Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

immortalité /fin de l'humanité.




  1. #1
    ansset

    immortalité /fin de l'humanité.

    les progrès sur l'étude du génome et le champ d'action de chaque gène se dévoilent peu à peu.
    ( outre le séquençage )
    par ailleurs, la médecine dite plus traditionnelle associée à une meilleure qualité de vie amène à un allongement progressif de la durée de vie.
    prothèse, transplantation, cellules souches ...etc

    certains imaginent le mythe de l'immortalité ( parfois dans l'esprit du transhumanisme )

    quelles conséquences éventuelles.????
    si on veut éviter une explosion démographique ingérable , avec toute les difficultés supplémentaires.
    on tombe dans une civilisation viellissante et qui meurt de ne pas se renouveler.
    pas uniquement par l'age, ( constat physique ) mais aussi par une régression des évolutions

    -----

    Dernière modification par ansset ; 01/02/2013 à 00h16.

  2. Publicité
  3. #2
    f6bes

    Re : immortalité /fin de l'humanité.

    Bjr à toi,
    Combien seront immortels !
    Faudra tout de meme nourrir TOUT ce beau monde et s'en....occuper.
    Bien beau des changer les piéces défectueuses, mais faut de l'essence dans le moteur .
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  4. #3
    Nemoclay

    Re : immortalité /fin de l'humanité.

    Citation Envoyé par ansset Voir le message
    une régression des évolutions
    Bonjour ansset,

    Qu'est-ce que vous entendez par régression des évolutions ?


  5. #4
    shmikkki

    Re : immortalité /fin de l'humanité.

    Bonjour,

    Je ne crois pas une seconde à l'immortalité pour toute l'humanité (comme le dit f6bes).

    Deuxièmement, si par hasard une personne est immortel (dans notre monde actuel), on estime la probabilité qu'elle meure avant 700 ans égale à 1. Pourquoi? A cause simplement du taux de mortalité extrinsèque (accident, meurtre, maladie, etc ...).

    Alors dans un monde ou tout le monde est immortel, il y a beaucoup de gens, de plus en plus ... donc de plus en plus de mal à nourrir tout le monde, de plus en plus de maladies, de meurtres , etc ... donc au final un taux de mortalité extrinsèque énorme. Bref, le pourcentage de chance qu'un individu immortel atteigne plus de 700 ans est quasi nul.
    Donc ... qu'es-ce-que la sélection va favoriser? Les individu qui se reproduisent le plus! Or, si on veut faire beaucoup, beaucoup de bébés, il faut commencer tôt, pour ne pas se faire tuer avant de pouvoir en faire. Et puis bon, inutile d’invertir dans une capacité d'immortalité plus forte car de toute façon on risque d'y passer par accident. En clair, inutile d'essayer d'avoir un corps qui peut vivre 3.000 ans, car de toute façon on a toute les chances de mourir avant 700 ans. Mieux vaut se reproduire et mourir après!
    Bref, voilà ... je viens simplement de refaire le scénario typique prévu par la théorie évolutive de la sénescence.
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  6. #5
    ansset

    Re : immortalité /fin de l'humanité.

    je me suis peut être mal exprimé.
    ce que j'ai voulu dire ( et je crois comme vous tous ) que l'immortalité implique la mort de l'espèce.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Nemoclay

    Re : immortalité /fin de l'humanité.

    Citation Envoyé par ansset Voir le message
    je me suis peut être mal exprimé.
    ce que j'ai voulu dire ( et je crois comme vous tous ) que l'immortalité implique la mort de l'espèce.
    Pas forcément, il existe une espèce de méduse qui serait pratiquement immortelle Turritopsis nutricula. Elle ne semble pas vieillir mais peut tout de même mourir à cause de maladies, de la prédation ou d'accidents comme la dit shmikkki. Cependant ces fonctions de maintenance/réparation des cellules sont extrêmement coûteuses en ressources métaboliques pour l'animal, énergie qui ne sera donc pas allouée aux fonctions reproductives (productions de cellules sexuelles). Vivre plus vieux implique de sacrifier en partie les fonctions de reproduction. Mais il est vrai qu'a part Turritopsis nutricula on ne connaît pas d'autres espèces présentant cette immortalité potentielle. Il y a un bivalve Artica islandica qui peut vivre très longtemps (plusieurs siècles).

