Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 52 sur 52

soleil et éternuement



  1. #31
    djawi

    Re : soleil et éternuement

    bonjour,

    Je suis aussi un habitué de l'éternuement par le soleil, je pense aussi que c'est du a la luminsité, en tout cas je travaille dans un magasin donc avec une lumiére artificielle, et quand je sors et que le soleil est présent il m'arrive d'être pris par une envie d'eternuer. Si je regarde le soleil alors j'éternue.

    Comme la lumiére du soleil est nocive pour les yeux, du moins si on la fixe trop intensément. je pense que c'est un reflexe de survie de notre corps, de même que si vous laissez votre main sur une bougie, le signal de la douleur vous la fera enlever de la bougie. donc si vous fixez trop le soleil le corps déclenche un eternuement qui vous empeche de fixer le soleil et donc de vous bruler la rétine.

    enfinc c'est ma "théorie"

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    jeje12.ultra

    Re : soleil et éternuement

    moi perso je sais que lorsqu'il fait chaud, les grains de pollens qui étaient au sol se sèchent et au premier coup de vent hop , ils se retrouvent de nouveau en suspention dans l'air...

  4. #33
    thuydiep

    Re : soleil et éternuement

    Bonjour,


    Ce phenomene a ete denomme par les biologistes " syndrome ACHOO!"
    Les causes n'en sont pas claires. Le signal nerveux provoque par le retrecissement de la pupille au soleil activerait par erreur le reflexe d'eternuement.
    Le syndrome ACHOO! est hereditaire et plus frequent chez les caucasiens.

  5. #34
    Martinlalsacien

    Re : soleil et éternuement

    Patdx a sans doute raison de signaler l’article Wikipédia comme le plus complet et le mieux documenté en langue française, mais l’essentiel de la documentation, désormais assez volumineuse, est en anglais. On n’oublie pas toutefois que la première recherche empirique sur le sujet a été réalisée par un Français, R. Sédan, qui l’a baptisé réflexe photo-sternutatoire (que Wikipédia a malheureusement oublié!). On trouve ici <http://loin.free.fr/john/sedan.html> la traduction anglaise de cet article de pionnier. Par ailleurs, le seul site web consacré au sujet – à notre connaissance – <Photic sneezing resources>, aujourd’hui de langue anglaises, a connu un prototype de langue française, et une version trilingue est toujours prévue.

    Je suis co-auteur de ce site, et voici une petite explication de sa genèse, qui elle montre à quel point l’internet a facilité la communication sur des sujets a priori sans intérêt, comme ce fameux réflexe. Au gré des premières listes de discussion lancées voici dix, douze ans, le sujet du réflexe photo-sterntatoire venait de temps en temps sur le tapis, au grand étonnement à la fois de ceux qui n’en avaient jamais entendu parler, en fait la grande majorité, et de ceux qui en étaient atteints, mais qui n’avaient pas d’explication de ce qui leur arrivaient. Il en est ressorti que le réflexe connaît des degrés, détail souvent ignoré dans les études scientifique du phénomène, allant de ceux qui l’exploitent tout simplement pour déclencher un éternuement latent (déjà fort utile !), à ceux qui le vivent au quotidien, à chaque passage de l’ombre au grand jour. Ce n’était certainement pas un hasard si tous ceux qui ont décidé de mettre ensemble tout ce qu’on sait sur le sujet appartenaient à la deuxième catégorie. Normal, on nous posent des questions du style « mais tu es allergique à la lumière ou quoi ? », « tu es descendu d’une famille de vampires ? » etc. depuis l’enfance. Le résultat était un premier site en français, lancé en 1999, qui a suscité des réactions, mais généralement par des anglophones, ce qui a abouti au site actuel, en langue anglaise. Il vise la présentation de faits scientifiques, et comporte une bibliographique commentée. Nous sommes ravis de constater qu’il a été abondamment pillé pour les articles sur le sujet dans les Wikipédias anglais et français.

