Répondre à la discussion
Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 94

L'évolution future de l'homme



  1. #1
    paulb

    L'évolution future de l'homme

    Bonjour,
    Dans un fil riche en hors sujet, "Les fermes du génome fermier" mmy dit (#159):
    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Donc on tombe d'accord si on dit "la cible finale de la sélection reste l'information (génétique, épigénétique ou culturelle, ou autre)"
    Cordialement,
    En disant ceci il pense, je crois, surtout à l'homme chez qui, en effet, les acquis culturels peuvent constituer des facteurs de sélection, pour peu qu'ils soient suffisamment systématiques. Pour "l'autre", je pense qu'il réserve une place pour l'avenir.

    L'exemple qui me vient à l'esprit est celui des Cathares, dont l'extermination est intervenue surtout à cause de leurs convictions religieuses, donc culturelles. C'était d'ailleurs un coup d'épée dans l'eau, puisqu'ils s'interdisaient l'acte sexuel, ce qui aurait conduit (sauf dans le cas de nombreux tricheurs) à leur extinction naturelle.

    Chez les hommes, le fait culturel peut, dans certaines conditions de populations à culture homogène, constituer un facteur de sélection, grâce à la transmission aisée, par la parole et l'écrit, de l'information culturelle. Il peut même, en cherchant bien, se substituer dans certains domaines à une sélection purement génétique, ou la compléter.

    N'empêche que la sélection une fois accomplie, aucune trace n'est laissée dans les gènes et de ce point de vue, la population ne subit aucun changement de l'information génétique transmise entre les générations. Pour illustrer ceci, j'ai donné un exemple de dans mon post #193:

    Citation Envoyé par paulb Voir le message
    Soyons clairs:
    Je prends un petit Parisien et une petite Parisienne et aussitôt je les expédie à pétaouchnoc, dans une tribu oubliée à qui je les fais adopter, avec leur ADN de Parisien. Ils y sont élevés dans la culture de la tribu, pilent du manioc, chassent du tapir, s'accouplent entre eux (solidarité parisienne) et font des petits avec un ADN pur Paname. Leur petits, je les expédie illico à Paris, où ils sont élevés par leurs grands-parents. Que reste-t-il de la culture pétaouchnoquienne?
    Cet exemple, un peu tiré par les cheveux, est donné simplement pour faire ressortir que la sélection à base culturelle ne laisse aucune trace dans l'information essentielle transmise uniquement par les gènes. Apparemment il était difficile d'y répondre, car personne ne la fait, alors qu'il est d'usage de s'accrocher au moindre brin de paille.

    Ce que je voudrais voir éclairci par les spécialistes, ce sont les perspectives de l'évolution de l'espèce humaine, pour qui les règles relativement simples ont l'air de se compliquer singulièrement.

    Prévisionniste : "C'est celui qui nous expliquera demain pourquoi ce qu'il a prévu hier n'est pas arrivé aujourd'hui."(Souffleux)
    Amicalement paulb.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    GillesH38a

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par paulb Voir le message
    Ce que je voudrais voir éclairci par les spécialistes, ce sont les perspectives de l'évolution de l'espèce humaine, pour qui les règles relativement simples ont l'air de se compliquer singulièrement.

    Prévisionniste : "C'est celui qui nous expliquera demain pourquoi ce qu'il a prévu hier n'est pas arrivé aujourd'hui."(Souffleux)
    Amicalement paulb.
    Bonjour Paul

    Tout d'abord il ne me semble pas que les règles de l'évolution soient si simples dans le milieu naturel. Le fait que de si nombreuses espèces aient apparu, puis disparu dans des conditions extérieures pas si différentes que cela prouve la très grande variabilité et la non linéarité de l'évolution, qui le rend très difficilement prédictible.

    D'autre part il me semble qu'il y a un problème sur les constantes de temps. Pour autant que nous le sachions, les civilisations évoluent sur des temps de l'ordre du siècle et les espéces sur des centaines de milliers d'année. Personne n'est capable de dire comment vivra l'humanité dans 10 000 ans. Pour qu'une culture ait une influence systématique sur l'évolution, il faudrait que sa durée soit comparable. Rien pour le moment n'autorise à le penser !

    Cordialement

    Gilles

  4. #3
    invité576543
    Invité

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par paulb Voir le message
    Ce que je voudrais voir éclairci par les spécialistes, ce sont les perspectives de l'évolution de l'espèce humaine, pour qui les règles relativement simples ont l'air de se compliquer singulièrement.
    Bonjour,

    Quelle évolution? Génétique seulement ou tout compris?

