Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

allèle



  1. #1
    Keusss

    allèle

    Bonjour!

    j'aimerais savoir c'est quoi exactement un allèle récessif, je sais que c'est un allèle qui ne s'exprime pas mais c'est quoi? c'est de l'adn qui est condensé ? c'est de l'ADN qui a muté? mais dans ce cas pourquoi il s'exprime quand il est en double exemplaire

    -----

    Dernière modification par Keusss ; 12/09/2011 à 10h56.

  2. Publicité
  3. #2
    jugen

    Re : allèle

    Bonjour,

    Avant de parler d'allèle récessif, que sais-tu déjà sur les allèles ?

  4. #3
    Keusss

    Re : allèle

    un allèle c'est un synonyme de gène

  5. #4
    kamor

    Re : allèle

    je pense qu'une petite recherche sur Internet s'impose pour clarifier les choses, avant qu'on reprenne les explications.
    Il vaut mieux qu'on est tous la même définition pour les termes, sinon les explications vont être compliquées

  6. #5
    jugen

    Re : allèle

    En fait un allèle est une version d'un gène. Il est donc composé de nucléotides donc d'ADN. les allèles d'un même gène diffèrent entre eux par un ou plusieurs nucléotides donc ils ne coderont probablement pas pour la même protéine.
    Une protéine s'exprime plus ou moins bien au sein de la cellule c'est pour ça qu'il existe ce que tu appelles les allèles dominants et récessifs. En fait ce ne sont pas les allèles mais les phénotypes. En effet prenons l'exemple de la couleur des yeux chez l'humain. On dit que le bleu est récessif à côté du marron ou du vert. Si un individu possède les allèles bleu et vert par exemple il aura les yeux vert donc le phénotype vert est dominant et le bleu récessif. Ce qui se passe réellement c'est que la dose de protéine vert est plus importante que celle de la protéine bleu donc le phénotype bleu sera récessif car la protéine n'est pas produite en assez grande quantité pour qu'elle soit dominante sur le vert donc on dit que l'allèle bleu est récessif même si il faudrait dire que le phénotype bleu est récessif. Par contre si l'individu possède les 2 allèles bleu alors là la protéine bleu est la seule à s'exprimer donc elle va donner le phénotype bleu .

    Bon j'espère que j'ai été assez clair et que ça t'aide à comprendre !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Flyingbike

    Re : allèle

    Je vais me permettre de nuancer les propos précédents : la notion de récessivité et de dominance ne s'applique que par rapport a un phénotype et vis a vis d'un autre gène ; et n'a aucune relation avec la quantité de protéine produite.

    Exemple, la mucoviscidose. Un individu hétérozygote aura un allele sauvage et un allele muté (donc deux versions différente du gène CFTR). Cet individu produira deux types de protéines : une sorte a partir de l'allèle sauvage, une sorte a partir de l'allèle muté. 50/50. Cependant l'individu n'aura aucun phénotype pathologique puisque la quantité de protéine sauvage suffira au bon fonctionnement de l'individu, et surtout, la protéine mutante n'interférera pas avec la fonction de la protéine sauvage : le gène CFTR muté est récessif.

    Autre exemple, le syndrome de Marfan. Un individu hétérozygote pour le gène de la fibriline aura deux versions : la version sauvage et la version mutée. Comme précédemment, il produira deux types de protéine, une sauvage et une mutée. 50/50. Cependant, cet individu sera malade parce que la présence de la protéine mutée suffit a induire une désorganisation dans le tissu conjonctif élastique (qui contient de la fibriline) malgré le fait qu'une partie des protéines soient normales. LE gène muté est ici dominant.

    En conclusion, il faut oublier la notion de quantité et penser que l'apparition d'un phénotype dépend des allèles exprimés mais aussi de la fonction des protéines qu'ils codent.

  9. Publicité
  10. #7
    jugen

    Re : allèle

    En fait ce que je voulais montrer c'est que l'expression d'un gène "récessif" peut être masqué par l'expression d'un gène "dominant".

  11. #8
    Keusss

    Re : allèle

    ok merci beaucoup pour vos explications, c'est beaucoup plus claire dans ma tête

  12. #9
    Keusss

    Re : allèle

    oui l'expression d'un gène récessif est toujours masqué par l'expression d'un gène dominant, mais comme l'a dit Flyingbike, il n'y'a pas de lien avec la quantité de protéine produite; un gène peut être dominant alors que la quantité de protéine produite par ce gène la est plus faible que la quantité de protéine produite par le gène récessif, sa dépend des gènes, des fois il suffit que la protéine muté soit présente pour que la personne ait une maladie que ce soit en grande quantité ou pas, on dira alors que le gène qui code pour cette protéine la est dominant.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Génétique] allèle recessif, allèle mutant, gène dominant ... ??
    Par clara-clayton dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 27/08/2010, 09h04
  2. [Biochimie] Allèle muté et allèle sauvage? Lequel est dominant
    Par faycalham dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/06/2010, 17h01
  3. [Génétique] Allèle thermosensible
    Par guidalf dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/12/2008, 15h19
  4. [Génétique] Allèle
    Par fab4555 dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 16/02/2008, 20h01
  5. allèle + allèle -
    Par dolmen dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 11/11/2005, 00h52