    Un détail enfin sur le commentaire de Jobhettz concernant l’angle de la lumière : il est loin d’être seul à constater qu’une lumière indirecte déclenche mieux le réflexe qu’une directe, mais encore une fois, c’est un sujet qui ne semble pas avoir fait l’objet de recherche. Personnellement, je confirme l’efficacité redoutable de la combinaison d’une forte lumière venant à la fois du haut et d’en bas, comme le soleil reflété sur de la neige ou sur une surface brillante.

  6. #35
    cutereu

    Re : soleil et éternuement

    moi ca m arrive absolument a chaque fois que je passe d'un endroit sombre à un endroit où il y du soleil ( ca marche aussi avec les néons, ampoules quand j ai envie d'eternuer)
    apparament chez ce type de personne le fait de passer d un endroit sombre a un endroit lumineux excite bcp le nerf optique qui excite a son tour le nerf qui provoque l'éternuement qui est tout proche et voila tout s'explique!

  7. #36
    lalary

    Re : soleil et éternuement

    J'utilise çà pour déclencher un éternuement latent mais malheuresement le phénomène est de moins en moins efficace. Je reste béat la tête en l'air à regarder le soleil ou le ciel sans que rien ne se passe. Il y a comme un phénomène d'acoutumance au stimuli de la part du corps.
    J'ai été assez étonné la première fois que ce "truc" a marché. C'est utile à partager.

  8. Publicité
  9. #37
    evrardo

    Re : soleil et éternuement

    Citation Envoyé par lalary Voir le message
    J'utilise çà pour déclencher un éternuement latent mais malheuresement le phénomène est de moins en moins efficace. Je reste béat la tête en l'air à regarder le soleil ou le ciel sans que rien ne se passe. Il y a comme un phénomène d'acoutumance au stimuli de la part du corps.
    J'ai été assez étonné la première fois que ce "truc" a marché. C'est utile à partager.
    Pour moi ça marche toujours: si j'ai envie d'éternuer et que ça ne vient pas, que ça me pique le nez, je regarde le soleil et c'est immédiat, j'éternue!
    Travaillez, prenez de la peine, c'est le fond qui manque le moins.

  10. #38
    Instincto

    Re : soleil et éternuement

    Amusant de découvrir que certaines personnes souffrent des mêmes symptômes alors que je me suis toujours cru singulier, n’ayant pas d’autres cas dans mon entourage.

    Contrairement à tous les témoignages du forum, il me semble toutefois que l’explication principale ( qui n’exclut pas d’autres facteurs ) doive être recherchée dans le régime alimentaire dénaturé de l’homme moderne. Vous avez déjà entendu un chien ou un chat éternuer, mais avez-vous jamais entendu un animal sauvage éternuer ? (par animal sauvage, j’entends un animal qui par le libre jeu de son instinct n’est pas obligé de s’alimenter de rebuts de cuisine de son maitre ou , ce qui revient souvent au même , des produits de l’alimentation animale spécialement « préparés » à son attention dans de belles usines 100% « hygiéniques » ).

    Dans mon cas particulier, je peux faire disparaitre et faire revenir cet éternuement en fonction de la fréquence et de l’importance des entorses au régime alimentaire paléolithique crudivore auquel j’adhère de manière variable depuis plus de vingt ans. Si je fais de rares exceptions à mon régime, exceptions espacées dans le temps, je n’éternue pas lors du premier éblouissement du matin. Par contre si je me mets à manger des céréales ou tubercules qui ne font pas partie de mon régime (pain, pâtes, pommes de terre) à espace suffisamment rapproché, les éternuements (il y a toujours trois éternuements) reviennent…….. et ne disparaissent pas immédiatement avec le retour au régime paléocru « pur et dur ».

    Il est évident dans ces conditions que la sensibilisation « princeps » est liée à une intoxication alimentaire et que cette intoxication a pour effet de sensibiliser le système sensori-reflex en le rendant physiologiquement réactif au premier éblouissement. Une belle réaction en chaine ! Comme personne ne se prive de pain ou de pâtes le temps nécessaire pour assister à la disparition miraculeuse de l’éternuement automatique, il est normal que ce point ait échappé à la plupart des lecteurs de ce forum. D’où la question : quel est le référentiel alimentaire pertinent à la lumière duquel interpréter les symptômes visibles ? Voilà une belle question que la médecine se garde bien de déterrer.