    Cordialement,

  5. #4
    paulb

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    Bonjour Paul

    Tout d'abord il ne me semble pas que les règles de l'évolution soient si simples dans le milieu naturel. Le fait que de si nombreuses espèces aient apparu, puis disparu dans des conditions extérieures pas si différentes que cela prouve la très grande variabilité et la non linéarité de l'évolution, qui le rend très difficilement prédictible.
    Bonjour, Gilles!
    Les règles peuvent être "relativement" simples, mais le hasard des mutations veut que les dérives nombreuses produisent des espèces d'une variété infinie. Les règles de construction des fractales ne sont pas très compliquées et tu vois ce que ça donne.

    D'autre part il me semble qu'il y a un problème sur les constantes de temps. Pour autant que nous le sachions, les civilisations évoluent sur des temps de l'ordre du siècle et les espéces sur des centaines de milliers d'année. Personne n'est capable de dire comment vivra l'humanité dans 10 000 ans. Pour qu'une culture ait une influence systématique sur l'évolution, il faudrait que sa durée soit comparable. Rien pour le moment n'autorise à le penser !
    Tu prêches un convaincu! Si tu veux jeter un coup d'œil sur:

    http://perso.orange.fr/aap/aap/somma...tm#generalites

    Où, dans le paragraphe e/, je parle de ces constantes de temps.

    Depuis que j'ai écrit ce bouquin, j'a engrangé beaucoup de données concernant l'avenir probable et possible de l'homme, ce qui m'a rendu passablement pessimiste, car je constate que les "spécialistes" de tout bord, tout en ayant des connaissances sectorielles pointues, ont du mal à en opérer la synthèse et se perdent dans le détail.

    En ce qui concerne ce fil, le développement culturel a introduit pour l'homme un fait nouveau: par sa présence il a créé dans une certain mesure une sélection "parasite", qui ne suit pas les règles de la naturelle. Il ne faut pas oublier non plus que l'homme sait déjà imiter la sélection naturelle, en raccourcissant énormément sa constante de temps et saura bientôt intervenir sur ses propres gènes, ce qui constituera un autre changement radical.

    Ce que je cherche, c'est de comprendre ce qui va se passer dans ce moment très particulier de l'espèce humaine, où elle va subir de contraintes inédites nombreuses qu'elle devra surmonter si elle ne veut pas périr.

    Pour y réfléchir, il ne sert à rien de ressasser des idées éthiques, mais il s'agit d'examiner si l'Homme, en utilisant ses meilleures capacités, y compris pour sa propre évolution, est en mesure de surmonter les défis à venir.



    Prévisionniste : "C'est celui qui nous expliquera demain pourquoi ce qu'il a prévu hier n'est pas arrivé aujourd'hui."(Souffleux)
    Amicalement paulb.

  6. #5
    paulb

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Bonjour,
    Quelle évolution? Génétique seulement ou tout compris?
    Cordialement,
    Bonjour,
    Oui, tout compris, même la sélection artificielle et les manipulations génétiques et tout ce que tu peux y ajouter. On ne va pas se limiter à la bonne vieille évolution de grand-père!

    Amicalement paulb.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    GillesH38a

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par paulb Voir le message
    En ce qui concerne ce fil, le développement culturel a introduit pour l'homme un fait nouveau: par sa présence il a créé dans une certain mesure une sélection "parasite", qui ne suit pas les règles de la naturelle.
    J'ai toujours du mal à accepter une distinction claire entre humain et nature ! On peut dire que la civilisation a changé le mode de vie humain, mais en quoi a -t-elle changé les règles fondamentales? (mutations aléatoires et sélection des plus "aptes")?

    comme l'a fait remarquer Mmy, le principal critère est celui du succès de la reproduction donc de la fertilité moyenne : sur ce critère, la plupart des humains actuels sont "sélectionnés" par des critères assez peu différents de ceux du Moyen Age...et ce n'est certainement pas la civilisation technologique qui offre les meilleures chances de perennité ! une FIV permettant a un couple occidental sterile d'avoir 1 ou 2 enfants ne les favorise pas énormément par rapport à une famille indienne de 4 ou 5 enfants nés naturellement...;

    cordialement

    Gilles

  9. Publicité
  10. #7
    invité576543
    Invité

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Bonjour,

    Dans ce fil comme d'autres récents, je suis un peu agacé par la focalisation sur l'avenir génétique de l'homme.

    L'évolution "culturelle" (techniques transmises par apprentissage) est en grande mesure découplé du génétique, surtout à l'heure actuelle.

