Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Fixation de l'iode sur l'amylose



  1. #1
    Nadnad10

    Fixation de l'iode sur l'amylose

    Bonjour,

    Je souhaiterai connaître la nature des liaisons qui se forment lorsque l'on met de l'iode (lugol) en présence d'amidon. Je sais simplement que l'I2 présent va se "fixer" au sein des spires d'amylose. Il me semble qu'une liaison covalente est impossible puisque la structure de l'amylose ne s'en trouve pas modifiée et le détachement de l'iode peut se faire facilement en chauffant ou en se plaçant en milieu basique. Est-ce qu'il s'agit de simples intéractions éléctrostatiques comme dans le cas de chélates (EDTA/Plomb par exemple) ?

    Merci d'avance !

    -----


  2. #2
    drkovac

    Re : Fixation de l'iode sur l'amylose

    slt
    en ce qui concerne la liaison de chélation c une liaison de coordination elle ressemble a la liaison covalente mais la différence c ke les deux électrons snt donnés par lun des deux composés et lautre va présenter des cases quantiques vides on aura surts les métaux de transitions et on aura formation de complexes et ce n'est pas des liaisons électrostatiques
    le lugol est formé par la molécule de diiode et de liodure de potassium en raison d1 gramme de diiode pr deux grammes diodure de potassium dissout ds 20 ml d'eau distillé
    il ny aura pas de liaisons covalentes ou électrostatiques parce que on obsservera un phénomène de surface c l'adsorbtion du diiode par la molécule et comme vs le savez ds ce phénomène physique on aurra l'intervention des forces dites de vander walls keesom debay et london ce sont des forces tes faibles et inter moléculaire
    j'éspère que j'ai été assez claire et en éspérant ne pas me tromper l'erreure est humaine a plus

  3. #3
    Nadnad10

    Re : Fixation de l'iode sur l'amylose

    Ah oui effectivement maintenant que vous le dites, la liaison impliquée dans le chélates est dative c'est vrai.
    Donc pour vous il s'agit de simples intéractions type london ou VdW ? Mais dans ce c'est bien électrostatique, que le dipôle soit induit ou permanent on classe ces intéractions dans la même catégorie si je me souviens bien. Enfin en tout cas ce n'est pas un chélate c'est sûr, merci de m'avoir rappelé ça

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 02/11/2007, 15h37
  2. Besoin d'aide sur l'iode.
    Par tortuee dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/10/2007, 22h18
  3. question sur la fixation de N?!
    Par LaBoOm dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/10/2006, 17h33
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 03/08/2006, 11h48
  5. Dismutation de l'iode.
    Par Chokaolic dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/01/2006, 21h30