Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Origines de l'ARN



  1. #1
    invité576543
    Invité

    Origines de l'ARN


    ------

    Bonsoir,

    Dans le dernier "La Recherche", un article intitulé "Les origines de l'ARN" résume un article de Nature (M. Powner & al., Nature 459 239 2009).

    L'article parle de la synthèse de deux ribonucléotides sans préciser lesquels. Si quelqu'un à accès à l'article, je serais intéressé à savoir quels sont-ils.

    En particulier, si l'un des deux est l'AMP, cela semble plus intéressant comme information en tant que tel, qu'en tant qu'élément de l'ARN!

    Cordialement,

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Zellus

    Re : Origines de l'ARN

    Salut,

    D'après ce que j'ai regardé très vite fait, il s'agit de ribonucléotides pyrimidiques.
    Citation Envoyé par Michel (mmy)
    En particulier, si l'un des deux est l'AMP, cela semble plus intéressant comme information en tant que tel, qu'en tant qu'élément de l'ARN!
    Je n'ai pas trop bien compris cette phrase je crois (désolé il se fait tard hihi). Pourquoi souhaiterais-tu qu'ils parlent de l'AMP dans cet article ?
    Voilà le résumé de l'article en question pour ceux que ça intéresse.

  4. #3
    akla

    Re : Origines de l'ARN

    Bonjour,

    Peut-être que Mmy à déjà une idée sur l`AMP
    J`ai bien aimé cet article. Ce que j`ai trouvé intéressant, mais pas seulement, est qu`ils ont irradiés à l`u.v. et réussis à détruire plusieurs co-produits interférant dans la formation d`ARN suite à la formation du ribonucléotide cytosine activé (dans un tampon phosphate entrant dans plusieurs étapes du mécanisme). Du même coup, ils ont synthétisés en quantité significative le ribonucléotide uracile activé.

    Cependant, ils ont mis un doute temporel sur la présence de l`aldéhydeglycol et le glycéraldéhyde dans cette soupe primitive de 13 ingrédients.

    Il reste à savoir si il existe un mécanisme hypothétique pour l`AMP
    Dernière modification par akla ; 24/06/2009 à 04h57.

  5. #4
    invité576543
    Invité

    Re : Origines de l'ARN

    Citation Envoyé par Zellus Voir le message
    D'après ce que j'ai regardé très vite fait, il s'agit de ribonucléotides pyrimidiques.
    Merci. Cela répond à ma question, cela exclut AMP et GMP.

    Je n'ai pas trop bien compris cette phrase je crois (désolé il se fait tard hihi). Pourquoi souhaiterais-tu qu'ils parlent de l'AMP dans cet article ?
    Pas de raison, puisque ce sont des pyrimidiques! J'aurais souhaité que le résumé dans La Recherche indique ce fait.

    Cela m'agace de voir que l'accent est mis sur l'ARN alors que les ribonucléides ont aussi d'autres rôles.

    Cordialement,

  6. #5
    Zellus

    Re : Origines de l'ARN

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par Michel (mmy)
    Cela m'agace de voir que l'accent est mis sur l'ARN alors que les ribonucléides ont aussi d'autres rôles.
    Oui mais ces chercheurs (comme beaucoup d'autres) tentent de retrouver les conditions initiales de l'apparition de la vie. Et nombreux pensent que les premières macromolécules à avoir eu une activité catalytique étaient des ARN. Donc si déjà on trouve que des ribonucléotides pouvaient se former à partir de cette soupe primitive, c'est un argument en faveur de cette hypothèse.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    invité576543
    Invité

    Re : Origines de l'ARN

    Citation Envoyé par Zellus Voir le message
    Oui mais ces chercheurs (comme beaucoup d'autres) tentent de retrouver les conditions initiales de l'apparition de la vie. Et nombreux pensent que les premières macromolécules à avoir eu une activité catalytique étaient des ARN. Donc si déjà on trouve que des ribonucléotides pouvaient se former à partir de cette soupe primitive, c'est un argument en faveur de cette hypothèse.
    Je sais bien. Mais pour l'apparition de la vie il faut aussi des mécanismes liés à l'énergie. Et que l'ADP/ATP, la NADH/NAD+, le GTP/GDP interviennent de manière si important dans les mécanismes énergétiques, et ce uniformément dans le vivant, est quand même assez fascinant.

    Les ribonucléotides interviennent donc dans trois types de fonctions : énergie, catalyse et mémoire, les deux derniers sous forme d'ARN.

    La question se pose de l'ordre d'apparition de ces fonctions à l'origine. Intuitivement, les fonctions liées à l'énergie pourrait sembler plus primitives.

    Une synthèse simple de l'AMP (par exemple) me paraîtrait au moins autant significative pour l'aspect énergétique de l'origine de la vie que pour l'ARN. (Mais parfaitement en ligne avec l'hypothèse que des ARN apparaissent ensuite ou simultanément pour leur activité catalytique).

