Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 33

Un 23ème codon???



  1. #1
    NOAH

    Un 23ème codon???

    hello,

    Je recherche des informations sur le site officiel de UCLA, relativement à des travaux portant sur des populations spécifiques, et qui auraient démontrés, l'existence d'un 23ème codon, sur un segment d'ADN-B. J'ai trouvé aucun lien, ni mention d'expériences relatives à de tels travaux de recherche. L'information avait l'air sérieuse, tel que je l'ai lu, mais la source ne paraît guère crédible.

    Sinon, d'un point de vue théorique, l'on sait, que notre génome total, est composé de 22 codons actif, mais que notre ADN dégénéré, recode les mêmes molécules à plusieurs reprises. Est-il possible, d'un point de vue théorique, que par un facteur externe, quel qu'il soit, et sans tomber dans la SF, un nouveau triplet codonique puisse apparaître ex nihilo, sur un segment lambda d'une population test????

    Si un codon, pouvait vraiment s'auto-constitué, par mutation ou facteur externe ou interne, il donnerait naturellement une nouvelle molécule, donc, une substance nouvelle pour le corps, et donc, de nouvelles possibles fonctions...

    En l'occurence, si quelqu'un arrive à trouver un lien sur le site de l'UCLA, relativement à des travaux et des résultats précis sur ce thème, je lui en serai fort gré...

    NOAH. Chercheur et écrivain en herbe.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Vinc

    Re : Un 23ème codon???

    Salut!
    Heu.......j'ai peur de ne pas t'avoir compris! J'ai l'impression que tu confonds codon et acides aminés...
    Il n'y a pas 23 codons différents mais 64 (4x4x4)... On considère classiquement qu'il y a 20 acides aminés mais il y en a en fait un petit peu plus (pyrolysine, etc...).
    A+
    Vinc
    Primum non nocere.

  4. #3
    Yoyo

    Re : Un 23ème codon???

    Bonsoir

    En effet il y a 64 codons possibles, et 22 acides aminés incorporés naturellement dans les protéines.

    Yoyo

  5. #4
    NOAH

    Re : Un 23ème codon???

    Sorry

    je me suis mal exprimé, ...

    effectivement, y n=20 AA grosso modo. La combinaison d'un codon, un triplet, type AUG, c'est ce qui permet de faire fonctionner le code génétique correctement. a ma connaissance les AA servent bien à construire les protéines. mais lorsqu'on dit, que certaines AA codent des codons, on dit qu'ils forment la base d'une chaine basique non???
    donc, pourquoi retrouve t'on 22 enchainements réguliers des avec le même recodage des AA pour les mêmes molécules.? un codon c'est cela : AAT GGC et etc. bon, on reste sur le même constat, on a 64 possibles pour un ensemble de 3 dans 4... on en reviens à me demande, y a til des gens qui ont surfé sur le site de l'UCLA, et qui auraient vu l'expérience dont je parle???

    thank.

  6. #5
    Vinc

    Re : Un 23ème codon???

    Excuse moi mais c'est complètement incompréhensible ce que tu racontes là....
    Essaye d'être plus.....rigoureux, et d'employer les bons termes s'il te plait!

    Vinc
    Primum non nocere.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    le_troll

    Re : Un 23ème codon???

    Tu as déjà entendu parlé de la redondance du code génétique ?

    tu as environ 20 acides aminés, qui sont codés par les 64 triplet possible par ACTG. Tous les acides aminés sont donc codé par plus d'un codon.

    les acides aminés exotiques sont souvent incorporés par des voies particulières au cour de la synthèse protéique. par exemple la séléno-cystéine qui est incorporé à la place de la cystéine lorsque l'ARNm prend un structure secondaire particulière.

    Mais bon l'ADN n'étant pas l'outil de traduction en protéine (puisque tu as passage par l'ARNm) je vois pas bien en quoi le fait que ton ADN soit enroulé sous forme B intervient dans le smilblick

  9. Publicité
  10. #7
    NOAH

    Re : Un 23ème codon???

    Mais là je comprends vraiment pas ta réponse modo...