    Certains biologistes suggèrent que l'existence de la mort chez les êtres vivant leur conférerait une meilleur capacité à évoluer (évolvabilité). C'est peut être ça que tu voulais dire par "régression des évolutions" ? Même si le terme est un peu maladroit ^^
    Dernière modification par Nemoclay ; 02/02/2013 à 12h19.

  9. #7
    ansset

    Re : immortalité /fin de l'humanité.

    oui, c'est ce que je voulais dire.
    et c'est l'expression qui m'est venu à l'esprit.
    maladroite certes..
    cordialement.

  10. Publicité
  11. #8
    shmikkki

    Re : immortalité /fin de l'humanité.

    Citation Envoyé par Nemoclay Voir le message
    on ne connaît pas d'autres espèces présentant cette immortalité potentielle.
    Il y a quand même le célèbre exemple de l'hydre. On ne connait toujours pas son espérance de vie, c'est fou!
    Beaucoup la considère comme immortelle. (Mais elle a des prédateurs!)

    Citation Envoyé par Nemoclay Voir le message
    Certains biologistes suggèrent que l'existence de la mort chez les êtres vivant leur conférerait une meilleur capacité à évoluer (évolvabilité). C'est peut être ça que tu voulais dire par "régression des évolutions" ? Même si le terme est un peu maladroit ^^
    ??? L'existence de la mort (la sénescence en fait) permet une meilleure évolvabilité??
    Aurais-tu de sources por favor?
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  12. #9
    ansset

    Re : immortalité /fin de l'humanité.

    qu'est-ce que l'hydre. ???

    sinon, l'immortalité ( aux accidents près ) de la majorité de la population n'entraine que deux scenarii.
    - une surpopulation totalement incontrolable.
    - une baisse drastique des naissances et une senilité grandissante de la population.

    dans ce second cas, il y a un effondrement du brassage génétique, d'ou une stagnation.
    et que devient la capacité d'adaptation, car il n'y a aucune chance pour que l'environnement n'évolue plus non plus de son coté.
    Dernière modification par ansset ; 02/02/2013 à 17h24.

  13. #10
    shmikkki

    Re : immortalité /fin de l'humanité.

    Citation Envoyé par ansset Voir le message
    qu'est-ce que l'hydre. ???
    C'est la bestiole immortelle que seul Hercule peut tuer ... ok je sors, désolé !
    Bref, c'est ça, une sorte de méduse: http://fr.wikipedia.org/wiki/Hydre_%28zoologie%29

    Citation Envoyé par ansset Voir le message
    sinon, l'immortalité ( aux accidents près ) de la majorité de la population n'entraine que deux scenarii.
    - une surpopulation totalement incontrolable.
    - une baisse drastique des naissances et une senilité grandissante de la population.

    dans ce second cas, il y a un effondrement du brassage génétique, d'ou une stagnation.
    et que devient la capacité d'adaptation, car il n'y a aucune chance pour que l'environnement n'évolue plus non plus de son coté.
    Pourquoi effondrement du brassage génétique?
    La variabilité génétique resterait la même dans le second cas avant le "passage" à l'immortalité et après... enfin, je ne vois rien qui pourrait diminuer la variabilité génétique.
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  14. #11
    Nemoclay

    Re : immortalité /fin de l'humanité.