    J’ajoute que l’adoption du régime paléolithique crudivore instinctif m’a permis de me débarrasser d’un autre problème de vue : une hypersensibilité rétinienne à la lumière qui s’aggrava durant l’adolescence et me condamnait à 20 ans à porter des lunettes de soleil en été par temps clair. J’ai depuis largué mes lunettes de soleil y compris pour faire du ski de printemps. A noter que le fait de faire des entorses fréquentes à mon régime, mêmes rapprochées, n’a pas d’incidence sur cette hypersensibilité rétinienne alors qu’elle provoque rapidement le retour de l’éternuement automatique.

    Je termine par une pirouette en rappelant que le génial Bergson dans les dernières pages de son dernier livre écrivait que l’homme ne saura jamais s’il est crudivore s’il ne prend pas la peine de faire pour lui-même l’expérience que personne ne fera à sa place. Ne comptez pas sur votre médecin pour faire cette expérience à votre place, ni même sur un chercheur fonctionnaire de l'Inserm, aussi dévoués soient ils les uns et les autres. Savoir qu'il existe des vérités qui dérangent y compris les plus savants d'entre nous est le début de la sagesse.

  11. #39
    myoper

    Re : soleil et éternuement

    Bonjour.
    Citation Envoyé par Instincto Voir le message
    Amusant de découvrir que certaines personnes souffrent des mêmes symptômes alors que je me suis toujours cru singulier, n’ayant pas d’autres cas dans mon entourage.
    Citation Envoyé par Instincto Voir le message
    Vous avez déjà entendu un chien ou un chat éternuer, mais avez-vous jamais entendu un animal sauvage éternuer ?
    Rien qu'avec ces deux phrases, il saute aux yeux que tous les animaux sauvages pourraient éternuer sans que vous le sachiez et tirer une conclusion sur l'ignorance d'un fait n'est donc pas très pertinent.

    Citation Envoyé par Instincto Voir le message
    Il est évident dans ces conditions que la sensibilisation « princeps » est liée à une intoxication alimentaire et que cette intoxication a pour effet de sensibiliser le système sensori-reflex en le rendant physiologiquement réactif au premier éblouissement.
    Pourriez vous préciser le mécanisme physiopathologique qui vous parait si évident car l'intoxication et la sensibilisation n'ont strictement rien à voir entre elles, de même qu'avec un régime qui par définition, est continu dans le temps à l'inverse des deux mécanismes évoqués (sauf l'intoxication chronique justement non précisé ici qui va finir par créer des lésions permanentes).

    Citation Envoyé par Instincto Voir le message
    Dans mon cas particulier, je peux faire disparaitre et faire revenir cet éternuement en fonction de la fréquence et de l’importance des entorses au régime alimentaire paléolithique crudivore auquel j’adhère de manière variable depuis plus de vingt ans. Si je fais de rares exceptions à mon régime, exceptions espacées dans le temps, je n’éternue pas lors du premier éblouissement du matin. Par contre si je me mets à manger des céréales ou tubercules qui ne font pas partie de mon régime (pain, pâtes, pommes de terre) à espace suffisamment rapproché, les éternuements (il y a toujours trois éternuements) reviennent…….. et ne disparaissent pas immédiatement avec le retour au régime paléocru « pur et dur ».
    Personnellement, je peux éternuer quand je veux et plus facilement encore quand je vais le croire mais de toutes façon, un facteur déclenchant connu reste les allergies à certains produits et ce, quelles que soient leurs origines, une protéine reste une protéine, un glucide, un glucide, etc... et le régime ne peut que les écarter sans pour cela qu'on puisse faire une généralité d'un cas particulier (comme une intolérance ou un facteur psychologique. D'ailleurs, les crudités de l'époque n'ont aucune raison d'être les mêmes aujourd'hui.