    Je crois pourtant m'exprimer clairement, un codon, c'est l'unité de base logique et biomathématique du code génétique, non???

    Chaque série de 3 nucléotides constitue un codon, vous avez fait des études de bio ou ou quoi??? Une série de 3 lettres -codon-, donne pa exemple un AA (acide aminé désolé pour les abréviations) style :: la leucine (UUA et UUG) elle est deux fois codé par 2 codons distincts, et c'est pour cela qu'on dit que le CG (code génétique) est dégénéré. soit je m'exprime mal, soit vous pipez rien à la génétique, soit vous y pipez, non de ZEUS...

    Les AA donnent et fabriquent des protéines, même s'il n'existe que 20 AA et 2 non-sens, ...

    J'ai l'impression qu'on passe plus de temps à jouer aux censeurs ici, qu'a réfléchir...j'ai posé une question, et pas un seul modo, est capable de m'apporter une embryon de réponse....

    j'aimerai donc savoir si des gens, ont oui ou non, entendu parler d'une expérience de l'UCLA, aux USA, donc, relative à des expériences sur le génotype, et sur la détection d'un 23ème codon, en plus des 20 + 2 nons, sens, déjà répertorié, ....?
    ma question est simple, et faut arrêter de jouer, les jacks, en face. ...

  11. #8
    NOAH

    Re : Un 23ème codon???

    Je sais pertinnement, que les Acides aminés, sont déterminés par la séquence de base des l'ARNm, dépendant lui même, de l'ADN. Par exemple, le contenu exonique, contenu dans l'ARNm, va se traduire en Protéine, à l'aide de certaines structures du cytoplasme soit: ARNt et ribosomes, ok???Je connais la redodance cyclique du Code génétique, c'est par sorcier, plusieurs exemplaires d'une même protéines seront fabriqués, à partir d'une seule molécule ARNm.
    je viens pour chercher de l'information, et j'avoue avoir du mal à trouve de l'information...mais, peut-être je m'exprime mal,...je vais donc faire un effort...de concision.

  12. #9
    gorben

    Re : Un 23ème codon???

    salut..

    Je te trouve bien agressif pour quelqu'un si s'exprime trés mal... je te donne la definition d'un CODON :
    Un codon est un triplet de nucléotides A, C, U ou G de l'ARN messager (ARNm).

    Mathématiquement, un assemblage de 3 éléments, pris chacun parmi 4 possibles, donne 64 possibilités (64 codes différents).
    Definition que tu trouveras dans n'importe quel bon DICO...

    Il y a donc selon la definition du DICO, 64 CODONS possibles qui sont codés par l'ARNm et non l'ADN.

    Maintenant, ton etude est peut etre trés interessante, trés avangardiste, mais dans ce cas plutot que d'insulter les gens qui pourraient te repondre (alors qu'a premiere vue tu confonds pas mal de chose), joint la à un de tes messages...

    a+

  13. #10
    piwi

    Re : Un 23ème codon???

    Bonjour,

    Les codons sont des triplets de bases que l'on peut considérer sur le ARN ou l'ARN, peu importe. Ces bases sont l'adenine, la guanine, la cytosine et la thymine (uracile sur l'ARN). A partir de là il y a 64 possibilités d'assemblages des bases pour former les codons (et non pas 22 ou 23) 4x4x4. Tres bien...

    Alors pour decouvrir de nouveaux codons il faudrait decouvrir une nouvelle base (pour augmenter les possibilités de codons differents vu que on les connait deja tous). Decouvrir une nouvelle base dans l'ADN ou l'ARNm serait effectivement une sacrée decouverte. Manifestement elle n'a pas été faite vu que personne n'a relayé une telle information.

  14. #11
    NOAH

    Re : Un 23ème codon???

