gènes necessaires aux mécanismes d'apoptose.Les cellules cancereuses se divisent à l'infini et sont donc immortelles.Si un etre humain était une tumeur géante il serait immortel

  15. #12
    Khadx

    Thumbs up Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    Merci à tous pour vos réponses!

    A sa "naissance" chaque cellule est prévue pour un certain nombre de division lorsqu'il est atteint la cellule ne se divise plus (logique) et entre en sénescence (période de "vieillissement") qui aboutira à son suicide (apoptose).Les cellules cancereuse elles, ne subissent pas ce phénomène de sénescence car leur ADN a muté modifiant ainsi l'expresion de certains gènes necessaires aux mécanismes d'apoptose.
    Cela me mène sur une bonne piste! Selon toi, shizflo, se pourrait-il que l'ADN des cellules « humaines » (des cellules constituant un organe et qui pourraient rester fonctionnelles à la suite de cet avènement) mutent et modifient « ainsi l'expression de certains gènes nécessaires aux mécanisme d'apoptose »?

    Pourrions-nous, théoriquement, faire ces modifications en laboratoire sur une cellule « humaine » et pouvons-nous actuellement créer des cellules cancéreuses? Et si tel en était le cas, de quoi aurait-on l'air si nos cellules ne vieillissaient pas, est-ce que l'on stagnerait à un certain âge? Merci encore une fois pour vos réponses,

    -Maxime

  16. Publicité
  17. #13
    schizflo

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    Lorsqu'un cellule se divise, à chaque division elle perd un bout des télomère (région non codante terminale des chromosomes) lorsque la longueur des télémoère est déjà bien amputé le gène p53 est activé il indutui des niveaux d'activation de p21 et p16 élevé, ces derniers bloquent le cyvle cellulaire et font entrée la cellule en sénecscence. Les cellules ayant une mutation au niveau de p53 (gène clef) ou p21 etc.. vont continuer à se diviser provoquant ainsi une perte de la région codante de l'ADN (les télomère étant entamés) pour bcp de ces celules les mutation d'ADN vont etre fatale mais dautres réussiront à survivre en réactivant le gène de la télomérase (enzyme qui compense le racourcissement des télémoères). Ainsi elles se divisent en continue et sont éternelles. (bien sur ce que je raconte est simpléfié tout n'est pas connu).
    Je ne sais pas si on peut reporduire cela en labo.
    Un homme éternele pourrrait grandir et une fois un nombre de division atteint entretenir ses cellules pour rester à ce stade en controlant bien que ces cellules éviter de ne penser plus qu'à ce diviser (commme les celules cancéreuses) mais celà reste très très très utopique.

  18. #14
    Khadx

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    Merci beaucoup pour l'information. Et si je voulais faire une recherche à ce sujet (sachant que je pourrais observer ces cellules et leurs phases dans un laboratoire), quels items devrais-je aborder systématiquement : l'amputation du télomère, l'activation du gène p53, la blocage du cycle cellulaire par les gènes p21 et p16 et leur niveau d'activation élevée ainsi que l'entrée de la cellule en sénescence? Merci encore une fois, je suis sur la bonne piste grâce à vous! Cordialement,

    -Maxime

    P.-S : Quelqu'un sait si l'on peut reproduire une partie, au moins, de cette situation en laboratoire?
    Dernière modification par Khadx ; 08/03/2005 à 13h32.

  19. #15
    Brikkhe

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    Salut,

    Il y a aussi le fait que les celules en se divisant retrecissent. tu peux aller vois sur le site de france 2 la page sur l'émissions rayon X, il y a eu certains trucs dessus.
    voici le lien
    france2 - rayonX

    @pluche!

  20. #16
    schizflo

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    L'amputation des télomères est un bon marqueur du nombre de division que la celule à feffectuer, à chaque division 100 paires de nucélotides sont perdues, maintenant je ne suis pas spécalement très calée dans c domaine, je n'en sais pas vraiment plus mais à part la télomérase et l'incativation des gènes p53 p221 et p16 il a y a d'autre facteurs (que je ne connais pas) qui contribuent stopper la senescence c'est très complexe tout ça...

  21. #17
    Khadx

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    Merci marcelito pour le lien! C'est très intéressant, ils développent la même thématique que moi. Voici les liens les plus pertinents à ce sujet pour ceux que ça intéresserait :

    http://rayonsx.france2.fr/main.php3?id_article=124
    http://rayonsx.france2.fr/main.php3?id_article=123
    http://rayonsx.france2.fr/main.php3?id_article=91

    Dans le dernier, celui à propos des cellules souches, il est question de la thérapie cellulaire liée au clonage thérapeutique d'ovocytes qui permettrait la regénération de cellules dysfonctionnelles. Se pourrait-il, dans ce cas, qu'un jour, un traitement permette de « revigorer la vieillesse », puisqu'une personne vieille contient, en quelque sorte, beaucoup de cellules « dysfonctionnelles », qui ne se divisent plus? Merci beaucoup pour vos réponses intéressantes,

    -Maxime

  22. #18
    Lord M

    Arkin

    Salut !