    Citation Envoyé par Instincto Voir le message
    Contrairement à tous les témoignages du forum, il me semble toutefois que l’explication principale ( qui n’exclut pas d’autres facteurs ) doive être recherchée dans le régime alimentaire dénaturé de l’homme moderne.
    Contrairement aux avis fondés ci-dessus, le régime alimentaire de l'homme n'est pas "dénaturé", ou alors il va falloir expliquer ce que c'est mais il peut contenir des produits allergisants bien que l’allergie alimentaire ne s'exprime pas en éternuant, la plupart du temps.

    Citation Envoyé par Instincto Voir le message
    Ne comptez pas sur votre médecin pour faire cette expérience à votre place, ni même sur un chercheur fonctionnaire de l'Inserm, aussi dévoués soient ils les uns et les autres. Savoir qu'il existe des vérités qui dérangent y compris les plus savants d'entre nous est le début de la sagesse.
    En quoi cette vérité qui vous est toute personnelle dérange ?

    La différence entre vous et le scientifique est que ce dernier vérifiera avec des études bien menées si les animaux sauvages éternuent, regardera pourquoi, n'assimilera pas un animal sauvage à un humain et encore moins son régime, ne confondra pas des variétés actuelles avec des variétés disparues, confrontera la théorie avec les données acquises de la science (celles que vous utilisez tous les jours et qui vous permettent entres autres de rester en vie), testera l'hypothèse et pourra conclure de manière scientifique sans faire d'un cas non prouvé et peut être même sans relation de cause à effet, une généralité.

    De la même manière que beaucoup de causes d'allergies, d'éternuement et leur mécanismes ont été mis en évidence, pourquoi celui-ci échapperait aux études ?

  12. #40
    mh34

    Re : soleil et éternuement

    Comme personne ne se prive de pain ou de pâtes le temps nécessaire pour assister à la disparition miraculeuse de l’éternuement automatique, il est normal que ce point ait échappé à la plupart des lecteurs de ce forum.
    Ca fait maintenant presque un an que je n'ai plus mangé ni pain ni pâtes...et je continue à éternuer...c'est grave?
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  13. #41
    Instincto

    Re : soleil et éternuement

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Ca fait maintenant presque un an que je n'ai plus mangé ni pain ni pâtes...et je continue à éternuer...c'est grave?
    Continuez sur la même voie. Ne vous arrêtez pas en si bon chemin. Supprimez les autres antigènes alimentaires jusqu'à ce que vous trouviez l'aliment ou les aliments qui provoquent l'éternuement automatique.

  14. #42
    Flyingbike

    Re : soleil et éternuement

    Citation Envoyé par Instincto Voir le message
    Continuez sur la même voie. Ne vous arrêtez pas en si bon chemin. Supprimez les autres antigènes alimentaires jusqu'à ce que vous trouviez l'aliment ou les aliments qui provoquent l'éternuement automatique.
    Non, au contraire, ne vous privez pas ! tant qu'on n'aura pas démontré (autrement que par UN témoignage) que l'éternuement est lié au régime alimentaire, c'est totalement arbitraire de changer son régime alimentaire. (Après tout, ca peut être certaines marques de mouchoirs, de PQ, l'activité sexuelle de votre voisin de pallier, tous ces paramètres qui s'ils ne sont pas contrôlés n'ont pas moins de chance de pencher dans la balance que la composition de votre assiette)

  15. Publicité
  16. #43
    myoper

    Re : soleil et éternuement

    Citation Envoyé par Instincto Voir le message
    Supprimez les autres antigènes alimentaires jusqu'à ce que vous trouviez l'aliment ou les aliments qui provoquent l'éternuement automatique.
    Il faudrait prouver que ce sont des antigènes : de simples tests le permettent et personne ne s'en serait aperçu ?

