Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

comment la structure du gène facilite la production d'une grande variabilité protéique



  1. #1
    Maxim90

    comment la structure du gène facilite la production d'une grande variabilité protéique


    ------

    Bonjour,

    je me demandais simplement comme le titre l'indique comment la structure d'un gène chez un organisme complexe peut facilité la production d'une grande variabilité protéique. En premier lieu, je me suis dit si les gènes sont en ''morceaux'' chez les organismes complexe cela devrait avoir pour conséquence d'avoir une plus grande variabilité protéique. Mais est-ce que l'exclusion d'exons, l'épissage alternatif, les sites de polyadénilation alternatifs et d'initiation alternatifs contribuent à augmenter la variabilité protéique ?

    Merci d'avance !

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    kamor

    Re : comment la structure du gène facilite la production d'une grande variabilité protéique

    Bonjour,
    Qu'entends tu exactement par variabilité protéique : Le fait qu'on ait plusieurs milliers de protéines avec une structure différente, ou qu'un gène puisse donner différentes protéines selon l'allèle ?

  4. #3
    Maxim90

    Re : comment la structure du gène facilite la production d'une grande variabilité protéique

    Je m'explique, j'entend par là qu'un gène a plusieurs possibilités de donner une diversité de protéines différentes selon la combinaison d'allèle dont le gène est constitué. D'où ma pensé si le gène est fragmenté en plusieurs morceaux il y aura plus de chance que la diversité des protéines soit grande.

    Est-ce plus clair ? Sinon je peux reformuler

    Merci !

  5. #4
    LXR

    Re : comment la structure du gène facilite la production d'une grande variabilité protéique

    Par "fragmenter" je suppose que tu veux dire que le gène est subdivisé en plusieurs exons, ce qui permet en effet une plus grande variabilité des protéines générées à partir de ce gène grâce à l'épissage alternatif. Il existe cependant de nombreux autres mécanismes indépendants de la présence et du nombre d'exons constituant le gène. Au niveau transcriptionnel, on a les point +1 alternatifs (appelés aussi promoteurs alternatifs) et les sites de polyadénylation alternatifs. Au niveau traductionnel, on a les glissement d'ORF, qui sont l'utilisation de différents codons start. On a aussi les IRES (Internal Ribosomal Entry Site) qui permettent au ribosome de débuter la traduction en plein milieu d'un ARNm eucaryote, sans passer par la partie 5'-UTR. Les extéines sont un mécanisme beaucoup plus rare, c'est analogue à l'épissage du pré-ARNm sauf que là c'est sur protéine. D'autres mécanismes existent notamment l'editing mais je ne me risquerais pas sur ce terrain inconnu pour moi.

  6. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. comment fait on pour devenir patron d'une grande entreprise
    Par tazeen dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 42
    Dernier message: 21/08/2016, 11h31
  2. [Biologie Cellulaire] gène de structure
    Par imy lî dans le forum Biologie
    Réponses: 19
    Dernier message: 22/11/2010, 20h38
  3. [Génétique] Clarification gène, locus, synthèse protéique
    Par botrix dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/03/2009, 15h32
  4. [Biochimie] Variabilité d'un gène.
    Par bezoukhov dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 08/03/2009, 13h11
  5. Découverte de la plus grande structure de l'univers
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/08/2006, 02h33
Découvrez nos comparatifs produits sur le sport et la santé.