Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Virus et bactéries



  1. #1
    NeoVirus

    Virus et bactéries

    Bonjour à tous, j'ai une petite question à laquelle vous pourriez peut être répondre, la voici:
    (je précise que je ne suis qu'un humble amateur)

    Est-il possible de manipuler un virus afin qu'il acquière de l'ARN et de l'ADN?
    Est-il possible qu'un virus acquière des organites de sorte de pouvoir se répliquer sans hôte?
    Et enfin, est-il possible qu'une espèce se développe à partir d'un virus (à l'instar de la protobactérie qui grâce au long fruit de l'évolution à donner l'être humain)
    Merci de l'attention porté à ces drôles de questions et de vos éventuelles réponses.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    noir_ecaille

    Re : Virus et bactéries

    Citation Envoyé par NeoVirus Voir le message
    Bonjour à tous, j'ai une petite question à laquelle vous pourriez peut être répondre, la voici:
    (je précise que je ne suis qu'un humble amateur)

    1) Est-il possible de manipuler un virus afin qu'il acquière de l'ARN et de l'ADN?
    2) Est-il possible qu'un virus acquière des organites de sorte de pouvoir se répliquer sans hôte?
    3) Et enfin, est-il possible qu'une espèce se développe à partir d'un virus (à l'instar de la protobactérie qui grâce au long fruit de l'évolution à donner l'être humain)
    Merci de l'attention porté à ces drôles de questions et de vos éventuelles réponses.
    2) Côté virus géants ou girus (terme synonyme issu de la contraction de giant virus), on a déjà pas mal de matériels chimiques encapsidés en sus de l'ADN. Leur mode de reproduction est assez unique au sein des virus, puisque l'usine à virion fonctionne de façon indépendante mais très similaire au noyau d'une cellule hôte.

    3) Les virus étant des parasites, ils auraient plus tendance à simplifier leurs unités matérielles (en l'occurrence virions) en empruntant à leur hôte, qu'à se complexifier. Ce n'est qu'une tendance hôte-dépendante. À ma connaissance on n'a pas encore constaté de tendance inverse chez les parasites de toutes espèces.

    1) Question piège ? Hormis les girus et encore, les virus optimisent un max le minuscule volume, et avoir deux types de nucléotide fait redondance.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  4. #3
    NeoVirus

    Re : Virus et bactéries

    Merci pour tes réponses.
    J'ai entendu parler des virus persistants, est-il envisageable qu'un symbiose parfaite éclose de cette association réciproquement profitable de manière durable?
    Et j'irais plus loin en demandant s'il est possible qu'un virus persistant, finisse (au bout de millions d'années de coéxistance dans cette configuration d'hote à symbiote) par intégrer la cellule d'une bactérie ou de fusionné en un seul et même organisme? Ou une bactérie peut-elle acquérir les caractères du virus? Un virus peut-il par erreur, transmetre ses propres caractéristiques qui font de lui ce qu'il est? (Les erreurs etant à la base de toute évolution.)
    Existe-t-il des virus bénéfiques qui améliorent les capacités d'un organisme? Un virus n'aurait-ilpas interet à oeuvrer en synergie avec une bactérie plutôt que de la détruire?
    Désoler cela fait beaucoup de question....

  5. #4
    noir_ecaille

    Re : Virus et bactéries

    Le principe viral c'est "que le vainqueur meurt"

    Les virus ont tendance à s'adapter en devenant moins virulents mais tout en restant pathogènes -- un peu comme la célèbre grippe A/H1N1 qui participent désormais des grippes saisonnières.

    Tous les virus ont tendance à apporter un petit avantage à leur hôte -- dans le but de booster leur propre réplication en principe.