    Tout d'abord la limite d'age de 120 ans est une observation générale faite sur l'ensemble de la population mondiale. Elle n'est pas forcément scientifique, et encore moins résultat d'expériences en labo (!!!!!!). C'est un chiffre général, comme quand on dit "à 20 ans on est au sommet de sa forme" ou "à 60 ans on commence à être vieux".

    Sinon le phénomène de vieillissement ne dépend pas que de la taille des télomères. Un autre phénomène majeur est impliqué : la dégénérescence des mitochondries.

    Les mitochondries renferment de l'ADN. Cet ADN se dégrade plus vite que l'ADN du noyau (abscence de certains mécanismes de réparation, proximité de substances actives...). Donc les mitochondries finissent par être altérées. Et comme elles sont impliquées dans les phénomène d'apoptose, elles provoquent la mort des cellules. Si ce phénomène est en déséquilibre dans les différentes parties de l'organisme, il provoque des maladies : Parkinson, Alzheimer... Mais c'est un phénomène commun à toutes les cellules du corps.

    Enfin il existe d'autres phénomènes annexes qui entrent en compte dans le vieillissement : mutations aléatoires de l'ADN du aux UV, synthèse d'hormones différentes.

    L'arrêt de la réduction des télomères est très loin d'être la solution du problème.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  23. Publicité
  24. #19
    Khadx

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    L'arrêt de la réduction des télomères est très loin d'être la solution du problème.
    Et s'il y avait une solution plus succeptible de résoudre ce problème, quelle pourrait-elle être?

    -Maxime

  25. #20
    Lord M

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    Citation Envoyé par Khadx
    Et s'il y avait une solution plus succeptible de résoudre ce problème, quelle pourrait-elle être?
    Salut !

    Si je le savais, je déposerais un brevet, j'appliquerais le système sur moi-même et je coulerais de (très) longues années peinard...

    Bon sérieusement, si on arrive un jour à produire un humain mutant dont les télomères ne racourcissent pas, il restera encore tous les autres problèmes de vieillissement : dégénérescence des mitochondries, mort des cellules nerveuses, croissance des cartilages, mutations aléatoires, dérèglements hormonaux...

    Bonne chance !
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  26. #21
    Mordecai Toth

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    Bonjour

    Est-ce que l'injection de télomérase dans un organisme, pendant ses premières divisions, ou bien pendant sa vieillesse, ne permettrai pas, en empéchant le désagrégement des télomères, de ralentir le processus du vieillissement? Comme ce dernier ne dépend pas que de ce facteur, ce n'est pas la solution miracle, mais est-ce possible?

    merci

  27. #22
    Arkor

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    Moi, il y a une chose que je me suis toujours demandé: est-ce que les personnes qui ont été enfantées par des parents d'un âge plutôt avancé (plus de quarante ans) ont une espérance de vie plus courte?
    Je connais quelqu'un qui est né de parents d'un certain âge, comme cela et ses cheveux ont commencé à grisonner avant 25 ans...
    Qu'en pensez vous? La réponse à cette question peut-elle vous aider à résoudre votre problème?

  28. #23
    Mordecai Toth

    Re : L'être humain pourrait-il vivre indéfiniment?

    Citation Envoyé par Mordecai Toth

    Est-ce que l'injection de télomérase dans un organisme, pendant ses premières divisions, ou bien pendant sa vieillesse, ne permettrai pas, en empéchant le désagrégement des télomères, de ralentir le processus du vieillissement? Comme ce dernier ne dépend pas que de ce facteur, ce n'est pas la solution miracle, mais est-ce possible?
    Suite de la question (des fois, j'ai du mal à penser à tout en même temps) : pour la dégénérécence cellulaire, les cellules souches n'apporteraient pas une solution?
    Certe, le couplement de ces méthodes entrainerait un traitement assez lourd, mais que dit la théorie?

    merci de répondre

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Divers] chaleur degagée par l'être humain
    Par aerosniper dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 27/11/2016, 16h15
  2. Qu'est-ce qui détermine l'être humain?
    Par raffi dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 170
    Dernier message: 04/01/2007, 09h49
  3. L'être humain = cellules + ???
    Par chrome VI dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 09/11/2006, 20h06
  4. L'être humain, peut-il être neutre ? (ni positif ni négatif)
    Par shokin dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/08/2006, 20h44