Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Mitose/Méiose



  1. #1
    Petithassane

    Question Mitose/Méiose

    Bonjour.

    Si l'on observe la croissance et le maintien des organismes, on voit qu'elle est basée sur la division cellulaire.
    Lors de la division cellulaire, il y a copie et recopie de l'ADN. Ces copies itératives de l'ADN augmentent la probabilité d'erreurs à chaque mitose et à force il y a mort cellulaire lorsque le message génétique est trop altéré, puis mort de l'organisme par vieillesse.
    Dans l'organisme la division cellulaire se fait par le biais des mitoses. Pour un organisme donné, on peut dire que le nombre total des mitoses possibles au cours du temps de la vie de l'organisme, va déterminer statistiquement la longévité de cet organisme, puisqu'au bout d'un trop grand nombre de mitoses, le message de l'ADN sera trop détérioré et il y aura mort par vieillissement.

    Les organismes se perpétuent par reproduction (je ne parle que de reproduction sexuée). Les gonades se différencie très tôt lors du développement embryonnaire; et les gonades produisent des gamètes par méiose. Lors de la méiose il y a aussi réplication de l'ADN même s'il n'y a plus que n chromosomes à la fin au lieu de 2n au départ. Il y a donc encore copie de copie de copie ...de l'ADN. Les gamètes devraient être elles aussi soumises au vieillissement. Les oeufs issus de la rencontre des gamètes devraient eux aussi vieillir de génération en génération d'organismes. Au final il devrait y avoir une longévité d'espèce et un vieillissement d'espèce puis extinction "intrinsèque". Or ce n'est pas ce que l'on constate.

    Pourquoi ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    LXR

    Re : Mitose/Méiose

    Bonjour,

    Pour un bref rappel, ce qui est responsable du vieillissement cellulaire, c'est le raccourcissement des télomères, extrémités des chromosomes qui à chaque réplication de l'ADN sont raccourcis. Lorsqu'ils sont trop courts, la cellule rentre en sénescence. Il existe une enzyme possédant une activité télomérase permettant de restaurer les télomères, les cellules la possédant ne connaissent pas le vieillissement, pour faire simple et en évitant les biais. Parmi ces cellules, on compte les progéniteurs qui ont tout de même un potentiel limité. Ils sont présents dans un grand nombre de tissus et permettent leur renouvellement, ce qui permet de garantir leur longévité, leur fonctionnalité à long terme. On a aussi les cellules souches qui permettent de renouveler le stock de progéniteurs. Tout ceci contribue à maintenir la jeunesse de l'espèce et donc son immortalité (attention, je ne parle pas d'immortalité de l'individu, en plus ça se saurait ).

    Greg
    Never give up.

  4. #3
    LXR

    Re : Mitose/Méiose

    J'ai oublié de parler des systèmes de réparation de l'ADN qui permettent d'affaiblir le taux de mutation de manière considérable. Ces systèmes confèrent à nos cellules une grande stabilité génétique, contribuant donc à la stabilité phénotypique de l'espèce. Mes réponses sont très rectilignes dans un but de compréhension, il y a énormément de biais car c'est un sujet vaste et complexe.

    Greg
    Never give up.

  5. #4
    Gatchan

    Re : Mitose/Méiose

    Bonjour,

    Si je ne me trompe pas, les gamètes possèdent également la télomérase, non ? Dans ce cas, ils sont potentiellement immortels et si des erreurs de recopiage sont faites dans l'ADN, elles sont transmises à la descendance, et alors, c'est de l'évolution. C'est peut-être pour ça qu'une espèce évolue au lieu de dégénérer puis de s'éteindre.

  6. #5
    ecrelinf

    Re : Mitose/Méiose

    Bonjour pour repondre a la question je dirai la meme chose que la premiere reponse donnée. Mais Il ne faut pas parler de celulle immortel ce termes est utilisées pour parler de cellules cancereuse ou de cellule immortalisé par modification génétique (lignée cellulaire crée par l'homme). Les gamete ne sont pas elle des cellules souche car une cellule souche par definition est pluripotente ou totipotente, ce qui implique qu'elle pourrait encore se "transformer" en une cellule differente (de peau par exemple) ce qui n'est pas le cas bien evidemment.

    Voila petite précision necessaire.

    Etudiant en BTS BIOTECHNOLOGIE.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    piwi

    Re : Mitose/Méiose

    Par définition une cellule souche est une cellule qui en se divisant va donner une cellule identique (stock) et une cellule qui va s'engager dans la voie de signalisation.
    A ce titre il existe des cellules souches unipotentes (les descendants s'engagent dans une seule voie de différenciation); des cellules souches multipotentes (les descendants s'engagent dans quelques voies de différenciation); les cellules souches pluripotentes (les descendants s'engagent dans beaucoup de voies de différenciation); les cellules souches totipotentes (les descendants sont capable de reconstituer l'ensemble des tissus d'un organisme).

    Dans ce cadre, les gonies (ovo ou spermatogonies) sont des cellules souches unipotentes.

    Cordialement,
    piwi
    Je sers la science et c'est ma joie.... Il parait.

  9. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Mitose
    Par Soni50 dans le forum Biologie
    Réponses: 13
    Dernier message: 27/04/2009, 22h16
  2. [Biochimie] La mitose et la méiose?
    Par Shatup dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 21/01/2009, 21h25
  3. [Biologie Cellulaire] Mitose
    Par nenooss dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/12/2007, 21h03
  4. Les divisions cellulaires: mitose, méiose.. et ??
    Par Bruno dans le forum Biologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 26/09/2006, 22h34
  5. mitose-meïose
    Par lanfeust222 dans le forum Biologie
    Réponses: 16
    Dernier message: 05/05/2005, 18h10