    Parmi les témoignages biologiques de ce que peut apporter/provoquer un virus, les protéines d'arrimage de l'embryon autorisant la viviparité chez les mammifères placentaires sont d'origine ancienne et surtout virale
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  6. #5
    biseibutsu

    Re : Virus et bactéries

    Juste pour rajouter un détail (ou une anecdote) en plus, il existe de nombreux exemples de virus ayant tellement fusionné avec leur hôte que l'un est complètement dépendant de l'autre, et vice-versa (une symbiose complète).
    L'exemple le plus connu est, comme la dit noir_ecaille, la création du placenta chez les mammifères, qui provient d'un virus (type lentivirus) ayant intégré son génome dans le notre. De nombreuses mutations et déplacement plus tard, on obtient un gène codant pour une protéine, la syncytine, capable de faire fusionner les membranes de plusieurs cellules en une seul (sur la base du même système que la fusion de la membrane virale à la membrane cellulaire) => et hop, placenta!

    un autre exemple, moins connu, mais encore plus "gore" est celui d'une espèce d'insecte (dont j'ai oublié le nom, mais qui ressemble à une guepe). Elle pond ses oeufs dans une larve hôte. Une fois les oeufs éclot, l'hote se fait dévorer petit à petit (et vivant) par les larves, avant de mourir pour libérer les futurs insectes. Il a été rémarqué dans le génome de cette "guèpe" la copie d'un seul virus, présent sur plusieurs chromosomes! Et ce virus est capable de se répliquer, mais uniquement dans les gamètes (les ovaires) de la "guèpe". bien sur, le système immunitaire de la guèpe l'ignore complètement. L’intérêt? Lorsque la "guèpe" injecte ses oeufs dans la larve, elle injecte également une (très) grande quantité de virus. Le système immunitaire de l'hôte (la larve), va alors combattre le virus au lieu des oeufs de larve. Bilan de l'opération, les oeufs germent et les virus meurent... Plutôt, les virus survivent, mais dans le génome de la "guèpe".
    Juste une petite anecdote...
    微生物

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    spectreUSS

    Re : Virus et bactéries

    hello ;
    pour répondre à ta question ,les virus peuvent avoir besoin d'ADN (adénovirus) et d'ARN (aréna virus)
    voici quelques virus à ARN: Lassa et ébola ,ce sont deux virus à ARN de catégorie 4(niveau de risque infectieux critique car aucun vaccin ni aucun traitement n'existe contre les agents pathogènes de catégorie 4 ,il y a quelque chose qui reste efficace contre le virus lassa :injection de ribavirine par intraveineuse mais elle doit être administrée au
    stade précoce de la maladie)

    Les patients qui ont survécu au virus lassa conservent des séquelles (surdité unilatérale ou bilatérale,cette surdité
    s'estompe au bout de 3 mois normalement mais les survivants sont rares car dans la majorité des cas,il s'agissait de décès à cause de se virus.

    Les adénovirus et les aréna virus sont étudiés en laboratoire P4 donc si tu travail dans une zone P3 tu ne devrait pas étudier les virus à ARN et à ADN car ils sont très dangereux et peuvent tuer très rapidement surtout que se sont des virus asymptomatiques .
    Voila ,j'espère avoir répondu correctement à ta question

  9. Publicité
  10. #7
    Guyguyguylaine

    Re : Virus et bactéries

    Bonjour à tous

    Une question

    Un virus cmv. Chez une personne ayant reçu une greffe de moelle osseuse y a t il

    Un traitement spécifique qui existe n importe ou .

    Merci de vos réponses

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Bactéries/virus et cuisson
    Par lou45 dans le forum Biologie
    Réponses: 16
    Dernier message: 03/02/2014, 04h02
  2. [Microbiologie] Bactéries et virus
    Par Karim Ch dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/11/2011, 10h41
  3. [Immunologie] difference bacteries, virus?
    Par Sun28 dans le forum Biologie
    Réponses: 12
    Dernier message: 15/12/2010, 17h15
  4. [Divers] Schématisation de virus et de bactéries
    Par tendressedu36 dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/09/2009, 17h15
  5. [Microbiologie] Virus ou Bactéries, j'ai du mal à me décider !
    Par Bimini dans le forum Biologie
    Réponses: 33
    Dernier message: 25/01/2009, 18h35