    Ensuite, ça fait déjà quelque temps que tous les changements dans le mode de vie de l'espèce humaine sont liés à l'évolution culturelle, et ce de manière écrasante par rapport à l'influence des modifications génétiques.

    Parler de l'évolution future de l'homme, cela demande de parler d'abord de l'évolution future des techniques transmises par apprentissage, et cela a été le sujet de divers fils, dont celui lancé par Paul sur les 1000 prochaines années.

    Qu'est-ce qu'on peut discuter dans le présent fil qui n'a pas été discuté ailleurs et précédemment?

    Cordialement,

  11. #8
    GillesH38a

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Qu'est-ce qu'on peut discuter dans le présent fil qui n'a pas été discuté ailleurs et précédemment?

    Cordialement,
    vu le nombre de pages deja écrites, pas grand chose sans doute !
    j'avais peut etre mal compris le post initial de Paul, mais je pensais qu'il etait centré sur l'influence du changement de vie culturel (que personne ne conteste bien sûr) sur l'évolution génétique (les modifications à long terme du génotype humain et ses conséquences sur notre apparence et nos capacités physique, sans doute).

    Pour revenir à l'évolution culturelle, je pense que les principaux changements ont été dus à l'augmentation énorme de nos ressources énergétiques : il y a eu certes des cultures différentes et variées qualitativement, mais jusqu'à la révolution industrielle, il n'y a avait pas énormément de différence sur les flux énergétiques des différentes civilisations : soit des peuples clairsemés de chasseurs/cueilleurs, soit des civilisations agricoles essentiellement consacrées à l'agriculture et fabriquant un petit nombre d'artefacts. Je ne pense pas que la pression sélective a été très différente pendant les millénaires suivant le néolithique à différents endroits du monde. Le seul facteur notable de variabilité a été sans doute l'irradiance solaire moyenne jouant sur la couleur de la peau !

    Sur le long terme, la question essentielle est donc celle de la pérennité de nos ressources énergétiques, qui va déterminer soit notre retour à une civilisation essentiellement agricole (et en gros un retour aux conditions préindustrielles) , soit la perpétuation d'une société industrielle. J'ai souvent exprimé un certain scepticisme sur la probabilité élevée de la deuxième solution, et en particulier sur les raisonnements du genre " y a pas de raison que ça s'arrête" et "on n'aurait jamais pu prévoir ce qui allait se passer aujourd'hui il y a 100 ans". Je pense que la phase de progrès des derniers siècles, et l'énorme changement de vie qui a suivi, est un phénomène tout à fait exceptionnel, et attribuable uniquement à la découverte inespérée des gisements d'énergie fossile : il ne peut en aucun cas être érigé en lois d'évolution générale et être extrapolé à l'échelle du mullénaire, sa durée la plus probable étant de quelques siècles.

    On ne peut donc pas s'appuyer sur l'histoire très récente pour en tirer des conclusions sur le futur au-delà du siècle, pas plus qu'un gagnant du loto ne peut en déduire qu'il trouvera toujours dans le futur des moyens d'encore augmenter sa fortune !

    Gilles

  12. #9
    paulb

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Bonjour, je n'ai pas le temps maintenant de répondre exhaustivement, mais je vous supplie (Gilles!) de ne pas diverger sur les énergies, c'est un puits sans fond pour toutes les discussions!
    A plus tard! paulb.

  13. #10
    aquilegia

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    On ne peut donc pas s'appuyer sur l'histoire très récente pour en tirer des conclusions sur le futur au-delà du siècle, pas plus qu'un gagnant du loto ne peut en déduire qu'il trouvera toujours dans le futur des moyens d'encore augmenter sa fortune !
    Bonjour,
    c'est exactement mon avis.
    A mon avis, la question de ce fil ne concerne pas la science, mais la science-fiction.

  14. #11
    paulb

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Bonjour,
    Désormais c'est une coutume: quand je lance un thème de réflexion, on m'explique:
    -que c'est de la pure science-fiction;
    -que ce n'est d'aucune utilité;
    -que même si c'était d'une quelconque utilité, c'est de toute façon impossible;
    -qu'ou bien c'est dépassé, ou bien on ne le trouve dans aucun manuel (dont il est de coutume de régurgiter le contenu, souvent mal assimilé).

    Bon, j'affirme haut et fort que l'évolution de l'homme dans l'avenir est un thème scientifique: si l'on fait le tour de tout ce qui peut lui arriver, on donne une base solide à la réflexion de savoir ce qu'il faut faire pour éviter les écueils qui, c'est certain, ne manqueront de survenir.