    Cordialement,

  9. Publicité
  10. #7
    LXR

    Re : Origines de l'ARN

    Le problème aussi est de savoir où l'énergie a pu être trouvée pour passer d'un nucléotide monophosphate à diphosphate puis triphosphate pour générer les premières formes d'énergie chimique utilisées par le vivant...Ce sont des réactions fortement endothermiques!

    Greg

  11. #8
    invité576543
    Invité

    Re : Origines de l'ARN

    Citation Envoyé par LXR Voir le message
    Le problème aussi est de savoir où l'énergie a pu être trouvée pour passer d'un nucléotide monophosphate à diphosphate puis triphosphate pour générer les premières formes d'énergie chimique utilisées par le vivant...Ce sont des réactions fortement endothermiques!
    Tout à fait. Mais il a bien fallu que le vivant à l'origine exploite une source d'énergie libre, et l'exploite de manière à ce que les réactions métaboliques aillent dans le sens de la construction, de la structuration.

    A quoi peuvent bien servir des catalystes dont le seul effet serait d'accélérer la progression vers un équilibre statique?

    Certainement pas à la vie. La vie est un processus de dissipation, qui exige un flux continu d'énergie libre, non seulement pour se maintenir mais aussi pour croître, structures créant plus de structures.

    Je suis interpelé par le fait que les ribonucléotides soient universellement utilisés dans le vivant comme vecteurs énergétiques, servant de "courroies de transmission" entre des sources d'énergie libre et des catalyses structurantes.

    Soit de tels vecteurs sont apparus après les catalyseurs comme l'ARN, et alors comment étaient obtenues les catalyses structurantes nécessaires à la vie?

    Soit il y avait d'autres formes de vecteurs énergétiques que les ribonucléotides avant l'ARN (lesquels?), par la suite remplacés par les ribonucléotides.

    Soit les mécanismes de vecteurs énergétiques à base de ribonucléotides sont apparus avant les catalyseurs à ARN, ceux-ci se développant alors naturellement à partir des ribonucléotides.

    Il me semble que la question mérite d'être posée, et, si on l'accepte, réduite les ribonucléotides à leur fonction d'éléments de catalyseurs constitués de chaînes d'ARN est une forme de biais quand à la réponse.

    Est-ce mon manque de connaissance qui parle ici? A-t-on de bonnes raisons de défendre une des trois options plutôt que les autres, qui expliquerait le biais que je crois voir dans un tel article?

    Cordialement,
    Dernière modification par invité576543 ; 25/06/2009 à 10h10.

  12. #9
    akla

    Re : Origines de l'ARN

    Bien je me suis posé la question sur la possibilité d`autres vecteurs énergétiques, En fait j`ai recherché la possibilité a partir de certaines substances (me suis limité aux ingrédient de la soupes de l`article énoncé, sans trop m`éparpiller) comme les agents de condensation comme les cyanogène, si elles auraient pu fournir l`énergie nécessaire?

    Si l`on prend le cyanamide, il ce condense en ce combinant avec l`eau pour donner de l`urée (autre composante disponible possiblement en ce temps primitif) et de l`énergie libre, utilisable?. Pour l`AMP si l`on prend une variante (probablement disponible aussi) ayant aussi un C=N comme par exemple le Dicyandiamide ne pourrait-il pas causé la formation de nucléotide tel que l`AMP, je saute l`étape de formation de l`adénosine pour être plus simple;

    Adénosine +dicyandiamide =>AMP (Rx dans un tampon phosphate comme dans l`expérience)

    Resterait à transformé cet AMP en ATP, serait-il possible en supposant que les variation de température soient plus extrême à cette époque,
    on pourrait obtenir du pyrophosphate nécessaire grâce à un milieu riche en ion phosphate :

    orthophosphate +chaleur=>pyrophosphate

    Ou même le pyrophosphate pourrait s`obtenir par la réaction à partir de minéraux tel que: l`hydroxyapathite +cyanate =>pyrophosphate

    Cependant est ce qu`un pyrophosphate dans le milieux primordiale pourrait thermodynamiquement réagir avec l`AMP formé dans ce milieu pour donner de l`ADP^Ou même l`ATP?

    Cordialement

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biologie Moléculaire] Extraction de l'ARN+ RT-PCR
    Par emi2008 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 03/01/2008, 13h55
  2. l'arn polymérase?????
    Par math1022 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 07/11/2006, 18h31
  3. Edition de l'ARN - Mécanismes?
    Par Morphine dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 30/05/2006, 09h17
  4. hydrolyse de l'arn
    Par trinity9 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/03/2005, 23h08
  5. L'ARN et l'origine de la vie...
    Par -steph- dans le forum Biologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 22/06/2004, 09h24