Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Canaux ioniques



  1. #1
    Cinefille228

    Canaux ioniques

    Bonjour,

    J'ai réalisé un TPE sur l'absence de douleur et je dois bientôt passer à l'oral. J'aimerais vraiment maîtriser mon sujet à fond et éviter de me faire planter par une question à laquelle je n'ai pas la réponse, alors si vous pouviez m'expliquer CLAIREMENT ce que sont les canaux ioniques et leur implication dans la douleur ce serait génial !

    Merci d'avance

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Raiken

    Re : canaux ioniques

    Bonsoir.

    D'abord, au niveau d'une synapse -zone de jonction entre un neurone et un autre neurone, ou bien un neurone et son effecteur (par ex: musle squelettique) - y a transmission de l'influx nerveux, quand le potentiel d'action arrive à l'extrimité pré synaptique, y aura liberation du neuromédiateur par exoccytose, ce dernier va être fixé sur des récépteurs (ionotrope ou bien métabotrope), cette fixation va causé l'ouverture des canaux ioniques soit directement (cas d'un recepteur ionotrope) soit indirectement - intervention de la Protéine G-(cas d'un recepteur métabotrope); l'ouverture des canaux ionique va permettre une entré massive des ions (Na+) qui va entrainer une dépolarisation et donc un potentiel d'action post synaptique.

    Voila ce qu'un canal ionotrope fait.
    La relation avec la douleur, je sais pas trop.

    Bon courage.

    Raiken.
    Plus vous passez du temps à en parler, moins vous en ferais.

  4. #3
    Katie20012

    Re : canaux ioniques

    Hello Cinefille228
    Les canaux ioniques et les récepteurs localisés au niveau des terminaisons
    nociceptives(La nociception peut être divisée en douleur somatique, d’origine cutanée ou des
    tissus profonds, et douleur viscérale, provenant des organes internes. La nociception
    survient lorsque les nocicepteurs sont stimulés par des substances relarguées par les
    tissues endommagées ou inflammés.) sont les premiers à détecter les stimuli responsables de la douleur
    (chaleur, pression, dommage tissulaire, inflammation…) et à transmettre
    l’information. Parfois, la modulation d’un canal ionique par les constituants de la
    soupe inflammatoire peut induire un état pathologique comme l’allodynie et
    l’hyperalgésie. La perception, la transmission, la modulation et l’intégration des
    informations nociceptives qu’elles soient d’origine neuropathique ou nociceptive
    débute au niveau des terminaisons nerveuses, elle se poursuit ensuite au niveau des
    ganglions rachidiens (ou trigéminés) puis au niveau médullaire et enfin au niveau
    cérébral. À chacun de ces niveaux d’intégration des informations douloureuses, des
    canaux ioniques et des récepteurs ionotropiques sont activés ou inhibés et
    permettent à la fois la perception, la transmission et l’intégration de ces signaux.
    Il y'a aussi plains des ites très bien fait;
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Canal_ionique
    http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00320033/en/
    J'espère que cela te sera utile.
    Cordialement,
    Katie.

  5. #4
    Guillaume69

    Re : canaux ioniques

    Bonsoir

    Une précision : le jury de TPE ne s'amusera normalement pas à te piéger sur des éléments d'électrophysiologie ou de biochimie qu'on voit après le bac.
    C'est effectivement important de savoir ce qu'est un canal ionique et de pouvoir expliquer ce que c'est si tu en cite quelques uns dans ton TPE, mais inutile de t'encombrer avec du vocabulaire superflu, avec du détail. Le jury s'intéressera à ce que tu as compris, à la démarche que tu as mis en place dans ton TPE, pas à ce que tu as appris par coeur.

    Voici quelques éléments qui peuvent t'être utile.
    Un canal ionique, c'est une protéine qui traverse la membrane. La plupart du temps, il est en position fermé, et les ions ne peuvent pas traverser la membrane.
    Chaque canal est spécifique d'un ion (un ion Na+ ne peut pas passer par un Canal à Cl-).
    Le canal peut recevoir un neurotransmetteur, il le reconnaît par complémentarité de forme, à la même manière qu'une enzyme reconnaît son substrat. Lorsqu'un neurotransmetteur s'y fixe, il s'ouvre, et des ions rentrent spontanément dans la cellule.
    Ces ions, chargés électriquement, modifient localement l'équilibre électrique qui régnait de part et d'autre de la membrane. Je m'explique : au repos, il existe un "potentiel de repos" de -60mV, c'est-à-dire que si l'on place deux petites électrodes de part et d'autre de la membrane et qu'on les branche à un voltmètre, on lit -60mV. Les anions, chargés négativement abaissent cette valeur et les cations l'augmentent.
    Lorsque cette valeur est suffisamment grande et passe un certain seuil, un ensemble d'autres canaux sont activés, dans un ordre précis et pendant une durée précise, ce qui créer une nouvelle activité électrique : le potentiel d'action, dont on a dû te parler en SVT.