    Une bonne partie de la science s'occupe de prévenir les effets de problèmes à venir: prolifération humaine, tremblements de terre, échauffement climatique, épidémies, famines, guerres, manque de ressources, pollution etc., je ne vois pas pourquoi l'évolution génétique, morphologique, culturelle, sociale de l'humanité ferait exception!

    Il est faux de dire que ce thème ne peut pas être abordé avec un esprit scientifique. Les connaissances actuelles cumulées sur les êtres vivants et l'homme en particulier sont assez vastes pour imaginer l'avenir, sans entrer dans des détails oiseux. On sait que certains événements sont proches et on se doute qu'il sera difficile d'y faire face. Or ce sera d'autant plus difficile si l'on n'y sera pas préparé.

    Alors essayons d'imaginer comment l'homme, qui va se trouver confronté probablement à une histoire qui va en s'accélérant, pourra y faire face en se modifiant culturellement, moralement et peut-être même morphologiquement, puisque c'est dans son pouvoir.

    Prévisionniste : "C'est celui qui nous expliquera demain pourquoi ce qu'il a prévu hier n'est pas arrivé aujourd'hui."(Souffleux)
    Amicalement paulb.

  15. #12
    didier9417

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Bonjour,

    Dans ce fil comme d'autres récents, je suis un peu agacé par la focalisation sur l'avenir génétique de l'homme.
    bonsoir,
    s'en vouloir ajouter a ton agacement... (en fait,je suis d'accord avec toi...)je voulais savoir si il y avait des protocoles prévoyant le cadre du controle de l'environnement pour des bases spatiales?
    en supposant que l'homme parte a la conquete de l'espace lointoin,il devra créer son environnement(je suppose peut-etre a tort ,qu'il en aura un meilleur controle),celui-ci aura moins de "variables" que sur Terre ,cela aura -t-il une influence sur l'évolution de l'homme ?
    enfin bref,comment le truc est prévu......? merci.
    cordialement,
    "toutes les voies sont preférables aux autres"...de je ne sais plus qui...:)

  16. Publicité
  17. #13
    solendil

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Hop hop, en passant et pour rebondir sur la réfexion, je pense que l'évolution génétique de l'homme est terminée, tout du moins l'évolution Darwinienne par sélection des gènes survivants. Aujourd'hui, n'importe qui est assuré de pouvoir survivre et se reproduire, quel que soit son patrimoine génétique.

    Si évolution génétique il y a, elle sera donc le fait conscient de l'homme. Et elle sera peut-être même nécessaire car le mécanisme d'élimination naturelle des gènes défectueux n'existant plus, les maladies d'origines génétiques sont appelées à devenir plus fréquentes, il faudra donc "corriger" le génome à plus ou moins long terme.

    Donc, en effet, l'évolution de l'homme sera exclusivement dépendante de ses actions et de ses progrès techniques, deux choses totalement imprévisibles, tant qu'on n'a pas trouvé l'équation qui régit l'histoire (cf Asimov et Fondation ). Le sujet est intéressant, mais c'est vraiment de la sicence fiction...

  18. #14
    muller.charles

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Je suggère fortement de préciser la problématique, sinon cela sera sans intérêt et repartira dans tous le sens, avec plus de temps passé à expliquer ce que l'on a voulu dire qu'à progresser sur un domaine précis.

    Paul tu dis au départ :
    Ce que je voudrais voir éclairci par les spécialistes, ce sont les perspectives de l'évolution de l'espèce humaine
    Mais on ne peut raisonnablement rien dire de sérieux sur un sujet aussi vaste. D'autant que l'on sort de deux discussions un peu similaires.

    Du moins est-ce mon opinion.
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  19. #15
    invité576543
    Invité

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Bonjour,

    Citation Envoyé par solendil Voir le message
    je pense que l'évolution génétique de l'homme est terminée, tout du moins l'évolution Darwinienne par sélection des gènes survivants. Aujourd'hui, n'importe qui est assuré de pouvoir survivre et se reproduire, quel que soit son patrimoine génétique.
    Il y a déjà eu d'autres discussions sur le sujet. Je répète mon opinion qu'il s'agit là d'une confusion sur la notion d'évolution darwinienne. Que "n'importe qui soit assuré de pourvoir survivre et se reproduire" (si tant est que ce soit correct!) n'implique pas l'absence d'évolution darwinienne.

