Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Dégradation végétale et action du froid



  1. #1
    AmiralPepper

    Dégradation végétale et action du froid

    Bonjour à tous. Dans le cadre de mon TIPE, je m'intéresse à la conservation de la salade par le froid. Nous avons placé plusieurs plants des milieux présentant des condtions de températures différentes (réfrigérateur, congélateur, air ambiant). Nous avons quelques résultats mais nous ne savons pas encore vraiment comment les analyser.

    Nous avons remarqué (enfin c'est pas non plus la découverte du siècle) qu'au bout d'un certain temps, les feuilles deviennent jaunes ou marron selon quelles sont interne ou externe (je vous avais prévenu). Il est également à noter également que l'odeur...change. C'est ces transformations (changement de couleur, d'odeur et de texture) que nous qualifions (à tord?) de "dégradation végétale".
    J'aimerais savoir quelles sont les réactions qui conduisent à ce changement d'état, et quelles enzymes catalysent ces réaction. L'idée étant ensuite de quantifier les conditions de température optimales de conservation de la salade, c'est à dire les températures auxquelles les enzymes sont le moins efficaces et ou les réactions sont les plus lentes.

    Merci d'avance pour vos réponses. Je précise que j'ai volontairement posté ce sujet dans cette rubrique puisque cela pourrait intéresser n'importe qui qui s'intéresse à la biologie et non uniquement mes petits collègues de TIPE.

    -----


  2. #2
    AmiralPepper

    Re : Dégradation végétale et action du froid

    Up! Je voudrais juste savoir quelle réactions ont lieu quand un végétal se dégrade.

  3. #3
    noir_ecaille

    Re : Dégradation végétale et action du froid

    Mes connaissances montrent vite leur limites en bio végétale. Cependant...

    Parmi les réactions en chaînes, on retrouve la sécrétion d'éthylène, laquelle peut entre autre provoquer la sénescence des tissus :
    Citation Envoyé par Wikipédia
    La sénescence des organes est un processus génétiquement programmé influençant l'âge physiologique des entités vivantes. Un apport exogène d'ACC ou d'éthylène entraîne une sénescence prématurée, alors qu'un apport exogène de cytokinine retarde le processus.

    Une augmentation de la production d'éthylène est associée à une perte de chlorophylle des feuilles, une dégradation des protéines et des ARN, une perte de pigmentation des fleurs, et autres symptômes de vieillissement.
    La quantifier serait donc un bon indicateur de l'état de conservation de vos salades en différentes conditions
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 14/08/2012, 08h30
  2. TPE sur l'action du froid sur le lait et surtout pas sur le yaourt
    Par les pitis scientifiques dans le forum Exercices en biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/05/2012, 15h11
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 27/11/2010, 20h48
  4. Réponses: 6
    Dernier message: 20/12/2007, 20h55
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 07/09/2006, 12h06