    Citation Envoyé par shmikkki Voir le message
    ??? L'existence de la mort (la sénescence en fait) permet une meilleure évolvabilité??
    Aurais-tu de sources por favor?
    Hablas espanol ? ^^
    Pour être plus rigoureux j'avais vu un temps de génération plus court permet une meilleure évolvabilité. Mais le temps de génération et la longévité sont bien connectés non ? Moins une espèce est longévive plus elle a un temps de génération court et donc une meilleure évolvabilité. Exemple : L'éléphant et le moustique.
    Ils en parlent un peu ici : http://www.tempoandmode.com/wp-conte...olvability.pdf

  15. #12
    Daruma

    Re : immortalité /fin de l'humanité.

    Question purement abstraite sans réalité concrète.
    Si toutefois des demeurés transhumanistes parvenaient à cela, ils n'en feraient sûrement pas bénéficier tout le monde.

  16. #13
    invite876467890
    Invité

    Re : immortalité /fin de l'humanité.

    Bonjour à tous!

    Dis donc daruma, je viens de lire ta réponse sur le discussion que j'ai ouvert, concernant un thème similaire à celui-ci, et franchement bonjour la politesse..je suis toujours ravi d'apprendre, et encore plus lors que mon locuteur a ENVIE de m'apprendre..mais des gars qui se pointent sans un bonjour pour envoyer balader et sous-entendre que tout ce qui se dit ici, c'est de la M....! non merci..je ne vois pas l'intérêt de bien manier le français si c'est pour jeter la politesse aux ordures, et si tu es si persuadé que beaucoup se trompent dans leurs propos ici, alors fait vivre le débat plutôt que de te faire passer pour le "porteur de lumière"..désolé, je suis peut-être nouveau ici, mais sérieusement, ton froid parler me débecte..

    Personnellement, moi aussi je pense que lorsque la transhumanité sera devenue réalité, et que nous pourront vivre, théoriquement, à l'infini, cette technologie ne sera bien sur pas accessible à tous immédiatement..Déjà, ça coutera cher (surement), et même lorsque cela sera abordable, je pense que cette technologie apportera tellement de pouvoir à ses détenteurs que nous ne pouvons imaginer maintenant les conséquences que tout ça aura..mais ceux qui ont le pouvoir veulent conserver le pouvoir, et transformer le monde à leur gré..une telle technologie permet a qui la détient de faire de nombreuses choses, bien comme mal, et de la partager avec qui il veut voir immortel sur cette terre, et ce ne sera certainement les dizaines de milliards que nous seront surement..
    Par contre, j'aimerai comprendre en quoi ça porterai préjudice à notre évolution? Il va de soit que lorsque/si nous aurons cette possibilité, nous n'aurons (n'avons peut être déjà plus) d'intérêt de laisser le hasard en décider..la transhumanité, c'est l'homme qui prend pleinement possession de sa nature, l'homme qui veut se recréer, s'améliorer, alors je pense que ce jour là nous n'auront plus que faire de l'évolution naturelle des choses..
    Quand au fait d'être immortel "théoriquement" seulement, oui et non..nous ne pouvons savoir quels seront les risques de mourir accidentellement quand ce jour viendra, et nous ne savons pas non plus quelles autres solutions nous pourrions avoir pour éviter la mort dans de tels accidents..tant que nous ne pouvons définir en toute certitude ce qui passe vraiment dans nos têtes, allez savoir ce qui sera possible ou non post-mortem..et.. la transhumanité, c'est de la cybernétique aussi..enfin, voila ce que j'en dis moi ^^
    Dernière modification par invite876467890 ; 05/02/2013 à 18h05.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Fin de l'humanité ?
    Par invite87654345678 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 155
    Dernier message: 01/11/2011, 22h30
  2. [Divers] Immortalité
    Par MagStellon dans le forum Biologie
    Réponses: 23
    Dernier message: 08/05/2008, 12h44
  3. Immortalité Quantique
    Par GottferDamnt dans le forum Physique
    Réponses: 26
    Dernier message: 25/01/2005, 19h08
  4. immortalité
    Par sliders_alpha dans le forum [Vie Artificielle] Et si les robots devenaient vivants ?
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/10/2004, 12h35