Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

le regime omnivore et l'evolution de l'homme



  1. #1
    muriel38

    Lightbulb le regime omnivore et l'evolution de l'homme

    Bonjour a tous!

    Depuis septembre je suis en Angleterre pour une annee erasmus (je suis etudiante en bio animal et je vais me specialiser en paleonto) et j'ai fait une constatation :

    Le regime vegetarien est tres repandu chez les anglais et les americains.

    En fait, je me demandais quel a ete l'impact du regime omnivore sur l'evolution de l'homme, et notament si cela a contribuer a l'augmentation de la taille du cerveau.

    Et puis, je me demandais aussi si, a grande echelle, un retour au regime vegetarien n'aurait pas un impact devastateur sur l'humanite

    Bon j'exagere mais vraiment, je me demande si c'est bon d'etre vegetarien (pas au niveau perso, mais plus au niveau d'une population)

    Et si vous avez vu des articles scientifiques a ce sujet, je serai contente de les lire!

    Merci a tous!

    (je m'excuse pour l'absence des accents, je suis sur un clavier anglais )

    -----


  2. #2
    jeanlain

    Re : le regime omnivore et l'evolution de l'homme

    J'ai entendu une théorie selon laquelle le fait de devoir chasser (forcé par le manque de nutriments dans les plantes accessibles à une certaine époque) aurait favoriser les individus capable de coopérer pour dresser des plans de chasse, donc les plus intelligents en somme. Cela dit, c'est difficile à vérifier.
    Du reste, un régime végétarien trop pauvre ne doit pas favoriser le développement cérébral.
    Bien sûr, l'augmentation du volume cérébral n'est pas directement due à l'alimentation, mais à la sélection naturelle, selon laquelle les individus à plus gros cerveau se reproduisent mieux.
    La dérive ne peut expliquer la taille du cerveau vu ses effets importants sur le phénotype et les besoins en énergétiques.

  3. #3
    aquilegia

    Re : le regime omnivore et l'evolution de l'homme

    Bonjour,
    si le régime végétalien (car je suppose que c'est de velui-ci que tu veux parler, et non du végétarien, qui, autorisant laitages, oeufs et poissons, n'est pas carencé) avait pour conséquence une diminution de la taille du cerveau, il s'agirait de plasticité phénotypique, c'est à dire que ce serait visible à l'échelle d'une seule génération...

    Ce qui peut induire, non une diminution de la taille du cerveau, car elle est je pense génétiquement déterminée, mais une forte baisse de ses capacités, c'est un manque de lipides pendant la croissance, et notamment la petite enfance.
    Pour le régime végétalien lui même, il me semble que l'on connaît assez bien les précautions à prendre, et les carences susceptibles d'être induites. Il ne me semble pas que ses conséquences les plus importantes se voient au niveau cognitif, mais à d'autres niveaux (carence en fer etc..)...

    Bref, comme l'a déjà fait remarquer Jeanlain, l'évolution de la taille du cerveau humain, c'est plus une question de sélection naturelle que de plasticité phénotypique.
    Par ailleurs, si l'alimentation avait un impact négatif sur les capacités du cerveau (à cause de la plasticité phénotypique de ce dernier), alors ce serait réversible en une seule génération, donc cela n'aurait pas d'impact évolutif.

Discussions similaires

  1. L'évolution future de l'homme
    Par paulb dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 93
    Dernier message: 30/11/2010, 10h38
  2. L'homme, la raison depuis qu'il est omnivore
    Par mizar dans le forum [ARCHIVE] Ethique
    Réponses: 26
    Dernier message: 16/12/2004, 07h00
  3. TPE : l'évolution de l'Homme
    Par JolqN dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/12/2004, 16h07