    [B]chaque série de 3 nucléotides constitue un codon, vous avez fait des études de bio ou ou quoi??? Une série de 3 lettres -codon-, donne pa exemple un AA (acide aminé désolé pour les abréviations) style :: la leucine (UUA et UUG)[/B

    ok ! je voudrai que tu me dise maintenant, ce qu'il y a d'inexact dans ce que je viens de dire??? j'ai fait des racourcis, peut-être, mais faut pas abuser et prendre les gens pour des nases, ...j'ai une maîtrise de neuro-sciences, je suis peut-être pas au top en génie génétique, mais, j'ai un minima de connaissances...lorsque je parle d'un codon, je sais bien, qu'il s'agit d'une unité logique, de 3 dans un ensemble de 4, ATCG, et que les appariements sont stricts, et qu'il existe 3 types de liaisons (hydrogène sucre phosphate) au sein de l'ADN. Je sais bien que les codons, construisent de AA qui à leur tour, fabriquent des protéines. Seul une base A peut s'apparier avec un nucléotide T, et G peut s'apparier uniquement avec C.
    Les structures basiques de l'ADN, sont rigoureuses, on le sait.
    je n'ai insulté personne, je te rappelle, cher GORBEN, mais, les gens qui parlent ici, cherchent à rectifier, alors qu'ils ont parfaitement compris le sens général, ...sorry, quand je fais mes posts, je suis sur 2 autres trucs en même temps, et je manque de concision, je sais...


    en outre je voudrai que tu me cites, l'endroit où j'ai dit qu'un codon, est crée non par l'ARN-m, mais par l'ADN. Si j'ai dit, ca c'était un bug, ...c'est sur. mais peut-être n'avez vous pas lu le sens de ma phrase...????

  15. #12
    gorben

    Re : Un 23ème codon???

    5 intervenants et personne ne comprend ta question... si j'etais toi je me remettrais plus profondement en cause.

    Sujet clos pour moi, dommage ca m'aurait interessé de connaitre le vrai probleme et la vrai reponse...

  16. Publicité
  17. #13
    NOAH

    Re : Un 23ème codon???

    non mais je rêve, je l'ai posé, 3 fois ma question...

    vous surfez sur Internet non, ...??? Vous pouvez aller sur le site de l'UCLA, et éventuellement voir, si vous trouvez un lien, sur une recherche portant sur l'isolation et la détection d'un nouveau codon, dans le code génétique...c'est simple, j'ai posé la question 3 fois, et à chaque fois, personne n'y a répondu...moi, je suis aller sur le site, et j'y ai rien vu, alors qu'une personne m'en avait parler...c'est pas compliqué...
    toutefois, gorben, je vois que tu n'as pas répondu à ma question, et donc, je vois que tu as affirmer une chose fausse, me concernant, ...tu as dit que j'avais dit, qu'un codon était codé par l'ADN, et j'ai beau me relire, je vois pas où j'ai dit cela???mais peut-être vois tu entre les lignes des choses que les autres ne voient pas.???
    tu as dit que j'insultais les gens??? j'ai beau me relire, je ne vois pas d'injures???
    tu comprends pas ma question, alors qu'elle est formulé 3 fois, dans 3 post, distincts, et elle porte sur le fait que je demande, si quelqu'un a entendu parler d'une recherche sur des segments d'ADN, portant elle-même su r l'isolation d'un 23ème codon, donnant de nouvelles molécules au génotype...point!!!!

    si je fais des erreurs ce qui est possible, venant de la physique, et non, de la bio, c'est cool de me le dire, mais, les gens ici, passent le temps à faire des rectificatifs, sans apporter de réponses constructives, ce qui génère une ambiance, pas très conviviale, pour les gens qui ont envie de faire une contribution positive, à ce forum...



    sinon, j'espère qu'un jour, un bonze sur ce forum bio, va me dire, si ce que j'ai dit, valait le coup, et s'il y a eu des échos, dans la communauté bio....du génie génétique, qui n'est pas la mienne...point à la ligne...

    peut-être ai-je manqué de rigeur dans l'expression, et je m'en excuse, ...je serai rigoureux au mot près, à l'avenir.

