Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Cancers et cycle cellulaire



  1. #1
    slyreuf

    Cancers et cycle cellulaire

    EN gros,J''ai compris qu'une mutation de proto oncogene, ou de gènes suppresseurs de tumeursn a une meme conséquence c'est a dire une accélération du cycle cellulaire, celle ci ajoutée a une réactivation de la telomerase (comment? ), induit un cancer, prolifération continue des cellules.

    Ma question est la suivante: est ce que les cellules cancereuses passent les points de controles??? (car je sais qu'en thérapeutique le but est de les ammener au point de controle)

    Merci, et si oui, est ce que les points de contrôle entrainent naturellement des conséquences sur les cellules cancereuses (un peu d'apoptose...) , en gros comment l'organisme peut réagir aux cellules cancereuses, sans la thérapeutique?)

    -----


  2. #2
    LXR

    Re : Cancers et cycle cellulaire

    Pour le premier paragraphe de ton message, je rectifie le tir. Une mutation activatrice d'un proto-oncogène sur un seul des deux allèles suffit à stimuler la prolifération, dans le cas où l'oncogène est direcetement impliqué dans l'avancé du cycle cellulaire. Pour un gène suppresseur de tumeur, il faut une mutation inactivatrice sur les deux allèles pour vraiment inactiver le gène suppresseur de tumeurs (logique). De plus, un gène suppresseur de tumeur n'est pas forcément impliqué dans la prolifération, il peut aussi intervenir dans les mécanismes de réparation de l'ADN par exemple.

    Pour la première question, je dirais que les points de contrôles sont plus ou moins forts dans les cellules cancéreuses selon les protéines des points de contrôle affectées et leur force. Les cellules cancéreuses ont un passage facilité au niveau de la plupart des points de contrôle sinon tous. Ce passage est facilité lors des cycles cellulaires ne présentant pas de grands stress. Par contre, lorsqu'on traite avec des agents alkylants ou des agents perturbant le fuseau microtubulaire, les cellules rencontrent une situation de stress inhabituellement forte qui va exciter la sensibilité pourtant altérée de leurs points de contrôle. C'est alors qu'elle déclenche un programme d'apoptose, but visé par les principales chimiothérapies ou par la radiothérapie utilisés actuellement.

    A part ça, l'organisme n'a pas énormément de moyen de lutter contre les cellules cancéreuses si ce n'est le système immunitaire. Les thérapies basées sur la stimulation du système immunitaire contre la tumeur font partie des immunothérapies. Ces thérapies sont élégantes du fait qu'elles ne visent pas directement les cellules tumorales mais favorisent la mise en place d'un processus naturel de défense dirigé contre la tumeur.
    Cependant, dans les cas de mélanome où les patients développent un vitiligo (pathologie d'auto-immunité contre les mélanocytes), on observe une régression des tâches cancéreuses mélaniques, qui peut aller jusqu'à une disparition complète du mélanome. Dans ce genre de cas (rare), on voit que l'organisme peut lutter naturellement contre certaines tumeurs.

    Greg
    Never give up.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biologie Cellulaire] Cycle cellulaire
    Par nino89 dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 10/10/2008, 21h49
  2. [Biologie Cellulaire] Cycle cellulaire
    Par djabioch dans le forum Biologie
    Réponses: 32
    Dernier message: 07/10/2008, 18h19
  3. [Biologie cellulaire] Cycle cellulaire
    Par Znomjo dans le forum Biologie
    Réponses: 15
    Dernier message: 27/11/2007, 19h48
  4. [Biologie Cellulaire] cycle cellulaire
    Par Ugal dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 18/09/2007, 19h20
  5. cycle cellulaire
    Par juline dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/03/2006, 16h26