Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Instinct animal



  1. #1
    couetche

    Instinct animal


    ------

    Avec mon ami on se pose une question, d'où vient l'instinct animal? Est-il "génétique" ou vient-il de l'aprentissege des parents?
    Je m'explique:
    exemple 1: mon hamster qui a été acheté en animalerie et qui est domestiqué fait des reserves. Pourquoi? d'où lui vient "l'instinct" de faire des reserves, alors qu'on le nourrit tout les jours?
    exemple 2: pour ce qui on vu la marche de l'empreur. Comment les manchots "savent" ce qu'ils doivent faire (se faire passer l'oeuf, retourner à la mer se nourir et revenir vers leur enfant...)

    Merci pour vos lumières.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Ptitseb

    Re : Instinct animal

    Il conviendrait peut être de définir l'instinct avant de s'aventurer plus loin..

    J'ai l'impression (qui n'est peut être que la mienne) que l'instinct est un mot bien utile pour décrire un peu tout et nimporte quoi sans chercher à aller plus loin, parce que de toute facon on ne saura jamais..
    Comment savoir ce qu'il se passe dans la "tête" de tel animal? On aura beau étudier son comportement, sa physiologie, tout ce que l'on veut, je doute que l'on parvienne un jour à savoir ce qu'un animal (ou végétal) pense..
    Pour cela il faudrait concevoir le monde comme l'animal "étudié" le concoit. Aucun animal (au niveau de l'individu et plus encore au niveau de l'"espèce") ne perçoit le monde de la même manière: échelle différente, couleurs perçues différemment, odeurs, sons, "évènements extérieurs" (le vent pour prendre un exemple: sa force ne sera pas ressentie de la même manière par un être humain et par une abeille). Chaque animal vit dans un monde cohérent pour lui.
    Comment interpréter des "évènements" dans un monde diférent, en dehors de leur contexte, de leur échelle?
    Un exemple tout bête: les chiens entendent les ultrasons toi non.. Comment interpréter la réaction d'un chien aux ultrasons lorsqu' a priori aucun évènement extérieur n'est apparue (tu n'as rien "entendu" de particulier)?

    D'autre part, je trouve dommage de "refuser" catégoriquement que des animaux pensent, aient une conscience et aient conscience d'eux mêmes. Soyons honnêtes, nous ne savons pas. Alors on met toutes les actions des animaux sur le compte de l'instinct, une sorte de pré-programmation auxquels chacun obéit, tel un robot.

  4. #3
    Jiav

    Re : Instinct animal

    Salut,

    Citation Envoyé par couetche
    Avec mon ami on se pose une question, d'où vient l'instinct animal? Est-il "génétique" ou vient-il de l'aprentissege des parents?
    Par définition, ce qui est instinctif est inné, et donc très probablement "génétique" ...ce qui ne veut pas dire qu'on connaisse les mécanismes. Simplement, on constate (comme avec ton hamster) que certains comportements apparaissent sans avoir été appris, et sont à la fois trop compliqués et trop stéréotypés d'un animal à l'autre pour résulter d'une réflexion.
    Pour l'exemple du mancherot empereur, c'est dur à dire puisque ces animaux sont sociaux: ça pourrait être autant un instinct qu'un apprentissage. J'exclu encore une fois la réflexion puisque ces comportements sont stéréotypés.... c'est pas par mauvaise volonté mais si c'était de la réflexion, on verrait une variabilité beaucoup plus grande n'est-ce pas?

    Au plaisir,

  5. #4
    aquilegia

    Re : Instinct animal

    Bonjour,
    Ah le déterminisme des comportements...
    La base génétique est indiscutable, mais l'apprentissage joue aussi sont role... d'ailleurs, la "capacité d'apprendre", et aussi d'avoir une certaine plasticité comportementale, dépendant de la structure du cerveau, est aussi codée génétiquement à la base...

    De manière générale, les influences respectives des gènes et de l'environnement sont très difficiles à distinguer et se mèlent généralement pour aboutir à la mise en place du comportement au cours du développement de l'animal.
    Très peu de comportements sont uniquement déterminés génétiquement, sans aucun apprentissage ni aucune influence environnementale.

    Pour le hamster, son comportement a sans doutes une forte composante génétique, comme les chats qui chassent toujours alors qu'ils sont nourris, mais il faudrait savoir exactement ce qui se passe dans le nid lors de l'éducation des jeunes par la mère pour pouvoir dire ce qui est appris et ce qui ne l'est pas, et la "motivation" pour l'animal à faire des réserves...

    Par exemple, meme si nous avons des ressources alimentaires très disponibles dans nos pays industrialisés, nous avons une tendance à un peu de surpoids : nous faisons des réserves... C'est peut etre un comportement qui augmente la survie en cas de disette... mais au niveau de ce qui se passe dans notre tete, c'est parce que c'est agréable de manger des bonnes choses...
    Donc, c'est difficile d'examiner toutes les facettes d'un comportement.

    Pour les manchots, c'est pareil, il y a des composantes génétiques et un apprentissage (on voit bien qu'il faut une certaine expérience pour garder un oeuf sur ses pattes...)
    Maintenant, pour savoir exactement le role de l'un et de l'autre...
    Néanmoins, pour répondre à Gamma, il ne me semble pas juste d'exclure la "réflexion" (on va dire la possibilité d'une plasticité comportementale) sur le principe de la faible variabilité du comportement, car ces animaux vivent dans un milieu très contraignant... La pression de sélection sur les comportements liés à la reproduction est extrèmement forte, la moindre erreur entrainant la mort du poussin... Donc, meme si une certaine variabilité comportementale existe potentiellement, elle est à mon avis très contre sélectionnée.
    Néanmoins, la plasticité comportementale, les capacités d'apprentissage, sont vraisemblablement nécessaires au bon développement du comportement...

    Je ne sais pas si j'ai été bien claire, mais il y a eu beaucoup d'études sur le démélage des composantes génétiques et environnementales, "l'apprentissage et l'inné", il y a quelques dizaines d'année,notamment sur le comportement des jeunes oiseaux marins (mouette rieuse et goeland argenté)... Le développement des comportements a été bien étudié dans ce cas : les composantes génétiques et environnementales, le role de l'apprentissage, bien démélés.
    Leur lecture répondrait peut etre à vos interrogations.

  6. #5
    Jiav

    Re : Instinct animal

    Citation Envoyé par aquilegia
    Ah le déterminisme des comportements...
    N'est-ce pas?
    Il y a une belle analogie à ce sujet. "Demander si un comportement est d'origine génétique ou environnementale, c'est comme demander si l'aire d'un rectangle est due à la longueur de sa base ou de sa hauteur: les deux! C'est une interaction!"

    Néanmoins, pour répondre à Gamma, il ne me semble pas juste d'exclure la "réflexion" (on va dire la possibilité d'une plasticité comportementale) sur le principe de la faible variabilité du comportement, car ces animaux vivent dans un milieu très contraignant...
    C'est pas faux mais... rasoir d'Occam

  7. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. contradiction entre hasard de la création et instinct de survie
    Par Libre Penseur dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/08/2007, 04h43
  2. Isotype Animal
    Par Stone_1.0 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/12/2006, 20h26
  3. noir animal
    Par crackou21 dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/06/2005, 19h35
  4. Noir animal
    Par Eskarina dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 11/01/2005, 21h59
  5. instinct de survie
    Par quetzal dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/07/2004, 11h28