  18. #14
    le_troll

    Re : Un 23ème codon???

    pour quelqu'un qui s'y connait tu parles quand même bizarrement et tu peux pas nous en vouloir si ça nous choc (surtout qu'il semble y avoir pas mal de biologiste moleculaire sur le forum)
    par exemple

    Citation Envoyé par NOAH
    hello,

    Je recherche des informations sur le site officiel de UCLA, relativement à des travaux portant sur des populations spécifiques, et qui auraient démontrés, l'existence d'un 23ème codon, sur un segment d'ADN-B.
    y a pas 23 codons, mais 64. ensuite l'ADN-B c'est simplement la structure 3D de l'ADN la plus répandu. une hélice droite. contrairement à la Z.

    Citation Envoyé par NOAH
    Les AA donnent et fabriquent des protéines, même s'il n'existe que 20 AA et 2 non-sens, ...
    y a pas 2 acides aminés non sens, y a des codons non sens, et ils sont au nombre de 3: UGA, UAA et UAG.

    Citation Envoyé par NOAH
    Sinon, d'un point de vue théorique, l'on sait, que notre génome total, est composé de 22 codons actif,
    tu entend quoi par codons actifs ??? pour moi c'est du charabia.

    Citation Envoyé par NOAH
    mais que notre ADN dégénéré, recode les mêmes molécules à plusieurs reprises. Est-il possible, d'un point de vue théorique, que par un facteur externe, quel qu'il soit, et sans tomber dans la SF, un nouveau triplet codonique puisse apparaître ex nihilo, sur un segment lambda d'une population test????
    là faut m'expliquer ce que tu veux dire parce que soit je suis bête, soit ça veux rien dire.

    si on essaye de te reprendre c'est pour te permettre de t'éclairsir les idées ou les notre parce que pour nous on comprend rien à ce que tu dis.
    Citation Envoyé par NOAH
    soit je m'exprime mal, soit vous pipez rien à la génétique
    moi je vote première solution ...

    question subsidiaire tu connais la séléno-cystéine ?

  19. #15
    NOAH

    Re : Un 23ème codon???

    je suis désolé, y a 2 codons, non-sens dans le tableau classique qu'on étudie :

    - UUA et UAG (non sens)

    - UGA (non sens).

    ce qui fait un total de 22 codons actifs...avant

    même s'ils interviennent pour couper ou créer une amorce, ils comptent et ils existent. dans les docs de cour que j'ai, les professeurs nous expliquent qu'il y en bien 22 et non 20, si l'on comptabilise uniquement les AA (acides aminés).
    si je me souviens UUA, intervient bien dans l'ARNm...non?

  20. #16
    piwi

    Re : Un 23ème codon???

    bon je crois qu'il va quand même falloir que vous lisiez nos reponse parce que ca devient aussi agassant pour le lecteur cette histoire.
    En admettant que j'ai compris le sens de ce que vous racontez (et qui est extremement confu je vous assure), faut il entendre dans vos propos que l'on aurait isolé un 65ème codon possible dans les sequences nucléotidique?

    Si c'est cela c'est non tout simplement parce que c'est impossible mathématiquement. Il faudrait, comme je vous l'ai deja ecris, que l'on trouve une nouvelle base dans l'ADN ou l'ARN. Ceci c'est non. Tout simplement.

    Je me demande si vous ne faites pas une confusion avec un papier publié par ce labo qui parle d'une modification du codon 23 dans la sequence de rhodopsine et qui modifie la protéine. (le papier date de 1991)
    Dans ce cas là il n'y a rien de bien nouveau (même à l'epoque). On remplace une des bases dans la sequence, on fait apparaitre un codon different, un nouvel acide aminé est placé dans la sequence proteique et on change la conformation de la proteine. Ce que l'on fait ca n'est pas inventer un nouveau codon mais juste en remplacer un par un autre.

    Cordialement,
    piwi

  21. #17
    NOAH

    Re : Un 23ème codon???

    quand on parle de codons actif, on est d'accord sur le point suivant: si la répartition complète du code génétique, était complète et non-dégénéré, il se pourrait que chaque triplet de type AAU, code pour un acide aminé, or, il y a recodage. donc, comme pour l'arginine, de mémoire, qui est recodé plusieurs fois, c'est simplement un problème de biomathématique non? j'ai un ami, qui travaille sur ca, et il m'a expliqué, que c'était de la logique tout simplement. vous avez tant d'éléments (les 64 codons totaux), mais seulement 20 AA, ...pourquoi? sorry, y a bien 3 non-sens, j'en avais retenu que 2. Là je me suis trompé. si on parle de codons actifs, c'est qu'on parle -d'après moi et ce que j'en comprends- de combinaison active. il m'a expliqué, que c'est à cause de l'épissage des introns, que les 64 combinaisons ne fonctionnent pas dans le code génétique ? là cela dépasse mes compétences...