    Pour être plus clair, un passage de la charte signée à l'inscription :
    Citation Envoyé par Charte Voir le message
    6. Ayez une démarche scientifique. Ce forum n'est pas un lieu de discussion sur de soi-disant phénomènes paranormaux ou "sciences" parallèles. Toutes idées ou raisonnement (aussi géniaux soient ils) doivent reposer sur des faits scientifiquement établis et non sur de vagues suppositions personnelles, basées sur d'intimes convictions. Étant sur un forum scientifique, les discussions religieuses ou politiques ne sont pas tolérées. D'autre part la seule vocation de Futura-Sciences étant la vulgarisation scientifique de bon niveau ce n'est pas le lieu pour des questionnements ou remises en cause de théories admises dont seuls des spécialistes ont les compétences pour débattre, ni pour l'exposé de théories strictement personnelles. Une telle démarche aurait sa place uniquement dans un séminaire ou un congrès scientifique.
    Merci de s'y conformer.

  17. #44
    Instincto

    Re : soleil et éternuement

    Citation Envoyé par Flyingbike Voir le message
    Non, au contraire, ne vous privez pas ! tant qu'on n'aura pas démontré (autrement que par UN témoignage) que l'éternuement est lié au régime alimentaire, c'est totalement arbitraire de changer son régime alimentaire. (Après tout, ca peut être certaines marques de mouchoirs, de PQ, l'activité sexuelle de votre voisin de pallier, tous ces paramètres qui s'ils ne sont pas contrôlés n'ont pas moins de chance de pencher dans la balance que la composition de votre assiette)
    Il y a tellement de gens qui éternuent dans les secondes ou les minutes qui suivent l'ingestion d'un même aliment que je ne vois pas en quoi l'idée que l'éternuement automatique à la lumière du soleil puisse aussi trouver son origine dans une sensibilisation préalable à un antigène (dont la manifestation d'éternuement ne se manifesterait que quelques minutes ou quelques jours plus tard ), puisse sembler hérétique.
    Après tout ce n'est pas moi qui ai inventé la notion d'hypersensibilité retardée, c'est l'immunologie américaine qui a forgé ce concept dans les années 50.

    Dans les témoignages qui suivent l'article du Scientific American, un(e) américaine témoigne qu'elle éternue au soleil dès qu'il/elle mange du chocolat. Je ne suis donc pas seul à avoir fait le lien avec l'alimentation.

    En réponse à "c'est totalement arbitraire de changer son régime alimentaire" .........

    La culture dans laquelle nous baignons depuis notre enfance a des chances d'être beaucoup plus "arbitraire" voire même "abracabrante" qu'un éternuement dont le caractère automatique , répété et systématique dans certaines conditions , peut signaler une question de fond non encore réglée.

  18. #45
    kamor

    Re : soleil et éternuement

    Bonjour
    Citation Envoyé par Instincto Voir le message
    Vous avez déjà entendu un chien ou un chat éternuer
    Et bien non. Donc déjà...
    mais avez-vous jamais entendu un animal sauvage éternuer ? (par animal sauvage, j’entends un animal qui par le libre jeu de son instinct n’est pas obligé de s’alimenter de rebuts de cuisine de son maitre ou , ce qui revient souvent au même , des produits de l’alimentation animale spécialement « préparés » à son attention dans de belles usines 100% « hygiéniques » ).
    Vous avez quand même de drôles de passe temps à aller dans la nature pour essayer d'écouter les animaux sauvages éternuer... Juste la forêt tempérée ou vous voyagez aussi ? Non parce que si ce n'est pas le cas, vous avez un énorme biais.
    Dans mon cas particulier, je peux faire disparaitre et faire revenir cet éternuement en fonction de la fréquence et de l’importance des entorses au régime alimentaire paléolithique crudivore auquel j’adhère de manière variable depuis plus de vingt ans. Si je fais de rares exceptions à mon régime, exceptions espacées dans le temps, je n’éternue pas lors du premier éblouissement du matin. Par contre si je me mets à manger des céréales ou tubercules qui ne font pas partie de mon régime (pain, pâtes, pommes de terre) à espace suffisamment rapproché, les éternuements (il y a toujours trois éternuements) reviennent…….. et ne disparaissent pas immédiatement avec le retour au régime paléocru « pur et dur ».
    En bon Français, j'adore un petit morceau de baguette bien fraiche, et je mange des pates à toutes les sauces (littéralement), hors je ne passe pas mon temps à éternuer, loin de là.
    Il est évident dans ces conditions que la sensibilisation « princeps » est liée à une intoxication alimentaire et que cette intoxication a pour effet de sensibiliser le système sensori-reflex en le rendant physiologiquement réactif au premier éblouissement.
    De ce que je comprends, vous généralisez à partir de votre cas contre le reste de la population ou presque... Comment dire ? votre problème viendrait plus d'une allergie que d'une intoxication, surtout si elle ne vise que vous.
    Une belle réaction en chaine ! Comme personne ne se prive de pain ou de pâtes le temps nécessaire pour assister à la disparition miraculeuse de l’éternuement automatique, il est normal que ce point ait échappé à la plupart des lecteurs de ce forum.
    Par contre un point m'a échappé, les personnes éternuant tout le temps. Soyez réalistes, ne devrions nous pas être entouré de personne passant leur temps à éternuer ? C'est pourtant loin d'être le cas non ?
    D’où la question : quel est le référentiel alimentaire pertinent à la lumière duquel interpréter les symptômes visibles ? Voilà une belle question que la médecine se garde bien de déterrer.
    Ça s'appelle l'observation, et de plus d'un cas. Même si un éternuement peut avoir plusieurs origines. Ce n'est pas parce que le soleil ne vous fait pas éternuer que c'est forcément faux.