    Si évolution génétique il y a, elle sera donc le fait conscient de l'homme. Et elle sera peut-être même nécessaire car le mécanisme d'élimination naturelle des gènes défectueux n'existant plus, les maladies d'origines génétiques sont appelées à devenir plus fréquentes, il faudra donc "corriger" le génome à plus ou moins long terme.
    Aussi discuté dans une autre discussion. La notion de "gène défectueux" est très discutable. Les maladies d'origine génétique sont contrôlable par le DIP, et du coup cela n'entraîne pas le "besoin" de "corriger" le génome.

    Donc, en effet, l'évolution de l'homme sera exclusivement dépendante de ses actions et de ses progrès techniques
    Très optimiste (ou pessimiste, selon l'opinion). Cela fait fi de facteurs comme les virus par exemple. Et l'expression "l'homme" est très ambiguë. S'agit-il de l'Humanité, qui aurait la capacité de faire des choix? Ou de la résultante incontrôlée de différents choix, à diverses échelles, comme les pays, les nations, ou même des individus isolés?

    deux choses totalement imprévisibles, tant qu'on n'a pas trouvé l'équation qui régit l'histoire
    Si tant est qu'une telle équation existe. Perso, j'en reste au "totalement imprévisible" dans les détails.

    Cordialement,

  20. #16
    Ioule

    Thumbs down Re : L'évolution future de l'homme.

    Mais pourquoi vouloir tenter de prévoir l'évolution de l'homme?
    Oui, l'homme évoluera tant qu'il existera, mais les mécanismes de l'évolution sont, je vous le rappelle, la nécessité et le hasard, ce qui exclue toute tentative de prévision...

  21. #17
    Ioule

    Question Re : L'évolution future de l'homme.

    Cepandant, parler d'évolution de l'homme dans le sens d'une meilleure adaptation à l'environnement me semble un peu paradoxal.
    En effet, en théorie, les mutations présentant un bénéfice du point de vue de cette adaptation sont gardés grâce à la séléction naturelle (arrêtez-moi si je me trompe). Mais dans le cas de l'humanité, ce n'est plus l'homme qui s'adapte à l'environnement, mais qui fait tous les efforts pour adapter son environnement à lui. Les mutations ne peuvent plus presenter le moindre intérêt ou désintérêt: si elle apparaît et qu'elle reste, l'homme adaptera son environnement du mieux qu'il peu à cette nouvelle contrainte.
    Ce n'est qu'une simple intuition et je suis conscient qu'elle doit comporter des failles...

  22. #18
    GillesH38a

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par Ioule Voir le message
    Cepandant, parler d'évolution de l'homme dans le sens d'une meilleure adaptation à l'environnement me semble un peu paradoxal.
    En effet, en théorie, les mutations présentant un bénéfice du point de vue de cette adaptation sont gardés grâce à la séléction naturelle (arrêtez-moi si je me trompe). Mais dans le cas de l'humanité, ce n'est plus l'homme qui s'adapte à l'environnement, mais qui fait tous les efforts pour adapter son environnement à lui. Les mutations ne peuvent plus presenter le moindre intérêt ou désintérêt: si elle apparaît et qu'elle reste, l'homme adaptera son environnement du mieux qu'il peu à cette nouvelle contrainte.
    Ce n'est qu'une simple intuition et je suis conscient qu'elle doit comporter des failles...
    Bien que l'homme ait une action indéniable sur son environnement, il est très contestable qu'il les maîtrise parfaitement. Par exemple l'emploi massif d'engrais chimiques entraine un appauvrissement des sols qui pourrait se révéler catastrophique dans l'avenir. Et je ne vais pas relancer ici le débat sur l'effet de serre .

    La rétroaction non linéaire sur l'environnement n'a pas attendu l'intelligence pour apparaître : les cyanobactéries , en produisant l'oxygène moléculaire, ont bouleversé l'équilibre de la planète et permis l'apparition d'organismes pluricellulaires. Que l'homme ait une action, c'est indéniable, mais que ça bloque l'évolution, c'est peu probable : ça change juste les critères de sélection. Et le mirage des progrès techniques doit être replacé dans sa vraie proportion : un gadget de riches qui ne profite qu'à une infime minorité de la population, et qui n'a donc aucun impact réel sur l'évolution génétique globale.

    Cordialement

    Gilles

  23. Publicité
  24. #19
    invité576543
    Invité

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Bonjour,

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    Et le mirage des progrès techniques doit être replacé dans sa vraie proportion : un gadget de riches qui ne profite qu'à une infime minorité de la population, et qui n'a donc aucun impact réel sur l'évolution génétique globale.
    Là, non!