  22. #18
    NOAH

    Re : Un 23ème codon???

    voyons PIWI.

    Si l'on devait obtenir, d'un point de vue logique, un 65ème codon, d'accord, que les bases devrait être transformer, puisqu'avec 4, cela serait insufisant (4 à la puissance 3= 64) je suis d'accord. toutefois,et c'est l'objet de ma question, si chacun des triplets théorique du code génétique, (dans l'ensemble de n-éléments totaux dans une répartition de 3) étaient une occurence réelle, nous n'aurions pas une répétition d'une molécule d'arginine recodé 6 fois par 6 triplets différents.?non?c'est une question de logique que je me pose...si donc, on découvre que le mécanisme qui recode à chaque fois l'arginine, par une des combinaisons logique, découlent de l'ARN-m, ne serait-il pas possible, en gardant les mêmes bases (ATGC) de modifier les molécules de sorties, et donc d'obtenir, d'autres protéines en fonction d'acide aminés, différents???
    non, je ne faisais pas alusion à cette expérience de 1991. Je ne la connais pas.

  23. Publicité
  24. #19
    piwi

    Re : Un 23ème codon???

    On progresse.

    En fait les 64 possibilités sont actives. Chacune code pour un acide aminé ou dans le cas de 3 codons pour rien. Seulement la redondance vient du fait que plusieurs codons codent pour le même acide aminé.

    Alors pourquoi 64? C'est assez simple dans le fond. Il faut pouvoir trouver suffisament de possibilités pour coder pour les 20 acides aminés.
    1 base= 1 acide aminé? non c'est trop peu on en coderait que 4.
    2 bases= 1 acide aminé? encore trop peu on ne code que 16 possiblilités.
    3 bases= 1 acide aminé? Ben oui là on a 64 possibilités. Largement assez.

  25. #20
    NOAH

    Re : Un 23ème codon???

    je ne connais pas la séléno-cystéine, mais juste la cystéine qui apparait dans le tableau du Code génétique...

  26. #21
    NOAH

    Re : Un 23ème codon???

    oui, cela je le comprends, je me suis mal exprimé effectivement.

    en fait, ma question est la suivante: les 64 possibilités m'a ton appris, impliquant à chaque fois, comme dans le cas de l'arginine, de recoder 6 fois le même acide aminé, fait que notre code génétique est dégénéré. mais, est-ce que cela dépend fontionnement des bases ATGC ? la distribution de probabilités, pourrait-elle être efficace pour 20 acides aminés, avec 3 bases (3 à puissance 3=27). donc mon raisonnement, simpliste au regard du spécialiste en biochimie moléculaire que je ne suis pas, j'en conviens, est le suivant, ...si le code génétique recharchait une efficacité, pour 20 acides aminés, 3 bases seraient suffisantes. mais, il use de trois bases qui mathématiquement donnent 64 (4 à pui 3).
    ma réflexion de néophyte, certes, peut-être pas académique, n'est pas forcément dénué de toute logique, puisque l'ami en question, m'a confirmé sa justesse.
    ne se pourrait-il pas que l'épissage des introns, soit le responsable de cette non-efficacité..???
    c'est une question juste...
    en l'occurence mère nature est efficace au micromètre près, dans certains mécanismes physique, comme les transferts d'électrons, et nous pouvons les modéliser très précisément.
    la question que je me pose simplement, est la suivante:
    pourquoi chaque codon, ne coderait pas un Acide aminé différent de ceux que l'on connait déjà...???
    si de nouveaux acides aminés étaient découvers cela ouvrirait la voie à de nouvelles protéines non???


    cordialement.

  27. #22
    le_troll

    Re : Un 23ème codon???