    Je vais prendre un exemple simple pour essayer d'expliquer comment les canaux ioniques peuvent interviennent dans la douleur.
    Imaginons quelqu'un qui souffre et qui essaie de limiter sa douleur en se concentrant.
    On se place sur un neurone, que j'appelle le neurone C, et qui intègre la douleur. Ce neurone (comme tous les neurones) est connecté à de nombreux autres neurones, au niveau de synapses (je te renvoie à ton cours de SVT).
    1/ Sur le neurone A, relié à l'endroit "qui fait mal", il circule de nombreux potentiels d'actions, qui libèrent des neurotransmetteurs A. Ces neurotransmetteurs A se fixent spécifiquement sur des canaux à Na+ du neurone C, ce qui augmente le potentiel membranaire et a tendance à créer un un potentiel d'action sur le neurone C.
    Conséquence : l'homme qui se fait pincer souffre.
    2/ Le neurone B, relié au cerveau qui "ordonne" de "ne pas souffirir" est lui aussi traversé par de nombreux potentiels d'actions. Au niveau de la synapse du neurone B, des neurotransmetteurs B sont libérés. Ils ne peuvent pas se fixer aux canaux à Na+ (il n'ont pas la bonne forme), mais ils se fixent sur des canaux à Cl- : ceux ci diminuent le potentiel membranaire, ce qui a tendance à limiter la création de potentiels d'actions.
    Conséquence : l'homme qui se fait pincer souffre moins.
    A est dit excitateur. B est dit inhibiteur (là encore, tu as dû voir ces mots en cours).

    Evidemment l'exemple est simpliste : le neurone C est relié à de nombreux neurones, il y a beaucoup de neurones C impliqués (désolé, je n'ai pas de nombre en tête), c'est sûrement très fantaisiste de considérer qu'il y a des neurones qui viennent directement du cerveau, il y a sûrement des intermédiaires, ...

    A retenir : un canal ionique est une protéine transmembranaire qui, sous l'influence d'un récepteur spécifique, laisse passer un ion spécifique. Le fonctionnement des canaux explique l'intégration d'informations contradictoires (neurones excitateurs et inhibiteurs) et la formation du potentiel d'action.

    N'hésite pas à demander des explications si je me suis mal exprimé, ou des précisions si je ne suis pas allé assez loin pour toi

  6. #5
    Alphreta

    Re : canaux ioniques

    Il ya toujours les "TPE" de Classe Prépa... Y en a plus en BCPST ?
    Chaque canal est spécifique d'un ion (un ion Na+ ne peut pas passer par un Canal à Cl-).
    Il vaut mieux utiliser le mot sélectif, un même canal ionique peut laisser passer pas mal de choses...

    Attention, il faut distinguer les canaux ioniques récepteurs qui s'ouvrent à l'arrivée d'un ligand (canal nicotinique ou muscarinique par ex,) et les canaux ioniques voltage-dépendants qui s'ouvre à un changement de potentiel membranaire (canal Na+ du Potentiel d'action par ex.). Ce sont les deux types majeurs.
    Il existe d'autres canaux ioniques qui s'ouvrent à la chaleur, pression ...qui sont les premiers à s'ouvrir en cas de stimulation nociceptive.(voir la réponse de Katie). Ensuite, les types de canaux ioniques cités plus haut prennent le relai (voir réponse de guillaume).

    Il vaut mieux éviter de dire canal à Na+ ou canal Cl- dans le cas de récepteurs aux neurotransmetteurs déclenchant un PPSE ou un PPSI. Car il est plus important de savoir à quel ligand est spécifique le canal, c'est à dire Récepteur glutamatergique ionotropique (qui lie le glutamate) pour le Na+ et Récepteur GABAergique pour le Cl- (qui a pour ligand le GABA).

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Guillaume69

    Re : canaux ioniques

    Il ya toujours les "TPE" de Classe Prépa... Y en a plus en BCPST ?
    Il y en a toujours mais ils s'appellent TIPE (travaux d'initiative personnelle encadrées). TPE est une appellation réservée à la classe de première.

    Il vaut mieux éviter de dire canal à Na+ ou canal Cl- dans le cas de récepteurs aux neurotransmetteurs déclenchant un PPSE ou un PPSI. Car il est plus important de savoir à quel ligand est spécifique le canal, c'est à dire Récepteur glutamatergique ionotropique (qui lie le glutamate) pour le Na+ et Récepteur GABAergique pour le Cl- (qui a pour ligand le GABA).
    Tu as raison, et merci de me l'avoir précisé, mais ça me parait vraiment être trop compliqué pour un élève de première. A moins que son TPE rentrent dans des détails tels que celui là, ce qui serait quand même étonnant.

  9. Publicité
  10. #7
    Cinefille228

    Re : canaux ioniques

    Merci beaucoup à tous, vos réponses m'ont bien éclairé !
    Juste une petite question: le froid inhibe-t-il la douleur en agissant sur les canaux ioniques ?

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Canaux ioniques et ions hydratés
    Par Vinc dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/03/2012, 21h41
  2. [Biologie Moléculaire] Canaux ioniques
    Par throthro dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/11/2008, 14h51
  3. Canaux ioniques
    Par Fanou63 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 26/02/2007, 08h54
  4. CANAUX IONIQUES transport passif SOS
    Par sabforme dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/11/2006, 08h32
  5. Canaux ioniques
    Par vtsudent dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 12/01/2006, 11h13