    Je ne fais pas de différence entre "progrès technique" et "évolution". L'évolution biologique s'analyse en termes de technique, et on peut arguer l'existence, aussi bien le long de certaines lignées que pour la biosphère en général, d'un "progrès" technique.

    Le progrès technique transmis culturellement n'est pas plus pas moins un "gadget" que le progrès technique transmis génétiquement.

    Ensuite tous les progrès techniques peuvent être argumentés comme ne profitant qu'à une minorité. L'écholocation des cétacés ne profitent qu'à une minorité de mammifères (et ne profite pas aux sardines!). Dans le cas de la transmission génétique, le progrès mémorisé dans les gènes ne profite qu'à la descendance, et éventuellement à d'autres lignées (espèces) interagissant. Dans le cas de la transmission culturelle, une technique donnée peut profiter virtuellement à toute l'espèce humaine, de par le découplage entre descendance biologique et transmission.

    Ce qui profite à une minorité d'humain, ce n'est pas LE progrès technique en général, mais une frange de techniques coûteuse en ressources rares. La nuance est de taille.

    Quand à l'impact sur le génétique, c'est peu pertinent. L'évolution des techniques par transmission culturelle a sa logique propre. Elle existe indépendamment de tout impact sur le génétique.

    Cordialement,
    Dernière modification par invité576543 ; 30/10/2006 à 09h22.

  25. #20
    GillesH38a

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Ce qui profite à une minorité d'humain, ce n'est pas LE progrès technique en général, mais une frange de techniques coûteuse en ressources rares. La nuance est de taille.

    Cordialement,
    merci de préciser ma pensée Mmy, je parlais bien sûr implicitement du progrès hypertechnologisé genre manipulation génétique, FIV et clonage, pas de l'invention de l'agriculture qui est aussi un progrès technique ! ceci dit je pense que ça a un sens de distinguer l'évolution biologique de celle qui découle de l'apparition de nouveaux artefacts...ne serait-ce que parce que la première est irréversible alors que la seconde peut disparaitre aussi vite qu'elle est apparue, voir l'exemple de Paul sur les parisiens ayant un enfant en Papouasie.

    Cordialement

    Gilles

  26. #21
    invité576543
    Invité

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    la première est irréversible alors que la seconde peut disparaitre aussi vite qu'elle est apparue, voir l'exemple de Paul sur les parisiens ayant un enfant en Papouasie.
    Je ne suis pas là non plus. Je ne vois pas la différence de réversibilité. Il y a bien une différence de vitesse dans l'apparition et la disparition de techniques selon le mode de transmission, mais c'est tout. Les "progrès techniques" transmis génétiquement peuvent tout aussi bien disparaître, quand les lignées correspondantes disparaissent. Dans les deux cas la reproduction de l'information est contingente à toute une collection d'événements, je ne comprend pas comment cette contingence peut se traduire en réversibilité ou irréversibilité, selon le cas (à mon sens c'est irréversible dans les deux cas au sens des systèmes chaotiques: l'état courant ne sera jamais reproduit).

    Cordialement;

  27. #22
    didier9417

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    Bien que l'homme ait une action indéniable sur son environnement, il est très contestable qu'il les maîtrise parfaitement.......
    Que l'homme ait une action, c'est indéniable, mais que ça bloque l'évolution, c'est peu probable
    Gilles
    je reviens avec mes bases spatiales...
    l'évolution de l'homme dans ce cadre sera différente de celle qu'il connait sur Terre,la maitrise (totale?)de son environnement aura-t-elle une incidence (néfaste ou non) sur notre biologie..?
    je suis sur qu'il existe des protocoles de ces eventualités.....si qq a un lien c'est cool...merci.
    "toutes les voies sont preférables aux autres"...de je ne sais plus qui...:)

  28. #23
    paulb

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Bonjour!

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Je suggère fortement de préciser la problématique, sinon cela sera sans intérêt et repartira dans tous le sens, avec plus de temps passé à expliquer ce que l'on a voulu dire qu'à progresser sur un domaine précis.
    Le problème fondamental a été maintes fois mentionné, en ordre dispersé, il est vrai. Je vais essayer de le détailler une bonne foi:

    Si l'on regarde le passé de l'Humanité, on est obligé de constater une certaine accélération de son histoire. L'Homme a mis entre un et deux millions d'années, selon les auteurs, pour mettre au point son moyen de communiquer des idées:la parole. Il a mis quelques dizaines de milliers d'années pour passer de la chasse / cueillette à une agriculture et un élevage raisonnés. Il a mis un peu moins pour élaborer une industrie artisanale de production d'outils et d'armes. Il a mis quelques milliers d'années pour passer de l'organisation tribale aux empires. Il a mis à peu près autant pour passer des grosses bagarres aux batailles rangées et la stratégie.