    Citation Envoyé par NOAH
    si on parle de codons actifs, c'est qu'on parle -d'après moi et ce que j'en comprends- de combinaison active. il m'a expliqué, que c'est à cause de l'épissage des introns, que les 64 combinaisons ne fonctionnent pas dans le code génétique ? là cela dépasse mes compétences...
    comme l'a dit piwi tout les codons sont actifs.
    l'épissage des introns c'est encore autre chose. pour faire simple une fois ton ARNm synthétisé, ce dernier est (chez les aucaryotes) épissé, c'est à dire que certaine portion sont suprimé (les exons) et les autres raboutés (les introns) les une avec les autres. ce n'est pas un mécanisme au hasard évidemment, mais plusieurs combinaisons d'intron / exon sont possibles, pour obtenir plusieurs protéines proche mais distincte pour un même gène. Il ne s'agit pas d'un recodage, puisque les signaux d'épissage sont compris dans les informations contenus dans la séquence initial de l'ARNm.

    La séléno cystéine fait partie des acides aminés dit exotique, c'est a dire qu'ils sont peu fréquent et que des signaux particuliers sont présent sur la séquence de l'ARNm lorsqu'une protéine doit en incorporer un. Par exemple pour la Secys l'ARNm prend une structure secondaire particuliaire au moment de la trad. En fait Yoyo te disait qu'il y a 22 acides aminés, il fait référence à ces acides aminés peu fréquent dont la sélénocystéine et la pyrolysine (il me semble) sont les plus fréquent. Je peux me tromper mais je pense que tu fais référence à la découverte d'un nouveau acide aminé peut fréquent. si tu avais l'article source ça nous aiderais

  28. #23
    enderalartic

    Re : Un 23ème codon???

    c'est vrai qu il s'exprime mal d'un autre coté personne n'a essayé de comprendre sa question ou de savoir ce qu il voulait dire par 23 eme codon

  29. #24
    NOAH

    Re : Un 23ème codon???

    oui , alors je vais recibler ma question:

    en tous les cas on avance, je fais un effort dans la formulation...

    les 64 codons sont actifs ok!

    qu'est ce qui explique que seulement 20 acides aminés existent, et que 64 tirages soient requis pour les obtenir?

    ma question est donc, si un 24 ème (et non un 23ème, relativement au titre du post, qui j'en conviens, est une erreur structurelle ) existaient, ne pourrait-il pas coder un ACIDE AMINE nouveau, ....???? l'autre question est donc, si c'était le cas, et si chaque codon actif, en fait ne recodait pas comme pour l'exemple de l'arginine, 6 fois le même acide aminé???

  30. Publicité
  31. #25
    piwi

    Re : Un 23ème codon???

    Juste pour recibler encore un peu les propos je tiens à dire qu'il existe plus de 20 acides aminés.
    Ce qu'il faut comprendre c'est qu'il n'y en a que 20 qui sont incorporés aux protéines (ou 22 pour faire dans le complet), mais d'autres existent et sont utiles à d'autres processus.

    Continuons sur cette voie constructive et l'on va finir par se comprendre

  32. #26
    NOAH

    21ème Acide aminé

    en fait je me suis trompé ok, j'aurais dut dire, un 21ème acide aminé à partir d'une combinatoire de 64 codons actifs recodant plusieurs fois, les mêmes acides aminés. erreur théorique j'en conviens. for me...
    mais mon raisonnement est le suivant, et donc, la personne qui m'avait transmit l'info, n'avait pasété aussi précise. autant pour moi...
    je comprends mieux votre logique...
    mais c'est en fait en reformulant la réponse que j'y vois plus clair,... a part les acides aminés de synthèse, qui sont les briques du vivant, connait on d'autres acides aminés naturels ou en exobiologie, qui pourraient être intégré dans les 4 bases ATGC.???
    y aurait-il moyen pour le code génétique de pouvoir être plus efficace et donc, de chercher à optimiser le code, en évitant les répétitions???question stupide, sûrmeent?

