Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 1 sur 1

Neurones olfactifs et sensibilité olfactive



  1. #1
    Meiosis

    Neurones olfactifs et sensibilité olfactive

    Bonjour,

    Je ne comprends pas les assertions suivantes, trop floues pour moi, à cause du vocabulaire un peu casse tête je pense. Pour chacune d'entre elles j'ai essayé de les expliquer, je vous demande si j'ai raison à chaque fois.

    "Les récepteurs couplés aux protéines G (GPCR en anglais) auront une expression différentielle selon les neurones olfactifs."

    Je ne vois pas ce qu'ils veulent dire en fait. En gros chaque neurone exprimera tel ou tel récepteur ?

    "Si un neurone est sensible à une odeur c'est parce qu'il exprime un ensemble de GPCR en petit nombre et ces GPCR sont spécifiques."

    Une odeur = la somme de molécules odorantes. Je pense qu'ils veulent dire que sur un neurone donné on aura plusieurs GPCR qui chacun reconnaissent une molécule odorante composant l'odeur finale. Il n'y a pas beaucoup de GPCR et chaque GPCR est spécifique d'une seule molécule odorante de l'odeur.

    "Un neurone est sensible à un nombre restreint de stimuli (max. 3 ou 4)."

    Là j'ai vraiment du mal. On ne précise pas stimuli de quoi ? Ils veulent dire "nombre restreint d'odeurs" ou nombre de molécules odorantes ?

    "Un neurone est susceptible de détecter des substances qui peuvent être différentes (mais pas obligatoirement)."

    Pas compris non plus. S'il détecte un nombre restreint de stimuli ça fait redondance avec l'affirmation précédente, puisque max. 3 ou 4 peut signifier 1, 2, 3 ou 4 (donc 1 = substances identiques et plus de 1 = substances différentes)...

    "On aura plutôt des sous-ensembles de neurones répondant préférentiellement à une catégorie générale de stimulus (odeur fruitée par exemple)."

    Pas trop compris mais je pense que ça découle de l'affirmation 1 non ? Si j'ai bon les GPCR ne sont pas les mêmes sur tous les neurones et 1 GPCR = détecte une seule molécule odorante donc tous les neurones ne répondront pas au même stimulus. Bon après le terme "catégorie générale" je laisse tomber.

    "Tous les axones contenant le même type de GPCR convergent vers un même glomérule au sein du bulbe olfactif (de ce fait, il y aura des glomérules plus spécifiques d'une odeur putride, ou fruitée etc.)."

    Je voulais savoir si cette affirmation correspond à la notion de codage spatial (ou spatio-temporel ?) de l'information olfactive ou si ça n'a rien à voir ? Peut-on également dire que le bulbe olfactif abrite une cartographie des stimuli olfactifs ?
    Je fais attention car on m'a dit qu'il n'y a surtout pas de carte topographique pour l'odorat dans le cerveau, donc une zone du cerveau n'est pas dédiée à reconnaitre spécifiquement telle odeur par exemple. Mais le codage spatial du bulbe olfactif n'a rien à voir avec cette notion normalement si j'ai bien compris.


    Voilà je vous remercie pour vos éventuelles futures réponses.

    -----

    Dernière modification par Meiosis ; 02/04/2014 à 18h52.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Hypersensibilité olfactive
    Par Feana dans le forum Allergies
    Réponses: 6
    Dernier message: 07/04/2014, 11h24
  2. sensation olfactive
    Par Kyle_XY dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/04/2013, 15h42
  3. [Demande] Stage 10 semaines chimie olfactive
    Par lize dans le forum Stages
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/09/2009, 15h52
  4. Chimie olfactive
    Par Cpt.Blaster dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/01/2007, 18h14
  5. Expression exclusive d'un gène (récepteurs olfactifs)
    Par Phoenixrebirth dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/09/2006, 18h22