    J’ajoute que l’adoption du régime paléolithique crudivore instinctif m’a permis de me débarrasser d’un autre problème de vue : une hypersensibilité rétinienne à la lumière qui s’aggrava durant l’adolescence et me condamnait à 20 ans à porter des lunettes de soleil en été par temps clair. J’ai depuis largué mes lunettes de soleil y compris pour faire du ski de printemps. A noter que le fait de faire des entorses fréquentes à mon régime, mêmes rapprochées, n’a pas d’incidence sur cette hypersensibilité rétinienne alors qu’elle provoque rapidement le retour de l’éternuement automatique.
    Ah voilà un symptome que je partage. Mais j'aurais du mal à m'en débarasser, la raison est que je suis myope aux yeux bleus. Combinaison permettant à un maximum de lumière d'atteindre la rétine. Pratique pour se diriger en plein nuit, par contre un rien m'éblouit.
    Or, je crois me souvenir que des myopies légères peuvent disparaitre à l'âge adulte...

    Je termine par une pirouette en rappelant que le génial Bergson dans les dernières pages de son dernier livre écrivait que l’homme ne saura jamais s’il est crudivore s’il ne prend pas la peine de faire pour lui-même l’expérience que personne ne fera à sa place. Ne comptez pas sur votre médecin pour faire cette expérience à votre place, ni même sur un chercheur fonctionnaire de l'Inserm, aussi dévoués soient ils les uns et les autres. Savoir qu'il existe des vérités qui dérangent y compris les plus savants d'entre nous est le début de la sagesse.
    Il a été prouvé que les nutriments étaient plus facilement accessibles dans les aliments cuits. Ah oui, suis je bête, le complot est passé par là.

    Il y a tellement de gens qui éternuent dans les secondes ou les minutes qui suivent l'ingestion d'un même aliment que je ne vois pas en quoi l'idée que l'éternuement automatique à la lumière du soleil puisse aussi trouver son origine dans une sensibilisation préalable à un antigène (dont la manifestation d'éternuement ne se manifesterait que quelques minutes ou quelques jours plus tard ), puisse sembler hérétique.
    C'est décidé, je vais ce soir manger dans une pizzeria et attendrais ce déferlement d'éternuements suite à la consommation des pates et des pizzas (la pate est la même à peu de choses près). Bizarrement ça ne m'a jamais choqué avant. Ou alors vous venez de trouver la véritable raison de la musique italienne diffusée pour couvrir tous les éternuements.

    Désolé, mais vous vivez littéralement entouré de contre-exemples. Les seuls réactions qui s'en rapprochent est quand vous vous étranglez, mais ça n'a rien à voir avec l'éternuement.