  33. #27
    NOAH

    Re : Un 23ème codon???

    merci le troll pour ton explication sur la molécule seleno-cystéine, dite molécule exotique et intervenant sur un site de l'ARN-m. il se peut que la personne m'ayant parlé d'un 23ème codon actif, ait voulut me parler effectivmeent de la découverte d'un acide aminé exotique, aux USA, comme la discussion était complexe et que je ne maîtrise pas toutes les subtilités du langage de la biochimie moléculaire j'ai du intervertir les notions et créer un bug....

    je vais lui demander, car, apparement sa source semblait sérieuse, (nature je crois)...et l'acide aminé (et non le codon) était en phase d'étude a priori...

    je vais essayer de retrouve la source.

    apparement, sur le site de l'UCLA, il ont un gros département sur le génome, et peut-être n'ai je pas vu, le bon département et projet associé, je vais y revenir...

  34. #28
    NOAH

    désolé pour les approximations

    je viens de la physique, et désolé pour les approximations j'en conviens, ...et les erreurs d'expressions...
    j'essaye de me mettre à votre place et si une personne me disait que 1+1 =1 en binaire, je lui rirai au nez (confer JCVD que j'aime bien en l'occurence). mais 1+1=0. mais cela peut être marrant aussi, 1+1=1, ...
    désolé de vous avoir choquer, mais c'est quand même mieux lorsque les gens tentent de vous comprendre...

  35. #29
    piwi

    Re : Un 23ème codon???

    Et bien maintenant que tout le monde se comprend en parlant la même langue il faut bien reconnaitre que votre question n'a rien de stupide. Rien du tout.

    Y a t il un moyen d'eviter la redondance. En fait il faudra toujours 64 possibilités pour coder les 20 acides aminés integrés dans la synthèse protéique du fait même du système. Il me semble peu probable qu'il change de facon radicale dans l'evolution. Donc tenons le système de traduction de l'ARNm comme aqcuis.
    Maintenant on peut se demander si un nouvel acide aminé ne pourrait pas être un jour intégré dans des protéines à la faveur d'une modification d'un ARNt. J'ai envie de dire pourquoi pas? C'est sans doute comme cela que se sont mis en place les 20 acides aminés actuels.
    On sait en outre que le code génétique n'est pas forcément universel et que cetains codons codent pour un acide aminé dans une espèce et pour un autre une autre.

    Maintenant la question sous jacente, à laquelle je n'ai pas personnellement la reponse, est de savoir si il y a une raison physicochimique qui fait que ce sont les acides aminés que l'on connait qui sont incorporés dans les protéines ou si c'est un hasard de l'evolution.....

  36. #30
    Vinc

    Re : désolé pour les approximations

    Salut!
    Je passe sur ton agressivité lors de tes premiers messages et sur ton insinuation quant à nos connaissances en génétique.... (je préfère en rire)
    Citation Envoyé par NOAH
    je viens de la physique, et désolé pour les approximations j'en conviens, ...et les erreurs d'expressions...
    j'essaye de me mettre à votre place et si une personne me disait que 1+1 =1 en binaire, je lui rirai au nez (confer JCVD que j'aime bien en l'occurence). mais 1+1=0. mais cela peut être marrant aussi, 1+1=1, ...
    désolé de vous avoir choquer, mais c'est quand même mieux lorsque les gens tentent de vous comprendre...
    Enfin une réponse sincère. Ce n'est pas une honte de ne pas être biologiste, mais il faut quand même rester humble : si aucun bilogiste du forum ne comprenait ta question c'est qu'il y avait manifestement un problème de communication....et que ce problème venait de toi et pas de nous!
    Et regarde mon tout premier message : je t'ai dit d'emblée que tu confondais codon et acides aminés, et j'ai esayé de comprendre ta question.
    Sans rancune.
    Vinc
    Primum non nocere.

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. comment expliquer le codon stop?
    Par flora2007 dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 25/04/2007, 21h06
  2. La 23ème tempête tropicale, BETA, se forme dans le Golfe du Mexique
    Par Tenacatita dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 17
    Dernier message: 01/11/2005, 19h43
  3. cadres de lecture et codon start
    Par Twilight dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 08/04/2005, 17h56