Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Résistance à l'effort




  1. #1
    chris111

    Résistance à l'effort

    Bonjour à toutes et à tous,

    Une question me turlupine:
    Je tiens un poids, disons 1kg pour imager, immobile à bout de bras. Au bout d'un certain temps (ou d'un temps certain, c'est selon ), je me fatigue (et je lache le poids) bien que je n'ai pas dépensé d'énergie pour maintenir ce poids immobile. En effet, le travail - au sens physique du terme - effectué est nul, car le poids n'a pas bougé.

    Une explication physique serait que le poids n'est pas parfaitement immobile d'où travail et donc dépense d'énergie. Cependant, cette explication ne me convient qu'à moitié car l'énergie développée est faible.
    Y aurait-il une explication biologique?

    Merci par avance pour vos réponses,

    Chris111

    -----

    Patient est le pompier, car il commence à chaque fois en bas de l'échelle

  2. Publicité
  3. #2
    Vinc

    Re : Résistance à l'effort

    Salut!
    Heu....je ne suis pas physicien mais un travail s'exprime en joules et représente donc une quantité d'énergie et non de mouvement nescessairement.
    En outre, tu dis que le travail est faible mais je peux t'assurer qu'il faut un paquet d'ATP pour permettre la contraction musculaire et pour que ton bras reste immobile...Alors non le travail est très loin d'être nul!
    A+
    Vinc
    Primum non nocere.

  4. #3
    chris111

    Re : Résistance à l'effort

    Salut, Vinc

    Pour la définition physique du travail (W):
    il s'exprime bien en Joule et s'exprime par la relation
    W= F-> . v-> (produit scalaire de la force et de la vitesse)
    Si v-> = 0-> alors W=0 et ce quelle que soit la force f->
    (NB: -> indique que c'est un vecteur)

    Sinon, c'est quoi l'ATP (je ne suis malheuresement pas biologiste)?

    Chris111
    Patient est le pompier, car il commence à chaque fois en bas de l'échelle


  5. #4
    Vinc

    Re : Résistance à l'effort

    Oui donc on est d'accord le travail s'exprime bien en joule et représente une quantité d'énergie.
    L'ATP c'est l'Adénosine Tri Phosphate, la molécule magique des biologistes, qui sert de réserve d'énergie à l'organisme...L'hydrolyse de la liaison entre Phosphate Bêta et phosphate gamma libère une grosse quantité d'énergie utilisable par la cellule ainsi qu'un phosphate gamma (les lettres greques représentent les 3 atomes de phosphate de la molécule):
    ATP+H2O donne ADP+Pi
    Le Delta G de cette réaction est d'environ -30,5 kJ/mol
    Donc c'est une réaction exergonique qui libère de l'énergie et c'est cette énergie qui est utilisée par la cellule pour fonctionner, et donc indirectement pour permettre la contraction musculaire (et une quantité hallucinante de réactions biochimiques au sein de la cellule).
    Bon en fait c'est un petit peu plus compliqué que ça parce que l'ajout d'un phosphate sur une molécule biologique (protéine) permet générallement son activation (la molécule en question se retrouve dans un état moins stable, et donc plus réactif). En ce qui concerne le mouvement musculaire, l'ATP transfère des phosphates sur les protéines contractiles...(évidemment tout ça est très simplifié par rapport à ce qui se passe en réalité et je te donne juste le résultat final )
    A+
    Vinc
    Dernière modification par Vinc ; 14/11/2005 à 23h14.
    Primum non nocere.

  6. #5
    Jiav

    Re : Résistance à l'effort

    Pour compléter la réponse de vinc sous un autre angle: d'un point de vue biomécanique, c'est un torque (en gros: poids*longueur du bras*cosinus de quelquepart) qui doit être produit et qui fait que la fatigue est d'autant plus grande que le bras est long, le poids lourd, et l'angle mal choisit.

  7. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. intolerance à l'effort
    Par Bati dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/12/2007, 19h40
  2. [Physiologie] Muscle et maintient d'une posture à l'effort.
    Par Novocaine dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 16/09/2007, 21h25
  3. gestion et evaluation de l'effort physique
    Par 范des数学 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/11/2006, 20h20
  4. Effet dépresseur de l'effort anaerobique
    Par echo dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/06/2005, 22h10
  5. réaction à l'effort
    Par la democrite dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/11/2004, 12h49