    Ensuite il y a eu deux départs: l'Empire Romain, faux départ et l'Empire Romain Germanique, qui a enfanté l'Europe et sa civilisation. Il a fallu un millénaire pour que l'homme commence à exploiter, vers 1800, les ressources importantes d'énergie à sa disposition, avec la machine à vapeur.
    A peu près autant pour trouver un support multiple pour ses idées: le texte imprimé (bon, je simplifie).
    A partir de là, même le rythme millénaire ou séculaire est pulvérisé: le moteur à combustion, l'électricité, les transports, les communications, les ressources énergétiques, l'information, les connaissances scientifiques et j'en passe, se bousculent à une vitesse folle qui ne fait pas mine de s'arrêter.

    Et là, il se produit un fait nouveau: nous nous apercevons que tout, absolument tout converge vers un point de rupture proche, à moins de faire quelque chose, d'urgence, mais on ne sait pas quoi. Là je ne vais pas répéter la litanie des faits qui témoignent de cette convergence, tous ceux qui participent à ce forum les connaissent par cœur.

    J'ai peut-être tort, mais je suis convaincu que dans tout ce qu'on devrait faire sans tarder, pour éviter des catastrophes, une action de l'homme sur lui-même est indispensable, parmi bien d'autres choses. La seule chose que je crains, c'est qu'il en soit incapable et n'ouvre les yeux qu'au moment du choc.

    Le thème du fil serait donc d'explorer les moyens qu'il pourrait mettre en œuvre dans ce but. Si vous estimez que c'est trop ardu, on peut laisser tomber.


    Prévisionniste : "C'est celui qui nous expliquera demain pourquoi ce qu'il a prévu hier n'est pas arrivé aujourd'hui."(Souffleux)
    Amicalement paulb.

  29. #24
    GillesH38a

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Je ne suis pas là non plus. Je ne vois pas la différence de réversibilité. Il y a bien une différence de vitesse dans l'apparition et la disparition de techniques selon le mode de transmission, mais c'est tout. Les "progrès techniques" transmis génétiquement peuvent tout aussi bien disparaître, quand les lignées correspondantes disparaissent. Dans les deux cas la reproduction de l'information est contingente à toute une collection d'événements, je ne comprend pas comment cette contingence peut se traduire en réversibilité ou irréversibilité, selon le cas (à mon sens c'est irréversible dans les deux cas au sens des systèmes chaotiques: l'état courant ne sera jamais reproduit).

    Cordialement;
    c'est sur que si les lignées disparaissent, tout disparait .

    La différence pour moi est que l'individu nait avec son patrimoine génétique, mais pas avec son patrimoine culturel : le fait même que l'individu existe le rend héritier de tous ancêtres justement, alors que ce n'est pas vrai pour son patrimoine culturel : un bébé cambodgien adopté en Occident dès sa naissance peut porter des gènes rares de son peuple d'origine, mais n'aura rien de sa culture! la réversibilité est donc beaucoup plus facile à réaliser au niveau individuel...

    Cordialement

    Gilles

  30. Publicité
  31. #25
    solendil

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    La différence pour moi est que l'individu nait avec son patrimoine génétique, mais pas avec son patrimoine culturel : le fait même que l'individu existe le rend héritier de tous ancêtres justement, alors que ce n'est pas vrai pour son patrimoine culturel : un bébé cambodgien adopté en Occident dès sa naissance peut porter des gènes rares de son peuple d'origine, mais n'aura rien de sa culture! la réversibilité est donc beaucoup plus facile à réaliser au niveau individuel...
    Mais l'humanité n'est pas soumise aux même règles que l'individu. Et si un individu peut perdre la culture en une génération, il est inenvisageable que la culture même disparaisse simultanément chez tous les individus qui la portent. L'essentiel (parole, écrit, science, liens sociaux) est amener à perdurer tant que l'homme sera homme, le superflu n'étant bien entendu pas à l'abri de catastrophes environementales ou autres.

    Peul, concernant ton message; peux tu préciser quels sont les "points de ruptures" vers lesquels selon toi l'on converge ?