    De plus, soyons logiques, pourquoi l'absorption d'un aliment "toxique" entrainerait un éternuement ? Un éternuement fait jouer l'appareil respiratoire, qui n'a quand même que peu d'interactions avec la digestion. Le corps l'expulserait en le vomissant mais éternuer... Quel est l'intérêt ?

  19. #46
    myoper

    Re : soleil et éternuement

    Citation Envoyé par Instincto Voir le message
    Il y a tellement de gens qui éternuent dans les secondes ou les minutes qui suivent l'ingestion d'un même aliment ...
    Combien ?
    Quel est leur état de santé ?
    Par rapport à quelle population ?
    Dans quelles circonstances ?
    Soumis à quel autres stimulus ?

    On oublie pas ce que vous avez écrit non plus :
    Citation Envoyé par Instincto Voir le message
    Amusant de découvrir que certaines personnes souffrent des mêmes symptômes alors que je me suis toujours cru singulier, n’ayant pas d’autres cas dans mon entourage.

    Citation Envoyé par Instincto Voir le message
    En réponse à "c'est totalement arbitraire de changer son régime alimentaire" .........

    La culture dans laquelle nous baignons depuis notre enfance a des chances d'être beaucoup plus "arbitraire" voire même "abracabrante" qu'un éternuement dont le caractère automatique , répété et systématique dans certaines conditions , peut signaler une question de fond non encore réglée.
    Strictement aucun rapport, vous semblez utiliser des mots sans en connaitre la signification mais vous affirmez encore quelque chose que vous ignorez (vous n'aviez aucun autre cas que le votre avant de poster ici (cf affirmation ci dessus)) et vous n'avez aucun moyen d'établir une relation cause à effet : ce n'est que pure spéculation de votre part.
    Par ailleurs les "médecins et autres chercheurs fonctionnaires de l'Inserm" ne vous ont pas attendus pour appliquer la méthode scientifique que vous semblez ignorer.

    Citation Envoyé par Instincto Voir le message
    Il y a tellement de gens qui éternuent dans les secondes ou les minutes qui suivent l'ingestion d'un même aliment que je ne vois pas en quoi l'idée que l'éternuement automatique à la lumière du soleil puisse aussi trouver son origine dans une sensibilisation préalable à un antigène (dont la manifestation d'éternuement ne se manifesterait que quelques minutes ou quelques jours plus tard ), puisse sembler hérétique.
    L'allergie alimentaire a une expression bien différente dans la plupart des cas, bien que ce ne soit pas impossible.
    http://www.allergos.com/files/jama/5...tAA09_JAMA.pdf
    Mais sont oubliés ici, outre que le tellement est faux, tous les autres stimulus bien plus évidents et reconnus comme tels.

    Citation Envoyé par Instincto Voir le message
    Dans les témoignages qui suivent l'article du Scientific American, un(e) américaine témoigne qu'elle éternue au soleil dès qu'il/elle mange du chocolat. Je ne suis donc pas seul à avoir fait le lien avec l'alimentation.
    Faux : elle rapporte un fait en oubliant tous les autres stimulus auxquels elle est soumise (de ce que lis ici, il n'y a pas d'établissement de lien de cause à effet).



    Citation Envoyé par Instincto Voir le message
    Après tout ce n'est pas moi qui ai inventé la notion d'hypersensibilité retardée, c'est l'immunologie américaine qui a forgé ce concept dans les années 50.
    Très connue, elle ne s'exprime pas par des éternuements ou ce n'est qu'accessoire et il parait difficile que les médecins et les scientifiques qui la connaissent, la côtoient et sur laquelle il travaillent quotidiennement l'ignorent.
    Au passage, si c'est une sensibilité retardée, on ne voit pas pourquoi l'éternuement se fait au moment de l’ingestion (cf, votre témoignage juste au dessus).
    Encore un rappel de ce que vous avez affirmé :
    Citation Envoyé par Instincto Voir le message
    Ne comptez pas sur votre médecin pour faire cette expérience à votre place, ni même sur un chercheur fonctionnaire de l'Inserm, aussi dévoués soient ils les uns et les autres. Savoir qu'il existe des vérités qui dérangent y compris les plus savants d'entre nous est le début de la sagesse.
    Alors, ils savent ou ils ne savent pas ?