  32. #26
    GillesH38a

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par solendil Voir le message
    Et si un individu peut perdre la culture en une génération, il est inenvisageable que la culture même disparaisse simultanément chez tous les individus qui la portent. L'essentiel (parole, écrit, science, liens sociaux) est amener à perdurer tant que l'homme sera homme, le superflu n'étant bien entendu pas à l'abri de catastrophes environementales ou autres.
    L'existence d'un langage est certainement robuste, mais de nombreuses langues, cultures, écritures et organisation sociales ont disparu complètement et irrémédiablement en quelques générations. il est tout a fait envisageable qu'une catastrophe genre météorite géante plonge instantanément l'humanité dans le chaos (sans la faire disparaître), désintégrant en quelques années toute la société (essentiellement parce que les individus restant se consacreraient uniquement à leur survie locale) alors que je ne vois aucune "catastrophe génétique" pouvant arriver, à part l'extinction pure et simple !

    Cordialement

    gilles

  33. #27
    paulb

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par solendil Voir le message

    Paul, concernant ton message; peux tu préciser quels sont les "points de ruptures" vers lesquels selon toi l'on converge ?
    Je l'ai fait dans mon post #11, où j'ai donné une liste incomplète mais suffisante, dans le paragraphe 3.

    Il vaut mieux relire les discussions (surtout encore courtes) pour éviter les redites.

    Amicalement paulb.

  34. #28
    invité576543
    Invité

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    L'existence d'un langage est certainement robuste, mais de nombreuses langues, cultures, écritures et organisation sociales ont disparu complètement et irrémédiablement en quelques générations. il est tout a fait envisageable qu'une catastrophe genre météorite géante plonge instantanément l'humanité dans le chaos (sans la faire disparaître), désintégrant en quelques années toute la société (essentiellement parce que les individus restant se consacreraient uniquement à leur survie locale) alors que je ne vois aucune "catastrophe génétique" pouvant arriver, à part l'extinction pure et simple !
    Bonsoir,

    C'est clair que la redondance de l'information génétique est bien élevée que la redondance de l'information transmise culturellement. Il doit y avoir dans le monde de l'ordre de 1023 jeux d'ADN codant pour un humain...

    Ce serait d'ailleurs un projet intéressant et pas très coûteux d'augmenter la redondance de l'information pertinentes aux techniques, pour aider ce qui restera de l'humanité en cas de catastrophe majeure... On aurait les moyens, si on voulait de réduire passablement la perte que tu décris!

    Cordialement,

  35. #29
    GillesH38a

    Re : L'évolution future de l'homme.

    bonjour

    plus que la "résistance" de l'information stockée, je pense qu'il faut considérer la résistance de l'environnement qui sélectionne cette information. Contrairement à un ordinateur justement, l'information biologique n'est pas stockée de manière statique mais de manière dynamique, constamment réévaluée par l'environnement (et donc susceptible d'évolution "ouverte"). Si l'homme devenait totalement inapte à son environnement biologique (par exemple par la submersion totale des terres), il est bien évident qu'il disparaîtrait; mais cette éventualité est beaucoup moins probable que la disparition de son environnement culturel ! la question est donc plutot bien de la pérennité de cet environnement sur des temps comparables à l'évolution....

    cordialement

    Gilles

  36. #30
    paulb

    Re : L'évolution future de l'homme.

    Bonjour,
    Sur le fil "L'origine de la peau noire" j'écris:
    Je ne vois pas très bien l'intérêt de cette discussion si ce n'est la mesure approximative de la durée nécessaire à l'accomplissement d'une évolution Darwinienne simple.
    Si l'on admet que la peau de l'homme d'il y a 30000 années était monochrome (blanc ou noir, ou gris, peu importe), le fait que maintenant il en existe des blancs de lait et des noirs d'ébène atteste que pour accomplir une évolution simple, il faut cette durée, ou plus exactement le nombre d'env. 1000 générations.

    Ceci éclaire le fait que dans un siècle (3 générations) il ne faut pas s'attendre à de grands changements et même pas dans un millénaire.

    Les changements sur ces "courtes" périodes ne peuvent donc être que culturels, donc périssables.

    Combien de "civilisations" sont nées et ont disparu pendant des laps de temps comparables?


    Prévisionniste : "C'est celui qui nous expliquera demain pourquoi ce qu'il a prévu hier n'est pas arrivé aujourd'hui."(Souffleux)
    Amicalement paulb.

Sur le même thème :

Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Evolution] Evolution future de l'homme ?
    Par leoz dans le forum Biologie
    Réponses: 25
    Dernier message: 19/02/2011, 12h10
  2. Évolution future de l'Homme
    Par integrity_13 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/10/2006, 12h48
  3. TPE : l'évolution de l'Homme
    Par JolqN dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/12/2004, 16h07
  4. Tpe sur l'evolution future de la planete terre
    Par tpbest dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 08/10/2004, 18h04