    Vos messages, outre le fait de n'avoir aucun fondement sont pétris de contradictions.

    Contrairement à ce que vous semblez croire, ce sont des choses bien connues et surtout bien suivies mais qui contredisent toutes vos affirmations d'ordre général (il est très possible que ce soit votre cas et que vous soyez seul ; de simples tests permettront de le déterminer et si vous êtes persuadé de cette allergie, il est étrange que depuis des années vous ne les ayez pas fait et assez délirant que vous la généralisiez).
    http://www.medramo.ac.ma/fmp/images/...e-retardee.pdf
    http://www.allergos.com/files/jama/5...tAA09_JAMA.pdf (rappel)

  20. #47
    pyrrhonic

    Re : soleil et éternuement

    Instincto dès qu'il s'ennuie et n'a rien à faire de ses dix doigts tente régulièrement de distiller un peu de sa pseudoscience sur divers forums et il brûle certainement déjà d'envie d'aller plus loin et de nous expliquer que son fameux régime "instinctif" guérit ou corrige peu ou prou tous les petits ou grands maux qui accableraient selon lui une humanité fourvoyée dans l'alimentation cuisinée.

    Le gourou et la pseudoscience en question sont un peu presentés ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/Instinctothérapie

  21. #48
    Philou67

    Re : soleil et éternuement

    L'Instinctothérapie inventée par Burger... ça ne s'invente pas
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  22. Publicité
  23. #49
    Damien49

    Re : soleil et éternuement

    Tiens marrant ce sujet. Je fais parti de ces rares personnes qui lorsqu'elles sont éblouies, éternuent. Lorsque j'ai un éternuement en suspens mais qui veut pas sortir, il me suffit de fixer une source lumineuse, et ça sort instinctivement. Apparemment ça marche pas pour tout le monde, je suis le seul dans la famille et passe pour un loufoque quand je l'explique. Ca me rassure ce sujet donc.
    La météorologie, c'est l'art de prévoir ce qui change tout le temps.

  24. #50
    Philou67

    Re : soleil et éternuement

    Depuis la publication de ce post de 2007, la population atteinte par ce réflexe photo-sternutatoire a augmenté : de 18% à 35% des humains (ici, c'est encore de 17 à 25%).
    Dernière modification par Philou67 ; 17/08/2012 à 08h09.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  25. #51
    pyrrhonic

    Re : soleil et éternuement

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    L'Instinctothérapie inventée par Burger... ça ne s'invente pas
    Oui, d'autant plus que le génial inventeur raconte lui-même dans un de ses livres qu'il a eu son illumination décisive lors d'un voyage au pays qui l'a inventé, justement, le Burger.

    "Good bedtime story", comme ils diraient peut-être de l'autre côté de l'Atlantique.
    Dernière modification par pyrrhonic ; 17/08/2012 à 21h27.

  26. #52
    Iragael

    Re : soleil et éternuement

    C'est en effet héréditaire ; cela vient de ma mère chez nous, je suis touché comme un de mes frères et deux de mes enfants sont touchés. A vue de nez (échantillon familial de 20 personnes, ça tourne autour d'une chance sur 2).
    Je confirme donc l'article de wikipedia :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A...-sternutatoire
    Il me semble avoir lu il y a quelques années dans une revue scientifique (La Recherche ? Pour la Science ?) qu'il s'agit d'une mutation qui viendrait de l'Oural (il y a fort-fort-longtemps

Sur le même thème :

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Soleil du 24/12
    Par GouZZ dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/12/2006, 16h39
  2. Soleil du 15.08
    Par jbfe dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 5
    Dernier message: 15/08/2006, 21h20
  3. Soleil du 29.06
    Par invite78632345678 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 8
    Dernier message: 30/06/2006, 18h40
  4. La course du soleil
    Par matra dans le forum Archives
    Réponses: 11
    Dernier message: 03/02/2006, 19h13
  5. éternuement
    Par milsabor dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/09/2005, 19h21